Algériens ingrats ?

Bouhired frères tunisiens
La Tunisie rend hommage à l'icône de la Révolution armée Djamila Bouhired. D. R.

Par Mohamed K. – Le coup de gueule de nos frères tunisiens après la vague d’indignation provoquée par la décision du pouvoir en Algérie de déposer 150 millions de dollars à la Banque centrale de Tunisie est largement justifié. Il pose la question de savoir si nous sommes à ce point devenus amnésiques et ingrats. Avons-nous déjà oublié les sacrifices consentis par nos frères tunisiens durant la Guerre de libération nationale ? Avons-nous effacé de notre mémoire, pourtant si vivace quand il s’agit de la Révolution armée, la mort de ces Tunisiens tombés lors du bombardement sauvage commis par l’armée coloniale à Sakiet Sidi Youcef ?

Que représentent 150 millions de dollars devant le sang qui a coulé dans cette ville frontalière de la Tunisie qui a payé cher le prix de son soutien indéfectible et assumé à la cause algérienne ? Ne faut-il pas, au contraire, intégrer les martyrs tunisiens tombés lors de ce raid meurtrier dans la liste des ayant-droits auxquels le ministère des Moudjahidine verse une pension mensuelle pour leur participation à la Guerre de libération nationale ? Au lieu de cela, des Algériens oublieux et arrogants traitent nos frères tunisiens par-dessus la jambe, alors qu’ils savent, eux qui accourent vers les stations balnéaires essaimées le long des 1 400 kilomètres de plages dorées et propres, les progrès sociaux indéniables réalisés par ce peuple qui a été le premier à renverser le régime dictatorial, sans effusion de sang, et à négocier le virage démocratique sans grabuges, hormis les tentatives avortées des extrémistes religieux, vite repoussées par une société tunisienne cultivée et mature.

Serions-nous jaloux de nos frères tunisiens qui ont passé avec succès l’examen de la démocratie pendant que nous en sommes encore à réclamer un changement qui ne vient pas ? II est grand temps que nous autres Algériens fassions un travail en profondeur sur nous-mêmes et que nous nous défassions, une fois pour toutes, de notre arrogance légendaire qui nous a conduits droit dans le mur, si bien que près de soixante ans après l’indépendance, nous sommes plus dépendants que jamais du bon vouloir des puissances étrangères qui assurent notre pitance en contrepartie de richesses souterraines qui existent naturellement et qui ne s’inventent pas. Si nous avons des dollars, ce n’est donc sûrement pas grâce à notre intelligence.

Apprenons à être modestes et à reconnaître nos faiblesses, nos carences et nos failles !

M. K.

Comment (34)

    Oxo
    10 février 2020 - 15 h 35 min

    C’est de l’ironie cet article ?

    7
    3
    Rayes Al Bahriya
    10 février 2020 - 12 h 27 min

    Pourquoi est ce que la tinisie ne reprochent rien a la france qui propsait a Ben Ali ses services de repressions policieres pour occir les jeunes revoltes tunisiens , contre leur propre regime …?..
    Les vrais patriotes tunisiens sont assez sages pour ne pas tomber dans le jeu des mokkoko…fafa …et ben shlomo..
    La sagesse dit , aide ton prochain ds le besoin.
    Dieu nous est temoins..
    Vive l Algerie..

    10
    6
    Salim Samai
    10 février 2020 - 11 h 01 min

    Sur ce point Aami Salah, Allah Yarhamou, (& Co.) s´est trompé!
    Les DZiens ne sont PAS ingrats!

    Ils ne traineront PAS leurs Aines sur les rues!
    Ils ne les meneront pas au garrot ni les exposeront dans des cages au plaisir de leurs ENNEMIS qui
    á toutes les tavernes se PROSTITUENT et jouent ensuite á la Vierge du Premier Rang d´Hollywood et des Notabilites.

    Nou n´avons pas OUBLIÈ les sacrifices de NOS VOISINS, les Marocains et les Tunisiens, ni ceux des autres Damnes de la Terre ou ceux de Cuba lorsque la Misere, le Froid, la Faim, le Ventre Vide,
    l´Incertitude, la Peur et la Misere nous encerclaient!

