Ouyahia qualifie à Paris nos martyrs de «morts» : les Algériens en colère

Paris Ouyahia
Ahmed Ouyahia avec son homologue français Edouard Philippe. D. R.

Par R. Mahmoudi – Enumérant les souffrances subies par le peuple algérien pendant la période de colonisation, et s’exprimant dans la langue du pays hôte, la France, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a qualifié le million et demi de martyrs algériens de «morts». La séquence, prise d’une vidéo diffusée par des chaînes de télévision algériennes, a aussitôt soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, lui reprochant un manquement grave à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale.

Le Premier ministre connaît pourtant très bien, d’abord en tant que chef d’un parti se réclamant de Novembre, le poids des mots et leur sacralité lorsqu’on parle généralement de la Révolution et de ses symboles, et n’ignore pas la sensibilité qu’elle suscite chez les Algériens.

Cela dit, cette «désacralisation» des victimes algériennes de la guerre dans le laïus d’Ahmed Ouyahia devant une assistance composée des représentants de plusieurs pays ne cache certainement aucune volonté réelle chez lui de minimiser le «martyre» des Algériens. Car, dans le fond, le choix du mot «morts» à la place de «martyrs» ne change en rien au sens du discours.

L’a-t-il fait par souci de ne pas apparaître comme «ringard» ou «nationaliste zélé» ? Le président français, Emmanuel Macron, dans un discours à l’ouverture de la cérémonie de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale avait qualifié le nationalisme d’exact contraire du patriotisme ; il en est la «trahison».

R. M.

Comment (129)

    Anonyme
    18 novembre 2018 - 7 h 11 min

    Sobhan Allah.Deux hommes en face en face un responsable qui porte les intérêts de la France sur sa tête maigre et maigri par la lourde responsabilité et un autre en face de lui garde des interets personnels et ceux de ses rejetons et aucune responsabilite gros.Jeu de sept erreurs

    Anonyme
    18 novembre 2018 - 6 h 58 min

    Il n’a pas fait que ça.Il a renie ses convictions et principes pour sauvegarder ses intérêts et ceux de ses rejetons.N’a t’il pas appuyé le retour des pieds et par ceux les harkis lui qui était contre en 1997.Ne s’est il pas contredit sur le terrorisme lui qui déclarait en 1997 on a combattu le terrorisme et ce ne sont que les résidus et glorifizit ma loi de la Rahma de Zeroual et par miracle il ajoutait sous boutef que c’est la nouvelle loi qui a éteint le feu.Alors qu’il parle de nos Martyrs de morts est un non événement venant de lui

    Anonyme
    13 novembre 2018 - 22 h 38 min

    Il est tout à fait légitime que les partisans de Mr Ouyahia le défendent mais là ils le défendent mal. Il aurait été souhaitable qu’il nous fasse son bilan de manière rigoureuse ( ce qui est sorti contre ce qui est produit ) . Tout , même ce qui n’est pas quantifiable . Seuls , des experts multicompétence peuvent nous éclairer . Nous ne voulons pas de bilan , genre nous avons construit l’autoroute , des universités, parce que nous pouvons rétorquer que c’est l’argent du pétrole plus les ouvriers chinois qui les ont construits .Alors de grâce , changez de discours et sortez de ce folklore . Il n’a eu aucune stratégie . Aucun but . Il colmate les brèches.

    3
    2
      Mr Ali
      14 novembre 2018 - 6 h 00 min

      Notre grand zéro Ouyahia et le meilleur premier ministre des républiques des corrompus;grace a son intelligence,il taxe les pauvres pour donner aux corrompus;l’exemple de ses amis Bouchoureb;ghoul;et autres,et s’il est premier ministre du clan d’Oudja ce n’est pas pour rien;a chaque fois il s’est fait remonté les brettelle par ses ministres,et si il tiens vraiment a ce poste, qu’il à bien ces propre raison;ce n’est pas;ni pour la république,ni pour le peuple;il a peur d’avoir les memes problèmes que nos généraux

      2
      4
    Anonyme
    13 novembre 2018 - 22 h 13 min

    De grâce laissez la sémiotique tranquille, en moins jusqu’à ce que vous auriez lu et compris le « Cours générale de linguistique » de De Saussure Wahooo !

