Le chef d’état-major de l’armée met sa menace à exécution et boucle Alger

Gendarmerie chef d'état-major
Gaïd-Salah mobilise police et gendarmerie contre le Hirak. D. R.

Par Mounir Serraï – Les services de la gendarmerie a entamé dès hier l’application des instructions du chef d’état-major de l’armée qui consistent en l’interdiction de l’accès à la capitale des manifestants venant des autres villes. Ainsi, de géants barrages de filtrage ont été dressés sur tous les axes routiers menant vers Alger. A l’est, à l’ouest, au sud-est comme au sud-ouest de la capitale, les routes sont presque fermées. Seule une petite voie est laissée à la circulation automobile. Le contrôle des véhicules est presque systématique quand il transporte plus d’un homme.

Plusieurs barrages ont été installés sur la deuxième rocade Sud, connectée à l’autoroute Est-Ouest. La Route nationale (RN) numéro 5, la RN 5 A (contournement nord d’El-Harrach ), 5 B (pénétrante de Boumerdès ), 5 D (Hussein Dey-Bir Mourad Raïs) et 5 E (Bordj El Kiffan-Dar El-Beïda) sont barricadées, les véhicules y passaient au compte-gouttes.Plus au sud de la capitale, sur la RN 8 (Alger-Larbaâ-Tablat) aussi, des barrages de contrôle de véhicules ont été dressés. Même dispositif antimanifestants a été mis en place sur la RN 11 (Alger-Bousmaïl-Tipaza-Cherchell) ; sur la RN 1(Birkhadem-Boufarik-Blida-La Chiffa-Médéa-Boghar-Djelfa-Laghouat-Ghardaïa-Tamanrasset-In Guezzam) ; la RN 24 (Bordj El-Kiffan (Alger)-Bordj El-Bahri-Aïn Taya-Corso- Boumerdès ; la RN 29 (Lakhdaria-Bouderbala-Ouled Ziane-Bouzegza Keddara-Larbaâtache-Khemis El-Khechna-Meftah-Larbâa-Bougara-Bouinan) et la RN 38 (El-Harrach-Djasr Kasentina-Baba Ali).

C’est dire que les services de sécurité, essentiellement la Gendarmerie nationale, n’ont pas lésiné sur les moyens pour mettre en œuvre les instructions du chef d’état-major de l’ANP. Alger est ainsi totalement quadrillée.Mais malgré tout ce déploiement sécuritaire, les Algériens se sont déplacés vers la capitale, notamment en traversant des dizaines de kilomètres à pied. Ils veulent visiblement faire entendre leur voix et répondre à Gaïd-Salah.

M. S.

Comment (29)

    Lghoul
    20 septembre 2019 - 16 h 15 min

    Combien d’argent et de ressources a t-il jeté par les fenêtres pour arriver finalement a rien ? Le peuple est bien sorti en masse a alger et ce n’est pas un vieillard de 80 ans qui va l’arrêter. Mais qui contrôle le coût de ces folies ? La machine populaire est IRREVERSIBLE – Y’heb ou yek’reh.
    Apparemment l’Algérie a un chef d’état en forme de momie. Momie sur momie, on atteindra la lune a défaut de beignets…

    19
    7
    Zaatar
    20 septembre 2019 - 14 h 59 min

    Je crois qu’on ne le répétera jamais assez. Tous ces événements tout ce qu’entreprend ce pouvoir tout ce que fait Gaid Salah en ce moment nous l’avons déjà dit. On le répète encore une fois, ce pouvoir pourri ira jusqu’à mettre le feu au pays. Il ne voudra jamais partir. Et tant qu’il tient les principales institutions sous sa main il en usera pour rester indéfiniment. Le pouvoir a été pris au peuple par la force, il ne lui sera restitué que par la force. Reste à savoir qu’est ce que cela va en coûter et dans combien de temps.

    15
    13
      Farida
      20 septembre 2019 - 15 h 52 min

      Repete le comme tu veux. La victoire du peuple est pour bientot. La preuve c’est aujourd’hui. Ils ne peuvent rien contre un peuple déterminé. Aucune ruse ne marchera. On verra qui tiendra bon. Tous les sceptiques et les amis du pouvoir sont avertis …

      17
      5
        Zaatar
        20 septembre 2019 - 17 h 17 min

        Gaid et le pouvoir peuvent tomber et le peuple pourra s’en réjouir. Mais c’est la suite qui sera compliqué, car qui pour remplacer le pouvoir..? Les choses ne sont pas aussi simples qu’on pourrait le croire et il serait naïf de crier victoire juste parce qu’on aura fait tomber le pouvoir.