    Evitons la Malediction d´Israel qui « Esclave en Terre d´Egypte implorait le Seigneur et Ventre Vide
    l´a abandonné »! Nous ne DEVONS JAMAIS l´OUBLIER!
    La Tunisie et nos Voisins sont sacres! Il y va de NOTRE interet!

    7
    23
      Arête ton mensonge marroki !
      10 février 2020 - 19 h 21 min

      Ce n est pas parce qu une 10aine de familles de part et d autres liés par les marrokis ou twansa grace au mariage mixte qu on peut mentir et prétendre que tout le monde nous a aidé. Je te rappele que t’es « frères » traitent d accord avec l Algérie pour combattre ensemble l occupant, mais qu après ils nous ont laissé tous seuls contre l otan et son petit esclave la france. Après 2 ans de notre guerre contre l occupant tes 2 peuples « freres » ont eu leur indépendance gratuitement grâce à nous, eux et tout le continent africain d ailleurs, alors prend ta salade et vend la ailleurs

      11
      7
    Lakhdar
    10 février 2020 - 10 h 32 min

    Les Algériens ont un grand coeur!
    rappelez vous, juste après la « révolution du jasmin » et le terrorisme qui s´en suivit en Tunisie:
    Aucun touriste des pays occidentaux!
    Eh bien, ce sont les touristes algériens qui, par solidarité agissante, se sont donné rendez-vous en Tunisie (sur les réseaux sociaux meme!) et ont sauvé ainsi le tourisme tunisien.
    Les Algériens continuent à visiter la Tunisiens par millions,
    bien que beaucoup de Tunisiens leur préfèrent les touristes occidentaux,
    eux qui leur ramènent meme une culture étrangère!
    Les réactions de quelques Algériens (?) sur les réseaux n´expriment pas vraiment le caractère vrai de
    l´Algérien qui est vraiment généreux!

    12
    6
    Rayes Al Bahriya
    10 février 2020 - 10 h 25 min

    Je demande juste une chose aux tunisiens
    Raleurs contre l’aide apportee a la tunisie…
    Soit ces 150 millions de centimes….comne aide mideste de l’Algerie dans ces moments difficiles pour nos deux peuples en luttent contre des regimes spoliateurs….et vereux….
    Les peuples souffrent les affres de ces regimes potentats , pseudo elus au suffrage universel….de savoir une chose, que la Tunisie de Ben Ali le dictateur qui saignait votre peuple au fer , n »avait jamais aider l’algerie de pas meme un Kopec , durant notre periode de disette , des annees de grande crise 1990…a 1999….
    Mais la memoire des peuples algeriens et tunisiens est plus forte que jamais.
    Djamila Bouhired etait recu par votre sage president Sayeed avec honneur et fierte…
    Autant votre president avait ete recu a ALGER par le president Algerien, Tebboune, en grande pompes , rarement vu et egale….
    Les nervis a la solde de fafa, mokoki, et ben shlomo , attisent la haine en poussant certains nervis des rues a venir nous insulter nous algeriens , pourtant si prompts a les aider sans attentes de retours de leurs part….
    L’histoire de la guerre d’independance algerienne est sacree , autant la votre.
    Gardons la memoire de nos martyrs loin, vrainent a disrance de ces tonneaux vides, raleurs a la solde des milieux bien connus.
    On n’a pas le temps de trainer les casseroles…. ni meme a donner du credit aux energumenes de touts bords.
    L’Algerie est de retour , son peuple est grand par son histoire…
    Personne n’a le droit de nous faire de la morale… ni de reproches…
    On ne tombera jamais si bas ….
    Allah yarham Echouhada.
    Vive Notre ALGERIE…

    11
    5
    Chaoui Ou Zien
    10 février 2020 - 4 h 19 min

    Il est vrai que la guerre sanglante qu’a livre notre peuple a la france a precipite l’independance de plusieurs pays africains y compris la Tunisie et le Maroc. Pour pouvoir concentrer toutes ses forces sur l’Algerie, seul pays qu’elle ne considerait pas comme etant une colonie mais plutot comme une partie de la france, elle a simplement lache ses colonies et protectorats. Quant a la somme modique qui a ete pretee, je dis bien pretee pas donnee a la Tunisie, elle pese trois fois rien sur la balance compare aux milliards de dollars de la dette africaine que l’ex pensionaire d’el mouradia dans un moment de grand foukh ou zoukh a efface d’un trait sans demander l’avis de personne. Si je me rappelle bien, la guinee, un des pays qui nous a plante un couteau dans le dos recemment, etait l’un des beneficiaires Je ne me rappelle pas avoir entendu beaucoup de bruit a l’epoque. Pourquoi aujourdhui?