    3
    2
    Anonyme
    13 novembre 2018 - 22 h 06 min

    Il parlait des 1million 500 000 martyrs et ce sont des martyrs (mot accepté par tous ceux qui y étaient ) . Donc , je vous pose la question pourquoi n’avoir pas utilisé ce terme qui par définition veut dire « Personne qui meurt, souffre pour une cause  » (dictionnaire). Il ne parlait pas des morts qui concernaient la 1 ière guerre mondiale. Je ne vois pas l’intérêt pour une question simple de me sortir la sémiotique , Cours générale de linguistique » de De Saussure et tutti quanti. C’est juste pour placer nos Martyrs plus haut et l’intérêt vous ne l’ignorez pas.

    3
    1
    Nasser
    13 novembre 2018 - 18 h 31 min

    C’est vraiment stupide de polémiquer pour ce mot « mort » alors qu’il est indiqué pour l’occasion!
    C’est les manipulateurs comme Zitout et Benchennouf , avec leur Magharibia, qui aiment ces polémiques connaissant le bas niveau intellectuel et les fausses susceptibilités, d’une certaine catégorie de la population!
    Il s’agit d’un discours qui s’adresse aux européens en particulier la France et non aux algériens!
    Les auditeurs (européens) s’en foutent que Ouyahia les qualifient de « Martyrs » ; mais ça les percutent quand ils entendent « morts »!.
    Lequel est le plus percutant et vexant pour les français et leur armée? Leur dire [qu’ils sont la cause]  » 1 million et 1/2 de morts » ou bien « 1 million et 1/2 de martyrs »?
    Les gens sensés et raisonnables, habitués aux techniques de communication comprennent cela; sauf les hypocrites, les bougres et les missionnaires dans la manipulation et l’incitation aux troubles qui trouvent des répliques à tout ce qui vient d’Algérie ou de ses responsables….
    Ouyahia a fait donc dans la bonne communication! Bravo!

    18
    5
    La Sémantique, Pourquoi Faire ?
    13 novembre 2018 - 14 h 46 min

    Je continue mon post précédent où j’avais dit « qu’Il existe des individus qui se font nommer « moudjahidine » alors qu’ils n’ont pas tiré une seule cartouche ! » par les phrases suivantes : … il existe aussi des individus à qui le pouvoir de 62, le FLN de 62 ainsi que le Ministère des Anciens Moudjahiddine ont décerné le qualificatif de « martyr » ou « d’ancien moudjahed » ou de « grand moudjahed » alors qu’ils n’ont jamais connu le maquis algérien durant la guerre de libération et qu’il n’ont jamais tiré une cartouche ! Plusieurs d’entre eux vivaient tranquillement dans des hôtels (nourris, logé etc… etc.. ) à l’étranger sans prendre aucun risque, il y en a même qui étaient inscrits à El Azhar ou dans des universités à l’étranger et qui sont revenus dans le pays en 1962 pour cueillir et prendre le pouvoir au nom de se qu’ils appellent la « légitimité révolutionnaire ». Ils se sont fait attribué le qualificatif de « grands moudjahed » !! Quelle fumisterie , quelle tromperie, quelle arnaque !!!

    15
    OMAR-RADJLA
    13 novembre 2018 - 13 h 54 min

    Je jure sur la tête de mon chef Bouteflika, que j’ai dis hommage a nos Chahid mort pour la France, Hmimed ne ment jamais sauf devant le vrai Dieu

    5
    7
    Da-Ali
    13 novembre 2018 - 13 h 16 min

    Heureusement que le ridicule ne tué pas sinon il aurait fait un massacre au niveau de nos corrompus dirigeants,il faut vraiment avoir du cullo pour accepter un poste de dirigeant lorsque on sait qu’on a les mains sales et les coffres remplis de l’argent des autres

