Nouri exhume les dossiers noirs laissés par Amar Ghoul

Abdelouahab Nouri. New Press

Le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelouahab Nouri, a ordonné, lors de son déplacement ce jeudi à Jijel, l’ouverture d’une enquête sur le foncier touristique détourné dans quatorze wilayas côtières. Il a décidé d’envoyer une commission dans ces quatorze wilayas côtières pour examiner la situation des zones d’expansion touristiques (ZET) qui ont été dans leur grande majorité détournées de leur vocation initiale.

Abdelouaheb Nouri, qui a succédé en mai dernier à Amar Ghoul, parle ainsi de «zones» qui ont été squattées et érigées en zones d’habitation ou industrielles. Pour le ministre, il n’est pas question de laisser des gens détourner ce foncier de sa réelle vocation. «Nous sommes déterminés à assainir ce dossier au cas par cas et une commission va faire le constat au niveau des quatorze wilayas côtières du pays», s’est-il engagé.

Quelques mois donc après sa nomination à la tête de ce secteur, Abdelouaheb Nouri semble découvrir l’ampleur des dépassements qui touchent les zones touristiques sur l’ensemble de la bande côtière. Il faut dire qu’Amar Ghoul a laissé derrière lui une situation très compliquée, puisque des zones entières ont été bâties. Comme dans l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, qui continue à faire couler beaucoup d’encre, la responsabilité d’Amar Ghoul est d’une manière ou d’une autre engagée.

Des Travaux publics au Tourisme, en passant par les Transports, Amar Ghoul, qui a été nommé récemment comme sénateur après avoir été débarqué de l’Exécutif, a toujours laissé des «désastres» derrière lui. Et malgré les scandales qui ont secoué des secteurs qu’il a eu à diriger, Amar Ghoul n’a jamais rendu compte, ni n’a été inquiété ni par une commission parlementaire ni par une enquête judiciaire.

Cette nouvelle affaire de détournement de terrains relevant des zones touristiques se rajoute donc à son riche «palmarès» de ministre. La commission instituée par Abdelouaheb Nouri va-t-elle solliciter l’avis d’Amar Ghoul sur cette affaire de détournement du foncier touristique ? Peu probable, surtout qu’il jouit de l’immunité parlementaire.

Sonia Baker 

Comment (29)

    Moamedi
    28 août 2016 - 18 h 15 min

    C’est très simple, il faut
    C’est très simple, il faut que le sénat et le parlement demandent la levée de son humanité sénatoriale.

    Regarder le Brésil et sa présidente.

    Si vraiment l’Algerie est un pays démocrate, il faut qu’elle donne l’exemple aux algériens .

    Regarder un petit voleur d’un centre commercîale écope 5,ans et un ancien ministre qui a passé son quinquennat à nous monter, il vole et en plus corempu.

    Nous attendons qu’est ce que va faire le 1er ministre ou elle va passer aux oubliettes.

    Vive la république.




    0



    0
    ben m'hidi
    23 août 2016 - 17 h 24 min

    Les racines du mal remontent
    Les racines du mal remontent à 1962. quand la souverainté du peuple a été confisqué par les militaires: résultat :point de démocratie, point de contre-pouvoir,en bref l’impunité à celui qui est dans le pouvoir.
    Tant que nous resterons dans la même logique nous récolterons les mêmes fruits amers.
    Nos frères doivent se retrouner dans leurs tompbes!




    0



    0
    Dr. justice
    20 août 2016 - 19 h 38 min

    Blessez! blessez! continuez
    Blessez! blessez! continuez à blesser cette Algérie le peuple ne vous pardonnera jamais le mal que vous avez fait à notre chère algerie .
    Vous êtes la cause de l’échec vous ne possédez aucune compétence a gérer ce grand pays de grace rendez nous notre Algérie vous n’appartenez pas à cette époque ni à l’actuel génération qui a un autre destin que le votre.
    Le destin de cette génération c’est celui de vivre dans ce pays et y construire son avenir car elle n’a pas un autre pays de rechange elle saura produire des richesses parce que consciente que seul par le travail et non pas par la rapine ,l’injustice, l’autoritarisme et l’oppression que le pays se développera.




