Sahara Occidental occupé : le Makhzen s’en prend aux journalistes sahraouis

NazhaEl-Khalidi
Nazha El-Khalidi, la journaliste sahraouie détenue arbitrairement par la police marocaine. D. R.

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains a fermement condamné, samedi 22 décembre, la détention arbitraire et les violences à l’encontre de la journaliste sahraouie Nazha El-Khalidi par la police marocaine, appelant les autorités du Royaume à «garantir en toutes circonstances le droit de mener des activités pacifiques et légitimes de défense des droits humains».

Dans un appel «urgent» adressé aux autorités marocaines, l’Observatoire, issu d’un partenariat entre l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), a dénoncé fermement «la détention arbitraire» par la police marocaine de Nazha El-Khalidi, journaliste et membre du collectif sahraoui Equipe Media, survenue le 4 décembre dernier à Laâyoune occupée, alors qu’elle filmait des violences policières visant les participants à une manifestation de soutien à la cause sahraouie.

La journaliste sahraouie, correspondante de la RASD TV, a été amenée au commissariat de la police marocaine et détenue pendant quatre heures avant d’être libérée sans qu’aucun chef d’inculpation ne soit retenu contre elle, a fait savoir l’Observatoire dans son document, dont l’objet porte sur la dénonciation d’une «détention arbitraire et des entraves à la liberté de rassemblement pacifique et d’information».

S’appuyant sur des sources d’informations locales fiables, l’ONG a ajouté que «Mme El-Khalidi a été agressée par la police marocaine lors de son arrestation et a eu à subir d’autres violences sur le trajet vers le commissariat», précisant que «ce n’est pas la première fois que la journaliste sahraouie est détenue par la police marocaine pour avoir filmé une manifestation». «Le 21 août 2016, Mme Nazha El-Khalidi a été détenue pendant une nuit au commissariat, où elle aurait été maltraitée et interrogée dans le cadre de sa couverture d’une manifestation. La police a saisi sa caméra et ne la lui a jamais restituée», a indiqué l’ONG selon la presse sahraouie qui rapporte l’information. L’association rappelle que d’autres membres de l’Equipe Media ont été également harcelés par la police marocaine.

Parmi les autres exemples de harcèlement de journalistes, l’Observatoire a cité «l’entrée par effraction», le 12 novembre 2018, des militaires marocains dans la maison de Mohamed Mayara, membre d’Equipe Media et avait interrogé sa famille.

S’élevant contre ces pratiques, l’Observatoire a condamné la détention arbitraire et les violences des autorités policières marocaines à l’encontre de Nazha El-Khalidi et de journalistes sahraouis, soulignant que ces actions ne visent qu’à «sanctionner les activités de défense des droits humains» dans les territoires sahraouis occupés.

A cet effet, l’Observatoire a demandé aux autorités marocaines, notamment celles des Affaires étrangères, de la Justice et de la protection des droits de l’Homme de «garantir en toutes circonstances le droit de mener des activités pacifiques et légitimes de défense des droits humains» et à mettre un terme à «toute forme de harcèlement, y compris au niveau judiciaire» à l’encontre des membres du collectif Equipe Media.

S. S.

Comment (14)

    Moskosdz
    6 décembre 2019 - 19 h 11 min

    Salem L’Khawa, le Makhzen et ses soutient Sionistes massacrent les pauvres Sahraouis depuis des décennie sous le silence de Fafa qui soutiennent le Roitelet en chef mimi6 et ses esclaves baiseurs de mains
    qui n’arrivent même pas à manger à leur faim et qui font des vidéos mensongères à ne pas regarder tellement le mensonges sont gros comme leur Roitelet !!
    il faut resserrer les rangs derrière notre armées de libération nationale et de nos fidèles guerrier qui protège
    les plus faible comme les Sahraouis de la RASD = République Arabe Sahraouis Démocratique
    et ne pas laisser nos ennemies Morrokis les massacrés comme ils le font depuis qu’ils ont coloniser le Sahara Occidental !
    Vive notre armée de libération nationale qui a sortit les soldats de Fafas et qui se vengent avec le Makhzen pour s’introduire et volé les richesses du peuple ! Gloire à nos valeureux Chouadas et nos Glorieux Moudjahidines !

    faradoc
    24 décembre 2018 - 16 h 50 min

    Comment voulez-vous que les autorités marocaines défendent les droits quand c’est eux-mêmes qui les violent.

    5
    4
    El 3abassi
    24 décembre 2018 - 10 h 50 min

    Ne vous souciez guère des Dislike (pouce en bas), je crois sincèrement que c’est le gagne pain d’agents payés par le makhnez.

    7
    6
    zad
    23 décembre 2018 - 17 h 19 min

    Soutien total aux SAHRAOUIS…continuez à lutter !!!

    15
    12
    Algerien et patriote
    23 décembre 2018 - 13 h 19 min

    Vous dîtes que le marokistan ne reconnaît pas la RASD ,il faut dabors qu’il reconnaissent son peuple,ils sont a plat ventre que devant les occidentaux, ceux qui ont retrouves leur liberte ne l’ont fait que par la force et les armes…..

