Viens vivre avec nous, sinon, ferme-la ! (*)

Boualem Sansal a écrit un texte sur l'International Herald Tribune, texte repris par Le Monde du 13 juillet 2013. Quelle aubaine, ce n'est pas n'importe qui qui accède à ces journaux. Voilà que ce texte circule sur le web. Ouach ? Sansal arjaâ rab ? Tu es minable et sans envergure au sens de la rejla. Tu devrais mieux te contenir à écrire des romans au lieu de te lancer dans des considérations politiques qui te dépassent, en plus invérifiables autant par toi que par nous. A moins que tu pointes aux officines ou chez Enrico Macias, un autre embobineur chez qui certains artistes algériens vont faire une ziara sous couvert de malouf. Quel Algérien ne sait pas que nous avons des problèmes, que nos institutions boitent, que la justice n'est pas efficace ou sous les ordres et que le doute s'installe ? Pourquoi ce tollé sur la corruption sans cesse rabâchée alors qu'il n'existe aucun tollé pour la combattre ? Qu’est-ce ces répétitions sur les généraux alors que la plupart sont décédés et que la nouvelle génération de colonels et de généraux sortent tous de l'Enita ou de Cherchell en plus qu'ils sont tous nés après 1970 ! Vis ton époque, celle d'aujourd'hui au lieu de nous chanter la même antienne. Aide-nous, ya si Boualem Sansal, à régler nos problèmes au lieu de t’atteler à toujours nous insulter de Paris. Mimouni, notre ami commun, n'aurait pas agi comme toi. C’est un f’hel ! Ou étais-tu avant, pendant et après les années du terrorisme. Qu'as-tu fais d'utile pour ce pays hormis percevoir ton salaire de directeur ? Laisse tomber les généraux, le DRS, Mediène, Saïd Bouteflika, ça te dépasse et tu n'as aucun élément crédible à nous fournir, ce qui crée la suspicion et la confusion. Viens vivre avec ton peuple pour lui donner de l'instruction et de la culture, toi qui est écrivain. C'est ce qu'ont fait Feraoun, Mammeri, Boudjedra, et que font Maissa Bey, Mohamed Sari et d'autres écrivains vivant avec leur peuple. Viens dans mon association, rue Driss Hamidouche, dans La Casbah, pour aider les pauvres et les attardés. C'est le rôle d'un homme de culture d'aider les autres au lieu de leur taper dessus à coup d'hypothèses. Quel Algérien également ne sait pas que notre pays est en danger avec ce qui se passe à nos frontières et elles sont immenses ? Quel Algérien ne sent-il pas qu'il se concocte quelque chose venant des Américains et des Occidentaux – surtout de la part de la France qui nous connaît bien – pour nous déstabiliser afin que nous rentrions dans le rang pour le «grand projet du Moyen-Orient/Maghreb islamique». Les Occidentaux tiennent à ce projet parce qu'il y va de leur survie à eux pour les 50 ans à venir. Nous les «sous-dév», on est habitués à la faim, on s'adapte, et avec le soleil et la sardine on s'en sortira toujours. Mais eux, les Occidentaux, ne peuvent maintenir leur niveau de vie dans un consumérisme effréné et dans un développement sans fin avec de surcroît la perte de la foi : ils ne croient ni en Dieu ni en la nature. Leurs dieux, ce sont le dollar, l'euro et les vacances ! Kadhafi n'a pas été assassiné pour rien, lui qui voulait instituer une monnaie africaine et un satellite africain pour sortir de la dépendance occidentale qui sera pour longtemps encore machiavélique et impérialiste (les manipulations de BHL et Fabius en Syrie). Au détriment de son peuple, Kadhafi a mis tout l'argent de la Libye pour libérer l'Afrique. Il faut s'en débarrasser, on le tue. Aujourd'hui, tout le monde reconnaît que l'affaire de l'Irak et de la Libye sont des coups montés au même titre que les événements de Syrie et d'Egypte. Cela ne disculpe pas le comportement de leurs dirigeants. Et la prochaine proie ça sera l'Algérie, c'est inscrit dans leurs plans. C'est de cela qu'il convient de parler, toi qui veut monter sur la scène.
