Le gaz de la discorde

manif gaz
Une manifestation contre l'exploitation du gaz de schiste au sud du pays. D. R.

Par Youcef Benzatat – Le Point, toujours lui, le porte-parole des lobbies nostalgiques et prédateurs qui sont à l’affût de nos moindres errances pour nous asséner révisionnisme, négationnisme et acquisition aux enchères nocturnes de nos autres trésors confisqués illégalement par leurs amis – qui ne le sont pas ! –, aurait été témoin de l’affirmation par Laurent Fabius qu’un accord sur l’expérimentation du gaz de schiste dans son ancienne colonie sera bientôt signé. Un secret de Polichinelle puisque c’est Abdelmadjid Tebboune qui en fait la promotion sur toutes les ondes, en vantant les bienfaits et la nécessité de son exploitation.

Tebboune sait pourtant que l’Algérie ne ramassera dans cette affaire que le foin qui enveloppe la graine convoitée. Inutile de s’étaler sur la dangerosité de la méthode de fracturation hydraulique, tous les experts indépendants en sont offusqués, du reste interdite par François Hollande pour préserver son pays des conséquences catastrophiques de cette imposture. Il sait aussi que la menace que fait peser cette aventure irresponsable sur l’immense réservoir d’eau et l’environnement du Sahara hypothéquerait toutes les perspectives de développement en profondeur vers le sud du pays et priverait les générations à venir de cette formidable potentialité.

Il sait surtout que le Hirak est passé par là, avec la loi sur les hydrocarbures qui fut décriée comme un bradage de la souveraineté nationale. Il doit s’attendre au pire avec l’autorisation de l’exploitation du gaz de schiste en faveur d’un pays qui l’interdit sur son propre territoire. Sa campagne de promotion de cette mésaventure, fébrile et sans convictions, prend la tournure d’une mise en garde, à peine voilée, à l’adresse du Hirak toujours menaçant. Car il a intérêt à capitaliser plutôt les voix en sa faveur que les lois qui ruineraient sa réputation.

Y. B.

Comment (57)

    Anonyme
    27 janvier 2020 - 9 h 43 min

    Je fait confiance au habitants du grand sud pour ce mobilisé contre cette mafia qui veux pourrir encore plus la nature, interdiction absolut d’extraire quoi que ce soi la nature vous le dis et tout dirigeant qui donnnera l’ordre et un criminel et devra rendre des comptes Mr Tebboune attention garre à vous

      Anonymdz
      27 janvier 2020 - 20 h 30 min

      Ce n’est pas le pays ou le peuple qui t’intéresse même pas le hirak à force que tu interviens dans chaque post et répondre à tout lès commentaires t’es devenu un anti tout ,sauf le drapeau kabyle et fafa.ne répond pas je devine ce que tu vas écrire.

    Souk-Ahras
    26 janvier 2020 - 19 h 26 min

    Tebboune y a-t-il pensé ?

    Gaz de schiste ?

    L’équation économique algérienne hors hydrocarbures peut s’écrire de deux façons, linéarisées non complexes :
    1/ on enlève rien de rien, que reste-t-il ?
    1/ on rajoute rien à rien, qu’obtient-on ?
    Cela veut dire quoi ?
    Les investissements très lourds à engager dans une telle activité, aussi bien matériels, technologiques que financiers, seront inévitablement « assumés » par des gros groupes adeptes de la mondialisation à outrance, caractéristique principale de l’hégémonie occidentale hautement industrialisée, à hauteur de 80 % à minima.
    Pourquoi à minima ? Le verrou 49/51 ayant été levé, non pas par le défunt généralissime sargène, mais par l’aile la plus radicale du pouvoir mafieux, ces gros groupes poseront leurs propres conditions quant au « partage » des gains réalisés à propos desquels l’Algérie ne fera que récupérer sa mise de départ, en se mettant au « garde-à-vous » devant les « concessionnaires ».
    Conclusion : Les équations citées parlent d’elles-mêmes : en l’état actuel de notre pays, la pollution engendrée par le gaz de schiste sera à double tranchant : environnemental et économique.

    Desertec ?

    Coût de l’opération évalué en 2007 : environ 400 milliards d’euro.
    Estimation actuelle : 700 milliards d’euro.

    Une réalité : Les déserts de notre planète reçoivent en 6 heures plus d’énergie solaire que n’en consomme l’humanité en toute une année.

    Une chimère : dans quelle situation géopolitique, économique ou sociale se trouve aujourd’hui la région MENA ravagée par les guerres et le terrorisme ? Pas très attirante.
    Quelles sont les banques qui se disent prêtes à y investir de telles sommes ? Aucune.
    Quelles sont les assureurs qui se disent prêts à couvrir de tels risques ? Aucun.
    Sans oublier la surpuissante Areva ! Que va-t-elle faire de ses EPR ?
    Et les Chinois, les Russes, les Indiens… Que feront-ils de leurs installations nucléaires actuelles et à venir ?

    miroir
    26 janvier 2020 - 14 h 57 min

    Le plus grand profit ira aux entreprises étrangères et aux corrompus!
    Le peuple ne verra aucune amélioration de sa situation.
    L’occident veut favoriser les voisins en retardant (ça traine, ça traine) le solaire…chez nous!!
    Ils vous disent qu’il faut leur acheter du sable (silicium…) pour fabriquer (sous-licence) des cellules photo…
    car le sable de notre désert n’est pas bon! comme on avait qualifié avant notre pétrole de « rouge » (fafa) !
    Nos responsables préfèrent importer une bicylette ou faire son montage sous licence, que de laisser faire nos ingénieurs et techniciens !
    La seule chose qu’ils s’empressent à nous laisser se développer c’est l’emprise de la religion dans tout les domaines pour nous plomber !

    lhadi
    26 janvier 2020 - 11 h 29 min

    Un magazine français révéla que « le journal le figaro, après s’être procuré le rapport commandé en 2012 à des experts par le ministre du Redressement productif, dévoila son contenu.

Le document, achevé en 2014, recommandait l’expérimentation, en France, d’une technologie de prospection à base de fluoropropane. Une alternative propre à la technique controversée de la fracturation hydraulique. 

Le rapport souligne, en détail, comment la France pourrait en tirer parti en termes de croissance, d’emplois, de compétitivité industrielle et d’indépendance énergétique. Le prédécesseur de l’actuel président de la république s’est empressé d’envoyer ce document aux oubliettes. »

    Quant à l’Algérie, le Président de la république ne doit pas fermer la porte du progrès. S’appuyant sur des études sérieuses, il doit prendre des risques calculés et raisonnés.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    PasdeFatalité
    26 janvier 2020 - 7 h 29 min

    Après la catastrophe de FUKUSHIMA, la chancelière allemande Merkel a osé stopper les centrales nucléaires en Allemagne et les Allemands étaient prêts à payer l’énergie plus cher que d’habitude.
    L’électricité par exemple en Allemagne est plus cher qu’en France, mais les allemands acceptent et le pouvoir assume!
    Voilà des décisions et des positions fortes quand il y a va de l’avenir d’un pays.
    Donc il n’y a pas de fatalité et le pouvoir ne doit surtout pas faire cavalier seul. Une concertation nationale est nécessaire et le peuple est plus responsable qu’on ne le pense. Des solutions intelligentes et non polluantes existent!!