    23
    20
    Laaroussi
    23 décembre 2018 - 13 h 02 min

    Waw, correspondante de la RASD qui fait son métier de journaliste à Laayoune 🤔🤔🤔

    Franchement, on se moque de qui là. Je connais en personne Nazha qui n’est d’ailleurs qu’une marocaine de l’intérieur qui a un passeport marocain et n’a aucune appartenance à aucune de nos tribus sahraouies ( au passage, il n’existe pas de passeport RASD, soit on a un passeport Marocain, ou Algérien ou Espagnol)

    Je me rappelle lors des visites entre familles supervisées par lONU avoir visité ma tante et mes cousins à Tindouf, nous n’avons même pas pu passer la nuit, on nous a confisqué téléphone,caméra et même bloc notes

    Passons n’y a rien à voir juste on insulte notre intelligence

    29
    18
    RASD
    23 décembre 2018 - 11 h 48 min

    Les brimades sur un peuple qui tient a sa dignité et refuse d’etre sujet , d’un roi philanthropique qu’on peut couvrir d’éloges !
    Un roi aimant et imbu de pouvoir divin , que meme les journalistes dans ce royaume sont en voie d’extinction d’ailleurs
    le marokistan est classé 67 èm en matière de droits de l’homme , ou seul les étrangers ont des droits que l’on sait !
    Quand aux Saharaouis seule la Proclamation de la RASD peut mettre fin ce calvaire par l’Indépendance ,une approche
    qui donne des sueurs froide au makhnaz une peur panique pour les fondements meme de son existance vive le RASD !

    22
    23
    Moh
    23 décembre 2018 - 11 h 27 min

    « La journaliste sahraouie, correspondante de la RASD TV » J´aimerais bien voir une journaliste ou un correspondant marocain dans les camps des réfugiés…
    C’est l’hôpital qui se fout de la charité!!!

    31
    19
      Chaoui
      23 décembre 2018 - 12 h 36 min

      Ya si « Moh » !
      C’est un piètre amalgame que tu tentes de faire là.
      Les Sahraouis se trouvant dans les camps de RÉFUGIÉS à Tindouf sont abrités de vous, leurs colonisateurs marocains,en territoire ALGÉRIEN tandis que ceux restés sur LEURS TERRES du Sahara Occidental sont sous OCCUPATION militaire de ton pays, le Maroc.

      19
      22
    Felfel Har
    23 décembre 2018 - 11 h 26 min

    Puisque le Maroc et sa flicaille ne respectent pas la liberté de la presse, ni la dignité humaine, il nous est permis de nous payer leur tête. Les Sahraouis ne sont pas seuls dans leur combat contre ces colonisés devenus colonisateurs pour plaire à d’anciens colonisateurs (France et Espagne).
    Question : Comment s’appelle cette partie de la population marocaine qui n’apprécie pas les critiques formulées par des Algériens? Réponse: La « Maroc qui ne rit » pas (la maroquinerie-pas);
    Ne m’en veuillez pas, je me sens de bonne humeur pour taquiner les champions du « Dislike ». J’espère que j’ai ruiné leur weekend.

    20
    26
    Anonyme
    23 décembre 2018 - 11 h 23 min

    Tout d abord le Maroc ne reconnaît pas la rasd pour autorisée une journaliste de rasdtv
    Secundo le polisario autorise t il des journalistes a pratiquées librement dans les camps ?.

    32
    20
    TARZAN
    23 décembre 2018 - 11 h 14 min

    les informations provenant du sahara occidental sur les crimes du maroc sur les sahraouis sont étouffés par la france et ces médias. cette information restera qu’en algérie, elle ne traversera jamais la mer, donc les marocains sont réconfortés par la france dans leurs crimes sanguinaires. voilà ce qu’il faut faire, c’est de saisir les journalistes américains et vous le faites savoir que la france étouffe les crimes marocains car le maroc est la continuité de la france coloniale, appelez de l’aide aux américains et ils seront présents, et dites leur que le crime des deux scandinaves est l’oeuvre du makhzen pour punir les pays scandinaves qui soutiennent le polisario et sa juste cause. et vous verrez le résultat! il faut impliquer la france dans les crimes au sahara occidental, car en réalité, c’est la france qui est responsable de vos malheurs! n’oubliez pas que notre indépendance a été accélérée par le soutien des USA!

    22
    27
      Mustapha
      23 décembre 2018 - 16 h 15 min

      Gros délire

      13
      7
      Malhonnête
      23 décembre 2018 - 19 h 16 min

      Exactement ! Oui Trump et d’autres ont compris le manège de fafy et sbagnoul à ce sujet et ça va remuer ! Trop de trucs malsains.
      C’est le début de la fin.
      On veut faire croire au monde que les rocains fêtent Noël, que les toutes filles vont en boîte, que les familles vivent à l’occidental etc etc que du mensonge et du vent !
      Pays reconnu comme étant très malhonnête !

      7
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.