Qui s’allie à qui ?

ONU Moyen-Orient
Que vont faire les pays arabes et européens devant la guerre qui se profile au Moyen-Orient ? D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Depuis l’instant qu’il s’en était fini – ou presque – de Daech qui a joué son rôle assigné et rempli sa mission et qu’il fallait achever le plan ou trouver le schéma de substitution qui s’inscrit dans la même optique, à savoir : maintenir le Moyen-Orient sous pression, il était prévisible qu’un conflit allait s’ébaucher dans la région, histoire de finir le boulot.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour désigner la cible qui répond au mieux aux objectifs, trouver de prétendues preuves pour justifier la guerre, et (la) déclarer sans attendre un quelconque mandat, notamment celui de l’ONU qui a perdu sa voix, son poids, qui ne maintient plus la paix et la sécurité, ne développe plus les relations amicales, et ni ne résout quoi que ce soit dans le monde.

Devant ce constat alarmant et face à la politique du pire et le destin de l’humanité, à nouveau, entre les mains des faucons – le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avec à son côté droit l’ultranationaliste irrédentiste Avigdor Lieberman, et le président américain, Donald Trump, entouré des néoconservateurs, Mike Pompeo, secrétaire d’Etat, John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale et Gina Haspel, la directrice par intérim de la CIA –, dès lors que l’option d’ouvrir les hostilités contre l’Iran, avec le risque d’un embrasement généralisé du Moyen-Orient, a supplanté la voie diplomatique, portant la tension à son comble, mettant la communauté internationale dans une inquiétude et une incertitude sans commune mesure, immanquablement, et tôt ou tard, se posera la question de savoir «qui s’allie à qui ?».

Partant du postulat : «Celui qui n’est pas avec moi est contre moi», et étant donné que le concept du non-alignement relève, depuis un moment déjà, de l’histoire politique, inévitablement et à un moment ou un autre, surtout si la guerre entre Israël et l’Iran venait à prendre une dimension internationale, alors chacun des 49 pays arabes et/ou musulmans devrait prendre position. Il ne pourrait y avoir de place au principe de neutralité.

Certains, probablement dans le secret des dieux ou simplement par lâcheté, à l’instar du royaume du Maroc, ont anticipé et choisi leur camp. Les monarchies du Golfe sous l’égide de l’Arabie Saoudite, désormais des va-t-en-guerre bellicistes – irréfléchis – aux côtés des Etats-Unis et d’Israël, elles, mènent le bal d’une guerre qui laissera des traces.

Reste à savoir de quel côté se rangeront les pays arabes restants ? Ils observent, pour l’heure, un curieux et incompréhensible silence face à une crise ouverte dont nul ne peut mesurer les conséquences sur le Grand Moyen-Orient.

M. S.

Comment (8)

    Jaguar
    11 mai 2018 - 14 h 21 min

    La question est a qui appartient ses fausses organisations comme l’ONU, OMC, FMI, ONG, BM etc… censé gouverner le monde ?




    3



    2
    LE NUMIDE
    11 mai 2018 - 14 h 18 min

    La guerre d’extermination que fomente la coalition arabo-juive et wahabo-sioniste sous la houlette de l’armée et de la diplomatie US contre l’Iran et les perses et leurs alliés syriens , yemenites et libanais (et derrière eux pour viser la Russie)…Cette guerre est clairement déterminée par sa nature impériale américaine sous la pression des lobbies financiers et idéologiques arabes et juifs qui agissent au niveau des maillons forts de la structure géopolitique de l’administration américaine pour mettre la puissance US au service de ces deux etats terroristes israelien et saoudien qui veulent étendre leur domination belliqueuse et raciste ,non seulement au Moyen Orient mais même au delà , l’un vers le Levant et l’Europe occidentale et l’autre vers le monde afro-asiatique ….Cette guerre que les sionistes et leurs parrains américains veulent mener contre les Perses en impliquant les arabes au nom de l’Islamisme et du soit-disant conflit sunniste /chiiste va déclencher une nouvelle donne internationale qui va encourager les nations à revendiquer plus de multipolarité du monde .. Les peuples Goys et Aadjams ne vont plus se taire , l’Ordre Semitique criminel , totalitaire et suprématiste israelo-saoudien imposé par les etats anglo-saxons depuis 1945 comme un talon de fer sur la tête de ces peuples n’est pas une fatalité ..La libération de l’Humanité est inéluctable et les berbères doivent être aux premiers rangs de cette révolution




