La France considère l’affaire du groupe Total comme un acte algérien hostile

Patrick France
Patrick Pouyanné, PDG du groupe français Total. D. R.

Par Karim B. – Les réactions en France sont vives depuis que les autorités algériennes ont décidé d’empêcher le groupe pétrolier français Total d’acquérir les actifs algériens appartenant à l’américain Anadarko. Pour les médias français, cette décision «ravive les tensions» entre Alger et Paris dans cette «bataille à coups de milliards de dollars».

Pour les commentateurs français, les raisons de ce «blocage» sont «très politiques». «Certains clans veulent détourner la contestation en cours, en désignant la France comme responsable de tous les maux du pays. D’autant que le groupe pétrolier français est présent sur le sol algérien depuis des années», lit-on dans France Info qui ne désespère pas de voir «Alger adoucir sa position, comme l’a laissé entendre, le 27 mai, le ministre algérien de l’Energie», Mohamed Arkab, qui a affirmé que Sonatrach «cherchera un bon compromis».

La France, qui voit ainsi un gros morceau lui filer entre les doigts – 260 000 barils par jour, soit le quart de la production journalière –, lie cette affaire éminemment économique à la situation politique qui prévaut dans le pays depuis le 22 février dernier. En évoquant les «clans», les médias français font certainement allusion à l’institution militaire que Paris semble voir comme un potentiel écueil dans ses calculs stratégiques en Algérie. Pourtant, l’affaire du blé russe avait déjà créé un malaise entre l’Algérie et la France bien avant la chute du régime Bouteflika.

La panique s’était, en effet, emparée des Français à l’annonce, début octobre 2018, de la décision prise par Alger d’ouvrir son marché national de blé dur à la Russie. Le secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, Jean-Baptiste Lemoyne, avait alors demandé à l’agence Business France, qui assure la promotion de groupes français sur les marchés mondiaux, de préparer une visite d’exportateurs français en Algérie au premier trimestre de l’année en cours.

L’Algérie, qui a déjà importé du blé russe en 2017, envisage de s’approvisionner totalement de la Russie cette année. Le journal économique français La Tribune avait relevé la conséquence de cette décision sur les agriculteurs français et globalement sur les exportations françaises vers l’Algérie, deuxième plus gros marché au monde, avec plus de 7 millions de tonnes importées annuellement.

La France est fortement bousculée en Algérie par les partenaires économiques que sont la Chine et la Russie. Elle sent la menace et réagit en tentant de «pérenniser le crise politique», comme le répète sans cesse le chef d’état-major de l’ANP dans ses discours.

K. B.

Comment (101)

    VIVE BOUMEDIENE !!!!!!!!
    30 mai 2019 - 20 h 54 min

    BOUMEDIENE AVAIT RAISON , DES TRAITRES EN ON FAIT AUTREMENT !

    QU'ILS NOUS OUBLIENT !
    30 mai 2019 - 20 h 53 min

    Ha ! ils la veulent l’Algérie !

    Anonyme
    30 mai 2019 - 20 h 50 min

    Doit on considérer l’installation de renault au maroc au lieu de l’Algerie comme un acte hostile? Il y va de meme quand l’occasion de reprendre le controle de 250000 baril/jour se présente meme les beaux yeux bleus de miss France ne font pas le poids .

    SCANDALEUX
    30 mai 2019 - 20 h 47 min

    Une belle preuve que la France cherche toujour à coloniser l’Algérie et la contrôler par tout les moyens suptiles ! Il y à même 400 entreprises Francaise en Algérie et 0 entreprise Algérienne en France ???? Le compte n’y ai pas !! Veulent t’il encore planter le drapeau Francais en Algérie qu’ils le disent ouvertement un peu de courrage !!!

    Jean-Boucane
    30 mai 2019 - 20 h 22 min

    La deuxieme republique devra abroger les accords d’évian et expulser definitivement l’ambassadeur de France en Algerie!!!
    Le reste suivra….

    AnONyme
    30 mai 2019 - 20 h 08 min

    C’est le coup de l’éventail avec l’odeur du pétrole.

    Karim
    30 mai 2019 - 20 h 07 min

    «Certains clans veulent détourner la contestation en cours, en désignant la France comme responsable de tous les maux du pays. »
    Ceci est confirmé par le vice Premier Ministre Italien Luigi Di Maio qui a dit :
    «Certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains».
    «Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la 15e puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique».
    «L’UE devrait sanctionner la France et tous les pays qui comme la France appauvrissent l’Afrique et font partir ces personnes (les migrants) parce que la place des Africains est en Afrique pas au fond de la Méditerranée»

    Brahms
    30 mai 2019 - 18 h 46 min

    Il faut laisser le pétrole dans le sous sol comme dans un coffre fort. Il faut penser aux générations futures, il ne sert à rien de tout brader pour en retour acheter des kits de voitures donnant un tarif de 42 % plus cher couplé à plus d’essence et de gasoil à importer (facture 4 milliards pour les voitures + l’essence importée 3 milliards d’euros par an).
    La France peut aller dans des autres pays, le Golfe Persique, l’Irak ?? Il faut en réalité poursuivre Chakib Khellil en justice pour collusion, intelligence avec des sociétés étrangères (articles 62 et suivants du code pénal algérien) pour annuler tous ses contrats avec Anadarko et Total. Le préjudice est important (il faut juste appliquer la loi).