    4
    12
    lamari mehd
    13 novembre 2018 - 12 h 17 min

    La Religion et l’arabisme de bas étage,va finir par enterrer définitivement ce pays,et c’est pour bientôt..pas plus de 2 années et ça finira, ou par un nouvel épisode des années 90 en plus grave.. un éclatement a l’image du Soudan ou une situation de pays a coloniser..les abrutis d’arabo-islamistes lui portent,chaque jour un nouveau coup…les plus chanceux ou courageux des Algeriens s’évadent pour des cieux plus cléments..et les autres s’apprêtent a vivre l’enfer,dont les prémices sont déja là!….Et voila encore une fois,cette secte maudite,qui cherchent a créer une polémique sur une parole prononcée par Ouyahia dans un forum international..ou il qualifie les combattants de la lutte de liberation morts au combat..de morts..tout simplement…et non de chahid…comme si cela changer quelque chose?!!….sauf peut-etre ,que ouyahia a preferer le langage simple et sans l’hypocrisie imposé par les islamistes…a celui de ces derniers pour essayer de squatter la lutte de liberation,alors qu’ils etaient partisans de la France coloniale qu’ils servaient..que ce soit ibn badis ou sa cohorte de oulamas bidons..alors je pense qu’aujourd’hui,ils feraient bien de fermer leurs gueules car la verité sur leur passé de traitre commence a devenir publique..et tout les Algeriens devont le savoir

    19
    3
    ARCHI FAUX
    13 novembre 2018 - 9 h 40 min

    LE PEUPLE NE VOUS DEMANDE RIEN, si ce n’est de respecter le sang des martyrs et de laisser les meilleurs de ses fils sauver ce qui reste à sauver de ce pays que vous avez dilapider et rendu la risée de la planète. Quant aux attaques contre Ouyahia, elles viennent des faux moujahed et faux condamnés à morts qui squattent le FLN.

    22
    1
      Yes
      13 novembre 2018 - 20 h 39 min

      Merci archi faux. Des hypocrites,l’ancien ministre des moudjahids est installé à Lyon. L’onm et enfants de chouhadas ont soutenu bouhadja lors de ses déboires scandaleux a l’apn, et puis quand il a été destitué empêché de force d’accès à son bureau…plus rien,tout ce beau monde s’est tû..? Où est le patriotisme,où est le bien,où est le mal,où est le juste,où est l’injuste??
      C histoires de mots sur laquelles une certaine chaine consacre plusieurs émissions c pour porter préjudice à ouyahia patriote progressiste. Cette chaine est connue proche du FIS.

      5
      2
    Le Chef
    13 novembre 2018 - 5 h 54 min

    Ce monsieur est incapable de dirigé une petite ville en dehors de l’Algérie;il est nommé a des fins des combines politicienne;et d’ailleurs il n’est pas le seul;il est de la meme catégorie des messieurs; ould abbès;benyounes,ghoul;saidani;messahel;bouchouereb,khelil et les autres;

    12
    10
    Anonyme
    13 novembre 2018 - 2 h 28 min

    J’espère qu’il n’ a pas oublié la Bismillah au moins !!!

    6
    14
    ripper
    12 novembre 2018 - 23 h 18 min

    Homme de pouvoir n’est pas homme d’état.

    3
    4
    Felfel Har
    12 novembre 2018 - 21 h 38 min

    Mort, martyr, chouhada? Parce que les mots ont une importance, je me suis intéressé à leur définition précise car ils ne sont pas interchangeables.
    Appelons Larousse vient à notre rescousse!
    Mort= fin de la vie, de la vie humaine. Elle peut-être naturelle ou le résultat d’un accident grave, d’un crime violent.
    Martyre= Tourment qu’une personne endure pour une cause (défense de sa foi, d’un idéal), torture, supplice, grande souffrance physique ou morale.
    La confusion n’est plus permise. Nos chouhada ont accepté de souffrir le martyre (plutôt que de vivre sous le joug des colons) et de faire le don de soi avant de rendre l’âme pour une cause sacrée. Ceux qui profitent de l’indépendance de l’Algérie ne devraient jamais oublié que c’est à eux qu’ils doivent tout ce qu’ils sont ainsi que tous les privilèges qu’ils se sont octroyés indûment. La moindre reconnaissance est de leur rendre honneur, en toutes circonstances et en tous lieux. Mr. O a failli, purement et simplement. Les complotistes qui tentent de le disculper n’y changeront rien!