    Anonyme Utile
    25 janvier 2020 - 22 h 23 min

    Je tiens à rendre un vibrant hommage à tous nos compatriotes PATRIOTES, du sommet à la base, qui se sont battus, pour faire renaître le projet DESERTEC, que les traîtres et pires ennemis de la nation, à savoir, les Bouteflika ont fait échouer, sur ordre de la France officielle, preuves et témoignages poignants publiés sur le web, à l’appui.

    Le choix de l’ALLEMAGNE, comme partenaire est un choix judicieux et très intelligent. Le choix de l’ALLEMAGNE est un excellent choix du présent immédiat et de l’avenir.

    L’ALLEMAGNE possède la meilleur technologie au monde en matière de production d’énergie solaire, notamment et surtout de son stockage, de sa distribution et de son utilisation.

    En deux mots, l’ALLEMAGNE est le GRAAL de l’énergie solaire, sous toutes ses formes et je parle en connaissance de cause.

    BIENVENUE à l’ALLEMAGNE, en ALGÉRIE.

    Avec DESERTEC, tous les problèmes énergétiques, présents et futurs de l’Algérie, seront résolus, le plus rapidement possible.

    Avec DESERTEC, on s’en passera allègrement des CRIMINELS gaz et pétrole de schiste ainsi que du pétrole et gaz conventionnels.

    Je suggère respectueusement à nos hauts responsables, et à commencer, par le tout premier des citoyens, d’oublier définitivement, les CRIMINELS gaz et pétrole de schiste.

    Je rappelle d’une manière RESPONSABLE, que toutes les nappes phréatiques du continent Africain, de l’Atlantique, jusqu’au Nil, sont interconnectées.
    Aucun pays au monde ne maîtrise la fracturation hydraulique CRIMINELLE, utilisée dans l’exploitation des gisements de gaz et de pétrole de schiste. Cette fracturation hydraulique utilise des produits très dangereux et très toxiques. Elle rejette, inévitablement du sous sol, par lixiviation des produits faiblement radioactifs, qui resteront radioactifs, pour des millions d’années et qui pollueront à leur tour, inévitablement, les nappes phréatiques.

    Si par malheurs une seule région Africaine est touchée, par cette maudite fracturation hydraulique, ce sera plusieurs pays Africains, qui seront touchés. Et ça va jusqu’au fleuve le Nil. La vie sous toutes ses formes : humaine, animale et végétale, sera en très grand DANGER DE MORT RÉEL. Des millions d’êtres humains, notamment,seront de facto exposés à un DANGER DE MORT.
    Le désastre sera pire que celui de toutes les guerres mondiales réunies. CE SERA LE PIRE CRIME CONTRE L’HUMANITÉ, dans toute l’histoire de l’humanité.

    Je tiens à attirer l’attention de nos hauts responsables, d’une manière responsable, devant dieu et les hommes, au sujet des CRIMINELS gaz et pétrole de schiste.

    DESERTEC répondra à toutes nos questions et à toutes nos interrogations, à tout point de vue, en matière d’énergie, pour le présent immédiat et l’avenir.

    Grâce à DESERTEC, des technologies de pointes naîtront tels que les très énergivores industries métallurgiques ( extraction et purification du Zinc, du Nickel, du Cuivre, du silicium, des terres rares …. qui se trouvent dans notre sous sol).

    Des centaines de milliers d’emplois seront créés. Plus de 100 milliards de dollars rentreront dans les caisses du trésor public, chaque année.

    Les besoins en matière d’énergie électrique, sont impossibles à satisfaire, avec ce qui existe aussi bien au niveau de l’Europe, qu’au niveau mondial.

    L’exportation de la production de DESERTEC vers l’Europe et même l’Afrique, notamment, rapportera plus de 150 milliards de dollars par an, dans les caisses du trésor public, d’une part et permettra de créer d’autre part, des centaines de milliers d’emplois.

    Et je ne parle pas de ce que va rapporter l’agriculture BIO au Sahara, une fois les dizaines de millions d’hectares fertilisés, grâce à l’apport énergétique de DESERTEC.

    DESERTEC réduira d’une manière spectaculaire, à l’échelle mondiale, les émissions de gaz à effet de serre, tel que le CO2 et sauvera la planète du désastre écologique, qui nous attend, si on continue à vivre dangereusement, à ce rythme irresponsable.

    VIVE LE PEUPLE ALGÉRIEN ET VIVE LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE.

      Zaatar
      26 janvier 2020 - 7 h 22 min

      A anonyme utile,
      J’étais un fervent défenseur du projet desertec à l’époque, en 2009 je crois, étant moi-même un amoureux de la nature et défenseur de l’environnement. Le projet a sombré et tu sais pourquoi? Le kwh solaire ne peut concurrencer le kwh classique, thermique ou nucléaire ou même hydraulique. Le coût de production du kwh solaire actuellement avec toutes les avancées technologiques tourne autour de 0,12 à 0,15€, alors que le coût du kwh classique ne dépasse pas 0,05 a 0,07€. Je ne vois pas donc comment on pourrait exporter pour 150 milliards de dollars d’électricité solaire vers l’europe. Encore faut il la construire cette production. Le coût du kwh solaire est en baisse certes, mais il faudra attendre encore quelques années voire des dizaines d’années avant qu’il ne soit concurrentiel. La seule façon d’introduire le solaire serait une décision politique liée aux contraintes environnemental et climatique. C’est ce que font certains pays progressivement par introduction du solaire et de l’éolien par petites quantités. De la a mettre des milliers de MW en solaire, et vendre pour 150 milliards de dollars de MWh, ça je crois il ne faut pas rêver.

      Elephant Man
      26 janvier 2020 - 9 h 37 min

      @Anonyme Utile
      Excellent commentaire, en matière d’énergies renouvelables de protection l’Allemagne est passée maître en la matière depuis des décennies.
      Pour contredire @Zaatar la France a saboté Desertec et à contrario a développé l’énergie solaire chez qui la narcomakhnaz sioniste…
      Donc le projet avec l’Allemagne est bel et bien viable et pour @Ferial nous pouvons toujours avec l’Allemagne le développer au niveau locale « les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

      Krimo
      26 janvier 2020 - 11 h 29 min

      Anonyme utile,

      Vous dites : « Je rappelle d’une manière RESPONSABLE, que toutes les nappes phréatiques du continent Africain, de l’Atlantique, jusqu’au Nil, sont interconnectées. » Etes-vous serieux ?????

      Je vais vous ecrire une citation a l’envers «Je suis responsable de ce que tu interpretes mais je ne suis pas responsable de ce que j’ecris » Peut etre en saisirez-vous la nuance.

