Le général à la retraite Toufik convoqué par le tribunal militaire de Blida

Le général Toufik
Le général Toufik. D. R.

Par Kamel M. – Le général à la retraite Mohamed Mediene, dit Toufik, a été convoqué ce samedi au tribunal militaire de Blida, selon des sources concordantes. La convocation de l’ancien patron de l’ex-Département du renseignement et de la sécurité (DRS) fait suite aux mises en garde lancées à son encontre par le chef d’état-major de l’ANP.

Le général Ahmed Gaïd-Salah avait, en effet, menacé le général Toufik d’engager des poursuites judiciaires à son encontre au cas où il ne cesserait pas ses «manœuvres» qui viseraient, selon l’homme fort de l’armée, à «saboter» toutes les initiatives destinées à transcender la crise politique actuelle.

Des médias avaient fait état d’une rencontre qui aurait réuni le général Toufik avec le frère du Président démissionnaire, Saïd Bouteflika, et le coordinateur des services de sécurité récemment limogé, le général Bachir Tartag. Mais le général Toufik avait réagi pour infirmer l’information, en soulignant qu’il n’avait jamais rencontré le général Tartag depuis qu’il a quitté ses fonctions. «Je n’ai jamais rencontré, ne serait-ce qu’une seule fois, le personnage des services de sécurité qui est cité comme ayant participé à [cette] pseudo-réunion, depuis que j’ai quitté mes fonctions», avait-il affirmé.

«M’accuser d’avoir rencontré des agents étrangers pour évoquer des sujets relevant de la souveraineté nationale est une tentative délibérée de me porter préjudice», accusait-il, par ailleurs, en soulignant qu’il est «connu à l’intérieur du pays et en dehors pour avoir combattu toutes les ingérences extérieures, qu’elles soient politiques, culturelles ou économiques».

Le général Toufik avait ajouté : «Quelle que soit la gravité des problèmes politiques qui traversent le pays, je ne peux dévier en aucun cas du principe de la défense de la souveraineté nationale.» «C’est une règle immuable que j’ai toujours respectée dans mon comportement et mes actes», avait-il insisté, sans toutefois envisager une quelconque poursuite judiciaire pour diffamation.

Le général Toufik ne démentait pas, néanmoins, avoir rencontré Saïd Bouteflika, laissant toutefois le soin à l’ancien président Liamine Zeroual d’informer l’opinion publique du contenu de cette rencontre qui le concernait, puisque le cercle présidentiel voulait solliciter ce dernier pour diriger une période de transition après la démission de Bouteflika. «Par souci de transparence et de respect de la vérité, je voudrais informer que j’ai reçu, le 30 mars dernier, à sa demande, le général à la retraite Mohamed Mediene qui était porteur d’une proposition relative à la présidence d’une instance pour la gestion de la période de transition», avait révélé Liamine Zeroual, le 2 avril dernier, dans une déclaration remise à la presse.

Le général Tartag et le frère de l’ancien Président, Saïd Bouteflika, auraient également été convoqués par la justice.

Nous y reviendrons.

K. M.

Comment (122)

    Vroum Vroum ..
    6 mai 2019 - 12 h 23 min

    Oh vous avez les mémoires côurtes: le Général Toufic à fait beaucoup pour l’Algérie, donner sa vie à la sécurité l’Algérie, dirigé parmi d’autres la Guerre contre le Terrorisme pour que l’on puisse vivre en Paix, déjoué des Complots extérieurs ou intérieur…
    Aujourd’hui, le citoyen lambda qui n’a fait que regarder la Télé juger Toufik ou Tartag… comme j’ai pu assister à la propagande mensongère à son encontre.
    Le Général Mediene, un Homme qui mérite respect pour tout ce qu’il a accompli pour son Pays, notre Pays. Mais si demain l’équation change, ceux qui le Critique aujourd’hui le flateront demain!!!
    J’avais de bonnes impressions sur Gaid Sallah, pris sa défense parfois mais là, Toucher au Général Toufic ou Tartag c’est incroyable!! les Généraux qui ont tuer le Terrorisme islamiste Wahabite, Frères musullmans, Sionistes…
    Toucher au Général Toufic ou Tartag c’est affaiblir encore les services… Ce genre de chose doit rester en interne, jamais médiatisé, si ce n’est pour humilier, mais cela se paiera!!!