    B.M
    30 mai 2019 - 18 h 31 min

    Si on faisait LE TOTAL des maux illustrés par la France, on penserait que le bien n’existe pas !

    Bouzorane
    30 mai 2019 - 17 h 44 min

    La france est tellement paniquée qu’elle va inviter Gaid Salah et le recevoir dans une chambre d’hôpital militaire parisien. Histoire de l’impressionner et le préparer à faire des concessions!

      Vroum Vroum 😤..
      30 mai 2019 - 18 h 25 min

      La , il s’agit d’intérêts Financiers important , l’intérêt de l’Algérie prime sur tout autres quequelqui’ils soient . .Maintenant il ne faut pas mélanger les bonnes relations à entretenir des deux côtés , car derrière la très forte (en millions ) implantation Algérienne en France les intérêts Franco/Algérien sont liés d’une manière ou d’une autre , sans compter les contrats Gaziers Algero-Français , la Proximité Géographique , donc il y a bien plus à protéger les relations Algero/Française et surtout ne pas détruire l’avenir à cause du passé (colonisation )…La France 2019 est très loin de celle arrogante et crimille colonisation…Ce qui lie l’Algérie à la France est plus fort que ce qui nous en Éloigné..il y a des millions d’Algériens vivant en France , plusieurs générations , rien que ce lien mérite son poids… Quand à ceux aveuglés par la haine c’est votre affaire , moi je vois large , et pèse le poids négatif ou positif entre deux États qui ont plus à gagner qu’à perdre . .Oui à de très bonnes relations Algero/Française , sans pour autant mélanger les intérêts financiers aux bonnes relations . .chaque chose à sa place .. Il est préférable d’échanger ou partager avec le voisin le plus proche que de privilégier celui très très éloigné , cela comme base de bons procédés de manière constructive et générale . .

        Bouzorane
        30 mai 2019 - 19 h 55 min

        C’était de l’ironie, cher compatriote!
        Les intérêts français ne risquent rien. Tout n’est qu’enfumage de la part de nos dirigeants oh combien francophiles, qui veulent juste faire diversion avec les protestations actuelles, en agitant le spectre du méchant colonisateur.
        De purs larbins soumis à la france de la façon la plus vile mais qui osent jouer, hypocritement et sournoisement, la fibre patriotique anti-française quand ça les arrange dans leurs magouilles mesquines. D’où mon allusion à la réunion de Gaid avec Bouteflika et Sellal dans une chambre d’hôpital militaire parisien. Une image terrible qui a humilié tout un peuple, sauf les 3 larbins concernés. Eux, ne se sont doutés de rien, ils sont sans dignité, sans honneur, sans fierté!

        Enya
        30 mai 2019 - 22 h 32 min

        vos algeriens etablis en france personne ne les a obligé a aller en france ….cette immigration algerienne en france ne doit pas constituer un boulet aux pieds du peuple algerien ! ils ont un pays nommé algerie ils n’ont qu’a y retourner en et developper leur pays . autrement qu’ils aillent au Diable

        Naturalisé
        30 mai 2019 - 23 h 36 min

        Tu veux un cinquième mandat petit malin ?

    BabElOuedAchouhadas
    30 mai 2019 - 17 h 30 min

    Vivement cette 2ème République Algérienne gérée par ses AUTHENTIQUES enfants propres et patriotes et ayant pour programme prioritaire ,:
    1/- FRACASSER le lien ombilical politico-socio-économique et même culturel avec cette France néocolonialiste.
    2/- CONSTITUTIONALISER la fermeture des frontières du Haschich.
    3,/- REACTIVER notre soutien à la juste cause du peuple du Sahara occidental afin d’accéder rapidement à son indépendance.

    Algerian
    30 mai 2019 - 17 h 22 min

    Les médias sous bannières Algériennes devraient tirer des leçons des médias français qui défendent les intérêts de leur pays alors que les nôtres le dénigrent quotidiennement pour faire le buzz.

      Rahate Nenak
      30 mai 2019 - 20 h 46 min

      On ne dénigre pas notre pays, on dénigre el3ssaba affiliés à la france !

    Mohamedz
    30 mai 2019 - 17 h 08 min

    Le PARADOXE du criminel Pouvoir Bouteflikiste à la sauce MakhNaziste qui ces dernières années offrait annuellement à la France entre 7 à 8 Milliards d’euros en contre partie de sa quincaillerie obsolète et son grain punaisé et n’a jamais eu le courage de dénoncé cette France son soutien officiel à M6 dans sa colonisation du Sahara occidental et ce, au détriment du DROIT INTERNATIONAL

      Moha
      30 mai 2019 - 19 h 40 min

      Je rajouterai toutes les maladies encourues à cause des importations non vérifiées, à savoir tous les aliments cancérigènes qu’on paie nous même et avec lesquelles on nourri nos enfants

    Anonyme
    30 mai 2019 - 16 h 46 min

    Comment on en est arrivé là ? C’est pas possible; C’est IMPARDONNABLE Quand on est algérien en France on sait ce que c’est le mépris, la haine, la discrimination à l’emploi, au logement, en tout ….Alors posons nous les bonnes questions avec toutes ces infos qui sortent Bouteflika en 1999 quand il arrive c’était pour quoi au juste ?