      Revoyez d’abord votre definition de nappe phreatique, puis mon cher monsieur une frac hydraulique ce n’est pas un essai nucleaire souterrain. Combien meme comme l’atteste le desert du Nevada qui s’est farci quelque centaines d’essai nucleaire entre aerien et souterrain.

      Desertec . Bravo.

      Des chiffres Zaatar vous en donne et ce n’est pas tout, pour l’export dans 50 ans sinon cela deviendra du pathetico-politique. Pour l’heure l’Allemagne est enchainee a l’Union Europeenne et ne peut entrainer qui que ce soit face aux consequences economiques et sociales que cela provoquerait. On ne peut pas faire du Trumpisme, nous ne sommes que l’Algerie.

        Anonyme Utile
        26 janvier 2020 - 20 h 31 min

        @ KRIMO 26 janvier 2020 – 11 h 29 min

        Le Sahara, à lui tout seul, avec ses 8 millions de kilomètres carrés, est plus vaste que l’Australie. Dans mon commentaire, j’ai pris en considération tous les pays se trouvant entre le Nil et l’Atlantique et qui sont directement concernés par le très grand danger de l’exploitation des gisements de gaz et pétrole de schiste, rappelé dans mon précédent commentaire.

        L’analyse de votre réponse à mon commentaire, montre malheureusement, une grande sécheresse intellectuelle dans ce domaine.

        Dans l’intérêt général, je donne ces précisions très importantes, ci-dessous.

        Il y a 15 000 ans, le Sahara a connu une période verdoyante provoquée par une brève phase de réchauffement qui avait accentué les phénomènes d’évaporation au-dessus de l’océan et poussé les moussons jusqu’au cœur du continent nord-africain (du Nil à l’Atlantique). Les paysages arides actuels étaient alors couverts de lacs, d’étangs et de végétation. Il y avait des éléphants, des hippopotames, des crocodiles, des hommes aussi, comme l’attestent les peintures rupestres découvertes dans tous ces pays.

        Les climatologues reconnaissent que cette période humide épisodique a pris fin il y a environ 6 000 ans. Et en même temps ces mêmes climatologues ignorent presque tout au sujet du processus de désertification qui a suivi et qui continue, à ce jour. D’où cette incompréhension aux conséquences incalculables.

        Les découvertes extraordinaires du géologue ALLEMAND Stefan Kröpelin ont été les rayons de soleil, qui ont éclairé tout ce qui était obscure auparavant, à ce sujet.

        En effet, une étude conduite par l’équipe de Stefan Kröpelin, de l’université de Cologne (Allemagne), dans le nord du Tchad révèle avec une précision exceptionnelle,
        que la destruction du couvert végétal a été très progressive et s’est étalée sur plusieurs milliers d’années avant de faire place aux paysages actuels, façonnés par l’érosion.

        Le géologue allemand et son équipe ont pu reconstituer le déroulement de ces événements en décortiquant le contenu de deux carottes sédimentaires extraites au fond du lac Yoa , dans le nord du Tchad.

        Stefan Kröpelin et son équipe sont allés plus loin dans leur étude.
        Leurs résultats expérimentaux ont montré que le lac Yoa en question, subit une évaporation considérable (l’équivalent de la consommation annuelle en eau, d’une ville d’un million d’habitants) alors qu’à cet endroit de l’Afrique, il ne pleut quasiment pas.

        Malgré ce phénomène gravissime, Le géologue allemand et son équipe ont découvert que le lac Yoa ne s’est jamais asséché complètement. Et c’est là que la lumière a jailli.

        Ils ont mis en évidence expérimentalement, que le lac Yoa est alimenté par les eaux fos­siles du gigantesque aquifère nubien, tombées il y a 10 000 ans sur l’Égypte, la Libye, le Soudan, l’Ethiopie, le Kenya, le Tchad … .

        Les résultats expérimentaux en question ont montré que le lac Yoa est cinq fois plus salé que la mer. Ils ont déduit que ces gigantesques quantités d’eau souterraines présentes dans les fissures et espaces libres d’une chaîne de roches sous Terre ( aquifères ) se trouvant entre ces pays, sont interconnectées. Ce qui explique d’une manière limpide, comme l’eau de roche, le fait, que le lac Yoa ne s’est jamais asséché, malgré la gigantesque évaporation de son eau de surface, car il est en permanence alimenté par ces eaux souterraines.

        On retrouve le même phénomène entre le Niger, l’Algérie et la Libye. Et ça va jusqu’à l’Atlantique.

        Toute région se trouvant entre l’Atlantique et le Nil sera touchée par la pollution criminelle de la fracturation hydraulique qui utilise des produits très toxiques et très dangereux pour la vie sous toutes ses formes, comme je l’ai dit dans mon précédent commentaire.

        Je dis toujours LA VÉRITÉ, quand je m’adresse à mes compatriotes. Dieu seul est témoin.

          Krimo
          27 janvier 2020 - 0 h 28 min

          Anonyme utile du 26 janvier 2020 – 20 h 31 min

          Mon bon monsieur je vous ai lu et je vous assure que j’en suis abasourdi, c’est comme-si vous me montriez votre doigt et moi en bon «  kaffez bien de chez nous’’ je regarde la Lune.

          Une frac. hydraulique bien efficiente sì elle vous permet de fissurer la roche a plus de cent metres de son point d’impact cela relèverait de l’exploit. Généralement la fissuration provoquee se confine aux abords du trou, c`’est le pourquoi du forage horizontale au sein de la même couche (qui s’etale a l`horizontale selon les règles de la sédimentation) sur 1000 a 2000 metres .
          Le cas le plus extreme c’est d’implanter un puits proche d’une faille que le forage horizontal pourrait traverser, une bonne sismique 2D ou 3D éviterait ce genre de bourde.

          Vous vous inquiétez pour l’environnement, a partir d’un simple forage verticale mal achevée, et ce n’est pas la frac hydraulique mais l’aquifère Albien qui risque a long terme de faire disparaitre une ville, Tapez sur le net puits OKN 32.

          Dans les années 70 Giscard avait annonce a grande pompe l’avion renifleur en accord avec le slogan «  vous avez du pétrole et nous on a des idées’’

          S’ìl vous plait ne faites pas dans l’amalgame. la Geologie n’est pas une science exacte, elle n’est qu’hypothese avant de verser dans le réel.

        Anonyme Utile
        27 janvier 2020 - 23 h 06 min

        @ KRIMO – 27 janvier 2020 – 0 h 28 min

        Vous relativisez sciemment, les très grands dangers de la fracturation hydraulique verticale et/ou horitontale utilisée dans l’exploitation des gisements de gaz et de pétrole de schiste. L’étancheité des canalisations, par lesquels passent les très toxiques fluides lors de leur injection ou de leur sortie, pose de très sérieux problèmes de santé publique et l’environnement (pollution des nappes phréatiques ….Je me suis longuement expliqué à ce sujet. Je vais pas me répeter tout le temps.

