Une candidature de Chakib Khelil à la présidentielle est-elle envisageable ?

Khelil indices
Chakib Khelil. D. R.

Par Karim B. – Alors que le flou est total sur l’intention du président Bouteflika par rapport au 5e mandat, des bribes d’informations collées les unes aux autres comme les pièces d’un puzzle complètement défait donnent des semblants d’indices sur les scénarios possibles pour 2019.

Parmi ces indices, le retour sur le devant de la scène de l’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil, qui a repris, bien que timidement, son bâton de pèlerin pour prêcher sa science à travers un certain nombre d’universités du pays. La réapparition de celui qui fut banni du pays durant plusieurs années, suite à l’éclatement de l’affaire Sonatrach, est-elle le prélude à une annonce surprenante qui ne saurait tarder ?

Constitutionnellement et juridiquement, rien ne peut empêcher Chakib Khelil de se porter candidat à la fonction suprême. Mais son nom étant intimement lié au scandale du détournement de l’argent du pétrole handicape sérieusement ce candidat potentiel dont l’âge avancé peut également constituer un inconvénient sérieux dans le cas où l’ancien homme de confiance du président Bouteflika lorgnerait le palais d’El-Mouradia.

Le retour bruyant de Chakib Khelil au pays après son exil aux Etats-Unis, où il a plusieurs biens, avait provoqué l’étonnement d’une partie de l’opinion publique qui ne comprenait pas comment l’homme – dont les avocats des cadres de Sonatrach emprisonnés réclamaient la présence au procès surmédiatisé – pouvait retourner en Algérie et, plus intriguant encore, être accueilli officiellement à l’aéroport d’Oran par le wali en personne.

Dès son retour, Chakib Khelil s’est immédiatement lancé dans une étrange campagne à travers les confréries religieuses qui lui réservaient à chaque fois un accueil digne d’un président. L’ancien ministre, qui se déplaçait flanqué de journalistes triés sur le volet, avait par la suite accordé des interviews à des chaînes de télévision privées, avant de se mettre aux réseaux sociaux par le biais desquels il commentait l’actualité économique, prodiguant ses conseils sans jamais se mêler de politique, vraisemblablement pour ne pas gêner le président Bouteflika dont il semblait avoir la protection.

K. B.

Comment (93)

    Lghoul
    8 décembre 2018 - 23 h 45 min

    La reponse a ce manque de respect au peuple et a toutes ces mascarades incessantes qui se nourrissent sur une corruption generalisee et qui ne se cachent plus est une greve generale illimitee. Soit on a une dignite ou on meurre comme des creve la faim car nous n’avons qu’une vie et le temps passe vite. Je ne voudrai pas passer le reste de ma vie regarder des vieillards corrompus nous raconter des histoires a dormir debout. Soit les futures generations ont un avenir ou un enfer. Si on continue dans ce chemin ca va etre l’enfer car un voleur et un corrompu ne chagent jamais. Alors il faut leur barrer la route.

    Lghoul
    8 décembre 2018 - 23 h 25 min

    Au rapaces qui soutiennent l’insoutenable: Oublions la corruption, le clan d’oujda et son amitie avec fakhamatouhou. Ce type n’est pas qualifie pour etre candidat parce qu’ il est americain et sa femme est palestinienne, donc etrangere. En plus il est ne en 1939. Dans un mois il aura 80 ans. Si vous vous foutez de la constitution comme d’habitude, imposez le de force et vous aurez certainement vos gilets noirs ou rouges.

    Le vrai Felfel Har
    8 décembre 2018 - 18 h 32 min

    Ce commentaire n’est pas de moi. Cependant je suis d’accord avec celui qui l’a écrit. Salutations!

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 7 h 47 min

    Il n’ont aucune dignité ces voyous en col blanc…! Mais comment peut-on se comporter de la sorte ? Cet cr.. a des tas de casseroles .. et il essaye de revenir comme si de rien n’était, il est temps qu’ils comprennent que l’époque des belles années est terminé, le peuple algérien n’est pas dupe …

    Dahman
    8 décembre 2018 - 1 h 33 min

    Khellil est un grand voleur qui paiera tôt ou tard !! Il revient alléché par le miel et la cupidité.
    Il a donné des contrats de gestion de capitaux de grès à grès de plus de $600 millions de dollars sans faire un appel d’offre ce qui est illégal avec les lois algériennes. La suite il s’est sucé pendant 7 ans avec toutes les transactions de ce portefeuille à travers une nouvelle compagnie crée subitement, sans relation et inconnue dans le monde financier. PDG de la Sonatrach, il a offert des contrat juteux à son fils. Enfin vérité de La Palisse..ses acounts offshore et les appartement achetés à coup de millions en tant que Ministre ou simple fonctionnaire de la banque mondiale..sans une secrétaire…bizarre ?
    Sa femme n’est absolument pas riche..alors d’où proviennent ses capitaux pour des achats connus du monde entier et qui dépassent de très loin ses revenus.

    14
    1
    Chaoui Ou Zien
    7 décembre 2018 - 23 h 58 min

    Place aux jeunes! Il y en a de tres capables et tres eduques. Il nous suffit de trouver parmi eux ceux qui ne pensent qu’aux interets de l’Algerie.