    Anonyme
    30 mai 2019 - 16 h 29 min

    Pour faire face à Total, et à son état commanditaire secret, l’état policier français
    Le Peuple,et ses élites nationalistes, modérés,pragmatiques,réalistes, responsables,sages,et visionnaires, Doivent s’unir (unir leurs vues pour faire sortir l’Algérie, ses institutions, et son économie de l’impasse)
    Et remettre les institutions étatiques démocratiques algériennes, en marche normale
    La Justice, les lois vont débouter la néo-colonialiste impérialiste pétrolière française « Total »,
    Et ses complices dans l’état policier français,
    L’état policier français, sa protégée, et sous traitante  » Total « , profitent au maximum de l’instabilité
    Et de la Paralysie institutionnelles, de l’instabilité à Sonatrach, et des faiblesses de l’économie algérienne
    Pour pousser leurs agents, et pions français, et leurs sous traitants zélés francophiles algériens
    A faire chantages, et pressions sur l’Algérie, sa Sonatrach, et son Economie, déjà, affaiblis, et en difficultés

    Anonyme
    30 mai 2019 - 16 h 27 min

    Attentiou Attentiou !!! Donnez à TOTAL ce qu’elle veut, Sinon le Chef de DAECH va s’approcher un peu plus de l’Algérie. TOTAL croit dans l’anarchie des pays.

    Abdellatif
    30 mai 2019 - 16 h 23 min

    Coupons court avec ce pays de M…. et on s’en portera que MIEUX.
    Table rase de tout ce qui est franja …

    TOLGA - ZAÂTCHA
    30 mai 2019 - 16 h 07 min

    Cette attitude arrogante de la France contre notre pays est INADMISSIBLE !

    Hamid
    30 mai 2019 - 15 h 28 min

    Dear AMMI ROUCHE , I’m Algerian living in the UK , a man of modesty and humility above all else , a graduate of a British university with a Master’s degree in mathematics and I know about computer programming .I hate to brag about myself but exceptionally this time I take this route because it seems that you have a problem with English speaking commentators like me .I first thought it wise not to pay attention to your words but I changed my mind ..Look carefully again at your choice of them and you can realise how provocative they are .Are you really insinuating that I’m using Google Translate to write in my comments ? Why would I do this when I speak English fluently ? Remember the nature of human translation is about accuracy , and lack of accuracy leads to bad translations. Unlike Google Translate , translation is a human art form that carries clear ideas in language ( meaning, understanding, emotions, feelings, syntax , grammar …).My whole point is that a translating machine never ever replaces a human translator .As far as I’m concerned , I’ve never used Google translate neither have I copied nor pasted anything .I just use my knowledge of English .Saha ftourak.Tahia ElDzair as always !

    Anonyme
    30 mai 2019 - 15 h 26 min

    Une fièvre du retour du « néo-colonialisme français », « triomphant », « donneur de leçons, et de conseils »
    Aux « africains arriérés, et sous développés » ?,!,, en Afrique, dont l’Algérie fait partie,…..
    Qui est ce qui fait courir « Total », en Libye, pour coincer, et fortement concurrencer « Eni » l’italienne
    Sur son propre ancien terrain libyen depuis des dizaines d’années, en Libye déchirée, et divisée ???,…
    Qui est fait courir « Total », en Algérie, en ces derniers temps,
    (une O.P.A (un achat agressif, synonyme d’hold-up, et de fait accompli) des Raiders de Total ,
    Avec l’aide secrète des banques françaises, et de l’état policier secret français
    Sur le 2ème gisement pétrolier algérien, de Hassi Berkine,
    A plus de 350 km au Sud Est de Hassi Messaoud
    Dans une conjoncture politique intérieure algérienne difficile, avec une crise politique, et constitutionnelle
    Dans une mauvaise conjoncture,
    Est ce une opportunité pour l’état policier secret français, et sa protégée Total, d’enfoncer le couteau
    Où le clou dans le corps souffrant de l’Algérie, pour l’achever,
    – dans l’instabilité en Algérie, « il en faut profiter, comme en Libye riche en pétrole, déchirée et divisée » –
    Avancer, et placer ses « pions » serviteurs secrets, et zélés, impatients, et qui se bousculent, à Alger,
    A Paris, et ailleurs,…pour servir l’état policier secret français, le complexe banquier-militaro-industriel
    Et énergétique français, et les capitalistes du MEDEF, pour surexploiter les ressources de l’Algérie
    A moindre frais, et transférer les bénéfices, en milliards d’Euro, dans les banques françaises, et étrangères
    La contre révolution algérienne est commanditée secrètement, par des algériens de l’ancien système
    En Algérie, en France, et par l’état policier, renseignements – secrets français, la DGSE, et les services de l’Ambassade de France, à Alger, sans oublier, bien sur, les services de renseignements secrets marocains, Très opportunistes, et très agressifs, du « Makhzen » policier répressif, et pénitencier

    Tinhinane-DZ
    30 mai 2019 - 14 h 55 min

    C’est curieux, Là où il ya des troubles …TOTAL apparait.
    TOTAL sait ou aime pécher dans les eaux troubles.
    TOTAL prospère dans les problèmes des ÉTATS..Les guerres civiles en Afrique n’ont jamais découragé TOTAL de faire son business = siphonner le sous-sol des africains.
    TOTAL ne connait pas le droit des Hommes et des pays. Business is Business.