        Vous niez sciemment l’évidence. L’analyse de vos commentaire montre très clairement que défendez le lobby franc maçon du gaz de schiste et la 3ISSABA, pires ennemis de l’Algérie et du PEUPLE ALGERIEN.
        Je rappelle que le lobby Franc maçon sioniste, qui gouverne l’Amérique et tout l’occident, a tout verrouillé et détruit de très grandes et belles régions aux Etats Unis, à tel point que tout le monde est terrorisé et n’ose plus jamais en parler ou manifester, même si on fore des puits de pétrole à 10m de sa maison, comme le montre la réalité.

        La gestion des affaires de l’état actuellement est très difficile, après 20 années de gestion criminelle du pays et la dilapidation de 1500 milliards de dollars, argent du PEUPLE ALGÉRIEN.

        Le prétexte qui consiste à recourir aux gaz de schiste, pour avoir de l’argent tout de suite EST UN GROS MENSONGE et un enfumage, qui ne marchera jamais. Le PEUPLE ALGÉRIEN est déterminé pour sauver l’Algérie et envoyer en enfer les symboles et surtout les pratiques et les mentalités de la 3ISSABA, des traîtres et des zouefs.

        Mr Tebboune pourra régler les problèmes économiques actuels, qui sont certes, très difficiles, en rapatriant rapidement l’argent volé par les le clan des Bouteflika et sa bande, qui ont caché, preuve à l’appui, 260 milliards de dollars aux Etats Unis, 230 milliards en Angleterre, plus de 200 milliards en France, près de 100 milliards en Espagne, plus de 100 milliards à Dubaï et dans d’autres paradis fiscaux. Le pouvoir sait exactement où se trouve l’argent volé du PEUPLE ALGÉRIEN. Il lui suffit d’agir rapidement.

        C’est la seule, la plus rapide et la meilleur solution, pour faire repartir et faire décoller l’économie en Algérie.

        VIVE LE PEUPLE ALGÉRIEN ET VIVE LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE.

          Krimo
          28 janvier 2020 - 17 h 25 min

          Anonyme utile, 27 janvier 2020 – 23 h 06 min

          Mon bon monsieur,

          Vous vous fourvoyez dans un domaine qui vous est tout aussi étrange qu’étranger. Si vous êtes piqué par la curiosité envers cet univers, il vous suffit de poser de simples questions pour combler votre incurie en la matière, attitude bien plus noble et plus intelligente.

          Le Sahara algérien a sa PROPRE HISTOIRE, sans nulle autre pareille, quelque soit le temps qui forge son age.

          Vous dites  » il fut vert il y a 15 000 ans  ». En temps géologiques c’est quoi 15 000 ans. Je simplifie a l’extrême le temps géologique pour que vous en ayez une perception plus rationnelle a l’échelle humaine. L’age de la terre est de 4,5 milliards d’annees, si je ramene ce chiffre a une année calendaire actuelle, je vais dire la Terre s’est (ou a été) conçue le 1er Janvier,  » l’homme » ne fit son apparition que le 31 décembre a 23h52 de cette même année, son age et son histoire est de huit minutes alors qu’une année représente 525 600 minutes.

          Vous dites  » cette zone couvre un territoire de 8 500 000 km2  » ce n’est pas le Sahara mais un vaste desert auquel le Sahara algérien appartient. Pour votre plaisir je vais l’appeler Sahara qui s’étend de l’Atlantique a la mer rouge et couvre géographiquement 10 pays actuels. Rien que pour ce passé si proche, les 2.5 millions d’années passées, ces 8,5 millions de km2 ont connu des cycles glaciaires et l’entre deux, de manière générale tantôt un espace verdoyant passant a désert et ainsi de suite. Vous n’êtes pas sans savoir ce que c’est un lac. Des lacs il y en eu mais confines a des régions géographiques tel que l’a voulu par Dame Nature, il s’en fait selon des conditions très particulières. Pour revenir a l’étude de Stefan Kröpelin, elle ne concerne qu’une infime partie de ce vaste territoire, vous citez le Lac Yeoah …… et vous généralisez selon ”de l’infiniment a l’infiniment grand». En géologie ou climato géologie cela ne se passe pas comme cela alors que le principe fondamental de la géologie rendu simple dit certes « les phénomènes naturels par leur essence, qui ont eu cours par le passe sont les mêmes que ceux que l’on observe aujourd`hui» MAIS PAS EN TOUT LIEU.

          Si vous croyez que quelques mètres de carottes prélevés en un point expliquent une aussi vaste étendue de territoire, je suis désolé de vous le dire, vous n’avez rien compris a l’etude de Stefan Kröpelin.

          Aussi revoyez votre définition de nappe phréatique.

          Maintenant le gros lot votre [nationalisme] qui se jauge par «lobby Franc maçon sioniste», moi je peux vous dire que vous résonnez bien plus que vous ne raisonnez, je m’arrête la car je n’ai pas envie d’attiser votre susceptibilité « bachdouktourienne ».

          Celle-la elle a échappé au Guiness, les 830 milliards de dollars (la simple addition de vos chiffres) détournés et places par des algériens dans des banques étrangères. Fort Knox n’a jamais disposé de cette liquidite. GOLDFINGER chantait Shirley Bassey.

           »Bitroule bitroulna oua h’na moualih » qu’ìl soit conventionnel ou comme vous dites de maniere inapproprie de Schiste, aujourd’hui je le maudis comme vous ne pouvez pas savoir. Tout mon respect et bien plus a ceux qui se sont creves pour le faire sortir.

          Krimo
          28 janvier 2020 - 17 h 41 min

          Anonyme utile,

          J’ai oublie ceci. Quand on a conscience de l’ecologie, faut d’abord se departir du VERT DE GRIS pour crier au VERT

      Argentroi
      26 janvier 2020 - 16 h 47 min

      Anonyme Utile
      Quel est le problème ? Si les allemands de DESERTEC veulent des sites au Sahara pour y installer leurs centrales solaires, je pense que personne ne va s’opposer à ce grand projet ! Si c’est pour l’argent, tu sais très bien que l’Algérie n’en a pas et que les banques allemandes et européennes sont pleines à craquer d’euro. Si c’est pour la technologie, tu sais très bien, comme tu le dis, rien n’égal les allemands ! Alors quel est le problème ? Mais si les allemands et les européens tardent à venir, on est obligé d’exploiter notre gaz de schiste comme le font les américains, les chinois, les canadiens et d’autres et tant pis pour le Nil et les fleuves souterrains africains s’ils seront pollués au point de mettre en danger de mort des millions d’êtres humains ; les allemands ont bien faits deux grandes guerres mondiales avec des millions de morts et ils sont toujours là avec leur bifteck dans leur assiette. Nous en Algérie, on ne demande d’avoir qu’un plat de lentilles !
      En ce qui concerne les gaz à effet de serre, la pollution et le désastre écologique qui s’annonce, c’est plutôt aux allemands et aux européens de financer DESERTEC à 200% puisque ce sont eux les pollueurs mais aussi en véritable danger autant que nous ! On ne leur fera payer que la location des sites du Sahara ou gratis s’ils n’ont pas assez d’argent. Bien utilement à toi !