    13
    12
      Anonyme
      13 novembre 2018 - 9 h 35 min

      ON DOIT AUSSI INTERPELLER MACRON ET LES AUTRES CHEFS D’ETATS,………… EUX AUSSI ont qualifié leurs « MARTYRS » de « MORTS ». Pourtant, selon mister Larousse, il ne doit pas y avoir de confusion, ils sont morts en martyrs pour leurs patries.

      8
      5
    Anonyme
    12 novembre 2018 - 21 h 01 min

    Polémique stérile inutile . Des gens qui cherchent à discréditer ouyahia,homme d’état intégré progressiste. C justement c qualités qui font rougir ses détracteurs de jalousie. Ouyahia représente bouteflika,donc l’Algérie à tous les événements importants. C pas pour ruen que bouteflika le designe. C détracteurs feraient mieux de s’occuper des problèmes des citoyens.
    Morts ou martyrs??? Où est le pb?? Nous serons toujours les derniers de la classe,à soulever des pbs là où il n’y en a pas,des futilités,des chikayets comment se laver comment s’habiller..comment prier… Des deputes ont cadenassé l’apn et presque aucune réaction,et on vient polémiquer sur morts ou martyrs!!! Nous sommes vraiment les meilleurs ,la risée du monde.

    23
    10
      Anonyme
      12 novembre 2018 - 21 h 28 min

      Vous n’ignorez pas que chaque domaine a sa propre terminologie (un lexique) et que la syntaxe est la même . Mais vous n’ignorez pas que la sémantique est très importante ( Ecole de Commerce de Jeunes Filles) peuvent vouloir dire deux choses différentes . Vous n’ignorez pas que Ouyahia a dit ‘des morts’ en toute innocence ( c’est un rompu à politique). Alors monsieur , ne nous prenez pas pour des imbéciles. c’étaient au moins des résistants .

      7
      14
        Tilisa
        12 novembre 2018 - 23 h 53 min

        @_Anonyme. Eclairez-nous sur, je vous cite:
        1. « Vous n’ignorez pas que chaque domaine a sa propre terminologie » A quel domaine [champ sémantique] appartiennent les lexèmes « martyr » et « mort »?
        2. « … et que la syntaxe est la même.» C’est quoi ce bricolage syntaxique ? Votre phrase n’obéit dans aucun cas à la syntaxe du français. ? Toute la phrase est un ensemble de morphèmes sans aucune suite logique !
        3. « … (Ecole de Commerce de Jeunes Filles) peuvent vouloir dire deux choses différentes » C’est quoi cette monstruosité sémantique et syntaxique ? Qui peut vouloir dire deux choses différentes ? L’école ? Les jeunes filles ? La seule chose véhiculée dans la dénomination de (Ecole de Commerce de Jeunes Filles) c’est la séparation des deux sexes, la misogynie.
        4. « c’étaient au moins des résistants. » Ils ont résisté à quoi ? A quelle attaque ? Sont-ils les colons français qui ont lancé l’attaque le Jour de la Toussainte pour que tes [résistants] leurs résistent ?
        5. En outre : Durant une Resistance quelconque, un Résistant qui a résisté à l’envahisseur, la résistance de grill à la main, peut survivre à cette agression et vivre la libération jusqu’à sa mort naturelle. Un « résistant » donc, Monsieur le sémanticien-syntacticien de la dernière heure, n’est pas forcément un « mort ». Des résistants français à l’envahisseur nazis, à titre d’exemple, ont survécu celui-ci et certains d’entres-eux vivraient probablement encore aujourd’hui !
        Tilisa

        12
        4
          Anonyme
          13 novembre 2018 - 13 h 16 min

          Des arguties ! J’ai l’impression que ça vous fait mal jusqu’à vouloir me donner une leçon , serait-ce pour montrer que vous êtes spécialiste . Si c’est le cas , changer le mot chahid . Ce mot est donné pour glorifier nos chouhadas ne vous en déplaise . Si vous n’êtes pas concerné , ne vous énervez pas , c’est mauvais pour la santé . Malheureusement , le mot chahid existe .Peut-être pas pour vous.