    TARZAN
    30 mai 2019 - 14 h 54 min

    QUELLE HYPOCRISIE! COMME SI QUE LES HOSTILITÉS NE VIENNENT PLUS DE LA FRANCE ET DU MAROC MAIS DE L’ALGERIE????? L’HOSTILITÉ DE LA FRANCE ENVERS L’ALGERIE ON LA VOIT TOUS LES JOURS A TRAVERS LES JT FRANCAIS ET LES ALGERIENS ET LE MONDE ENTIER NE SONT PAS DUPES. tellement la haine de l’algérie par la france est frappante que erdogan cite à chaque fois l’algérie pour énerver la france. la france est le seul pays dont la balance commerciale est à leur faveur, ils achètent très peu chez nous en nous évitant et boycottant nos produits au possible mais exige qu’on achète tout chez eux. franchement pourquoi leur vendre quoi que ce soit pour qu’ils nous obligent à acheter chez eux? leur quotas de gaz et pétrole trouveront toujours un autre preneur! je le dis et je le répète la france sans l’algérie coulera à petit feu avec le maroc qui leur porte la poisse. il n’y a qu’une seule baraka au monde et elle est algérienne!

      khayam
      30 mai 2019 - 16 h 58 min

      @Tarzan. Bien parlé, sauf que la France sans l’Algérie ne coulera pas à petit feu, elle coulera d’un coup, sans l’Algérie rien ni personne ne pourra maintenir la France à flot.

    Le Terroir
    30 mai 2019 - 14 h 47 min

    La France considère l’affaire du groupe Total comme un acte algérien hostile
    Acte algérien hostile ? Ils sont gonflés à bloc ! Ce qu’il faut dire ce sont les actes français hostiles à l’Algérie avec leurs troupes françaises à nos frontières, leurs mercenaires et collaborateurs ! Les actes hostiles de la France vis à vis de notre économie ! Les actes hostiles de la France ont toujours tenté le pourrissement de la situation dans notre pays avec leurs agents et leurs medias de … Sonatrach pourrait racheter les actifs d’Anadarko, non ? Nos dirigeants dorment ? Ou ils attendent les directives de l’ambassadeur de France ? Nous enrichissons la France avec nos milliards et eux trouvent le moyen de nous culpabiliser et d’essayer de nous vampiriser au maximum ! Normal, avec ce gouvernement de guignols que Boutef nous a légué, nous n’irons pas loin, on s’enfonce ! Au sujet du blé russe ça pourrait être une alternative provisoire. Il faut aider nos agriculteurs à plus produire, organiser la filière agricole ainsi que celle de l’agro-alimentaire, nos produit agricoles sont de grande qualité ! Merci à AP.

    anti khafafich
    30 mai 2019 - 14 h 37 min

    il plus que normal que les frenchy s’agitent, du moment que leurs bras sont coupés chaque jour un peu plus. la faucille ne doit pas s’arreter en si bon chemin j’espere

    AMMI ROUCHE
    30 mai 2019 - 14 h 27 min

    Il est temps que l’Algerie fasse confiance à ses enfants géophysiciens, géologues, pour l’exploration et à ses ingénieurs en exploitation pétrolière. Bouteflika qui a insulté l’université algérienne en 1999-2000 n’a rien fait pour développer ce secteur et les autres d’ailleurs, ni pour permettre aux chercheurs algériens de s’épanouir, politique qui les a amené à monnayer leur savoir faire ailleurs. Il est temps de jouer à Œil pour œil dent pour dent avec la France. Qu’ils reconnaissent leurs crimes de guerre, qu’ils indemnisent les martyrs du 8 mai 1945, qu’ils indemnisent les familles touchées par les conséquences de leurs essais nucléaires de reggane, de l’accident de Béryl, qu’ils financent la décontamination des milliers de kilomètres carrés irradiés par leurs bombes atomiques des années 50 et 60. Y a-t-il un homme politique en Algerie capable de déterrer ces affaires? Voilà le genre de nationalistes que le peuple attend, celui qui défendra bec et ongles les intérêts du pays.

    elhadj
    30 mai 2019 - 14 h 22 min

    par fierté et honneur l Algérie devra exercer son droit de préemption qu elles que soient les manœuvres et contraintes politiques de TOTAL ou de la France. Céder tout ou en partie les richesses du peuple c est autant faciliter de nouveau la colonisation du pays et la perte de ses ressources. Dorénavant , toute concession portant sur les ressources du pays devra faire l objet au préalable d un référendum populaire.la décision prise par un seul responsable politique d effacer les prêts consentis a d autres pays,d octroyer des dons ,d annuler les dettes faramineuses d institutions mal gérées ou en faillite ne devra être validée qu après examen et accord des commissions concernées de l APN et des députés.

    Kahina-DZ
    30 mai 2019 - 14 h 08 min

    Que la France considère ce qu’elle veut… C’est son problème.
    Mais c’est à l’Algérie de considérer ses intérêts en premier. Là il y’a urgence !! et un GRAND travail reste à faire.
    Les intérêts personnelles ou du clan n’ont pas le droit de passer avant les intérêts de l’Algérie et son peuple.

