Déraciner les régimes

GS Egypte
«Non au scénario égyptien en Algérie !» PPAgency

Par Mohamed K. – Les manifestations populaires en Egypte contre le régime militaire du maréchal Abdelfattah Sissi se sont amplifiées à travers plusieurs villes du pays, ce qui montre le degré d’impopularité du raïs qui, malgré le soutien massif des monarchies du Golfe et de l’appui des Etats-Unis, a, de l’avis de tous les observateurs, échoué dans sa conduite politique.

L’échec de Sissi vient rappeler, avant tout, l’incapacité des régimes militaires à s’accommoder de la démocratie et à assurer une stabilité durable dans des pays aussi complexes que l’Egypte ou l’Algérie.

Par ailleurs, l’explosion populaire qui a secoué le pays des Pharaons, depuis vendredi, montre la très grande influence qu’exercent les réseaux sociaux sur la population face aux moyens de communication classiques. Aussi le rôle joué par un militant politique en exil, Mohammad Ali, dans cette seconde révolution égyptienne achève-t-il de déclasser définitivement les différents partis politiques largement phagocytés par le pouvoir en place.

Avec le soulèvement égyptien, le Mouvement de contestation populaire en Algérie est désormais perçu comme l’action qui, par son caractère pacifique, fera chuter les régimes dictatoriaux dans plusieurs pays de la région, après l’échec du «printemps arabe». Les Algériens, qui avaient suivi la vague d’insurrections explosives de janvier 2011 et avaient fait promettre à l’ancien président Bouteflika de quitter le pouvoir, ont compris que non seulement la violence n’est pas le meilleur moyen d’écarter les dictateurs, mais aussi, et surtout, que le non-recours à la violence accule les tenants du pouvoir rendus ainsi incapables de faire sortir l’armée sur laquelle ils s’appuient pour se maintenir.

D’autres peuples suivront l’exemple algérien dans les pays où le «printemps arabe» a subi le même échec qu’en Algérie mais qui n’ont pas sombré dans une désastreuse guerre civile comme en Libye, en Syrie et au Yémen. Les Algériens ont montré la voie. Leur victoire proche sera le déclic qui libérera le Maghreb et le Moyen-Orient de leurs indéracinables dirigeants réactionnaires.

M. K.

Comment (10)

    Zaatar
    23 septembre 2019 - 20 h 31 min

    N’doro N’doro et on revient à la nature de l’être humain. Yaw makan en’fa3 ni le capitalisme ni le marxisme …. Si tous les êtres humains étaient honnêtes, intègres et sincères ils partageraient toutes les richesses de la planète et celles produites de leurs mains équitablement et personne ne trouvera à redire, car tout le monde vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Mais ce n’est pas le cas, car l’homme est égoïste de nature et veut non seulement d’abord ses intérêts mais surtout avoir plus que les autres. De la se développent, à cause de son cerveau developoe qui réfléchit, des stratagèmes pour conquérir, pour s’agrandir, pour dominer les autres et ses voisins…et toutes les ruses sont utilisés. Retournez le problème comme vous voulez, à la source c’est la nature de l’homme et son égoïsme frappant.

    Anonyme
    22 septembre 2019 - 23 h 04 min

    @Chaoui Tu a du voyager dans le temps!! Je ne croyais pas qu’il restait encore des personnes qui croient encore à cette propagande marxiste et anti-capitaliste primaire. Je connais les états unis (j’ai visité une dizaine de villes et j’y retourne à chaque fois avec plaisir). J’ai vu les inégalités, mais j’ai aussi vu le pays le plus riche du monde, et de quoi l’être humain est capable quand il a la liberté d’entreprendre. Si les russes en avaient les moyens, ils partiraient tous aux états unis…

    ABOU NOUASS
    22 septembre 2019 - 12 h 11 min

    Nous mettrons ce régime militaire et despotique hors d’état de nuire , n’en déplaise à gaid salah et ses conseillers ainsi que ses morpions électroniques qui pilulent et polluent ce site.

    Et notre révolution pacifique va contaminer les peuples des pays voisins qui se soulèveront contre leurs dirigeants.
    Momo6, Haftar, Sissi, et Garcia Salah peuvent compter les jours leur restent au pouvoir.

    16
    9
    chaoui40
    22 septembre 2019 - 8 h 58 min

    Ce n’est pas le « régime » (civil ou militaire) qui fait un Etat et encore moins la « démocratie »; c’est le mode de production (capitaliste ou marxiste) … Je préfère vivre sous un régime militaire marxiste que sous un régime civil capitaliste. Si la démocratie a bien le sens de « gouvernement par le peuple », alors elle est NECESSAIREMENT marxiste. Tout le reste est mensonge bourgeois …

    8
    26
      Anonyme
      22 septembre 2019 - 11 h 02 min

      tu as parfaitement raison il faut prendre exemple sur l ex urss et sur les pays de l,est avec le resultat qu,on connaissait de la vie a cette epoque,et surtout cette sécurité assurée par la stasi, enviee par tous les pays

      14
      12
        chaoui40
        22 septembre 2019 - 16 h 57 min

        Le capitalisme fait suite u féodalisme; il a eu le temps de formater les esprits depuis plus de 2000 ans … Donne autant de temps au marxisme et tu pourras comparer les deux systèmes !

        7
        6
      Vu
      22 septembre 2019 - 13 h 29 min

      Eh! Babia thaoura ziraaia! Nostalgie de l’époque socialiste où l’on manquait de tout sur les étals !Heureusement que nos ports étaient là pour accueillir les bateaux qui nous ramenaient à manger, même les oignons pour le mois du Ramadan !!!

      14
      1
      Anonyme
      22 septembre 2019 - 15 h 41 min

      @Chaoui Tu parles!!! Tu préfères le régime marxiste!! On connaît le résultat!! La Russie commence à respirer depuis la libéralisation (partielle) de leur économie même si elle est contrôlée à la Bouteflika avec des Kouninef et des Haddad à la pelle. J’ai connu l’urss durant mes études dans les années 80 (bourse). Ça doit être les pires années de ma vie. La misère sur tous les plans. Tous les systèmes sauf ça!!

      17
      6
        chaoui40
        22 septembre 2019 - 16 h 54 min

        Vas faire un tour aux USA, le champion du capitalisme; tu y trouveras encore plus de misère que dans cette URSS qui a sorti ses pays de la féodalité … Tu parles de confort matériel et de liberté. Dans les pays capitalistes, tout le monde est endetté et on s’y fait gazer dès qu’on ouvre la bouche. Sache enfin que le marxisme était mort avec Staline; ses assassins étaient tous des socio-traîtres !

        7
        12
        Anonyme
        22 septembre 2019 - 18 h 55 min

        le paradis socialiste quoi ! le socialisme applique au peuple avec des penuries et les dirigeants qui vivent comme des bourgeois,on l,a deja vecu en algerie !

        10
        5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.