Notre président est malade, un point c'est tout. Qu'il se soigne à Paris, c'est son problème. Personnellement, je ne suis pas d'accord que notre président aille se soigner à Paris ou ailleurs, mais je n'en fais pas une tempête. L'Algérie est stable (visiblement) et ses institutions ont fonctionné avec ou sans président. C'est cela qui importe et de cela dont il faut parler : «Miracle, l'Algérie fonctionne sans président», ce qui prouve que les institutions ont tenu. N'est-ce pas là un bon exemple d'un pays stable alors que ça bouge de partout, que ça gronde en Tunisie, au Mali, au Niger. Avec le Maroc ça ne sera jamais réglé car tel est le bon vouloir des Occidentaux. Mais il n'y aura jamais de guerre entre les deux pays pour la simple raison que nous sommes un seul peuple depuis les Lebous et bien avant le voyage d'Hannon au VIIIe siècle avant J.-C. Voilà de quoi il faudrait parler. Mais ayant trop tété à la mamelle de la littérature coloniale, ton esprit est embué par les métastases de la colonisation dont parle Frantz Fanon. De notre avenir, de notre jeunesse dynamique et entreprenante, de notre beau et immense pays convoité, de nos problèmes économiques tu n'en parles pas. Tu te confines à la maladie d'un homme, dut-il être roi ou de Saïd Bouteflika qui «paraît-il, réside à l'hôtel St-Georges à Paris». On s'en fout.
De la part de Boualem Sansal, on aurait souhaité une argumentation plus solide sur l’Algérie et ses institutions, et aussi sur les Algériens au lieu de rester figé sur un homme, le président et sur l'éternel DRS. Boualem Sansal, sait-il que personne ne le lit en Algérie et que les Algériens s'en foutent de ce qu'il puisse dire ou écrire puisqu'ils le vivent au quotidien, eux ! Ils savent ce qui se passe et sages qu'ils sont, ils ne veulent pas mettre en danger un pays déjà fragile. C'est cela maturité politique. Les Algériens sont patients, réalistes et sauront agir le moment venu. Pas dans le désordre que tu veux leur imposer mais dans l'intelligence et par le respect des institutions et des lois. C'est leur intérêt. Ton texte, ya si Boualem, est absurde, inconsistant et d'une pauvreté intellectuelle qui montre que tu es complètement détaché du pays. Dénigrer ton pays c'est ton gagne-pain dans le champ littéraire parisien. En plus, tu es d'un ego aussi gros que le baobab sous lequel tu n'as pas la chance d'être abrité jusqu'au jour où tu seras foutu à la porte par tes commanditaires – s'ils existent, ne serait-ce que dans les bars – qui t'imposeront un positionnement : insulter l'Algérie à travers son président, ou le DRS ou le pétrole ou n'importe quoi. Pourvu que tu insultes l'Algérie ! Tes pages sont tortueuses, inconsistantes, insultantes, surtout pour quelqu'un qui a été directeur dans un grand ministère et qui a participé à la construction de l'Algérie (les deux plans quadriennaux et la suite). Je t’ai connu lors de certaines réunions dans les années 1970 : minable, sans opinion, toujours en retrait, incapable de décision ou de mener des hommes. Pour terminer : ras-le-bol de tous ces gens qui résident à l'étranger avec la double nationalité et qui dénigrent l'Algérie qui n'est plus leur pays. Si tu veux parler ou écrire viens ici, petit ! Viens vivre avec nous où tu peux dire ce que tu veux, sinon, boucle-la !
Abderrahamane Zakad, urbaniste
(*) Le titre est de la rédaction
 