    Anonyme
    30 mai 2019 - 13 h 45 min

    Le droit de préemption est contractuel. L’Algérie ne doit voir que ses intérêts.
    Que la France voit cela comme un acte hostile, c’est sont problème. Si on devait énumérer les actes hostiles de la France envers l’Algérie, il y a de quoi écrire un livre.

    Anonyme
    30 mai 2019 - 13 h 10 min

    Les dirigeants américains trouvent toujours le moyen de fourguer au bon moment leurs entreprises aux européens à l’instar de Monsanto qui a bien arnaqué Bayer, et bientôt Total qui va mordre à l’hameçon d’Anadarko pour se retrouver empêtré avec la nouvelle équipe dirigeante algérienne qui va se mettre en place incessamment et qui sera légitimé par une feuille de route dûment assigné par le Peuple Algérien, et qui démantèlera une par une toutes les clauses coloniales issues des connivences du Val-de-Grâce I et II 2005/2013 ( scellé par le deal des Invalides) convenues secrètement entre l’ancien régime de Zeralda et le pouvoir issu de la françalgérie. L’histoire retiendra l’audace de Total qui vise à supplanter Sonatrach…en Algérie !

    Norebi
    30 mai 2019 - 13 h 03 min

    Il nous faut éviter tout ce qui est français si nous voulons nous libérer et goûter de notre indépendance la vraie celle du 5juillet 1962 que nous n’avons jamais connue.

    Dartagnan!
    30 mai 2019 - 13 h 01 min

    Je suis loin de me situer parmi les pro français, même, si j’utilise le pseudonyme de « Dartagnan », mais je trouve malsain toutes ces actions et invectives tous azimuts qui tendent à s’en prendre à certains pays et à certains peuples, notamment la France et les français.
    Bien entendu, la France est guidée, à l’instar des autres pays par la quête de vouloir satisfaire ce qu’elle estime, à tort ou à raison, aller dans le sens de ses propres intérêts.
    C’est ainsi, tout en cherchant à être présente fortement, notamment, dans la sphère économique en Algérie, sa diplomatie n’a pas hésité à vouloir toujours appuyer les thèses marocaines sur le Sahara occidental, à l’ONU et au niveau des instances internationales.
    Pour ma part, j’ai l’impression que l’on a tendance à mettre la charrue avant les bœufs, surtout, depuis le 22 février, alors que la priorité des priorités pour nous, les algériens, c’est de trouver, en urgence, des solutions dans le but de résoudre,par le biais d’une transition pacifique, la situation délicate que traverse notre pays.
    La priorité des priorités c’est, aussi, d’engager, en urgence mais sereinement, une réflexion collective devant aboutir à la construction de l’Algérie de demain sur des bases saines et solides, susceptibles de lui permettre de pouvoir défendre, becs et ongles, ses intérêts sur la scène internationale, face aux autres pays et, bien entendu, face à la France.

      Nadma
      30 mai 2019 - 17 h 38 min

      La priorité de l’Algérie c’est de se débarrasser de ses ennemis, le plus grand ennemi de notre pays c’est la France, car si l’Algérie dès 1962 a déposé les armes, les français eux n’ont jamais désarmé contre nous et ce depuis 1830. Alors basta, il faut agir c’est à dire mettre fin à nos relations avec ce pays qui nous poursuit de sa haine, sa malveillance et sa cupidité. Tant qu’on a pas coupé les liens une bonne fois pour toutes nous ne sortirons pas du marasme dans lequel malgré tous nos efforts on se retrouve à chaque fois. La France sans l’Algérie est finie, ce pays n’a plus rien ne produit plus rien n’invente plus rien la France agonise il faut la laisser mourir. Nous ne pouvons pas continuer à dispenser nos biens à un pays qui nous a fait tant de mal non par vengeance mais par simple cohérence. De plus ils n’arrêtent pas de nous attaquer de toutes parts, ils ont investi les pays voisins, leur armée est stationnée depuis maintenant 7 ans au Mali, au Niger, sans parler du Maroc qui a toujours répondu présent pour mener des actions contre nous, la Tunisie est complètement phagocytée et par les français et par les juifs au point où les tunisiens ne savent même plus qui ils sont.
      La France ne nous sert à rien, la France n’a plus aucun savoir faire, aucune technique aucun génie, la France n’a plus que son désir de nuisance et de destruction, il serait grand temps de lui donner un vrai coup de pied là ou je pense. Basta avec la France, basta!!!

