La coopération entre l’Algérie et le Fonds mondial de lutte contre le sida évoquée à Alger

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, s’est entretenu mardi à Alger avec Mme Sylvia Murray du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme de la mise en œuvre «effective» de la convention signée en mars 2017 pour appuyer la riposte nationale en matière de lutte contre le sida, indique le ministère dans un communiqué. Les discussions avec Mme Murray, gestionnaire de portefeuille au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), qui était accompagnée du représentant de l’Onusida en Algérie, Adel Zeddam, «ont essentiellement porté sur les mécanismes à mettre en place pour permettre la mise en œuvre effective de la convention signée en mars 2017 d’un montant de 6,5 millions de dollars pour appuyer la riposte nationale en matière de lutte contre le sida», précise la même source. A cet effet, le ministre de la Santé a informé ses interlocuteurs qu’une unité de gestion de ce programme «sera rapidement mise en place», souligne la même source.

Agence

Commentaires

    Anonymous
    21 juin 2017 - 2 h 25 min

    Pourquoi une telle
    Pourquoi une telle coopération sachant que l Afrique Noire est ravagée par ce fléau sans que l Onu ne l ait sauvée…?Alors un conseil « le fond mondial blablabla »allez vous trouver d autres « nègres »(pas mon terme mais certainement celui de ceux qui comme le siècle passé allait en Afrique afin de prétendument sauver ce qui en fin de compte n était que des nègres)…..

    Je suis certain qu’ils vont nous proposer toutes les solutions possibles et imaginables, qui n ont d ailleurs marchés nulle part, sauf la seul qui soit véritablement efficace: Une société où l exemplarité est la règle:pas de moeurs débridées,pas de corruptions de la jeunesse,du travail ,des logements afin d’intégrer plus facilement à la vie de couple les jeunes.
    Apres ce qui relèvera des pratiques marginales aura considérablement moins d impact car nous aurons endiguer le poison du libertarisme.
    En Occident le sida est de nouveau en forte augmentation car ces sociétés envoient des messages totalement contradictoires:d un coté une liberté totale et des moeurs débridées largement promues voire admises par une frange assez importante de la population,de l autre un encouragement à poursuivre dans cette voie mais de manière protégée….le résultat est simple:libertarisme=perversité =prise de risque pour toutes et tous….

    J attends les réactions des « false flag »nos amis les trolls qui se gardent bien de faire de la propagande libertaire dans leur propre communauté si vous voyez de qui je veux parler




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.