Comment (26)

    moussaoui
    29 juillet 2013 - 19 h 44 min

    le sionisme gouverne le monde
    le sionisme gouverne le monde .Il fait roi qui il veut(Obama,Hollande’),il nourrit ceux qui adoptent leur thèse(écrivains ,artistes,:sansal ,ferhat)et muselle ou essaie de museler toute voix discordante:Dieudoné,Michel COllon.
    Sansal Tu ne fais pas honneur à l’Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    26 juillet 2013 - 15 h 21 min

    Les meilleurs enfants de
    Les meilleurs enfants de l’Algérie sont restés en Algérie. N’attendez pas des miracles de la dispora même ses intellectuels.




    0



    0
    crocodile
    26 juillet 2013 - 1 h 14 min

    celui qui a écrit cette
    celui qui a écrit cette article s’est fait auto discréditer , il dit que Sansal est dépassé par la politique algérienne alors que lui se permet de s’aventurer dans des sujet d’ordre mondial n’ayant pas honte à nous balancer ses théorie débile copié directement des blog d’info alternative, sérieux qui t’a poussé à écrire ses (…) ?




    0



    0
    ADERBAL Mokranenonyme
    25 juillet 2013 - 14 h 32 min

    C’est malheureux pour
    C’est malheureux pour quelqu’un, qui soit disant défend l’Algérie et se comporte comme un dépositaire du pays, jouant de la surenchère patriotique, reconnaisse et écrit noir sur blanc que les Algériens ne lisent pas …Cette phrase résume tout, elle résume la situation dans laquelle vous avez mis le peuple…Tout simplement parce que vous les avez empêché de téter ,et à la mamelle de la littérature coloniale ,et à la mamelle de la littérature arabe voire même à la mamelle de la littérature universelle . Avec votre école fondamentale les Algériens ont tété à des mamelles vides …au moment où d’autres tétaient au pipeline. D’ailleurs ce discours concernant l’héritage colonial me fait rappeler les prêches de certaines personnes dans les années 90 qui suggéraient qu’après avoir chassé la France physiquement il faut le faire idéologiquement et combien de ceux qui ont tété à la mamelle de l’universel ont péri sous des balles assassines ?? Mais apparemment vous vous plaisez au milieu d’un peuple qui ne lit pas et qui vous allez avec votre association porter de l’aide pour juste avoir la conscience tranquille…
    Quant à critiquer Sansal vous avez le droit de le faire mais en apportant vous aussi des arguments et pas tirer à boulets rouges sur un écrivain qui s’assume idéologiquement .l’Algérie ne vous appartient pas et personne n’est obligé de partager votre misère intellectuelle (puisque vous reconnaissez que les Algériens ne sont pas des « lisards ») Les gens ont le droit d’être différents de vous. Il faut admettre que des compatriotes à vous peuvent avoir un autre regard que vous sur leur pays et de le dire là où bon leur semble même chez ceux que vous appelez les sionistes et à ce que je sache Sansal n’a pas serré la main à M Barack premier ministre israélien…




    0



    0
    Adel
    24 juillet 2013 - 17 h 45 min

    Monsieur Zakad, tu as fais
    Monsieur Zakad, tu as fais couler du miel au fond de ma gorge. Cette raclée est trop belle pour un minable pareil
    L’algérie est en bonne main, nous y veillons, je dirai attention pas touche
    Bravo




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    22 juillet 2013 - 22 h 39 min

    [email protected]
    Boualem Sansal qui a

    [email protected]

    Boualem Sansal qui a insinué que les soldats de l’ALN avaient eu des méthodes de Nazis et tu veux que je discute ? Non pas l’insulte, mais le mépris de cette ordure et ceux qui lèchent les bas-fonds des culottes pour se donner une existence de démocrate a la mord moi le nœud comme la France s’est bien les faire




    0



    0
    Mehdi
    22 juillet 2013 - 13 h 19 min

    Barak Allahou fik !
    Barak Allahou fik ! Enfin…..Il était temps ! Sans vouloir diviser, car il y’a beaucoup de bi-nationaux patriotes; mais je pense que ça fait du bien par où ça passe d’entendre ses choses-là ! Il faut taper, taper et encore taper sur les ennemis du peuple ! Djich-cha3b m3ak ya Djazair !




    0



    0
    JAZ
    21 juillet 2013 - 22 h 26 min

    @mohamad el maadi
    A défaut

    @mohamad el maadi
    A défaut d’arguments ,l’insulte et l’arrogance restent la seule réponse à la vérité qui blesse.




    0



    0
    Anonyme
    21 juillet 2013 - 20 h 32 min

    le gros qaqa de ferhat est
    le gros qaqa de ferhat est plus noble que le meilleur de votre aneje ris




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    21 juillet 2013 - 19 h 20 min

    JAZ
    Pauvre type!! Va prend

    JAZ

    Pauvre type!! Va prend des cachets et laisse les hommes gérer la chose, le pays plutôt. Les artistes-peintres, on n’en n’a pas besoin dans ce pays, c’est cela que tu n’as pas compris !!!