        Datagnan!
        30 mai 2019 - 19 h 27 min

        @nadma, pour ma part je reste persuadé que la priorité des priorités n’est pas de vouloir guerroyer de nouveau avec la France de Macron ou de jeter en prison nos hommes d’affaires et nos opposants politiques ainsi que certaines personnalités qui pourraient s’avérer corrompues ou qui auraient étaient de connivence avec le régime au détriment de l’intérêt du pays.
        Normalement, chaque chose en son temps et l’on devrait agir avec calme et sérénité en évitant la haine, les idées de revanche inutiles et la précipitation.
        La priorité des priorités des algériens, présentement n’est pas de chercher des poux dans le cuir chevelu des français et de leurs dirigeants mais de rechercher, en urgence, à mettre en place un dialogue constructif entre algériens dans le but d’asseoir des solutions valables et dénuées de tout calcul en vue de surmonter cette phase cruciale à laquelle l’Algérie est confrontée.
        Et comme priorité, aussi, primordiale et vitale pour les algériens c’est de lancer une vaste réflexion regroupant les compétences nationales de tous les les domaines et horizons ainsi que de toutes les sensibilités politiques, devant aboutir à l’avènement de l’Algérie de demain dont la construction devra tenir compte des revendications formulées par des millions d’algériens lors des marches millionnaires.
        Les algériens, notamment, les jeunes se sont exprimés clairement et son détours pour l’instauration d’une nouvelle République démocratique et libre et pour que le pouvoir revienne aux civils.
        Les algériens ont,aussi, formulé de manière limpide afin que les militaires regagnent les casernes, après cette période sensible que connait le pays, pour se consacrer de manière exclusive à leurs missions régaliennes qui leur seront déterminées par le prochain texte constitutionnel.
        Enfin,je fais partie de ceux qui placent beaucoup d’espoir dans les transformations telles que voulues et souhaitées par des millions de nos compatriotes devant bâtir sur des bases solides l’Algérie nouvelle et du devenir.
        Une Algérie où la haine et les règlements de comptes seront bannis et qui ne permettra pas que des hommes de valeur tels que Kamel Eddine Fekhar rencontre la mort dans ses propres prisons.
        Paix à son âme et vifs remerciements pour tous les efforts fournis et les souffrances subies en servant la cause nationale et son pays, l’Algérie.
        Sincères condoléances à sa famille en souhaitant qu’elle puisse surmonter de perdre, ainsi que l’Algérie toute entière, un homme de conviction et de grande valeur et propreté.

      gueux
      30 mai 2019 - 20 h 52 min

      il y a quelques semaine le gouvernement italien accusait officiellement la france d’être à l’origine du drame des migrants en pillant les ressources des pays africains; la franceafrique et la francealgerie existent toujours . Vivement un gouvernement issu du peuple pour défendre les interets de l’Algérie.

    Socrate
    30 mai 2019 - 12 h 44 min

    C’est amusant de voir les mêmes commentaires tous les jours ! Vous n’êtes jamais fatigués pour le « french bashing » ! C’est la seule activité où les algériens sont efficaces et infatigables ! Pour travailler, c’est autre chose …

      Heidegger
      30 mai 2019 - 13 h 03 min

      @Socrate version sioniste
      Vous confondez Algérie bashing votre spécialité.
      D’ailleurs la fin de votre post parle de lui-même et se passe de tout commentaire si ce n’est que MLP n’aurait pu faire mieux …RACISTE que vous êtes.

      anti khafafich
      30 mai 2019 - 14 h 33 min

      tu peux bien ouvrir ta g…e ici, continue de destresser mais au moins sois logique

    russochine
    30 mai 2019 - 12 h 42 min

    Ils peuvent le faire mais ils ne veulent pas le faire! Les magouilles avec l’occident rapportent du cash et de l’immobilier. Traquons les voleurs et leurs biens à l’étranger.
    C’est l’Algérie qui nourrit fafa et pas le voisin !!! Et pourtant l’Algérie est infantilisée malmenée trahie martyrisée…Si l’Arabisme et la religion étatient bien pour nous, Faffa nous les auraient retirés au lieu de nous y enfoncer dedans avec applaudissements !
    Les corrompus doivent rendre l’argent .
    LES ANCIENNES COLONIES ANGLOPHONES ONT PU EVOLUER.
    QU’EN EST-IL DE CEUX DE LA FRANCE? RIEN que de la dépendance sournoisement entretenue
    L’heure du sevrage a t-elle enfin sonné grâce au peuple ?

    Abou Stroff
    30 mai 2019 - 12 h 07 min

    j’aurais été tellement heureux si j’avais lu que l’Algérie s’apprêtait à vendre du blé dur et du blé tendre à la russie et à la france et que sonatrach s’était mise à utiliser la fracturation hydraulique pour chercher du pétrole et du gaz de schiste en france, étant donné que cette technique polluante n’était pas autorisée en Algérie.
    bref, j’aurais été heureux si nos augustes dirigeants aimaient leur pays.
    moralité de l’histoire:étant donné qu' »une étincelle peut mettre le feu à toute une plaine » mon fantasme pourrait bien se réaliser, n’est ce pas?

    Nanita
    30 mai 2019 - 12 h 06 min

    « Les Clans » ???!!! Tout de suite les grands mots pour discréditer l’Algérie et la désigner comme un ensemble de tribus hétéroclites . Comme si en France il n’y avait pas de clans ! C’est le peuple tout entier qui dit à haute et intelligible voix: la France, son entrisme, ses relais, ses espions, ses harkis on n’en veut plus ! Quiconque sera suspecté d’avoir trempé dans les affaires mafieuses initiées par la France sera rejeté et durement ! Il est temps pour nous de nous libérer de l’influence satanique de ce pays dans laquelle nous a maintenus une famille d’escrocs et d’aliénés coloniaux qui n’aurait jamais dû être à la tête de notre pays !