          3
          11
          Anonyme
          13 novembre 2018 - 13 h 30 min

          Lexique : ensemble de mots
          Syntaxe ; grammaire (le chat boit le lait , le lait boit le chat ) , les deux phrases sont correctes.
          Sémantique ; le sens que donnera une phrase.
          Compilation : ce qu’on veut exprimer exactement.
          Chahid : c’est un engagement . Pour glorifier notre grande révolution et nos chouhadas que vous n’aviez jamais pu produire et c’est là que le bât blesse .Si vous êtes spécialiste dans ce domaine , moi aussi je le suis dans un autre.

          2
          9
        Tiregwa
        13 novembre 2018 - 15 h 37 min

        @_Anonyme du 13 novembre 2018 – 13 h 30 min
        je vous cite: « … Si vous êtes spécialiste dans ce domaine, moi aussi je le suis dans un autre. »
        Vous ferriez mieux alors d’aller discourir, scripturairement ou graphiquement s’entend – versifier ou vociférer – dans votre domaine, chez lui, et là où celui-ci pourrait être utile. Dans celui que vous venez de griffonner, vous ne faites que perdre votre temps, [sic!]
        De grâce laissez la sémiotique tranquille, en moins jusqu’à ce que vous auriez lu et compris le « Cours générale de linguistique » de De Saussure
        Bien à vous !

        8
        2
          [email protected]
          13 novembre 2018 - 21 h 19 min

          La fatuité chez beaucoup révèle un manque . Que viennent faire des mots très savants si ce n’est par pédantisme . La question est simple et vous voulez l’intellectualité pour faire pédant . Oh carroubier de mon pays.

          3
          2
          Anonyme
          13 novembre 2018 - 21 h 38 min

          Feu Kaid Ahmed ( ellah yerahmou) dans une tournée à l’Université avait demandé ce qu’il faisait comme études . Ce dernier , pompompeusement lui avait dit ‘ mat sup’ . Kaid Ahmed lui a répliqué ‘ le mieux pour toi , aurait été de dire ‘calcul’. Dans cette question , il y a ceux qui sont pour le mot chahid indépendamment de ce que pensent les autres et ceux qui veulent juste finassez : un besoin morbide.

          3
          5
        Anonyme
        13 novembre 2018 - 20 h 52 min

        Ya M Anonyme,faut pas oublier que nous ne sommes pas les seuls à avoir fait une guerre d’indépendance! Les USA l’ont faite,les viets,les résistants français.. Les morts durant la 1 ere guerre mondiale c t des morts ou des martyrs?? Où est la difference?? Ils ont defendu un territoire contre un envahisseur. Et puis ouyahia n’était même pas obligé de parler de ça,c t une cérémonie centenaire 1 ere guerre mondiale à laquelle ont participé des combattants algeruens..morts pour la liberté.

        1
        2
          Anonyme
          13 novembre 2018 - 22 h 05 min

          Il parlait des 1million 500 000 martyrs et ce sont des martyrs (mot accepté par tous ceux qui y étaient ) . Donc , je vous pose la question pourquoi n’avoir pas utilisé ce terme qui par définition veut dire « Personne qui meurt, souffre pour une cause  » (dictionnaire). Il ne parlait pas des morts qui concernaient la 1 ière guerre mondiale. Je ne vois pas l’intérêt pour une question simple de me sortir la sémiotique , Cours générale de linguistique » de De Saussure et tutti quanti. C’est juste pour placer nos Martyrs plus haut et l’intérêt vous ne l’ignorez pas.