    11
    1
    Un Lecteur Lambda
    7 décembre 2018 - 23 h 33 min

    Mes chers compatriotes,
    Moi président, je m’occuperais en premier lieu de réformer l’Etat, je désignerais les membres des zaouias qui m’ont soutenu à l’Assemblée Nationale. Je supprimerais le poste de premier ministre, le pays n’en aura pas besoin, je me chargerais de remplir cette fonction.
    Moi président, j’abolirais le système électoral, ainsi, les Algériens et les Algériennes ne seront plus embarrassés d’avoir à choisir entre tel et tel candidat.
    Moi président, je développerais l’économie en invitant toutes les compagnies anglo-saxonnes à venir faire leur marché de Noël en Algérie, en effet, nous n’avons pas besoin d’avoir des entreprises nationales qui sont d’ailleurs continuellement déficitaires. Nous organiserons les plus grandes enchères pour les vendre au meilleur prix. L’argent de ces ventes, nous servira à acheter des bons du Trésor américain, le reste nous le placerons dans des paradis fiscaux.
    Moi président, je veillerais à ce que toutes les affaires de corruption en cours débouchent sur un non-lieu pour permettre à la Justice de souffler un peu, les dossiers en attente sont trop nombreux.
    Moi président, j’abaisserais l’âge du travail à 8 ans, nos enfants ont besoin de travailler pour aider leur famille, l’école c’est une perte de temps. L’accès aux universités sera ouvert aux enfants dont les parents sont membres d’une zaouia, pour les autres, nous avons prévu des écoles de foot. Notre équipe nationale se porte mal, nous avons besoin de renforcer ses effectifs.
    Moi président, je veillerais à développer une médecine de qualité en privatisant l’ensemble des hôpitaux publiques et encouragerait ceux et celles qui souhaitent se faire soigner dans un pays tiers en offrant le prix du billet d’avion. Pour les autres, la médecine par les plantes et autres remèdes serait nettement suffisante.
    Moi président, je veillerais au respect du droit des femmes en les encourageant à épouser un anglo-saxon et à quitter le pays, celles qui souhaitent travailler dans une compagnie américaine, nous interviendrons auprès de ces compagnies en leur faveur.
    Enfin, moi président, je ferais en sorte que le pays vive en paix ; en effet, nous signerons des pactes de non-agression avec nos voisins ce qui nous garantira la paix ; ainsi, nous n’aurons plus besoin d’une armée. Nous ferons une œuvre charitable en renvoyant les militaires chez eux. Bien entendu, ils toucheront une pension à vie sans avoir à travailler. Cette pension sera indexée au coût de la vie sans toutefois dépasser 1,5 fois le salaire minimum en vigueur.
    Voilà mes chers compatriotes et futurs administrés, mon projet pour mon cher pays que j’ai déjà servi, projet que malheureusement j’ai dû interrompre pas à cause d’un certain Hugo Chavez.

    10
    5
    Erracham
    7 décembre 2018 - 23 h 16 min

    Si on désignait Chakib comme candidat à la magistrature suprême et que les Zaouïas l’aidaient à y accéder, l’Italie saisirait l’ONU en raison des casseroles qu’il a laissées chez elle. Il faut s’éviter une telle humiliation.

    5
    1
      TARZAN
      8 décembre 2018 - 15 h 18 min

      l’iatlie n’a aucun grief contre chakib khelil! d’où tu tiens ce mensonge? mourdjif

        Felfel Har
        8 décembre 2018 - 15 h 53 min

        @Tarzan
        Il est pourtant notoire que la justice italienne a bel et bien demandé à Interpol de l’arrêter, mandat d’arrêt que l’Algérie a décidé d’ignorer. Il est aussi certain que les juges italiens ont ficelé un dossier solide confirmant les charges de corruption qui pèsent contre lui. Il n’est pas dit qu’au moment opportun, ils se gêneront pour faire du chantage. Je n’invente rien, je ne suis pas dans les secrets des dieux, mais je m’informe, je lis, j’utilise ma cervelle, je ne dis pas n’importe quoi! Et je n’insulte personne!

        4
        1
    HOUMTY
    7 décembre 2018 - 22 h 50 min

    SALAM L’KHAWA…..Surtout pas ce voleur et agent de la cia……. j’ai oublié et voleur….. T’ahya L’DJAZAÏR et notre A.N.P..

    102
    3
    belahmar
    7 décembre 2018 - 22 h 39 min

    comment le peuple algerien peut-il accepter cet escroc parmi tant d autres d ailleurs

    7
    1
    Nasro
    7 décembre 2018 - 21 h 59 min

    C’est Voleur fils de voleur la traitrise coule dans son sang !!!! le peuple sait qui est ce voyou et n’acceptera jamais qu’il soit président

    6
    2
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 21 h 50 min

    Ruen que sur le plan compétence ce monsieur n’a pas la stature. Il a été ministre puissant ami du president pendant 10 ans àvec un petrole à plus de 100$ et il n’a pas été foitu de construire une raffinerie; ce qui nous a obligé à importer essence pour 3 milliards$/an.
    Pour le reste c à la justice de voir.
    De même que son protégé ould kadour: ce monsieur etait PDG de BRC filiale àvec halliburton spécialisée ingenieurie pétrolière. Il n’a rien realisé dans ce domaine et on est obligé de signer contrats de prestations avec total eni letrofac technip…et le retard pour la rénovation de la raffinerie d’Alger,la construction de complexes pétrochimique…. Il a construit par contre des tours pour son ministere.

    7
    2
    Adrar Ayouchene
    7 décembre 2018 - 20 h 54 min

    Non , il n’a pas le droit de se présenter à la présidentielle son épouse est étrangère !

    19
    6
    Anti GMG
    7 décembre 2018 - 20 h 36 min

    Bien sûr qu’il est présidentiable. Je voterai pour lui rien que pour faire chier le bilderberg.

    9
    29
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 20 h 33 min

    L’Algérie aux algériens et pas aux marocains !
    T7eb ou la tekreh ! Détachez vous si vous le souhaitez et rejoignez vos cousins de l’ouest.
    Depuis 1999 on boit le calice jusqu’à la lie avec tous ces algériens d’origine marocaine

    23
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.