    Felfel Har
    30 mai 2019 - 11 h 59 min

    Que les Français sachent que l’Algérie applique le même principe de patriotisme économique qu’eux-mêmes revendiquaient quand des sociétés étrangères tentaient de s’approprier de sociétés françaises en difficulté. Qu’on se rappelle la mobilisation de la classe politique et de la société civile quand des Italiens voulaient racheter les chantier navals de Saint Nazaire, ou quand Siemens s’intéressait à Alsthom, etc!
    Total est comme le vin, « un verre ça va, deux verres, salut les dégats ». Sonatrah commettrait un suicide en permettant à l’un quelconque de ses partenaires de s’accaparer d’une part plus importante que la sienne de la production nationale d’hydrocarbures. Il y va de notre survie.
    Nous savons tous comment les gouvernements successifs français utilisent les entreprises du CAC 40 comme tête de pont, ou plutôt comme chevaux de Troie dans les pays en développement. Les barbouzes sont plus nombreux que les gestionnaires ou techniciens.
    Nous avons bien appris le proverbe « Charbonnier est maître chez soi. »

    Vangelis
    30 mai 2019 - 11 h 56 min

    La France a toujours eu une capacité de nuisance surtout en ce qui concerne l’Algérie.

    Elle œuvre en mettant des bâtons dans les roues et ce, surtout si ce qu’elle considère comme des bougnoules, ne réagissent pas comme les pontes du régime, plus intéressés par leurs investissements illégaux chez elle que de la préservation de l’Algérie.

    Chaque affaire mise au jour sans compter celles qui échappent à l’information, montrent que ce pays ne veut aucun bien pour l’Algérie.

    Les insinuations néfastes sur les algériens par ses partis politiques, les conditions dressées par elle en ce qui concerne les étudiants et les visas, la politique internationale liée à l’affaire du Sahara Occidental et au Sahel, la mauvaise publicité qui est faite à l’Algérie dans le monde et surtout en Europe …. tout est fait pour jeter la suspicion sur le pays et cela dure de puis l’indépendance.

    Tout ceci pour dire que face à de tels actes hostiles, aucun algérien digne de ce nom n’accepterait que cela continue. D’où il faut dégager ces pontes et les algériens l’ont bien compris puisqu’ils réclament yetna7aw ga3.

    Pour ce qui concerne cette affaire capitalistique je ne comprends pas pourquoi jusqu’à maintenant Sonatrach continue à faire appel à des étrangers pour prospecter et produire des hydrocarbures. ne peut-elle pas encore le faire seule ? Pourquoi ?

    Si Sonatrach invoque l’insuffisance moyens financiers pourquoi diable ne lui avoir pas attribué une part de la monnaie tirée du financement non conventionnel au lieu de payer des ronds de cuir ?

    La compagnie Total si elle reprend la part d’Anadarko représentant pas moins du quart de la production totale de l’Algérie, présente assurément des risques sur la sécurité nationale du pays. Déjà avoir attribué cette part à la dénommée américaine était en soi un acte anti économique surtout sur un secteur aussi stratégique que celui des hydrocarbures dont personne n’ignore qu’il fait vivre le pays à plus de 95 %. Il parait même qu’une nouvelle loi sur ce secteur est en cours de finalisation pour donner encore plus aux étrangers le sous sol algérien.

    Dire que ce régime est vraiment anti algérien est un euphémisme puisque visiblement, il veut mettre sur la paille le pays en se défaisant de sa ressource principale.

    Mia
    30 mai 2019 - 11 h 06 min

    Puisque Madame MARINE LE PEN voudrait fermer les frontières aux algériens donc pour tous vos projet allez-y traiter avec d’autres pays …pas avec LA NOUVELLE ALGERIE ….LIBRE

    Chaoui
    30 mai 2019 - 11 h 04 min

    La France gouvernée par le « capital » sioniste nous a dit et de surcroit chez-nous en Algérie, dixit son représentant marionnette Macron qui brade à vitesse grand V son propre pays : « mais qu’est-ce que vous m’emmerdez avec la colonisation » ! « Vous êtes jeunes, et vous n’étiez pas nés » !
    De retour sur son territoire, quelques jours plus tard il allait rappeler à Paris le malheur des juifs déportés proposant de légiférer pour eux une énième loi !…
    Les 15000 juifs déportés par LA France en 39/45 et dont la moitié est revenue vivante des camps méritent reconnaissance autant que réparations. On aura rien à redire là dessus.
    En revanche, pour l’agression de l’Algérie en 1830, le pillage de son or qui en était le but initial, l’OCCUPATION MILITAIRE et la colonisation de notre pays durant 132 ans au cours desquels furent exterminés plus de 5 millions d’Algériens à qui tantôt on coupait la tête pour l’exhiber sur un pic tantôt on coupait les oreilles pour percevoir des primes au prorata d’Algériens massacrés (indistinctement femmes, enfants et vieillards), les survivants réduits à la condition de moitié d’hommes corvéables à merci qu’on a dépossédé de tout à commencer de leur terre et de leur propre système d’éducation, pour tous ces forfaits criminels, au titre desquels on ne saurait omettre les premiers fours crématoires de l’histoire dans lesquels furent jetés les nôtres, relevant au sens même du droit international du GENOCIDE, la « patrie des droits de l’homme » nous dit ni plus, ni moins : « PAS DE PARDON » ! « Pas de reconnaissance » ! « Pas de réparations » ! Le tout assorti d’un bras d’honneur ! (Voir l’ex ministre Gérard Longuet…).
    Feu Boumédienne avait nationalisé notre pétrole et dégagé Total de l’Algérie, et voilà que cette société des coups fourrés (de la françafrique…) qui pille partout en Afrique le sous sol des Africains refait surface chez-nous et veut s’emparer du 1/4 de notre production nationale !!! Tout aussi insultant pour nous du reste de voir ses consœurs USraéliennes s’emparer de notre sous sol !!!
    Il est plus que temps que nous opérions une refondation de nos rapports en fonction de nos intérêts. Et uniquement de nos intérêts.