        6
        11
          Farida
          20 septembre 2019 - 19 h 33 min

          « Qui remplacera le pouvoir » ? Zaatar pardi ! Pas de soucis a se faire sur la suite. Entre algeriens on se comprend et c’est visible chaque vendredi et chaque mardi. On dirait que tu ne peux pas vivre dans le confort sans les corrompus et les voleurs autour de toI.
          Tu as peur det voir les algeriens libres mais aucune a se faire car y a pas pire que boutef et gaid. A moins que ca touche a tes interets.

          9
          5
          Insolite
          20 septembre 2019 - 19 h 34 min

          H. A. R. K. I. (1962)
          H. I. R. A. K (2019)

          4
          21
          Lghoul
          20 septembre 2019 - 19 h 59 min

          Zaatar: « Qui pour remplacer le pouvoir » ? Dorenavant il faudrait apprendre a vivre sans les corrompus et les satanistes. Le nouveau pouvoir sera celui d’un etat de droit. Mais ca va etre dur pour ceux qui n’ont pas l’habitude de vivre dans la transparence.

          10
          4
          Zaatar
          20 septembre 2019 - 20 h 46 min

          L’avenir nous le dira. En attendant, le système n’est pas encore parti. Et ceux qui veulent qu’il s’en aille ont tous été nourris à la rente. Tous les politiques, quelque soit leur parti, leur mouvante, leur association..ont tous le même objectif celui dont il leur a appris le système. Et pour changer cette mentalité, ça ne sera pas du jour au lendemain ou par un claquement de doigt, et je pense que vous le savez bien.

          4
          5
          Rachid
          20 septembre 2019 - 20 h 57 min

          Zaatar; on dirait que tu souffres de voir
          le peuple reussir. Tu ne voudrais pas perdre yes habitudes et tes avantages.

          5
          4
          Zaatar
          21 septembre 2019 - 8 h 42 min

          @Rachid,
          Parce que toi tu veux nous faire croire que si des opportunités de s’enrichir, de promouvoir toute ra famille, de s’émanciper, de goûter à tous les plaisirs de la vie te sont offertes et se présentent devant toi tu vas dire non, je vais d’abord penser aux autres. Tu veux nous faire croire que tu n’as jamais essayé d’outreau passer des règles et des lois pour un bénéfice recherché ? Arrete tes salades stp. Ce que je dis est que c’est dans la nature de l’homme de vouloir privilégier ses intérêts. Et lorsqu’on est actif quelque part, c’est qu’on a un intérêt personnel et particulier à aller chercher. On ne le fait pas pour le plaisir des autres. L’être humain est avant tout un animal…ses instincts basiques et naturels ressurgissent à chaque fois.

          2
          3
          Rachid
          21 septembre 2019 - 18 h 10 min

          Zaatar; je crois que tu preferes la dictature a un etat de droit. Tu fais toujours des conclusions hatives comme si tous les algeriens sont comme toi, des khobzistes calculateurs.

          Zaatar
          21 septembre 2019 - 18 h 50 min

          @Rachid,
          Notre passé de 57 ans nous l’a en tous les cas démontré. Tout le monde, tous les algeriens ont vécu sous la distribution de la rente, et tous sans exception cherchait à obtenir plus que les autres, de tous les différentes façons possibles. Car si ça n’a pas été le cas, le pays ne se serait pas retrouvé dans l’état où il est et ce n’est pas toi qui va prouver le contraire.

          Rachid
          22 septembre 2019 - 9 h 46 min

          Zaatar – Tu penses que tous les algeriens sont comme toi. Sache qu’il des millions qui ont des principes et surtout du NIF… Ton horreur du changement prouve a quelle categorie tu appartiens.

    Mounir Sari
    20 septembre 2019 - 14 h 21 min

    Gaid Salah a déclaré que l’organisation des élections est une demande insistante du peuple Algérien.La question que je pose aux lecteurs d’Algérie patriotique est la suivante: Depuis le 22 Février, est-ce que vous avez déjà vu un manifestant qui a brandi une pancarte oui aux élections? Merci d’avance pour vos réponses…..

    11
    6
      Rais
      21 septembre 2019 - 15 h 31 min

      OUI je l’ai vu. l’Algerie c’est pas seulement place Audain. comme FIS qui croyait que KOUBA represent l’Algerie les annees 90s.