    0



    0
    Anonymous
    20 août 2016 - 17 h 47 min

    Il n y a qu une seule
    Il n y a qu une seule solution:designer une commission d enquete parlementaire pour etudier les dossiers
    de malversations du passage a ces ministeres de Mr Ghoul.Cette commission doit presenter ensuite son rapport au parlement qui decidera ou non de la levee de l immunite de ce Ministre.




    0



    0
      les damnes
      20 août 2016 - 18 h 08 min

      De quel parlement parles tu?
      De quel parlement parles tu?




      0



      0
    anaALGERIEN
    20 août 2016 - 14 h 58 min

    Effectivement Ghoul a laissé
    Effectivement Ghoul a laissé des dossiers très noirs derrière lui dans les 3 ministères où il a régné et DOIT impérativement rendre compte devant la justice , quant à Nouri les dossiers de la mème couleur que ceux de son « ami » Ghoul au ministère de l’agriculture doivent aussi étre déterrés et ainsi de suite comme ça tous les gouvernements successifs y passeront et svp pas de dérogations. !!هيهــــــــــــــــــــــــــــات




    0



    0
    Anonyme
    20 août 2016 - 13 h 40 min

    Ces jesticulations stériles
    Ces jesticulations stériles sont destinées à berner la populace pour faire semblant de gerer avec rigueur alors que le clientélisme politique et la corruption sont les principaux critères d’octroi de projets d’investissement dans tous les domaines. Si Ghoul a applique ce principe partout où il est passé, les autres responsables ne sont pas des saints non plus, ils ont leurs casseroles.




    0



    0
    Abbes
    20 août 2016 - 12 h 40 min

    En tous les cas il paraît que
    En tous les cas il paraît que ce Nouri n’est pas meilleur que Ghoul notamment en matière d’éthique.




    0



    0
    Houari31
    20 août 2016 - 12 h 28 min

    Et quand est-ce que on va
    Et quand est-ce que on va exhumer les sombres dossiers de Mr Nouri surtout en tant que Wali de Tlemcen et Ministre de l’agriculture ? Certainement pas avant l’avènement proche de la 2eme République Algérienne.




    0



    0
    lhadi
    20 août 2016 - 10 h 59 min

    L’interrogation sur l
    L’interrogation sur l’aptitude de l’Etat à prendre des mesures adaptées aux réalités de terrain, ou à correctement concrétiser ses principes d’action, ne doit pas être mise sous le tapis.

    La lourdeur des procédures hiérarchiques est fréquemment incriminée, de même que l’éloignement ou l’isolement des décideurs ; le nombre excessif des niveaux d’administration, les difficultés de la coordination entre services, etc.

    Pour libérer l’Etat de ces entraves qui affectent la cohésion de son action ou sa correcte adéquation aux réalités de terrain, il est possible, au moins théoriquement d’emprunter deux directions opposées.

    La première vise à son renforcement. Ce sont les conceptions de la décentralisation ou de la déconcentration comme dégraissage du centre, de manière à lui conférer une plus grande disponibilité pour traiter des questions essentielles. Ce sont encore les reformes tendant à concentrer sur un plus petit nombre d’agence de décision la responsabilité de conduire des programmes d’intervention : hiérarchisation des ministères, resserrement de leur nombre, mise en place de structures spécialisées dans la solution d’un problème déterminé, identification précises des autorités qui doivent rendre compte. Ce sont également les préoccupations d’utiliser les technologies les plus modernes de l’information et du management pour créer un nouveau type de milieu décisionnel, plus dynamique, plus participatif et mieux responsabilisant.

    La seconde consiste à produire moins d’Etat. Cela implique la suppression de nombreuses instances de contrôle, le retrait de toute préoccupation d’intervention dans les domaines où l’initiative privée peut y suppléer. Cela implique à introduire, dans le fonctionnement de l’administration, des logiques empruntées à l’économie de marche. La flexibilité des règles juridiques applicables est parfois préconisée, notamment en matière fiscale. Censée favoriser une appréciation plus réaliste des situations concrètes, elle conduit à remettre partiellement en question la notion de loi, définie comme mesure générale et impersonnelle, opposable à tous.