    dal G ri
    30 mai 2019 - 10 h 47 min

    ne soyez pas frustrer chers partenaires mais dans la nouvelle république tout les contrats vont être appeler a renégocier en cas de manque de transparence douteux litigieux ou frauduleux ,,,,Cher frères je pense comme vous pensez comme moi

    Anonyme
    30 mai 2019 - 10 h 08 min

    Toujours des os aux « chiens » qui ont fait des la guerre d’Algérie un fond de commerce.

    Ali
    30 mai 2019 - 10 h 05 min

    La France ne voudra jamais le bien de l’Algerie, de ce fait le peuple algerien doit lui tourner le dos definitivement.

    bozscags
    30 mai 2019 - 9 h 54 min

    il faut arrêter de pactiser avec le diable que font les américains andarko dans le sud algérien qu’ils dégagent et pareillement pour la France qu’ils dégagent aussi ils n’ont rien à faire en Algérie c’est eux le mal il faut rapatrié tous nos cerveaux en Algérie et les laisser travailler en les payant correctement là est la solution.

    Azulaman
    30 mai 2019 - 9 h 36 min

    Produire moins de pétrole, et bcp de blé, voilà la solution.

    H T M حشيشة طالبة معيشة
    30 mai 2019 - 9 h 33 min

    FA FA ne nous a jamais fait du bien pour le Pays. Les gouvernants français estiment que la moitié du sous-sol algérien leur revient de droit (??). Total nous vole depuis belle lurette.
    Il faudrait annuler tous les contrats signés et les rendre « caduques », puis les renouveler en mettant en place tout un service juridique qui defend les intérêts du Pays, avant toute chose (des avocats d’affaires très expérimentés.. des géants dans leur domaine).
    La France ne saurait commettre l’irréparable à l’intérieur du Pays. Ce serait tout simplement un Hara Kiri pour eux car ils ont beaucoup d’algeriens à l’interieur du Pays et ça ils le regretteraient fort bien s’ils entreprennent des actes hostiles avec l’Algérie.
    A bonne entendeur,,,

    Sahara
    30 mai 2019 - 9 h 21 min

    La sonatrach ne doit plus ramener des entreprises étrange pour prospecter et foré mes elle doit le faire elle même prospecter et foré Pour avoir
    100%100 de bénéfices dans son territoire

    Apache
    30 mai 2019 - 9 h 13 min

    Le PDG de TOTAL a bien raison de s’inquiéter de perdre les actifs algériens appartenant à l’américain Anadarko. Le peuple demande à Sonatrach de faire prévaloir son droit de préomption sur ces avoirs. Bouteflika l’ami de la France est parti. La France pro monarchie marocaine n’aura plus aucune faveur de l’Algérie. Celle ci devra favoriser nos principaux alliés que ont la Russie et la Chine. L’Algérie a des relations stratégiques avec la Russie et devra en conséquence se tourner vers ce pays pour ses achats de blé dur, moins cher et peut être de meilleure qualité. En plus le projet Desertec, bloqué par Bouteflika sous pression des Français, doit impérativement être ravivé. Ce projet, parait il, pourrait alimenter une très grande partie de l’Europe en énergie électrique, au détriment des centrales nucléaires françaises. La France n’a que se tourner vers son allié le Maroc pour booster son économie. Elle restera notre éternel ennemie jusqu’à ce qu’elle se repentisse de ses crimes commis en Algérie. C’est ce que le peuple demandera dorénavant. Elle devra aussi changer sa position vis à vis du Sahara Occidental qu’elle n’arrête pas de piller avec le consentement du colonisateur marocain. La France devra savoir que tôt ou tard, le peuple marocain se soulèvera et instaurera une République marocaine qui contrera les intérêts français.

    Gatt M'digouti
    30 mai 2019 - 8 h 38 min

    Boumedienne Allah yarahmou ne s’était pas trompé quand il a  » TOTALement » chassé Total des terres Algériennes!
    Ceux qui ont contribué à son retour en Algérie ont tué une deuxième fois le petit Omar !

    hadj larbi
    30 mai 2019 - 8 h 35 min

    le projet desertech 400 milliards euros torpiller par la france

      Anonyme
      31 mai 2019 - 7 h 24 min

      Torpillé par les autorités algériennes plutôt, car Cevital participait au projet Desertec

    Zaatar
    30 mai 2019 - 8 h 32 min

    L’Algérie devra faire beaucoup plus que cela. S’approvisionner totalement en blé de chez les russes, exercer son droit de préemption sur le rachat d’anadarko par total, reprendre encore les actifs de total si c’est possible pour les éjecter totalement de notre sahara, réorienter notre économie vers les pays asiatiques, la Corée et la chine en particulier, lancer des campagnes pour ne plus acheter les voitures françaises chez nous, faire en sorte qu’il y ait le moins de demandes de visas possibles vers ce pays…etc. Sinon, quels services nous rend la France qui impactent positivement notre pays?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.