    2
    4
    bibi funk
    6 mai 2019 - 5 h 39 min

    moi j’aime le cinema algerien il manque plus que aliouet

    fennecdz
    6 mai 2019 - 0 h 21 min

    MELLO mais tu sorts d ou toi? tu viens d arriver? mais depuis que ces harki sont là on est donné en spectacle et tu oses dire ca maintenant mais on croit rêver l ca fait 20 ans qu on est la risée du momde, ca regarde personne ce qui se passe chez nous comme on dit « le linge sale se lave en famille » c’est l heure du grand nettoyage.

    1
    1
    Anonyme
    5 mai 2019 - 22 h 41 min

    Qui est derrière la mise en lumière du dossier SONATRACH, qui est derrière la mise en lumière du dossier KHALIFA, qui est derrière la mise en lumière du dossier de l’autoroute.???.

    MELLO
    5 mai 2019 - 22 h 35 min

    Doit on s’en réjouir ? Tout le pouvoir sécuritaire est détruit, on se donne en spectacle pour le monde entier. Des hommes de la trempe de Tewfik ou de Tertag ainsi que de certains collègues ne doivent pas être mis sur la place publique et les brûler. Jamais , l’Algérie ne s’est donnée autant en spectacle que ces derniers mois. Mais , mais heureusement que son peuple reste  » froid » et éveillé sur toutes les questions le concernant. Les gouvernants restent aveugles et autistes face à des revendications légitimes et légales , ils fuient la réalité des revendications qui sont loin d’être des règlements de comptes. En quoi l’arrestation de Tewfik ou de Tertag peut apporter un plus au peuple , si ce n’est que la conséquence d’une guerre de clan. Ces arrestations ne pourront pas estomper le mouvement populaire .

    4
    3
    selma
    5 mai 2019 - 20 h 21 min

    Gaid Salah fait le toilettage des malfrats , mais le discours de Bensalah aujourd’hui c’est du pipi de chat
    Apparemment il ne comprend pas le verdict du peuple, système au complet dégage et pas d’élection avec leurs résidus

    Med
    5 mai 2019 - 15 h 25 min

    Commandant Azzedine expulse de son domicile de Club des pins pour avoir collabore avec Toufik contre l’ANP. Ca bouge. Gaid Salah passe a la vitesse supérieure

    11
    2
    Anonyme
    5 mai 2019 - 14 h 49 min

    Pendant que Saidani, s’enfuyait avec la « caisse » du Crédit Agricole pour s’offrir, deux luxueux appartements, dans le quartier huppé de Neuilly,a Paris, que Mister Khellil touchait un pot de vin estimé à 197 millions de Dollars de la Société italienne, pour se la couler douce aux U S A,avec sa petite famille, Mr Toufik et ses compagnons, affrontaient courageusement l’hydre intégriste, responsable des crimes commis sur des citoyens innocents, d’ intellectuels,artistes, journalistes et de jeunes soldats de l’ AN P. Aujourd’hui que la parole s’est libérée du joug du régime Bouteflika, on fait diversion, pour s’attaquer aux responsables politiques et militaires, pour garder la main sur le mouvement, réanimer le système en place, pour assurer la protection des vrais coupables.La stratégie mise en place en ce moment précis est en déphasage, avec les revendications légitimes, de la majorité des algériens, a savoir l’instauration d’un Etat de droit. Régler les comptes, pour une partie des homme politiques du pouvoir,s’en prendre brutalement a des hommes d’affaires, pour en sauver la partie la plus nocive, c ‘est trahir les principes et les idéaux, qui doivent nous guider, vers une vraie justice. Pour rappelle,on aimerait bien, que la justice actuelle, si hâtive d’appliquer le droit, dans toute sa rigueur, ne réhabilite pas l’ancien procureur général, en charge du dossier Khellil, limogé par Louh ex ministre de l’injustice, pour effacer la trace de détournement.Sous le régime Bouteflika, au lieu d’inculper le voleur, on s’attaque au gendarme, à l’origine de l’enquête,c’est beau l’Algérie, sans cette mafia qui nous gouverne. Algériens, algériennes, ou que vous soyez, ouvrez les yeux, réfléchissez, pour comprendre, la situation actuelle.

    22
    8
    IDEFLAWANE N'TAMURTH
    5 mai 2019 - 14 h 26 min

    EN PROCÉDANT À L’ARRESTATION DU TRIO MALÉFIQUE : TOUFIK – TARTAG ET SAÏD BOUTEFLIKA… AÂMI SALAH ET NOTRE ARMÉE VIENNENT DE COUPER CARRÉMENT L’HERBE SOUS LES PIEDS DE LA FRANCE !!! LE PARTI DE FAFFA VIENT D’ÊTRE TERRIBLEMENT DÉCAPITÉ….. BYE ! BYE ! FRANÇA…!!! …

    24
    12
      Précision
      5 mai 2019 - 16 h 29 min

      Il reste encore a la France son protégé Ali Bendaoud en liberté et en action dans l’ombre.