    0



    0
    JAZ
    21 juillet 2013 - 7 h 22 min

    @Mahamed el Maadi
    Les

    @Mahamed el Maadi
    Les « tirailleurs sénégalais » sont Boutef and co,tout mon vomis sur cette peste que l’Algérie endure depuis 1962,et tout mes respects pour Monsieur Sensal.D’autre part,le Sénégal aujourd’hui est un pays démocratique contrairement à L’Algérie du mort-vivant Boutef,mm le Pape a donné sa démission,et lui s’accroche encore aux invalides pour mieux tirailler le pays.
    De gràce ,arrètez de donner des leçons de patriotisme,vous voulez avec votre arrogance monopoliser tout,jusqu’à la vie privée des gens avec votre dissolvant favoris qu’est la religion.Au lieu d’aboyer sur Israél qui n’a jamais à ma connaissance provoquer ou manquer de respect au peuple Algérien,contrairement à votre pays frère arabe qu’est l’Egypte.Mes parents m’ont toujours éduquer à suivre les bons exemples et faire mieux pour réussir dans la vie,et Israél devrait en -etre un pour l’Algérie,au lieu de faire partie du monde arabe imaginaire,hypocrite et surtout corrompu.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    21 juillet 2013 - 1 h 47 min

    [email protected]
    « Les hommes libres sont

    [email protected]
    « Les hommes libres sont universels,Monsieur Sensal est de cette catégorie »

    Soyons sérieux Boulaem Sansal est le « Tirailleurs Sénégalais » pour tirer sur l’Algérie c’est un valet ,ne lui donner pas l’importance qu’il n’a pas .




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    20 juillet 2013 - 23 h 05 min

    Abderrahamane
    Abderrahamane Zakad

    Merci
    vous comprendrez pourquoi ma foi je perd mon sang froid quand on n’attaque l’Algérie et moi je n’y suis pas né dans ce pays et je l’aime .Un article Puissant qui m’a donné envie encore de croire que l’âme de l’algérien est vivant ,un moment j’ai cru que j’étais seule a aimer ce pays et à y voir des ennemis partout,merci de confirmer que je ne suis pas parano et que je ne suis pas seule a soutenir ce pays !! Vive l’Algérie eternelle.




    0



    0
    Nasser
    20 juillet 2013 - 21 h 29 min
    JAZ
    20 juillet 2013 - 19 h 46 min

    Les hommes libres sont
    Les hommes libres sont universels,Monsieur Sensal est de cette catégorie et de plus Algérien,tu devrais etre fière Mr l’inconnu.Votre article est à l’image de l’urbanisation en Algérie,un vaste bidonville semé de mosquées,vous sentez de loin la médiocrité dans votre propre métier.




    0



    0
    Ahmed
    20 juillet 2013 - 19 h 37 min

    L’écrivain Boualem Sansal et
    L’écrivain Boualem Sansal et Ferhat Mehenni président du mouvement séparatiste MAK s’étaient rendus en mai 2012 en Israël ; séparément mais en même temps. Y avait-t-il un objectif politique ? Cela a suscité des remous en Algérie et ailleurs, mais pas autant que le souhaitait Tel Aviv. Le premier trouvait qu’il en est revenu « revenu riche et heureux » (huffingtonpost) alors que le second avait déclaré au Jérusalem Post : « qu’Israël tout comme la Kabylie vivent dans un environnement hostile, les deux partagent le même type de voie, sauf qu’Israël a déjà son propre état, c’est la seule différence… Israël devrait adopter comme sœur la Kabylie».(Siwel)