    Tout comme
    25 janvier 2020 - 22 h 11 min

    Tout comme le 5ème mandat
    NO PASARAN !

    Le Chant Des Cygnes
    25 janvier 2020 - 20 h 47 min

    Les accords avec Exxon ont étés signés en mars 2019 pour l’exploitation du gaz de schiste.
    Donc rien n’arrêtera cette catastrophe sauf une prise de conscience et de pouvoir du peuple.
    Sinon à votre avis pourquoi la loi sur les hydrocarbures à été signée à la hussarde !
    Bientôt nous serons le laboratoire de toutes les compagnies et n’oublions surtout pas de dire merci à teboune.

      Anonyme
      25 janvier 2020 - 21 h 33 min

      Il s’agit d’un simple accord, fafa n’a pas la primauté.
      La prise de conscience du pouvoir Chitour Ferhat Aït Ali et du Peuple est effective.

        Anonyme Utile
        26 janvier 2020 - 8 h 12 min

        Le professeur Chitour est une autorité en la matière et une conscience nationale. Le PEUPLE ALGERIEN déjouera et brisera les complots franc maçon-sionistes, dirigés contre notre pays et portés par les Bouteflika, pires ennemis de l’Algérie, preuves à l’appui. Ils veulent à tout prix détruire notre très beau pays, par tous les moyens. Le peuple Algérien ne laissera ni Mr Tebboune, ni quiconque exploiter les CRIMINELS gisements de gaz et pétrole de schiste qui détruiront inévitablement le pays.

        Mr Tebboune est au service du peuple Algérien, qui l’a élu et non le contraire.
        Le PEUPLE ALGÉRIEN qui est le seul président éternel de l’Algérie ne laissera jamais ce complot du gaz de schiste passer.

    Fellag
    25 janvier 2020 - 19 h 28 min

    Un président qui autorise la destruction de son pays par profit ce n’est pas un vrai président,mais comme il est imposé par les pilleurs de la nation, cela montre qu’on a ni président, ni armée, ni dirigeants digne de foi, ni lois, ni règles, ni devoir, un Souk Marocain et celui qui crie plus fort il est le chef, un million et demi de nos meilleurs enfants sacrifier pour des Melons

    Ashtough
    25 janvier 2020 - 18 h 31 min

    Arrètez de pleurniché vous n’avez pas le choix,soit vous suivez les directives de notre grand président Tebboune,soit vous n’auriez plus rien à manger,plus rien dans les coffres ça suffit meme pas pour nourrir notre armée et nos élites aux pouvoir,Bouteflika a tout stocké au Maroc et en France,…

    Anonyme
    25 janvier 2020 - 16 h 36 min

    la politique de la rente a tout prix,quitte a empoisonner le territoire,va se poursuivre…. incapable de construire une économie diversifiée moderne,basée sur une production nationale, le systeme et son président illégitime, par appat du gain,n’hésiteront pas a sacrifier les futures générations en engageant le pays vers une catastrophe écologique ! ces gens qui ont prouvé leur incompétence dans tous les domaines depuis 57 ans,continuent a ignorer le peuple considéré comme mineur ,meme s’il manifeste par millions dans la rue! ; un pays qui consacre un budget de l’armée 4 fois superieur a celui de l’éducation ,ne peut qu’aller vers le mur !! et tebonne au lieu de palabrer dans le vent,ferait mieux d’aller faire un stage en corée du sud,pour apprendre enfin comment édifier une économie puissante et exportatrice sans aucune ressources gaziere et pétroliere !

    Abou Stroff
    25 janvier 2020 - 16 h 02 min

    au regard du coût d’extraction relativement élevé, j’ai tendance à penser que l’exploitation du gaz de schiste ne générera aucune rente qui permettra aux couches sociales dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation de prolonger leur domination.
    par contre, je me permets d’avancer ce qui suit.
    1- l’exploitation du gaz de schiste enfermera l’économie algérienne dans la mono-production d’hydrocarbures et annihilera toute tentative de diversifier l’économie nationale (comme booster, par exemple, l’agriculture saharienne et envahir, sur plus d’un siècle l’europe de primeurs grâce à l’eau qui dort en attendant d’être rationnellement exploitée) .
    2- l’exploitation du gaz de schiste empêchera la russie d’être le fournisseur dominant de l’union européenne et permettra à cette dernière de mieux négocier les contrats liés au gaz.
    3- enfin, l’exploitation du gaz de schiste servira de marché captif et extrêmement rentable aux producteurs de technologie américains qui en ont le monopole.
    conclusion imparable: si l’exploitation du gaz de schiste n’est économiquement pas évidente concernant l’économie algérienne, quels sont les enjeux qui poussent nos augustes dirigeants à vouloir s’engouffrer dans un labyrinthe qu’ils ne maîtrisent ni au départ, ni à l’arrivée? la conclusion se trouve, me semble t il dans la question.
    moralité de l’histoire: je continue à penser que la marabunta qui nous gouverne n’a fait que changer son apparence (un has been en chaise roulante remplacé par un has been encore debout) tout en continuant à servir, en premier lieu, les intérêts du grand capital qui sont TOTALEMENT en opposition à nos intérêts nationaux.

    Youcef Benzatat
    25 janvier 2020 - 14 h 48 min

    En réponse à un commentateur sur l’exploitation du gaz de schiste, qui disait : « Les dé sont jeté, les contrats conclus et il ne reste plus aux dindons de la farce qu’à pleurer »
    On ne doit pas retomber dans la résignation et subir notre sort passivement. Le Hirak a posé les conditions politiques d’un non-retour à la situation antérieure à son avènement et il faudra les mettre en pratique.
    Plusieurs actions sont possibles :
    – Mener directement des actions physiques sur le terrain pour empêcher les compagnies chargées de l’exploitation du gaz de schiste de travailler, en attendant les prochaines législatives pour élire des députés issus du Hirak et opposés au système, pour invalider les contrats d’exploitation du gaz de schiste. Bien sûr, il faudra la participation au vote d’un grand nombre de citoyens pour faire échouer la fraude. Cette invalidation ne sera qu’un début et ouvrira la voie à l’invalidation de la loi sur les hydrocarbures et de beaucoup d’autres lois adoptées abusivement par le pouvoir illégitime unilatéralement. Cette assemblée née du Hirak pourra adopter de nouvelles lois tout en invalidant d’autres. Elle pourra en définitive fonctionner comme une assemblée constituante et adopter une nouvelle constitution. En élisant ses représentants sous forme de députation le pouvoir n’aura pas de prise sur eux ni de les inquiéter, ils mèneront le processus de transition pacifiquement, institutionnellement et dans le cadre de la légalité.