    3



    3
    bladivostok
    11 mai 2018 - 12 h 24 min

    Merci Mr Sahraoui. (s’allier à qui ou se soumettre à qui)
    En bref:
    Israël et Usa appellent les sunnites à rejoindre l’état de sion.
    Ils demandent à Bachar de virer les Iraniens.
    Ils ont déjà les pays Zarabes les plus riches et plus soumis.
    Rien que pour le foot CM2026 vous avez vu Trump menacer…alors pour ce choix, pour ceux qui ne s’aligneront pas, ça va être dur ! connaissant les Arabes il restera que deux ou trois inconscients qui résisteront, enfin, traineront.
    Allons plus loin:
    Si l’Iran veut être plus malin et accélérer la fin des monarques et des collabos, ils peut les devancer et se rapprocher d’Israël. D’une pierre il fera…et qui le lui reprocherait? L’Afrique suivra aussi c’est clair.
    Tout va aller très vite. Je doute que la Russie se mette à intercepter les tirs ennemis ou livre des armes plus puissantes. La Chine aussi.
    Tout le monde attend sa part du gâteau. Le dindon sera l’Europe hypocrite.
    Conclusion : Les Iraniens savent gérer et n’iront pas se fracasser pour rien. Les pays qui ont tout perdu peuvent s’allier ou être contre, bof ! Enfin, l’Algérie suivra le jour où les Palestiniens diront on accepte la Loi des gros.L’Algérie ne cache rien, elle n’est contre personne mais pour la LIBERTE des peuples. Ils ont le respect des USA et compagnie; Oui tout va aller très vite . Et le Dadjal (Antéchrist) s’affirmera alors ouvertement. Amen.




    7



    5
    Ali
    11 mai 2018 - 9 h 45 min

    Je ne pense absolument pas que daech soit mort dans la mesure ou il y a un problème politique qui n’est pas résolu et qui n’est pas prêt de l’être , à savoir la place des sunnites en Irak et en Syrie. Pensez vous que les sunnites en Irak , par exemple, vont se contenter d’être une communauté marginalisée sans ressource après avoir gouverné pendant des siècles ? De plus, Il suffit de regarder l’attitude des kurdes et des chiites à leur égard : des tortures, des exécutions, des spoliations….Et si nous élargissons notre vision géographique , ce problème se pose aussi en Syrie et au aussi au Liban ou la communauté sunnite est de plus en plus marginalisé et aucune structure politique compétitive n’est capable de porter ces revendications. C’est pourquoi, je le dis une organisation beaucoup plus vaste et beaucoup plus dangereuse est en train de naître sur les décombres de la ville de Mossoul et de ce fait je ne crois absolument pas à la théorie qui dit que : les usa sont derrière la création de daech, il y a un problème politique et tant que celui-ci ne sera pas réglé daech ne sera pas vaincu.




    3



    8
    Abou Langi
    11 mai 2018 - 8 h 50 min

    Mwa c’est juste parce que j’ai rien à fiche que je tire des plans sur la comète. En attendant de compter les points.

    A qui s’allier ? Drôle d’euphémisme ! A quel Saint se vouer? A qui vendre son âme oula à qui se tropstituer? Voilà s’il fallait se poser vraiment des questions comment dire les choses. En tous cas c’est comme ça qu’elle elles me viennent à l’esprit.

    Cette question ne se pose que dans votre scenario.

    Bien sûr qu’il n’y pas de choix à faire !

    L’Algérie a clairement signifié à maintes reprises sa doctrine militaire et politique. Notre armée est là uniquement pour défendre notre territoire et l’Algérie ne s’ingère pas dans des conflits extérieurs.
    Je ne vois donc absolument pas comment on peut laisser accroire que nous y sommes forcés ! Les pays arabes n’interviennent pas quand Tsahal détruit le Liban et vous voudriez que l’Algérie se mêle quand ces mêmes pays décident d’aller en guerre contre l’Iran avec Israël ?