    0



    0
    Tassili
    20 juillet 2013 - 18 h 35 min

    Arretez d´insulter les juifs
    Arretez d´insulter les juifs ils (juifs europens) respectent mieux les Algeriens que les pays arabes. J´ai eu l´occasion de par mon taravail de visiter presque tout les pays arabes. Et bien @ Nasser tenez vous bien. Les Algeriens ne sont ni arabe ni musulmans pour ce gnaouia. Pour ces ARABES d´ORIENT nous ne sommes RIEN. Alors que L´Algerie veut etre a tout coups un PAYS ARABE ET MUSULAMS.
    @ Nasser arretez d´insulter les Kabyles (je ne le suis pas et je l´aurais certainement mentione si j´etais Kabyle. C´est les Kabyles qui ont ramene l´independance de l`Algerie a un prix paye tres cher pour que des gens comme toi se permettent de les insulter. Tu insultes aussi les juifs. Tu as invente quelque chose tu as fait quelque chose pour ton pays, ton peuple? regarde ce qu´on fait les juifs et compare les maintenant a tes Arabaes et a tes Musulmans?




    0



    0
    Djaffar
    20 juillet 2013 - 15 h 43 min

    @Mr Zekkad, Maissa Bey avait
    @Mr Zekkad, Maissa Bey avait refusée de boycotter le salon du livre de Paris 2008,elle et Sansal étaient pratiquement les seuls écrivains algériens à refuser le boycot, même des écrivains Français l’avant boycotté pour en soutien au peuple palestinien.




    0



    0
    Amcum
    20 juillet 2013 - 13 h 41 min

    Merci Monsieur Abderrahamane
    Merci Monsieur Abderrahamane Zakad pour cette reponse a chaud dont le temperament est celui des hommes libres de notre grand peuple.




    0



    0
    NASSER
    20 juillet 2013 - 13 h 24 min

    LU
    ____
    Ne sois pas si

    LU
    ____

    Ne sois pas si heureux, toi kabyle ! Cet individu n’en a rien à fiche de toi pas plus que de ta Kabylie ou du reste de l’Algérie. Les imbéciles du MAK croient tous qu’Israël va les délivrer de l’islam. Israël a un empire qui se réveille contre elle à combattre, pas une contrée de pleutres qui attendent qu’on les sorte du pétrin ! C’est la réalité des berbères , toujours à servir dans les armées des autres jamais indépendants !
    Ce Sansal, si génie il possède, c’est celui de l’opportunisme. Cet ex-commis de l’état a trouvé un meilleur filon pour se faire un nom :la shoah, le voilà à faire comme Mhenni son alia dans ce pays d’assassins. TFOU aalih ida hada algérien ! Où était -il cet humaniste de supermarché quand les enfants de Gaza se faisaient massacrer ? Il pleurait avec les assassins sur un passé transformé en fonds de commerce. Son maître BHL l’introduira t-il encore dans les salons de la fatuité maintenant qu’il a fait allégeance aux assassins d’enfants !?
    Le monde se réveille et tourne un doigt accusateur vers IsraHeil, les occidentaux boycottent les manifestations culturelles de ces assassins et notre triste sieur va se faire adouber TFOU aalik tu fais honte à nos vrais auteurs ! Les Feraoun et les Dib et les Mammeri ! Il prostitue la littérature algérienne. D’ailleurs ses livres n’ont rien d’algérien.
    Lisez comment il parle de vos ancêtres juifs comme si Jugurtha n’a jamais été, lisez comment il insulte sournoisement le nom du prophète !
    Ce type est un traitre et son comportement n’a rien d’insolite.
    Publiez plutôt ce que Gunter Grass a osé écrire !




    0



    0
    NASSER
    20 juillet 2013 - 13 h 10 min
    Anonyme
    20 juillet 2013 - 12 h 51 min

    je vais lire la totalité de
    je vais lire la totalité de ce torchon, j’ai lu 3 lignes et je sais qu’il a été griffonné par un de ces anti-sionniste à deux balles. Boualem Sansal est un grand écrivain mais aussi un homme de conviction qui n’a peur de personne. Son voyage à Jérusalem a ouvert les yeux à beaucoup de ses compatriotes et ce ne sont pas les mercenaire de l’impérialisme arabe qui vont leur dire qui est leur amis ou qui est leur ennemi.




    0



    0
    guelma
    20 juillet 2013 - 9 h 51 min

    Voila un
    Voila un individu,complètement imbibé par la propagande politico-financière sioniste,se vautre dans le lisier parisien,obéissant,au doigt et à l’œil,à ses commanditaires de qui vous savez,réagissant,positivement, comme il se doit,au syndrome de Stockholm.