    La figure de l’Etat algérien est brouillée. Sa délégitimation s’est nourrie d’un ébranlement de la confiance dans son efficacité. Nous devons placer l’Etat au centre de nos préoccupations.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      Désilusion
      20 août 2016 - 12 h 53 min

      Vous devriez avoir un
      Vous devriez avoir un optimisme démesuré a mass Lhadi ; ou etes naïf ;la situation exige plutôt de tout raser au sens propre et au figuré et tout reconstruire de l’individu jusqu’à la collectivité;vos propositions supposent l’existence de « quelque chose à reformer » alors qu’autour de nous y’a que du néant occupé par des zombies que nous sommes,il est devenu pour moi du moins indecent de parler dans le cas Algérie,de pays,d’état,de peuple,d’économie…..
      PS/ J’ai imaginé la hargne avec la quelle vous avez dû pensé et écrit le post ,vous y croyez vraiment , et je suis triste pour ceux qui croient encore. bravo quand même.




      0



      0
    Fazil diplômé de ENST 2015
    20 août 2016 - 10 h 42 min

    arrêtez de croire leurs dires
    arrêtez de croire leurs dires et connerie . ce ministre comme tous les autres vas essayer de récupérer le maximum de ZET pour les distribuer et les donner à sa famille et ses connaissances.
    demande de concession de ZET introduite y a 4 ans malheureusement rien à ce jours …..




    0



    0
    anonyme
    20 août 2016 - 9 h 53 min

    y en a qui essaient de nous
    y en a qui essaient de nous faire croire que nouri est un bon ministre … wallah que j’ai envie de chialer tellement je vous trouve cynique ou naïfs selon le cas! ce type a eu des portefeuilles d’une importance capitale comme l’agriculture ! il n’a rien fait ya zeh! il a importé toutes les vaches de france alors que nous avons de belles vaches laitières chez nous et qu’elles coûtent 000 euros et ceci est un détail dans une mer d’incompétence crasse!!! maintenant on veut me faire croire que pour taper sur ghoul il faut encenser nouri? moi je tape sur les deux ! il sont aussi nul l’un que l’autre, ce problème de foncier ne concerne pas vraiment le ministre ghoul, en réalité il concerne les maires qui n’ont pas fait respecter les emprises des zones touristiques parce que des gens ont construits leurs baraques dessus sans permis de construire! je « persiste et signe » comme dirait ap, ils sont tous nuls à ch…!




    0



    0
      Omar
      20 août 2016 - 12 h 51 min

      Certainement qu’on veut nous
      Certainement qu’on veut nous faire croire que Mr Abdelwahab Nouri est un bon Ministre surtout quand je me souvient de ce que me disaient quelques amis, hauts responsables au sein du Ministere e l’agriculture qu’ils n’ont jamais cotoyer de leur vie un Ministre aussi vulgaire et aussi mal-eleve que ce Nouri




      0



      0
    Anonymous
    20 août 2016 - 9 h 42 min

    ILS NE FONT QUE DÉPLACER LES
    ILS NE FONT QUE DÉPLACER LES PROBLÈMES EN S ENGRAISSENT AU PASSAGE




    0



    0
    Riadh
    20 août 2016 - 9 h 13 min

    Si Nouri est pareil a son
    Si Nouri est pareil a son prédécesseur. Car quiconque veut faire preuve de patriotisme doit d’abord commencer par refuser de servir ce régime de prédateurs et d’incompétents. Or ce n’est pas le cas tant pour l’un que pour l’autre. Le reste? ce n’est qu’agitation pour amuser la galerie et détourner l’attention du Peuple des défis et dangers réels qui menacent le pays et, a leur tête, l’actuel pouvoir.




    0



    0
    brobro
    20 août 2016 - 7 h 49 min

    16 ans de gabegies,ça laisse
    16 ans de gabegies,ça laisse des traces. un certain discours veut nous faire croire que la coruption c’est juste quelques milliards de dollars de détournés. mais apparement les dégats de la corruption sont beaucoup plus graves que ça. n’est -ce pas mr Nouri.




    0



    0
    anonyme
    20 août 2016 - 6 h 06 min

    Vous avez ruiné le pays:

    Vous avez ruiné le pays:
    DÉGAGE!