      C’est la boite secrète des biens de la famille de Bouteflika en Suisse surtout en France où lui même possède de jolis magots dans ces pays où il a été détaché dans nos ambassades de ces deux pays.

      6
      5
        IGHIL ZEKRI
        5 mai 2019 - 19 h 43 min

        Correction rapide et utile. Non ! Bendaoud a été neutralisé et dégommé de la présidence avec interdiction de quitter le territoire national.
        L’ex-général Bendaoud qui est issue d’une famille JUIVE algérienne qui travaillait pour le mossad et sa mère patrie israël. Il a été ÉLIMINÉ et NEUTRALISÉ tout dernièrement de la présidence par le nouveau chef du D.R.S.
        Ne t’inquiète Précision…

        10
        2
          Précision
          5 mai 2019 - 23 h 09 min

          Merci beaucoup pour cette information néanmoins la neutralisation de cet escroc ne sera complète qu’une fois ses réseaux en France seront démontés car ils représentent un danger pour notre pays.
          Un grand salut aux patriotes qui veillent sur la patrie !

        Braham HIDOUCI
        5 mai 2019 - 20 h 00 min

        Ali Bendaoud a été définitivement éliminé. Il ne fait plus parti du paysage politique et militaire algérien. Faffa et israel sont devenues orphelines depuis l’élimination de A. Bendaoud. Et d’autres encore vont suivre…

        11
        3
          Un détail important
          5 mai 2019 - 22 h 14 min

          Lors de la période de sa présence a l’ambassade d’Algérie en France les années 2000 il achetait a tout de bras aux enchères les immeubles a Paris sa région et en Province, a croire qu’il avait une planche a billets tellement qu’il achetait sans compter.

          4
          1
    Anonyme
    5 mai 2019 - 14 h 11 min

    Est il convoque ou arrêter cela change tous?

    7
    2
    Anonyme
    5 mai 2019 - 14 h 04 min

    J’espère que GAID ne va pas s’arrêter en si bon chemin.
    La roue a tourné…cette race apatride au pouvoir durant 20ans a trouvé ses maîtres.
    Il faut les dénoncer et les dezinguer. Il se pensaient maître du pays avec leur accent marocain dégueulasse…Les algériens leur ont vomi dessus.

    L’intervention de Zeroual et Nezzar les a décapités. Dorénavant un haut commis de l’état devra montrer son algerianite même s’il est né à la frontière ouest…Ce n’est plus suffisant pour se dire algérien surtout avec du sang marochien…

    12
    5
    skoupi
    5 mai 2019 - 14 h 02 min

    …..Ou est la relève de novembre? l’armée a été toujours la et quand il le faut….
    ….L’ANP est la colonne vertébrale du pays,tant que la société civile n’existe pas….

    12
    2
    Daro
    5 mai 2019 - 12 h 30 min

    L’état major est dans une logique de règlement de comptes avec ses adversaires dans le but d’imposer son poulain pour les présidentielles et sauvegarder le système.. si on a pas compris ça, on a rien compris… on aura rien avec Gaid Salih et son équipe!!! Eux ils veulent sauver le système et le peuple veut sauver l’Algérie!! et cette équation est impossible, car on ne peut pas sauver et l’Algérie et le système, l’un survivra au détriment de l’autre, et Gaid et son équipe ont fait leur choix!

    24
    12
    Anonimaoui
    5 mai 2019 - 10 h 26 min

    Faire barrage aux ambitions politiques de Gaid Salah c’est hallal. Comploter contre l’Algérie c’est Haram. Reste à délimiter le hallal du haram.

    17
    5
    3issaba
    5 mai 2019 - 10 h 21 min

    Pourquoi ils n’ont pas arrêté Zeroual ?? il était avec eux lors de cette fameuse réunion.
    Il dit qu’il n’était pas d’accord ok, mais c’est lui qui le dit, pas les autres.
    Quand « une bande organisée » commet un délit, on n’arrête pas juste une partie de la bande mais toute la bande, après on fait le tri selon les rôles de chacun.
    Ces arrestations sélectives ajoutent du flou au flou.

    18
    19
      Anonyme
      5 mai 2019 - 13 h 38 min

      Tu n’arriveras pas à semer le doute.
      Un marocain reste toujours un marocain…fourbe hypocrite et rêvant de voir l’Algérie tombée…

      On va expulser les 450000 clandestins de ta race qui pullulent en Algérie.