    Felfel Har
    20 septembre 2019 - 14 h 01 min

    Nos militaires, tous corps confondus, sont trop occupés à faire des affaires pour penser à réviser l’histoire pourtant récente de leur propre pays. Ce qu’ils tentent de faire subir au peuple, la France coloniale et sa soldatesque l’a fait, en pure perte. Il n’est pas facile de dompter un peuple fier et courageux et surtout déterminé à atteindre les objectifs qu’il s’est tracés pour recouvrer son indépendance (une nouvelle fois). Le Hirak y tient!
    Si les militaires tiennent à contrôler les villes, nous paralyserons la campagne et les accès routiers si bien que « leurs » villes ressembleront à Tchernobyl. Qu’ils y crèvent! Dès qu’ils tenteront de faire évacuer nos barrages, nous réoccuperons les villes. Ils ne peuvent pas être au four et au moulin. A ce jeu du chat et de la souris, ils s’épuiseront vite.
    Le peuple a plus d’une corde à son arc. Son arsenal comprend la désobéissance civile, les grèves surprises à répétition, la résistance passive, tout en adoptant une attitude non-violente.
    Les Émirats peuvent encore attendre longtemps, leur « tête-de-turc » ne pourra pas leur livrer les clés du pays de si tôt. Ben Ali a bien voulu faire la forte tête en s’opposant à son peuple, les Tunisiens ont fini par s’en débarrasser et il s’est honteusement enfui en Arabie satanique pour finir par passer l’arme à gauche. Personne en Tunisie ne s’est réjoui de sa mort, mais ils ne sont pas nombreux à avoir versé une larme ou à porter le deuil. Il y a dans cette tragique fin de quoi méditer.

    12
    5
    THA
    20 septembre 2019 - 13 h 14 min

    Depuis 1962, le Peuple Algérien manifeste et crie, à qui veut l’entendre, son désir de vraie Indépendance et de Liberté.
    Pourquoi ne pas changer de stratégie plus remarquable et plus significative de « Itnahaw Gaâ » qui consisterait en une manifestation silencieuse en rendant toute l’Algérie muette.
    Faire que chaque ville et chaque village algérien soit vide le Samedi et manifester sa volonté de Liberté en exposant à chaque fenêtre, chaque porte, chaque devanture de magasin ou d’immeuble de bureaux, chaque véhicule en stationnement le drapeau vert (Liberté), blanc (Pacifisme), Croissant et Étoile Rouges (Peuple).
    Que feraient les forces de l’ordre? Attention ce n’est pas une grève c’est un mode de revendiquer une Algérie Indépendante et un Peuple Algérien LIBRE, PACIFISTE et DÉMOCRATE!!!
    L’idiot utilisera sa force pour exprimer et prouver son incompétence et ignorance, l’intelligent se taira pour s’écouter et mieux réfléchir à son devenir.

    4
    6
      Anonyme
      20 septembre 2019 - 16 h 00 min

      C’est bien pensé,mais même ça,Gaid et ses acolytes l’interdiront.

      3
      5
    Vangelis
    20 septembre 2019 - 10 h 38 min

    L’E.M de l’armée qui, par la voix de son chef le malnommé Caïd, proclame ne vouloir que respecter la loi fondamentale, la viole à chaque fois.

    Interdire la circulation des algériens, les manifestations auxquelles ils participent ainsi que leur liberté d’expression est prohibé par cette Constitution qu’il défend bec et ongles. L’article 55 est clair à ce sujet.

    Les desseins de cet E.M ne sont plus à supposer, ils sont évidents, car cet E.M ne veut en aucun cas lâcher sa proie qu’est l’Algérie. Pour ce faire, graduellement, il tire sur la corde y compris jusqu’à sa rupture. Il est prêt à tout.

     » Neuf fois sur dix, la loi, cette bonne fille, sourit à celui qui la viole.  » Georges Courteline

    Est-ce que cet E.M fera carton plein ?

    11
    6
    Anonyme
    20 septembre 2019 - 10 h 28 min

    Tant que les milices( gendarmerie et police) de Gaïd Salah lui restent fidèles,il sera difficile de lutter contre le système.
    Ce que je ne comprends pas c est que ces gens là font partiie du peuple et vivent les mêmes problèmes que tous les algériens !!!
    Pourquoi ne se solidarisent ils pas avec le peuple?
    Demain ils seront considérés comme les harkis…..
    Gaïd Salah sans ces hommes de main ne pourra rien faire et l Algérie serait déjà sur la bonne voie…

    20
    10
      Anonyme
      20 septembre 2019 - 13 h 32 min

      Vous avez raison de nommer la Police et la Gendarmerie comme milice car effectivement depuis début Juillet dernier l’Algérie n’a plus de constitution!