    14
    3
    Le Chant Des Cygnes
    9 février 2020 - 21 h 30 min

    Ingratitude vous dîtes???
    Cela fait des années que le pétrole et le gaz Algérien (presque gratuit) font tourner l’économie Tunisienne sans parler du tourisme.
    Vous osez parler d’ingratitude quand nos compatriotes sont traités comme des moins que rien par les TUTUS alors qu’en général ils dépensent jusqu’ a douze fois plus qu’un Français qui va en Tunisie pour moins de 500€ la semaine en All inclusive.
    Alors de grâce arrêtons de nous culpabiliser sur tout.
    Peut on dire combien coûte à l’Algérie les milliers d’heures d’avions et d’hélicos pour sécuriser leurs frontières?
    Moi je suis fier d’être Algérien, et je revendique haut et fort, que ni les Tunisiens , ni les marocains, ni les libyens, ni les maliens ne sont ni mes frères, ni mes amis.

    17
    7
    Anonyme
    9 février 2020 - 20 h 40 min

    L’Algérie ne doit sa victoire contre le colonialisme français qu’à ses valeureux moudjahid et chouhadas algériens à son peuple uniquement, dire le contraire c’est falsifié l’Histoire.
    C’est comme Erdogan qui utilise la colonisation en Algérie contre la France.

    13
    8
    Un passant
    9 février 2020 - 19 h 53 min

    Pas des ingrats.

    Majorité de nos compatriotes algériens sont des hypocrites.

    Et des fumistes, pour avoir osé critiqué nos frères tunisiens de la sorte.

    il n’y a pas pire fripouille que ces internautes qui ont osé agir de la sorte.

    UNE HONTE. !!!

    12
    20
      Zaatar
      9 février 2020 - 22 h 36 min

      Tu parles de la majorité des algeriens et tu dis qu’ils sont hypocrites… tu englobes donc ceux qui n’ont pas voté le 12 décembre et ceux qui sortent tous les mardi et vendredi au hirak..n’est ce pas?

      13
      5
        un passant
        10 février 2020 - 7 h 08 min

        Ceux du hirak sont out, loin de la réalité.
        Pour ne pas dire autre chose.

        5
        26
          Krimo
          12 février 2020 - 2 h 12 min

          Un passant,

          Que tu te pames devant tes freres tunisiens cela t’honore mais traiter d’hypocrites de fumistes, si ce n’est plus en pensee, releverait de quoi ?

          Tes freres tunisiens etaient a l’etoile Nord Africaine et le consensus etait l’independance de l’AFN c’etait 1926, d’accord !!! Mais apres Novembre 54 le deal est revenu sur la table. Pendant que les aieux des hypocrites et des fumistes etaient en plein baroud. Tes freres tunisiens en 1956 sans tirer une cartouche ont eu sur simple telegramme leur independance, par la grace des aieux des hypocrites et des fumistes et l’on connut le « combattant supreme » qui s’est fait un nom sur le dos de la Revolution. Au debut des annees 70, le combattant supreme dans la foulee de Hassan Dos, revendiqua Tebessa et Constantine ….. et s’en suivit cette phrase  » aala klima darouna fi dhlima » « Tricity Kanet batel » Ce que fit le combattant supreme a la visite en 72 ou 73 du complexe d’Elhadhar, une attitude ignoble….. ou  » khali el bir bi ghtah « .

          2011, puis 2014 quelques centaines de millions de dollars et le tout frais et emoulu pete-sec de MAE tunisien profera des mots pas gentils du tout a l’encontre de l’Algerie en guise de remerciements, pour repromouvoir son tourisme …….. Malgre tout cela l’algerien a fait la sourde oreille au nom de nom de la fraternite.

          Les hypocrites et les fumistes apprennent de leur actuel ministre de la sante, pas d’argent pour traiter les cancereux et voila que le brizidane se fend de 150 millions de dollars au profit de tes « freres », n’est-il pas legitime qu’ils reagissent ?????