    9



    6
    IRAN vs ISRAEL & ALLIES : 3 iéme acte !
    11 mai 2018 - 7 h 44 min

    l’article relate en fait une vérité , le silence trés honteux des pays arabes ( péninsule arabique ) et autres pays dits musulmans sans etre arabes .
    aujourd’hui et aprés plusieures décennies de constat et d’ananlyses , il devient de plus en plus clair que :
    – la ou les marionnettes sont : le gouvernement US , le gouvernement UE .
    – le maitre marionnettiste se trouve être : devinez ….: LE SIONISTE ISRAÉLIEN car c’est à lui  » surtout  » que profite le crime , bien entendu les usa tirent profit de leur soumission au lobby de l’armement à qui donald ne refuse rien sous peine d’être déchu .




    9



    4
    Anonymeplus
    11 mai 2018 - 7 h 07 min

    Chaque président américain a eu sa guerre, trump aura la sienne.
    Sur le plan interne des usa, cela entraîne l’économie du pays, il est vital de faire la guerre pour faire tourner les usines d’armement, vendre ses derniers et bien entendu contrôler le prix de l’or noir via toute une série de pays vassaux des usa.
    L’onu n’a été créé que pour donner un caractère juridique et moral à l’intervention du gendarme du monde, malheureusement pour nous, nous ne sommes que des pions dans l’échiquier, les pièces maîtresses sont au niveau du conseil d’insécurité et vouloir modifier les statuts de l’onu relève de l’utopie.
    Le monde valide la domination américaine en acceptant le fait accompli tout en fermant les yeux hypocritement sur la lâcheté du conseil d’insécurité.
    Siéger à l’onu, c’est donner son aval à cette pitoyable pièce théâtrale qui se joue depuis sa création. L’alternative aurait été le mouvement des non alignés, seulement il aurait fallu sortir de l’onu et ne pas accepter son dictat, mais là, il faut des hommes capables de dire non à l’hégémonie américaine.
    Dans notre espace, tous ont accepté de jouer le jeu des américains jusqu’au jour où les américains décideront de nous mettre sur le ban des accusés.
    C’est ainsi que va le monde judéo chrétien dominateur, qui, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, s’est juré de faire marcher le reste du monde, au pas forcé.




    12



    3
    Karamazov
    11 mai 2018 - 6 h 50 min

    Si je me permettais d’enfourcher mon canasson pour suivre votre âne-à-lyse comme nous étions Arès et Mars ou seulement des grands stratèges, si non j’ai ,comme dirais Brel, à ce sujet mes opinions.

    Moua y’en a comprendre pas votre sommation de choisir son camp. L’Algérie n’est pas au Moyen-Orient et n’est pas une partie dans ce jeu de quilles. Au nom de quoi on impliquerait l’Algérie que ses frères arabes ont abandonnée à son sort pendant qu’elle se battait seule contre la gangrène islamiste qui au contraire était alimentée par les Ibn Saoud le Qatar et consorts ?

    L’Iran est un tigre en papier face à la coalition d’en face qui n’a nul besoin de se mettre à quarante pour le neutraliser. Ce n’est pas avec ses win-tah-tah de pacotille qu’il va faire la guerre aux armées d’en face qui disposent des armes les plus sophistiquées.

    Si vous pensez qu’il va y avoir un engagement de troupes et qu’on aura besoin de nos pioupious ou qu’on fera la guerre comme en 14 vous vous Trumpez. Le coup de la 5ème armée du monde eut payé. L’Iran a éparpillé ses pasdarans à travers un Moyen-Orient décharnée , c’est une chose de se battre contre des despérados c’en est une autre d’affronter de vraies armées. Cet Iran n’est même pas venu à bout de la petite armée iranienne 10 fois moins nombreuse quand il était plus puissant.

    Il n’y a pas de choix à faire. L’Algérie ne se rangera pas du coté d’un youf-derme comme L’iran ni du coté de l’autre qu’est Israël et les chameliers arabes qui leur sont désormais inféodés. L’Algérie a mille raisons de ne pas s’en mêler. Je ne vois pas non plus les européens entrer dans cette guerre ni les russes ni les chinois.

    Mais au cas ou ma petite tête n’aura rien compris et que vous auriez raison que nous n’aurions qu’à choisir nos maitres, alors , allez-y vous. Ce sera sans moi ! Mais …
    Si vous me poursuivez,
    Prévenez vos gendarmes
    Que je n’aurai pas d’armes
    Et qu’ils pourront tirer.




    13



    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.