      Pour ta gouverne : je suis fier que GAID et Zeroual ont démoli les marocains au pouvoir.
      Cela s’appelle le retour de boomerang et votre … est grillée… C’est un juste retour des choses

      23
      8
      Algerien Pur Et Dur
      5 mai 2019 - 14 h 38 min

      Le fait que Zeroual a ferme la frontiere avec ton pays et que le clan d’oujda n’ait pu la reouvrir est reste dans ta gorge comme une arete de poisson. …

      22
      2
    La Viriti
    5 mai 2019 - 9 h 36 min

    A lire certains on devrait regretter Bouteflika son makhzen ses hautes trahisons et le pillage radical de l’Algérie.. Incroyable une telle versatilité.
    Gaid n’est pas le sauveur venu du ciel, mais il est le seul à avoir stopper la fin de l’Algérie programmée et voulue par Saïd Toufik et leur parrain français.

    Les mêmes qui critiquent GAID seront les premiers à lui envoyer leur CV une fois les choses rentrées dans l’ordre.
    L’opportunisme crasseux qui a marqué les années Bouteflika n’est pas prêt de se terminer.

    27
    14
    Le Glaive
    5 mai 2019 - 8 h 52 min

    C’est bien de mettre sous verrou ou à l’abri des soi-disant personnalités telles que Said Bouteflika, Medien dit Toufiq, Tartague etc….qui risquent par leurs agissement éventuels de nuire à notre pays et à son peuple.
    Néanmoins, pour éviter une justice dans la précipitation et expéditive à leur endroit qui aurait l’aspect beaucoup plus de règlements de comptes qu’autre chose, il serait mieux indiqué d’attendre la mise en place d’institutions qui émaneront du pouvoir entre les mains du peuple; c’est à dire dans le cadre d’une nouvelle Algérie avec sa nouvelle Constitution et son système judiciaire amélioré lequel serait à même d’être juste et équitable dans le traitement des dossiers de justice voir mêmes les plus sensibles.
    La présomption d’innocence et le verdict juste doivent prévaloir dans l’Algérie à laquelle nous aspirons.
    Le glaive de la juste doit être honnête et juste y compris envers ceux qui nous semblent condamnables et punissables.
    Il est grand temps de mettre un frein définitif au bricolage et aux passe-droits.
    Chacun de nous devrait se contenter de sa place et de ses prérogatives qui émaneront du pouvoir du peuple et de la future Constitution.

    13
    3
    Citoyen Dz
    5 mai 2019 - 8 h 45 min

    « ON » disait tewfik intelligent et stratege , passons , mais s’associer a said bouteflika que 40 millions d’algeriens vomissent et demandent la tete , ce n’est ni plus ni moins qu’un manque criard de lucidite politique . Bien fait pour lui et tant mieux pour le peuple .

    15
    9
    passager
    5 mai 2019 - 8 h 44 min

    Bizarrement dans ce site la majorité des commentateurs semblent prévoir le pire pour l’Algerie par ce que Gaid a osé arrêté Toufik !…est ce de la peur pour l’Algerie qui est tout à fait legitime ou bien on se place vraiment à coté de Toufik , qui au dela de cette histoire de complot , est le faiseur de toute cette fausse unanimité autour de Bouteflika (partis , syndicats,election…) depuis 99…donc bien responsable des mefaits des 20 ans de boutef même si depuis 2013 , il n’etait plus d’accord avec son frere…

    10
    6
      Zaatar
      5 mai 2019 - 10 h 12 min

      Cher ami passager, tu as bien écris le mot qu’il faut « la peur », Gaid a osé arrêté Toufik tu écris (oser??) car c’est difficile d’arrêter Toufik dans le subconscient de chacun. Mais en réalité, de vous à moi, vous pensez sérieusement que Toufik ne détient pas des dossiers sur tout le monde Gaid Salah entre autres? et qu’une bataille rangée de clans entres tout le monde où tous se tiennent par la barbichette n’est pas en cours? soyons sérieux un peu, cela fait 57 ans que le pouvoir ighemmess de toutes part, la rente n’est pas encore tarie, c’est à l’image de Bouhadja qui veut reprendre son poste duquel on l’a éjecté en implorant la justice, il y a encore à boire et à manger et ils ne le savent que trop bien.