          Tes freres Tunisiens, en retour, la h’ya la hechma crient a l’ingratitude. Au prete pour le rendu l’ingratitude aurait un autre nom.

          Pour ceux du HIRAK je te laisse avec ta conscience.

          7
          1
    elhadj
    9 février 2020 - 18 h 33 min

    voila que pour une futilité sans importance majeure est exploitée a dessein semer la discorde dans les relations fraternelles,voire familiales, entre deux pays voisins.les services d intox et des énergumènes incultes et abrutis s y emploient hélas .

    10
    8
    Anonyme
    9 février 2020 - 17 h 01 min

    72 tunisiens morts dis tu, combien d’algériens sont morts pour libérer l’Algérie et tout le continent, 1,5 2 millions de martyrs. Combien y a t il eu de morts quand le terrorisme a frappé tout récemment en Tunisie, plusieurs dizaines de morts. C’est indécent de rendre responsable les algériens pour ces morts tunisiens à Sidi Sekiet, il faut demander des comptes à la France coloniale, et non pas agiter ce drame pour responsabiliser les algériens qui vous ont libérer du colonialisme que vous n’avez jamais chassé, même pas une simple rébellion de votre part contre le colonialisme français que vous aviez toléré chez vous en Tunisie et au Maroc

    28
    8
    lhadi
    9 février 2020 - 14 h 07 min

    Avec sa cohorte de conseillers, la stratégie de communication politique de la présidence fait porter sur elle un regard nettement critique qui accompagne le mouvement de discrédit du politique. Cette affaire est l’illustration d’une stratégie de communication déficiente.

    La communication est centrale dans l’acte de gouverner. Préparée dans des circonstances où la reconquête de l’opinion devient une nécessité politique, elle est conçue pour toucher le plus large possible. Il s’agit aujourd’hui de créer des messages sur mesure, adaptés aux sensibilités de l’auditoire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    3
    4
    Anonyme
    9 février 2020 - 12 h 07 min

    N’importe quoi cet article. il faillait bien que l’Algérie par sa grande révolution libératrice qui a libéré toute l’Afrique du Nord et même l’Afrique noire, déborde un peu les frontières. L’Algérie ne doit rien du tout à aucun pays du voisinage proche et à toute l’Afrique noire. Nous avons libéré notre pays, et tous les pays voisins et aussi toute l’Afrique. Ce qui c’est passé à Sakiet en Tunisie, n’était que dommages collatéraux de notre bataille contre le colonialisme, pendant ce temps là les tunisiens et les marocains ciraient les chaussures du colons, aucun tire de fusil contre le colonialisme, aucun combat de la part de nos voisins contre le colonialisme. Dites merci à l’Algérie qui vous a libérés vous les marocains et les tunisiens.

    83
    16
      Argentroi
      9 février 2020 - 15 h 08 min

      Anonyme du 9 février 2020 – 12 h 07 min
      Si tu ne le sais pas, en janvier 1958, quand Paris envisageait d’user d’un « droit de poursuite » contre l’ALN, la réaction du président tunisien Habib Bourguiba ne se fut pas attendre : il dénonça les menaces françaises et évoqua la possibilité de faire appel à une force d’interposition sous l’égide de l’ONU.
      La tension entre la France et la Tunisie augmenta encore plus quand le commandement militaire français accusa alors les autorités tunisiennes de prêter leur appui aux « rebelles » algériens en mettant à leur disposition véhicules et infrastructures de repli. Le 8 février, c’est le drame. Prétextant qu’un avion de reconnaissance a été touché par des tirs à partir du territoire tunisien, l’aviation française ira bombarder le petit village tunisien de Sakiet Sidi Youssef. Le bilan est lourd : 72 morts, dont douze enfants.
      A te lire, les tunisiens vont regretter que Bourguiba n’avait pas autoriser à cette époque la France d’user de son droit de poursuite !
      Si la révolution a libéré toute l’Afrique comme tu le dis, dommage qu’elle ne l’a pas fait pour certains !