    0



    0
    Anonymous
    20 août 2016 - 5 h 46 min

    Désolé Mr l’immunité
    Désolé Mr l’immunité parlementaire en ALGÉRIE n’a aucun effet dite UMANITÉ BOUTEFLICAINE




    0



    0
    mebarek
    20 août 2016 - 5 h 36 min

    grand homme d’etat M.Nouri
    grand homme d’etat M.Nouri tiens tougours parole que Dieu l’aide dans sa tache




    0



    0
    les damnes de la terre
    19 août 2016 - 21 h 56 min

    Je n y crois plus aux dires
    Je n y crois plus aux dires des mimistres.Admettons qye cela est vrai.Ou sont les directeurs d executif en.charge du domaine du tourisme ds ces villes cotieres?Nouri aurait pris une 1 ere mesure c celle de relever ces directeurs qui ont failli.parler de l envoi d ine commission avec tt ce qu en sait sr ce genre de commissions qui n ont jamais porte le fruit escompte.Et je termine pr redire que si le constat fait par le ministre est vrai ,cela a une seule explication:c les mefaits de l impunite horizantale et verticale.Le sieur ghoul est en situation de sursitaire .Apparemment ce mr la ou il passe,il casse.




    0



    0
      Algérie Authentique
      20 août 2016 - 9 h 41 min

      excellente réflexion !
      excellente réflexion ! pourquoi ne pas suspendre ces personnes le temps que l’enquête soit menée ? l’impunité et apparemment garantie pour tous les fouteurs de merde de ce pays , une seule explication: ils se tiennent entre eux!




      0



      0
    Anonymous
    19 août 2016 - 21 h 49 min

    Il fallait s y attendre. Le

    Il fallait s y attendre. Le mangeur du Goudron s’est transformé au mangeur du tourisme.
    GHOUL a été affecté dans un autre secteur, pour détruire davantage. Mission accomplie.




    0



    0
    Mergou
    19 août 2016 - 20 h 41 min

    C’est vraiment risible, je
    C’est vraiment risible, je pari un dinar dévalué que cette ou ces commissions vont passer d’agréables vacances les pieds dans l’eau de ce que fut notre littoral.




    0



    0
    el wazir
    19 août 2016 - 20 h 39 min

    je pense que NOURI a fait
    je pense que NOURI a fait preuve de compétence et de maitrise dans la gestion des secteurs qui lui ont été confiés et jouit de ce fait d’une confiance totale du président et du 1er ministre, a voir l’assurance avec laquelle il s’exprime, il a vraiment du travail a faire après le massacre laissé par l’incompétent notoire de Ghoul et de plusieurs ministres qui l’ont précédé Dorbani, Smain….etc pour prétendre remettre le secteur su la bonne voie. dans tous les cas Bon courage




    0



    0
      LAVIRITI
      19 août 2016 - 23 h 56 min

      JE PENSE Mrs LE MINISTRE,
      JE PENSE Mrs LE MINISTRE, PARDON, SI el wazir, QUE CHEZ NOUS POUR FAIRE UNE ENQUÊTE SUR LA MAUVAISE GESTION , IL FAUT ,EXCUSEZ L’EXPRESSION, LES AVOIR EN BRONZE SINON, NOTRE NOURI NATIONAL VA ÊTRE DÉBARQUÉ AU PROCHAIN ARRÊT, À MOINS QUE CE NE SOIT UN COUP DE RIH FI ECHBEK POUR AMUSER LA GALERIE.




      0



      0
      timi
      20 août 2016 - 9 h 29 min

      Dorbani quand il a débarqué à
      Dorbani quand il a débarqué à alger , il a habité à laaqiba belcourt un studio en tres mauvais état , il est resté chomeur un bon bout de temps , aprés il a trouvé un poste à la présidence grace à son lieu de naissance , plus tard son beau frére lui a refilé son studio au telemly ( un studio de fonction il appartient à sonelgaz ). deux ans aprés grace à son lieu de naissance il décroche un appartement à el hachour et grace à benflis il devient un homme politique et ministre et maintenant il réside à birkhdem dans une tres grande villa , la preuve est là si tu es né à souk ahras tu reussis si tu es né à alger tu creves.




      0



      0
    djelbana
    19 août 2016 - 19 h 35 min

    J’ai la faiblesse de croire
    J’ai la faiblesse de croire que Monsieur Nouri ne prendras aucune initiative de crainte de réveiller le Ghoul, parce que moi lorsque j’étais petit ma mère me faisait peur avec le GHOUL, sa maman aussi a du faire la même chose ! vous imaginez le traumatisme….




    0



    0
    HAMENI Nassim
    19 août 2016 - 19 h 24 min

    PLUTÖT C’ETAIT LE CHEF DE LA
    PLUTÖT C’ETAIT LE CHEF DE LA DRS QUI CURE SON NEZ PENDANT CE TEMPS!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.