      Zaatar
      25 janvier 2020 - 17 h 16 min

      Voyez vous cher Mr. Benzatat, la différence avec vous est que je ne fais et ne tiens aucune assertion ou proposition d’idées avec des suppositions. Avec les il faut, les il faudra, les on doit…etc je pourrais vous batir l’univers et vous refaire un big bang. Un raisonnement doit se doit de démarrer d’hypothèses concrètes issues du terrain. Un paramétrage dont on domine les fonctions. Puis on fait son raisonnement sur la base d’évolution les plus probables fonctions de toutes les statistiques et historiques antérieures. Ce n’est que comme cela qu’on définit ce que l’on pourrait faire et ce qui pourrait advenir. Supposer qu’un nombre va voter, espérer qu’il n y ait pas de fraude…etc veut dire que l’on tient un raisonnement totalement aléatoire ou ce que l’on espère en final a peu de chance d’aboutir en général. Je vous le dis en tant que matheux depuis les années 70.

      lhadi
      26 janvier 2020 - 11 h 48 min

      « Bien sûr, il faudra la participation au vote d’un grand nombre de citoyens pour faire échouer la fraude. »

      Cette posture honore son auteur.

      Fraternellement lhadi
      ([email protected])

    Zaatar
    25 janvier 2020 - 13 h 02 min

    Comme gaspilleurs et comme pollueurs on est parmi ceux qui sont en haut de l’affiche, n’est-ce pas ? 600 000 tonnes de pain jetés chaque année chez nous. Pour le reste, nos espaces verts, notre littoral, nos routes et nos rues…etc, je vous invite à y faire un tour, dans n’importe quelle ville du pays. C’est simple des qu’il pleut tout est bouché et tous les avaloirs forment des piscines ou requins et baleines pourraient nager. Automobiles on en parlera pas. Nos rejets par leur échappements pour une bonne proportion sont des plus nocifs….et j’en passe aussi sur le gaspillage…, notre production électrique est entièrement à base de carbone non renouvelable, et je ne pense pas que beaucoup saisissent le sens du non renouvelable. On est parmi les premiers des pollueurs avec ce carbonne, près de 20 GW en puissance sont produits à base de gaz naturel, et près de 500 MW en gasoil dans le sud. Allez jeter un œil au barrage de taksebt, et rendez moi la réponse. Une grande partie de la population ne boit que de l’eau minérale plus celle du robinet,
    vous devez savoir pourquoi. Et on a peur de polluer la nappe phréatique. on fait des pétitions pour interdire le gaz de schistes….ma foi, comme on l’a toujours dit, il a toujours été difficile pour nous d’être en accord avec nous même.

      Contradiction.
      25 janvier 2020 - 15 h 19 min

      Je me rappelle un jour chadli bendjedid avait proposer de ne pas acheté le mouton de l’aid el edha pour une saison comme ça le prix de la viande descendra , ils ont dis non ya Rass chiflour zkara on va tous acheté,trois mois après avoir consommé leurs bouzellouf et douwara le prix du kilos de la viande avait triplé et le baril du pétrole descendu a 11 dollars.

    Esclafage de rire !!!
    25 janvier 2020 - 12 h 35 min

    Tout de suite après la « rencontre » presse-Tebboune, la machine du type journal El Moudjahid de 62 est déjà mise en branle ! Voici un exemple de brossage, de lèche-botte du journal électronique que je ne peux pas cité ici, qui est encore plus flagorneur et adulateur que le « célèbre journal » d’antan, et c’est la rédaction elle-même qui signe ce communiqué :

    « L’Algérie, qui reste attachée aux valeurs de paix, de souveraineté et de dialogue, enregistre, depuis plus d’un mois, en Libye, au Mali et ailleurs, du succès, de l’intérêt et du respect grâce aux qualités d’hommes de la trempe de l’actuel Président de la République Abdelmadjid Tebboune qui est en train graduellement d’imposer son style, mais aussi grâce à l’empreinte des nouvelles icônes de la diplomatie algérienne ….. »
    ….  » …ce qui fait la force de ces nouveaux symboles, c’est leur attachement aux fondements sur lesquels s’est toujours construite la diplomatie algérienne depuis l’indépendance, mais aussi leur maîtrise de cet espace complexe, mouvant et fertile….  »

    Cela a provoque chez moi « un esclaffage » de rire. Autorisez-moi, sil voupli, à utiliser ce nouveau terme bien à propos ! PS : je crois que Tebboune a intérêt à augmenter la production de cachir dans le pays, voire prévoir des bateaux d’importations car çà se bouscule …grave… au portillon !

      Contradiction.
      27 janvier 2020 - 21 h 00 min

      Hey l’anonyme ton pouvoir assasin pouvoir assassin et ta fourchette ne m’intéresse pas,entre un esclave et un vendu et Jacques,crois moi je choisirai avec mes yeux fermé l’ esclave.vos masques sont tombés vous voulez voir le 🔥 en Algérie pour vous refroidir.hey anonyme tu te fatigues.

    Elephant Man
    25 janvier 2020 - 12 h 10 min

    Que le pays remette le projet Desertec à flot avec l’Allemagne.
    Quant à la françaFRIC qu’elle retrousse ses manches au lieu de piller détruire assassiner créer le chaos en Libye Syrie au Yémen au Sahel….
    Pour reprendre encore la phrase dorénavant culte du Président Bachar Al Assad à Le Drian « JE N’AI PAS DE LEÇON DE PAIX À RECEVOIR DE CEUX QUI FINANCENT LE TERRORISME ».
    Nos 2 ministres et pas que machallah veillent au grain.
    Rien absolument rien ne justifie à l’heure actuelle l’exploitation du gaz de schiste en Algérie.
    À Qui Profite Le Crime comme toujours ….

    Karamazov
    25 janvier 2020 - 12 h 08 min

    Décidément KD à trouvé un bon prétexte pour lâcher son épée amphibie après avoir noyé tous les poissons morts qu’il pouvait.

    Il a déterré un vieux coussin pour enfourcher un nouveau canasson et partir pour la mère de toutes les batailles de polochons . Ça va saigner !

    El Harbou Khida3a  yek ?

    Vous n’avez qu’à le fumer votre gaz de chit ….schistes!

    Non seulement Boutefe...
    25 janvier 2020 - 11 h 59 min

    …qui a coulé l’Algérie, se la coule douce, en retraite dorée, mais en plus, l’Algérie continue de subir les conséquences désastreuses des choix funestes qui nous livrent pieds et poings liés à l’étranger !
    Après ça ! Ils nous disent quand-même que « Al Aïssaba » est en prison. Pauvres de de nous !!!

    lhadi
    25 janvier 2020 - 11 h 56 min

    Pour mette fin aux élucubrations des mercenaires du désordre, le Président de la république doit mandater une commission d’enquête composée d’experts, d’acteurs économiques, politiques ou spécialistes de l’environnement afin de relever ce défit.