      19
      6
        ZORO
        5 mai 2019 - 12 h 50 min

        ZAATAR
        Dans de telle situation il est inutile de philosopher ou d user d un ordinateur pour resoudre des equations a plusieurs inconnues il faut se satisfaire de cettte realité que nous sert le proverbe arabe:
        LI méte mine echayatines yekhafefe 3la elmalayka;
        SIGNEZORO….Z…

        6
        7
    La Viriti
    5 mai 2019 - 8 h 37 min

    Un grand bravo au général Gaid. Il a tout notre respect. Un vrai patriote loin des pseudo commentateurs qui ici commentent et se fourvoient jour après jour sans même l’ombre d’un début de mea culpa…
    Sur AP on lit toujours les 2 ou 3 « analystes’ qui n’arrivent pas à expliquer ne serait ce que les faits….

    En résumé: BRAVO À GAID SALAH A L ANP MAIS SURTOUT AU PEUPLE ALGÉRIEN

    16
    18
      darsi
      5 mai 2019 - 10 h 51 min

      moi le culte de la personnalité se n est pas mon truc bravo a moi même a toute les personnes qui sont dans rue et a ANP

      11
      2
    Wojciech
    5 mai 2019 - 8 h 23 min

    Mesdames et Messieurs,

    Bonjur,

    Je suis un analyste de Pologne. J’ai affaire au Maghreb. Ma note est la suivante.
    L’unique patriote,qui est en mesure de nettoyer et mettre de l’ordre dans l’ecurie d’augias est la general Gaid Salah. Et il l’exucutera ! Il n’échouera pas.

    Wojciech Marczak

    Le 05 mai 2019
    Pologne

    15
    18
      Zaatar
      5 mai 2019 - 8 h 29 min

      On devrait prendre effectivement le Général en photo sur le pont de Poniatowski, il serait tellement adorable…

      20
      6
      passager
      5 mai 2019 - 8 h 49 min

      Y’a pas mieux pour nous faire douter de tous que de faire intervenir un anonyme polonais pour nous renvoyer à l’époque de l’homme providentiel qui sauverait le pays alors que dans son propre pays on a abandonné cette idée propre à l’ère stalinienne depuis bien longtemps …je ne sais pas si le but n’est pas aussi de reléguer au second plan l’arrestation de Toufik qui lui est aussi responsable des méfaits des 20 dernieres années..

      7
      7
      Bouzorane
      5 mai 2019 - 10 h 27 min

      L’histoire de la Pologne, surtout celle de la « république des deux nations pologne-lituanie » et sa transformation en 4 états distincts : les 2 précités + Ukraine et biélorusse, cette histoire de la construction des Nations peut etre une source d’inspiration pour l’Algérie

      4
      2
    Lghoul
    5 mai 2019 - 8 h 16 min

    Ils ont aussi convoque ouyahia puis il reprend du service; en d’autres termes, on audite et on relache. Par contre, ils ont arrete 2 affairistes blanchisseurs et 1 patron sans se faire entendre et sans convoquation. Tant que khelil et toute la bande courent toujours et ne passent pas tous a lambeze, on a juste un amusement de galerie ou de quoi meubler les discussions de cafe. Et puis tout ce qui se passe ne touche en aucun cas les demandes du peuple ou l’application des articles 7 et 8.

    26
    4
    TIKJDA
    5 mai 2019 - 8 h 16 min

    Pourquoi les généraux sont-ils arrêtés? Est ce que pour des raisons d’intelligence avec les étrangers?que l’on sait est un prétexte inventé de toute pièce par Gaid Salah puisque cette accusation a été démentie par le concerné lui-même(Toufik) et par Zeroual. Est ce que ces arrestations sont-elles en rapport avec la décennie noire?Si c’est le cas la loi sur la réconciliation nationale aurait été promulguée et appliquée pour tous; qu’il soit pour les militaires ou les terroristes.Et si l’on veut remettre en cause cette loi, il n’est pas alors des prérogatives de l’armée ou de son représentant(Gaid Salah) de la mettre en cause.Si maintenant on voulait mettre en prison Toufik pour vol ou détournement, là je dirai, que ce dernier(Toufik) n’a pas bénéficié du système ou de son poste autant que Saidani,Tliba et des centaines d’autres encore en liberté, qui avaient bénéficié du système, sauf s’il y a montage de toute pièce des dossiers à son encontre pour régler des comptes avec lui(retour aux pratiques anciennes).En plus s’il y a décision de l’arrestation, ce n’est pas Gaid Salah qui décide mais c’est la justice.Apparemment Gaid Salah commence à s’accaparer de tous les pouvoirs: politique, militaire et judiciaire.La grave déviation est là : l’état est incarné par une seule personne.L’avenir ne présage alors rien de bon.

    17
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.