    Anonyme
    12 novembre 2018 - 20 h 17 min

    Ouyahia a démenti son dérapage sémantique prémédité, calculé et voulu. Mais les vidéos existent et prouvent qu’il a bien utilisé le mot « morts » et non « martyrs ». Au lieu d’assumer il se dérobe.

    12
    14
    La sémantique, pourquoi faire ?
    12 novembre 2018 - 19 h 08 min

    Les algériens qui se sont sacrifiés pour l’Algérie sont véritablement et effectivement… morts …, donc se sont bel et bien des morts, et ils sont morts pour l’Algérie et on leur doit reconnaissance , c’est là l’essentiel ! Maintenant qu’on les appelle « moudjahidines » ou « martyrs » ou  » chouhaddas » ou  » héros », le résultats est le même : ils sont bel et bien morts pour le pays ! Ils existent des personnes qu’on nomme « moudjahidine » alors qu’ils n’ont pas tiré une seule cartouche !

    21
    10
      Anonyme
      12 novembre 2018 - 19 h 42 min

      Tant qu’on y est , il vaut mieux dire chouhadas par respect pour les chouhadas et pour continuer à cultiver cet esprit qui nous rappelle ce qu’ils nous ont légué . Et aussi pour la mémoire , pour notre grande révolution . « Sémantique » , la sémantique est très importante . Sinon , on est négationniste . Je pense qu’il n’y a pas lieu d’aller dans une polémique stérile . Il est normal pour tous les peuples d’avoir leurs symboles etc…

      10
      8
        Anonyme
        12 novembre 2018 - 20 h 12 min

        Audin,Yveton sont mort pour l’Algérie c’était des communistes, c’est des chahid ou des mort ?

        13
        1
          Anonyme
          12 novembre 2018 - 20 h 49 min

          Ne finassez pas , Fernand Ybeton , Maillot etc… Sont des Martyrs auxquels nous devons autant de respect que pour BenM’hidi etc… Jusqu’au soldat simple. Sans faire de différence . Si vous n’aviez encore compris qu’il faut entretenir la mémoire c’est que vous êtes à côté de vos pompes.

          12
          2
    Anonyme
    12 novembre 2018 - 19 h 01 min

    Ouyahia doit dégager. Il n’a pas les épaules pour représenter l’Algérie. Il dépasse les bornes de plus en plus : suspicion envers la diaspora, appel du pied aux pieds-noirs, maintenant qualifier nos martyrs de morts sans mentionner comment ils sont morts et donc viser la responsable et coupable de leur mort. Ouyahia doit partir. Il est indigne. Stop Barakat, ça suffit maintenant. Il me donne la nausée.

    20
    27
      K. DZ
      12 novembre 2018 - 20 h 22 min

      Selon toi ils sont morts lors des #foutouhates # de 14-18 à Verdun, réveilles toi et arretes ta démagogie et n’insulte pas notre intelligence, si petite soit-elle

      27
      7
    Un peuple ailleurs !!
    12 novembre 2018 - 18 h 06 min

    Dans cet article, il est titré … « les Algériens en colère » ….après le laïus de Ouyahia. Mais je peux témoigner que c’est faux car aujourd’hui j’ai parcouru 350 kms depuis Ain Defla jusque dans plusieurs quartiers de la capitale Alger , je n’ai pas rencontré un seul algérien « en colère » dans la rue ou dans les cafés ou dans les mosquées à propos de se qu’à dit Ouyahoia ! Les algériens ont d’autres problèmes à régler que de s’occuper de se que raconte Ouyahia …. ou Ould Abbes and Co !

    26
    10
      Yes
      13 novembre 2018 - 2 h 14 min

      Bien dit amigo peuple ailleurs . Le titre est déjà un parti pris,pour disqualifiér ouyahia. Ouyahia essuie des critiques d’un clan qui veut le discréditer. Ouyahia c lui qui est en train de sauver les meubles. On est devant deux projets de société qui s’affrontent,l’un progressiste l’autre rétrograde. Au peuple de choisir,mais faut pas se tromper comme en 92.

      7
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.