      23
      7
      Tranquille
      20 septembre 2019 - 15 h 41 min

      Non, vous vous trompez, ils ne vivent pas les mêmes problèmes. Ils sont très bien logés, nourris (à l’oeil), très bien soignés (à l’étranger s’il le faut), enfants protégés futur et avenir assurés etc… Vous comprendrez qu’ils jalousent leurs acquis (sans trimer, pas de risque puisque pays en paix) et surtout leurs rentes et les bonus du business d’à coté! Voilà pourquoi il ne se rangent pas du côté du Peuple!!! Connaissez-vous un gradé mal logé, par contre nous connaissons tous au moins un enseignant mal logé et sans véhicule et qui par-dessus le marché éduque nos enfants, ne parlons pas de certains médecins et infirmiers (ères) qui nous soignent au quotidien et sont aussi sans logement (je ne parle pas des médecins de longue date qui ont su s’en sortir).

      4
      4
    azul
    20 septembre 2019 - 9 h 00 min

    Entendre le cri de la population, c’est éviter une future révolution.

    11
    5
    Mounir Sari
    20 septembre 2019 - 8 h 43 min

    Quadriller Alger et faire de l’Algérie une grande prison à ciel ouvert est le dernier stratagème trouvé par Gaid Salah.Même du temps du colonialisme français, l’Algérie n’a pas connu une pareille situation.Après l’emprisonnement des manifestants, l’interdiction du port de l’emblème Amazigh, le passage en force pour organiser des élections et voilà venu le quadrillage du pays.Il ne manquait plus que ça au Sissi Algérien qui espère affaiblir et diviser le hirak.Je mets au défi Gaid Salah de sortir de sa caserne et de son bunker, il ne saura même pas drainer une dizaine de militaires qui feront semblant de noter sur leur calepin et ils ne savent même pas qu’est- ce qu’ils notent ni pourquoi d’ailleurs. Pourtant l’Algérie est le pays au monde qui compte le plus de généraux par mètre carré.On se demande vraiment la raison puisque depuis 1962 l’armée Algérienne n’a jamais tirée une seule cartouche à part sur sa propre population bien sûr.Je vais me taire sinon Gaid Salah risquera de me jeter en prison pour saper le moral des troupes en temps de paix.C’est très ubuesque!!!!

    16
    5
    icialG
    20 septembre 2019 - 7 h 53 min

    C EST CARRÉMENT LE RETOUR DES MÉTHODES COLONIALES
    JE DIT A HAUTE VOIX
    A BAS LES RÉSIDUS A BAS LES RESTES BAS LES USURPATEURS A BAS LES ASSOIFFÉS ET COUREURS DU POUVOIR
    QU ILS SOIT MAUDIT JUSQU’A LA 5ême GÉNÉRATION
    LA FRANCE LES ABANDONNÉS ET LEURS PROGÉNITURES CONTINUENT A LA SERVIR

    23
    3
    ABOU NOUASS
    20 septembre 2019 - 7 h 50 min

    Il agit comme si Alger était sa propriété .

    C’est de l’hallucination ce qu’on voit sous nos yeux !!! dans certains pays on s’interroge et s’étonne sur ces décisions inacceptables et sur ce fantoche général hybride qui prend ses désirs pour de la réalité.

    Patience, la révolution est loin d’être finie mais nous y arriverons !

    39
    7
      Anonyme
      20 septembre 2019 - 10 h 04 min

      Vous appelez un corniaud pareil général ?il a le QI d’une pelle !Il embastille tout et n’importe qui ont l’outrecuidance de le dénoncer comme vil ,analphabète ,de ganache ,corrompu ,mégalomane sans oublier les quelques journalistes qui lui lances des pamphlets.Il sait que c’est le commencement de la fin et va finir comme Saddam Hussein et Ceaușescu .

      38
      9
    57
    20 septembre 2019 - 7 h 35 min

    il devient carrément incontrôlable faut alerter les psys pour qui se prend il? il est pire que boutef A,, qui lui réagissait plus intelligemment et plus dangereux que said et sellal réunis
    l ivresse du pouvoir lui monte dans boule de gras qui lui sert de cervelle c est mauvais pour la santé des algériens
    faire gaffe avec ce taré,, les balles ne vont pas tarder a voler bas

    30
    8
    El Hawess
    20 septembre 2019 - 7 h 35 min

    Ça–y-est nous revenons en novembre 1954, Attention les nouveaux Harkis débarquent, le pays est encerclé le peuple est sous surveillance, le caporal menace et les caniches aboient, est-ce que ce pays a été créé juste pour la souffrance et les atrocités

    34
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.