    0



    0
    TASSILI
    20 juillet 2013 - 9 h 00 min

    Ya Abderrrahman apprenez a ne
    Ya Abderrrahman apprenez a ne pas jetez tout le monde dans le meme sac. Votre probleme avec Sansal ne m´interesse pas. Mais vous insultez tout les Bi-nationaux. Sachez Monsieur qu´une tres grande partie de ces gens font avec le peu qu´ils ont des choses extraordinaire pour leur pays qu´ils aiment peut etre mieu que vous. Prenez votre temps et discuter avec ces soit disant bi-nationaux vous serez etonnes.
    Ces gens la envoie des medicaments a nos hopitaux pour qu´une partie de nos cancereux ne souffrent plus. ils defendent leur pays contre la presse occidentale et les partis de droites qui ne veulent rien de bien a notre pays. Ils sortent dans la rue pour dire NON a l´Islam barbare qui a detruit notre pays.
    En tout cas je peux vous assurez qu´ils defendent l´Algerie mieux que ces vereux d´Ambassadeurs et consuls AlgeRIENS qui ne s´occupent que de leur affaire et que vous porurrez acheter avec une poigne d´Euro ou une petite blonde!!!!!!!!!!
    C´est la verite que vous le voulez ou non. Les politiques Algeriens sont mal vu dans tte l`europe et un Monsieur Sansal fait vraiment mieu que ce Croque mort de SBIH (un voyou connu). Il faut des gens comme Sansal si on veut sortire de la merde.




    0



    0
    ali
    20 juillet 2013 - 6 h 58 min

    je voudrais bien savoir qui
    je voudrais bien savoir qui t’a mandaté pour ecrire touts ses vilainies sur sansal et tous les ecrivains celebres




    0



    0
    S.S.A
    20 juillet 2013 - 3 h 46 min

    Salam Alikoum,
    Saha Ftourkoum

    Salam Alikoum,

    Saha Ftourkoum ou Souhourkoum Djamirène.

    Votre coup de gueule est légitime, Monsieur Zakad, et je vous en remercie au nom de tous les Fils de l’Algérie Sincère et Authentique.

    Je vous confirme que ce sansal(sangsue) n’est qu’un opportuniste et un parvenu de dernière heure qui veut se faire mousser par ses amis sionistes et hégémoniques colonialistes, il pratique la vengeance à outrance après avoir été viré en 2003 de son poste du ministère de l’industrie et ce ne sont pas ses quelques prix minables décernés à l’inconsistance de ces essais qui le valorisera auprès de ses Chouakirs(proxénètes).
    Tant qu’il tapera sur l’Algérie au gré de son évolution politique quotidienne, il continuera à être loué et payé grassement, il n’est qu’un lèche botte de l’occident et à ce titre ne mérite pas d’être considéré comme vous l’avez si bien remarqué, néanmoins, comme vous devez vous en doutez, les Fils de l’Algérie veillent et connaissent toutes ses trajectoires.
    Il ne fait peut-être pas la guerre, comme il l’a si bien dit lorsqu’il a été invité d’honneur par Israël au salon du livre de paris en mars 2008, mais qu’il sache qu à tout moment, en nous la faisant(sa guerre) avec sa plume trempée dans le sang des Algériens et en se moquant de leurs problèmes conjoncturels et de leurs Noble Religion, nous fermerons notre Livre sur sa face de chien enragé de manière définitive.
    Il a sans doute le droit d’exercer ses délires littéraire(si tant est que l’on peut appeler cela de la littérature) mais il se trompe lourdement si d’aventure on ne le tente à l’aventurisme et au franchissement d’un certain palier.

    Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles tranquillement, Mr Zakad, il n’est que quantité négligeable et fait partie de ces poltrons qui n’aboient que de loin. Pendant ce temps, l’Algérie Sincère et authentique passe et continue sur sa route Heba Heba.

    Salam Alikoum.

    P.S Le 13 juin 2013 l’Académie française lui a décerné le grand prix de la francophonie, et une prime de 20.000 euros, c’est tout ce qu’il vaut ce sansal.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.