Pouvoir désarmé

manif 25e vendredi
Les manifestatns plus que jamais déterminés à mener jusqu'au bout leur combat. PPAgency

Par Houari A. – La Rue a une nouvelle fois fait entendre sa voix, en ce 25e vendredi de protestation citoyenne contre le système, en réservant la plus belle réponse au chef d’état-major qui avait tenté, la veille, dans une énième adresse relayée tel un discours de chef de l’Etat, de faire croire que toutes les revendications des manifestants étaient satisfaites et qu’il ne restait plus qu’à organiser des élections présidentielles «le plus rapidement possible», comme il le répète maintenant, sans s’en apercevoir sans doute, depuis plusieurs mois.

Mieux, les manifestants, excédés par tant de discours démagogiques et de tentatives de manipulation, ont pour la deuxième fois, cette semaine, menacé de passer à une nouvelle étape et d’utiliser une nouvelle arme de protestation : la désobéissance civile. Un mot d’ordre qui semble être perçu par la majorité des manifestants comme un recours inéluctable pour pousser les tenants du pouvoir vers la porte de sortie. L’idée est en train de murir sérieusement dans la société, où les citoyens n’ont pas attendu que l’appel vienne de la classe politique pour commencer à exercer une certaine forme de désobéissance, en refusant, par exemple, de payer les factures d’électricité et en chassant systématiquement tous les hauts responsables qui se hasarderaient à programmer des visites de terrain dans l’arrière-pays.

Le pouvoir sait que la situation va s’envenimer à la rentrée sociale et risque de lui être fatale, avec le cumul des problèmes économiques – démantèlement abusif d’entreprises productives, baisse continuelle des recettes pétrolières, gel des marchés publics, etc. – et face auxquels les pouvoirs publics, notamment le gouvernement croupion de Bedoui, semblent totalement désarmés.

H. A.   

 

Comment (6)

    Moh
    11 août 2019 - 11 h 27 min

    On se trouve devant une société éclatée, une classe dominante qui vivant de l’Etat n’a pas le sens de l’Etat mais de celui de ses intérêts.

    7
    3
    Anonyme
    10 août 2019 - 17 h 17 min

    Bouteflika pour dominer et manipuler l,armee ,a choisi le moins competent des generaux. Sauf que ce general est devenu une bombe a retardement

    16
    16
    Zenaty
    10 août 2019 - 14 h 30 min

    Pour le Peuple et Par le Peuple
    La Solution est une Action pour une. SOCIÉTÉ REPUBLIQUAINE
    pour des Citoyennes et des Citoyens… POUR LA LIBERTÉ C EST UNE DÉCISION PATRIOTIQUES.. NOUS SOMMES UN PEUPLE Adulte…l Armée C est Nous le Peuple qui Sommes le Véritable Pouvoir… Dans les Usines, Ouvriers, Dans les Administrations. Des Fonctionnaires. Dans la Police,, dans la Gendarmerie.. Nous Sommes tous des Algériennes et des Algériens… Nous Voulons du RESPECT.. POUR LE PEUPLE ET PAR LE PEUPLE.LES INSTITUTIONS C EST NOUS… Mon General Arrêter de nous Prendre pour des Pions.. Nous Sommes une Pièce Maitresse .Le PEUPLE au dessus des Rois et des Reines. .. Et des Multinationales… Merci… VIVE L ALGERIE.. Pour Une Deuxième REPUBLIQUE.

    14
    14
    Naïf
    10 août 2019 - 13 h 10 min

    Un pouvoir contaminé par le virus Bouteflika et qui essaie de soigner cette grave infection avec de l’aspirine, Mr le Général réveiller vous, vous êtes le garant de quarante millions d’Algerienne et d’Algerien, et nous sommes en cinquième mois de contestation, bientôt le peuple n’aura plus rien à manger, et jamais dans monde un régime ou une dictature ou un occupant n’a réussi à vaincre la volonté d’un peuple déterminé à avoir sa vraie Indépendance

    17
    10
    karimdz
    10 août 2019 - 10 h 27 min

    Nos ennemis jaloux de notre révolution pacifique mais déterminée, rêvent de voir la société s’embraser et notre Hirak mis en déroute.

    Les algériens demeureront vigilants et lucides, nous ne ferons pas le jeu de nos ennemis intérieurs néo harkis, et extérieurs sionistes et néo coloniaux.

    36
    25
      Anonyme
      10 août 2019 - 11 h 37 min

      Comme d’habitude tu dis des bêtises et des inepties. La première des choses a faire c’est dégommer Gaid Sakah, il est la source de tous les blocages du pays.

      31
      10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.