      8
      13
        Le Berbère
        9 février 2020 - 16 h 59 min

        On lisant votre commentaire, j’ai comme le sentiment que vous voulez faire de bombardement barbare de
        Sakiet Sidi Youcef 1958 un tournant majeur de la défaite de la France coloniale en Algérie et que Bourguiba à l’ALN d’une défaite humiliante devant les armées française en Algérie..Personnellement, j’ai un sérieux doute concernant votre appartenance à l’Algérie authentique sachant que s’il y’avait vraiment un travaille académique et historique pour dire  » qui et combien  » de personne ont perdus la vie pour l’indépendance de notre pays ( combien de marocains, combien de tunisiens, combien de libyens et combien de égyptiens et de mauritaniens, et combien d’arabes ) la réponse est : Zéro victimes . Il y avait quelques médecins syriens et yougoslaves dans les rangs de l’ALN, ni plus , ni moins.
        L’auteur est certains commentateurs veulent faire croire aux algériens que la glorieuse révolution de 1954 -1962 et en partie été réalisé par les pays voisins et amis alors qu’en vérité , c’est faux . ..Le FLN usurpateur et nos dirigeants illégitimes ont fait de nôtre pays une vache à lait pour nourrir les voisins ingrats au nom d’un coup de main minime pour contribué à l’indépendance de nôtre pays …Laissez moi rire !

        17
        9
          Argentroi
          9 février 2020 - 19 h 02 min

          Le Berbère,
          C’est moi qui est entrain d’éclater de rire quand je lis que tu es entrain de distribuer des certificats pour les algériens authentiques ! C’est vrai qu’il n’y a que les celtes qui ont aidé les algériens authentiques !

          8
          11
        Krimo
        12 février 2020 - 2 h 53 min

        Argentroi,

        L’ordre du bombardement de Sakiet a ete donne a partir d’Alger (par un general auguste figure du fameux quarteron) a titre de represaille, pensant attaquer un cantonnement algerien, et Paris n’en etait pas informe, c’est cette faille que le « combattant supreme » usa pour claironner l’ONU. La fameuse affaire du pilote francais, le « combattant supreme » fit dans son froc et menaca de renvoyer les algeriens de son sol s’ils ne lui rendaient pas le pilote, il n’avait pa a faire a Coty mais a Digoule, amene au pouvoir par la grace de Novembre 1954.

          Argentroi
          12 février 2020 - 8 h 56 min

          Krimo,
          En quoi était important le fait de ne pas remettre aux autorités tunisiennes le pilote capturé ? Bourguiba, depuis Dhien Bien Phu, savait que la France, de Coty ou de De Gaule n’attaquerait pas massivement la Tunisie, alors avancer que Bourguiba a fait de son froc est plutôt méconnaître la perspicacité de ce dernier.
          L’affaire du pilote, le lieutenant Gaillard, était en vérité le reflet de l’opposition entre l’EMG et le GPRA puisque ce dernier avait Bourguiba de son côté.

          Krimo
          12 février 2020 - 17 h 11 min

          Argentroi,

          La perspicacité Bourguiba se résume a l’eau qui coule …….. Voila sa position originelle des les années 30 :
           » L’indépendance ne se réalisera que selon trois formules :
          – une révolution populaire, violente et généralisée, qui liquidera le protectorat ;
          -une défaite militaire française au cours d’une guerre contre un autre État ;
          – une solution pacifique, à travers des étapes, avec l’aide de la France et sous son égide..  »

          Certes il y eu Dien Bien Phu mais les défaits francais de l’Indochine voulaient redorer leur blason en Algérie, ce qu’ils firent avec «  art et manière ‘’ en témoigne la Bataille d’Alger et les opérations monstres comme  » Jumelle » et autre. Bourguiba savait que l’animal n’était que blesse mais pas mort. La mentalité francaise a ce sujet lui était familiere, car depuis Austerlitz ce fut un  » longissime Waterloo « .
          Alors ce fut la troisième voie, Mendes-France ne pouvait gérer sur trois fronts, voie offerte sur un plateau par Novembre 54. Toutefois Ben Youssef du Neo Destour agissait autrement avec le FLN.