    En recevant officiellement le rapport rédigé par la commission, le président de la république se donnera le temps de la réflexion.

    Selon une revue scientifique, le critère, qui implique une consommation en eau douce énorme pour s’opposer aux projets d’exploitation du gaz de chiite, est battu en brèche par la découverte de nouvelles technologies.

    Quant au Président de la république, sa mission consiste à désensabler l’Algérie pour la mettre à la taille des géants.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

      Elephant Man
      25 janvier 2020 - 12 h 34 min

      @Lhadi
      Quelle revue scientifique quels sont les critères qui prouvent l’absence d’impact sur l’environnement et la non dangerosité de l’exploitation du gaz de schiste y compris sur l’homme.
      Quel recul sur du LT (long terme)…les dégâts aux USA parlent d’eux-mêmes pas uniquement sur l’environnement cancers..
      L’UK vient d’arrêter pour les risques sismiques notamment…
      À l’heure du XXI ème siècle, le développement des énergies renouvelables est une priorité.
      Pourquoi la France l’interdit par une loi dans son pays et veut l’extraire chez nous, TOTAL françaFRIC est loin d’être un modèle d’humanisme..seules les multinationales vont s’enrichir au détriment toujours des locaux des autochtones….qui continuent d’être maintenu dans le sous-développement à défaut de guerres Libye Syrie Yémen…Sahel….
      L’exploitation du gaz de schiste n’est en rien une priorité et une nécessité pour l’Algérie à l’heure actuelle comme si il n’y avait pas assez de richesses en gaz naturel et pétrole.
      Il faut développer les énergies renouvelables solaires.
      Le projet Desertec avec l’Allemagne saboté par la France ….

        lhadi
        25 janvier 2020 - 14 h 38 min

        Quelle revue scientifique ???

        votre questionnement démontre un manque de mesure et d’élégance. Par conséquent, il m’est impossible d’avoir une escrime des idées avec vous.

        Fraternellement lhadi
        ([email protected])

          Elephant Man
          25 janvier 2020 - 18 h 17 min

          @Lhadi
          C’est une réelle interrogation curiosité intellectuelle …en sciences en médecine en fonction de votre domaine pathologique et d’expertise selon que vous publiez vos travaux de recherche dans telle ou telle revue l’on jugera de votre crédibilité, certaines ne s’encombrant même pas de la falsification statistiques des travaux en cause.
          Selon que vous présenterez vos travaux de recherche ou pas à l’ASH (american society of hematology)…etc
          Fraternellement,
          Elephant Man

          Elephant Man
          25 janvier 2020 - 19 h 12 min

          @Lhadi
          PS : ex le Roundup=glyphosate (cf. pesticide) et le poids des lobbies dans les études de toxicité, pourtant classé cancérogène probable par le CIRC centre international de recherche sur le cancer.
          Fraternellement,
          Elephant Man

      Elephant Man
      25 janvier 2020 - 13 h 17 min

      @Lhadi
      PS : la priorité est de développer un système de santé et d’éducation performants et pour tous, l’investissement dans la ressource humaine, les avancées technologiques et scientifiques de tout bord dans le domaine de l’armement drones etc et pas que santé nanotechnologies…
      PS 2 : l’Algérie dispose de forces vives et compétentes pourquoi passer par l’ancien colonisateur systématiquement qui a tout fait pour maintenir le pays en sous-développement et saboter tout projet visant au progrès et au bien-être des Algériens.
      Si TOTAL oe’uvrait pour le bien-être et le développement de l’Algérie et des Algériens ça se saurait…
      Pour reprendre @ Missoum 09/03/19 : Les implications du capitalisme mondialisé dans la destruction matérielle et morale (cultures, environnement) de la planète sont manifestes. Il est vrai que la morale et la justice ne sont pas cotées en bourse….Le grand Hugo Chavez avait ditiu diti en 2009 « Si le climat était une banque les pays riches l’auraient déjà sauvé ».
      @Lhadi 09/03/19 : « la terre est une mère nourricière!!! ». 😉
      Fraternellement,
      Elephant Man

      Haut Niveau
      25 janvier 2020 - 13 h 57 min

      @Lhadi – 25 janvier 2020 – 11 h 56 min.
      1 – Cites-nous un seul nom d’un expert, acteur économique, politique ou spécialiste de l’environnement Algérien qui à fait une thèse ou recherches approfondies sur ce domaine.
      2 – Où peut-on consulter la carte d’identité des auteurs et le contenu du rapport rédigé par cette commission ? Sur quelle revue scientifique a-t-elle était éditée ?
      3 – Les liens hypertextes ou titres des ouvrages de la découverte de nouvelles technologies certifiées, concernant la consommation d’eau ?
      4 – Quel est le canevas ou autres pour désensabler l’Algérie pour la mettre à la taille des géants (ou géants aux pieds d’argile) ? Alors, cites-nous, une université, un laboratoire, un centre de recherches, les lieux expérimentaux, un cabinet … spécialisé en cette matière en Algérie.

      PS : Ne me dis surtout pas que c’est un secret d’Etat et ne me cites pas les ès qualités en géologie, sismologie, géodésie … Algériens comme spécialistes de la fracturation hydraulique.
      Il y’a longtemps que j’ai cessé de sucer mon pouce.

      Salutations

      @ A M. LHADI (commt.11h56)
      25 janvier 2020 - 14 h 07 min

      Non seulement vous avez attrapé la grosse tête ; mais en plus, vous avez les chevilles qui enflent !
      A ce rythme, vous atteindrez bientôt la taille d’une montagne, mais qui hélas ! n’accouchera que d’une souris.
      On dirait que vous êtes amnésique. Les effets néfastes du gaz de schiste sont connus depuis déjà l’ère de votre mentor (Boutefe…). Vous prenez les gens pour des veaux ou quoi ?
      Mais, en vérité, on vous comprend, vous êtes sur un bateau qui fuit et l’unique alternative, c’est la fuite en avant. En fait, après vous, c’est la fin du monde !!!
      Allah yastar !

      Lghoul
      26 janvier 2020 - 10 h 40 min

      J’ai compte 3 fois l’expression « le president de la republique ». Cette qui esr elu a 8% par des mangeurs de cachire et une liste de morts. La prochaine importation de cachire battra des records mondiaux.
      Signe: [email protected] koulcachire.net.

    Anonyme
    25 janvier 2020 - 11 h 20 min

    Comment se fait-il qu´un pays regorgeant de soleil, une énergie propre et intarissable opterait plutot pour le gaz de schiste dont l´extraction représente une dangerosité indiscutable et, qui ne serait d´ailleurs meme pas rentable pour l´Algérie mais plutot pour les pourvoyeurs des techniques d extraction!
    Qu´est-ce qui empeche l´Algérie de mettre vraiment le paquet et investir massivement dans le solaire,
    l´éolien et la géothermie!
    Ainsi les Algériens n auraient plus besoin de gaz et de pétrole pour leurs besoins, car ils seraient satisfait par les énergies renouvelables. Ainsi, le pétrole et le gaz économisés approvisionneraient notre pétrochimie pour les besoins de notre industrie et l exportation.