          L’affaire du pilote, De gaulle somma a Bourguiba de lui rendre le captif français détenu en Tunisie. Le GPRA consentit a le rendre suite a l’injonction des Tunisiens qui prônaient ni plus ni moins : la pression pour récupérer le prisonnier «mort ou vif», en menaçant d’intervenir contre l’ALN et de lui couper tout approvisionnement. L’EMG clamait que De Gaulle devait négocier cette affaire avec le FLN.
          Cet épisode est relate avec force détails par Ferhat Abbas dans : Autopsie d’une Guerre.

      ouanzi
      9 février 2020 - 20 h 28 min

      Je regrette, nous n’avons pas libéré l’Afrique, nous avons aidé certains mouvements de libération. Il ne faut pas raconter n’importe quoi. Je te fais remarquer que sans l’aide et le soutien de nombreux pays (Yougoslavie, Allemagne de l’Est, URSS, Egypte, Syrie, etc.), nous serions probablement encore sous le joug colonial. C’est donc grâce à la solidarité de nombreux pays que les Algériens sont libres aujourd’hui. (La solidarité est un mot qui a du sens, peut-être pas pour toi.)
      Nier cela, c’est tout simplement nier l’histoire. Malheureusement, notre arrogance, nous autres Algériens, est légendaire… Et notre imaginaire peuplé de fantasmes.

      13
      8
        Krimo
        12 février 2020 - 4 h 07 min

        Ouanzi,

        Hormis l’aide des pays que tu cites (Syrie ????) .

        Sur l’ Algerie la position Francaise etait indeboulonnable, impensable de quitter et cela du francais de Tamanrasset jusqu’a celui de Dunkerke mais il se trouve qu’avec l’avenement de la 5eme republique c’etait 500 000 hommes qui jouaient au soldat face a quelques milliers de « m’habel aala bladhoum « . Cela coutait la peau des f… en argent a Digoule (il etait dit plus d’un milliard de francs anciens par jour de l’epoque).  » Concomitamment a notre mouvement de liberation plusieurs pays africains en beneficierent, sans parler des tous premiers nos voisins des deux cotes.

    Lakhdar
    9 février 2020 - 11 h 29 min

    Ma mère, rabbi yarhemha, disait toujours:
    mon Dieu, fais que j ai un cou aussi long que celui d´une girafe,
    ainsi, mes impulsions viscérales auront moins de chance de sortir de ma bouche que mes réflexions,
    plus près de ma bouche!

    13
    1
    Moskosdz
    9 février 2020 - 11 h 11 min

    Les tunisiens sont des vicieux et hypocrite, ils ne veulent que notre argent ( lorsque les Européens ont déserté leur tourisme, ils nous faisaient allégeance ).
    Sans oublier la contrebande qui saigne nos réserves de change……..
    C’est inacceptable de leur donner 150 millions de dollars alors que certains n’ont pas de traitement, et qu’il y a encore beaucoup de pauvres

    61
    14
      Tounsi
      9 février 2020 - 23 h 16 min

      Il y’a de la contrebande dans les deux sens. C’est vrai que les tunisiens font la contrebande des produits pétroliers et les contrebandiers tunisiens et algériens profitent de ce business. De l’autre côté il y’a de la contrebande de médicaments subventionnés en Tunisie et transféré sen Algérie et là aussi ce sont des pharmaciens tunisiens et algériens qui font les bénéfices au détriment du contribuable. La contrebande ne peut être combattu que par l’application des vrais prix en Tunisie comme en Algérie.
      Pour ce dépôt ce n’est pas un don, l’Algérie a des milliards dans des banques étrangères en Europe, en Amérique comme aux émirats arabes unis et la personne ne parle d’aide. Bon les algériens sont souverains et ont droits de critiquer leur gouvernement. Moi aussi je critique Kais Sais, il nous a rempli nos ventre bilgourt, ces 150 millions ne changent rien de notre situation, réduire un peu les imports de voitures et nous aurions plus que les 150 millions de $.

      8
      5
    à l'attention de Mohamed K.
    9 février 2020 - 10 h 58 min

    Oui d’accord avec vous ya si Mohamed K., auteur de l’article, pour cde que vous appeler « la reconnaissance » (d’ailleurs elle devrait être réciproque car l’Algérie a déjà aidé la Tunisie plusieurs fois) mais il faut comprendre les citoyens algériens qui n’arrivent pas à trouver sur le marché les traitements pour soigner leur cancer, qui ne trouvent pas les bons médicaments pour se soigner, qui ne trouve pas des appareils pour faire leur radioscopie et radio thérapie, qui n’ont que 140 euros par an pour prendre quelques vacances à l’étranger, qui n’ont pas assez d’équipements et matériels pour ramasser les ordures etc.. etc… etc…

    Le pouvoir algérien n’avait même pas à annoncer cette nouvelle d’octroi de 150 millions de dollars ! En principe se sont des accords entre banque des pays respectifs, si c’est un don ce n’est pas normal si c’est un prêt à taux très réduit et à échéance de remboursement c’est tout a fait normal et çà rentre dans le cadre de relation privilégiée entre pays ! Le pouvoir n’avait pas à enorgueillir et à pavoiser avec cette action.

    26
    2
    Chat
    9 février 2020 - 10 h 37 min

    la couleur du Sang qu on paye en dollars est verte et n’a pas d odeur par contre la couleur du sang des martyrs est rouge et son odeur est inoubliable.

    11
    5
    Zaatar
    9 février 2020 - 10 h 33 min

    Monsieur Mohamed K., remettez les choses dans leurs contextes svp. Aucun algérien n’est ingrat envers les tunisiens et les raisons vous les avez invoquées et en Algerie je ne pense pas qu’on oublie. La colère des Algeriens sur ce geste s’est exprimée surtout à l’égard de ce qui a suivi comme déclaration du ministre de la santé. Et qu’il a avouer clairement que le pays manque d’argent pour financer les traitements des cancéreux en donnant des chiffres. On 49 000 nouveaux cas de cancers chaque année et a partir de 2025 ca sera 70000 nouveaux cas chaque annee. Le nombre de décès chaque je ne l’ai pas en-tête mais il doit être important et une bonne partie est due au manque de traitement justement qu’on n’achète pas faute d’argent. Je ne sais pas si vous avez des proches cancéreux qui n’arrivent à se traiter faute de disponibilité de médicaments que le pays n’arrive pas à acheter faute d’argent, dites moi eux ce qu’ils pensent de ces 150 millions de dollars déposés en banque tunisienne.

    26
    7
    Ma Vérité
    9 février 2020 - 10 h 09 min

    Plutôt nos voisins Tunisiens qui sont atteint de l’amnésie ou de la maladie d’alzeimer, souvenez vous lorsque vous exigez à chaque arme passée par vos frontières, vous prenez une, avec vous si jamais gratuit, et n’oubliez pas après l’indépendance combien de Tunisiens sont venu travailler et vivre jusqu’à ce jour, et comme preuve vous soutenez le Maroc l’envahisseur aux détriment des Sahraouis, certes vous êtes nos voisins et on doit s’entendre, mais faire confiance en vous jamais

    56
    7
    Anonyme
    9 février 2020 - 9 h 49 min

    C est tout simplement quelques idiots manipules par les freres musulmans pour destabiliser la Tunisie et l Algerie …la cooperation entre les deux peuples est solide comme du beton et rien ne l alternera….

    18
    6
      rboba
      9 février 2020 - 19 h 26 min

      Mon Dieu ! c’est le cas de le dire ! Toujours tout ramener à Dieu ou aux Frères Musulmans. Je ne suis pas croyante et je réponds au dernier commentateur « Anonyme ». Il me semble que l’Algérie mais surtout les Algériens ont depuis longtemps déjà largement « offert » PLUS de 150 000 d’Euros à la Tunisie en se rendant régulièrement en vacances en Tunisie « où les plages sont propres etc… » selon un autres commentateur. Qu’est-ce qui empêche les plages algériennes d’être aussi propres ? Les Algériens ? Alors, ne laissez pas vos détritus sur les places, acceptez d’être salarié dans ce domaine, comme il y a des éboueurs partout dans le monde : « il n’y a pas de sot métier, il n »y a que de sottes gens » comme dit le proverbe. Les Tunisiens sont plus travailleurs que les Algériens, alors que les Algériens retrouvent le chemin du bureau, de l’usine, des champs etc… Qu’ils n’attendent pas tout de l’Etat providentiel qui n’existe nul part dans le monde : tous les pays se sont développés grâce au cerveau, aux bras de TOUS leur citoyens, HOMMES et FEMMES compris.

      6
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.