      Zaatar
      25 janvier 2020 - 13 h 22 min

      Ca a l’air vraiment simple pour toi. Je me demande pourquoi personne n’y a pensé. Le problème de notre économie et notre énergie se trouvent réglés en un tour trois quart et pour une bonne fois pour toute.

    Le Légume
    25 janvier 2020 - 11 h 14 min

    Dans toutes les études, exposés, débats, résultats de recherches … de spécialistes que j’ai suivi à MON niveau, il y’a beaucoup plus de CONTRE que de POUR le gaz de schiste. N’étant pas spécialiste en la matière je dirai par précaution comme l’enseigne l’adage : Devant le doute s’abstenir, car les conséquences qui en découle, si cela s’avère véridique expose les décideurs à des actes de crime contre l’humanité, haute trahison, destruction de environnement … Passible de lourdes peines de prison jusqu’à la peine capitale.
    Réfléchir avant d’agir car nul n’est sensé ignoré la loi.

    De
    25 janvier 2020 - 11 h 04 min

    Bonjour,
    Au lieu de repenser le projet Desertec, tout bénef aussi bien pour la sécurité énergétique avenir que pour l’environnement, ils veulent nous vendre un projet catastrophique sur tous les plans.
    Le président devrait tout de suite se ressaisir et revoir sa copie, sinon l’adhésion du peuple à son côté sera vite consommée. Dommage!

      Lghoul
      25 janvier 2020 - 11 h 42 min

      Qui a etouffe dans l’oeuf le grand project Desertec ?
      Les ennemis de l’Algerie car la main de la france est absente et parceque l’Algerie deviendra un exportateur d’energie elelectrique. Ca derrange si l’Algerie devienne autosuffisante. L’Algerie doit importer tout, rien qu’importer.

    Le Temps
    25 janvier 2020 - 10 h 50 min

    IL y aura autant d Avis que «  »d Experts » » » sur la question. la France ne l a pas interdit pour les mémes raisons que l ont peu l interdire en Algerie..les gisements ne sont pas comparables d un pays a un autre..encore mois les techniques et donc la rentabilité……il ne faut pas verser dans la démagogie…Maintenant je l ai dis dans un post pour ce qui concerne l écologie commencons par Ne pas polluer nos plages et rivieres..jetter nos détritus partout…éduquer nos a ne pas manger ces aliments nefastes que LA PUB balance sur les tél …moins consommer et jetter du pain…ect ect ect

    ET faire nos heures de boulot pour ne pas etre rentier…………..ET NE SOYONS PAS HYPOCRITES LES gens du Sud on s en rapelle quand ca nous arrange

      Lghoul
      25 janvier 2020 - 11 h 48 min

      Meme si les gisements – et meme les pays – ne sont pas les memes, les effets nefastes sur la nature et la sante sont les MEMES. Et puis sommes nous capables d’y remedier rapidement a une catastrophe comme la france ? Avons nous les moyens et l’expertise de la france. Alors commence ton raisonnement par ces hypotheses.

      Haut Niveau
      25 janvier 2020 - 12 h 43 min

      Le Temps – 25 janvier 2020 – 10 h 50 min
      1 – Cites-nous une seule étude ou thèse scientifique confirmant que les gisements ne sont pas comparables entre l’Algérie et la France ou n’importe quel pays dans le monde. Chiche !!!
      2 – Toute pollution possède son remède, ex : je jette un sac en plastique, demain mon fils peut le ramasser. Par contre, la fracturation hydraulique à grands volumes est un processus irréversible, qui conduit à la destruction de l’environnement dans toutes ses composantes SANS remèdes.
      3 – Tu es vraiment mal placé en tant que cachiriste pour parler de qui est « rentier » ou pas.
      4 – Si j’oublie les gens du sud, au minimum je ne leurs fait aucun mal. Se rappeler d’eux en détruisant leur région par gaz de schiste et pour encaisser les dividendes, est un abominable double crime.

        Le Temps
        25 janvier 2020 - 17 h 50 min

        …C est connu ici Ceux qui traitent les autres de Cacheristes c est eux qui ont bouffé a toute les tables et sont les rois de L ingratitude….A titre d info moi je t ai laissé le pétrole le gaz de schiste et toute la rente …depuis des décénnies..

          Haut Niveau
          25 janvier 2020 - 21 h 11 min

          Tiens, Tiens !!! Monsieur change de ton et de registre pour fuir le débat.
          Je laisse aux lecteurs le soin de juger entre tes posts et les miens qui est cachiriste.

      Elephant Man
      25 janvier 2020 - 21 h 22 min

      @Le Temps
      François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a réagi de façon positive à l’échec du projet d’exploitation de TOTAL en Guyane « Aujourd’hui se tourne à jamais la page d’exploitation du pétrole en Guyane. Le dernier dossier antérieur à la loi hydrocarbures de 2018 est donc clos. Finis les forages et leurs effets désastreux sur le dérèglement climatique et la biodiversité. »

    Vérité
    25 janvier 2020 - 10 h 50 min

    Les saboteurs et des traîtres venant de l’intérieur, après avoir siphonner le pétrole du sol Algérien, pilier ses richesses, détourné ses biens en l’est plaçant à l’étranger, maintenant ils s’attaquent à l’empoisonnement de sa population avec le Gaz de schistes et juste pour répondre aux ordres de leurs (Chikors) maquereaux Français, cent trente deux ans de lutte et de souffrance pour un résultat pire

    Lghoul
    25 janvier 2020 - 10 h 33 min

    La france a teste sa premiere bombe atomique en 62 a Reggane en mettant 2000 algeriens comme cobbayes a quelques kilometres de l’impacte. En 2020, les francais testeront les effets du gaz de schiste sur 42 millions de cobbayes algeriens ou le laboratoire est un pays entier qui s’appelle l’Algerie. Pour maintenir leur pouvoir, ces corrompus qui ont d’algerien que la nationalite, sont donc prets a sacrifier peuple et pays pour arriver a leurs fins. La lutte pour notre vraie independence doit continuer jusqu’a la victoire finale.

    Ma Vérité
    25 janvier 2020 - 10 h 12 min

    Après avoir siphonner le sol Algérien de son pétrole,vidés nos banques,salir l’image de la nation d’un million et demi de Chahid,instauré une justice aux enchères,légalisé la corruption et le pillage,laisser mourir dans l’indifférence des millions de malades faute de soins et de la prise en charge,permettre aux traitres et aux voyous de s’engager a l’Armée,avec l’exploitation du Gaz de Schites c’est empoisonné toute une population pauvre et sans défense,si comme un loup qui pénètre dans une bergerie est massacré tout les moutons et les brebis avec la complicité de soit disant le berger, tout ça, pour continuer a servir en gaz notre ex colon qui a encore la main sur nos corrompus bergers irrésponsables et arrogant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.