Des sources confirment la réouverture de l’ambassade d’Algérie à Tripoli

Libye ambassade Algérie Tripoli
Le siège de l'ambassade d'Algérie à Tripoli. D. R.

Par Ramdane Yacine L’ambassade d’Algérie en Libye rouvrira incessamment, a appris Algeriepatriotique auprès de sources informées. Fermée en mai 2014 suite à des informations faisant état de menace d’attentat à l’explosif, la représentation diplomatique de l’Algérie en Libye sera rouverte dans les prochains jours.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a annoncé mardi dernier à l’Assemblée populaire nationale (APN) que l’ambassade à Tripoli rouvrira bientôt.

L’Algérie avait fermé son ambassade et son consulat général à Tripoli en raison de «menaces» visant ses diplomates, avait annoncé le 16 mai 2014 le ministère des affaires étrangères dans un communiqué. «Suite à des informations certaines sur l’existence d’une menace réelle et imminente ciblant nos diplomates et agents consulaires, il a été décidé, en coordination avec les autorités libyennes, de procéder à titre préventif et urgent, à la fermeture de notre ambassade et de notre consulat général à Tripoli», avait indiqué le communiqué en soulignant «le caractère temporaire de cette mesure dictée par les conditions sécuritaires difficiles».

Moins d’une année après, l’ambassade d’Algérie à Tripoli avait été attaquée à l’explosif par des groupes terroristes de la branche libyenne de Daech. Le 17 janvier 2015, un attentat visant l’entrée de l’ambassade avait fait trois blessés, dont un policier.

Il convient de mentionner que l’Algérie est un acteur engagé dans le processus de règlement de la crise libyenne et la récente visite en Algérie du nouvel envoyé du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé, l’atteste.

L’Algérie sera ainsi le premier pays maghrébin et arabe à dépêcher un représentant de son gouvernement en Libye. «En rouvrant les portes de son ambassade à Tripoli, Alger joint la parole à l’acte dans son engagement désintéressé pour une solution politique pacifique et durable en Libye», indiquent nos sources.

Contrairement à l’Algérie, le Koweït est encore réticent à rouvrir sa représentation diplomatique à Tripoli. Le vice-ministre koweïtien des Affaires étrangères, Khalid Al-Jarallah, a réfuté un rapport du Conseil de la présidence libyenne (PC) selon lequel le Koweït envisage de rouvrir son ambassade à Tripoli.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement et l’assassinat de Mouammar Kadhafi, au terme de huit mois de conflit, en 2011. Livré aux milices, le pays est dirigé par deux Parlements et deux gouvernements rivaux, l’un proche des miliciens de Fajr Libya et l’autre reconnu par la communauté internationale.

En juin dernier, les pays voisins de la Libye ont réitéré, à Alger, leur opposition à une ingérence étrangère et à l’option militaire. Dans une déclaration signée dans la capitale, les ministres des Affaires étrangères de l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie ont plaidé pour une solution politique afin de résoudre la crise libyenne.

R. Y.

 

Comment (10)

    LE NUMIDE
    10 septembre 2017 - 10 h 04 min

    LES SEULS ETATS qui sont légitimement concernés par la solution libyenne sont ses voisins : l’Algérie et la Tunisie représentant la partie berbère de l’Ouest , l’Egypte représentant les peuples du Nil à l’Est , le Tchad et Niger représentant l’Afrique noire subsaharienne .. les autres pays Qatar émirat saoud et Turquie de quoi se mêlent-ils ce sont eux avec leurs alliés sionistes et occidentaux de l’Otan qui ont foutu la merde dans ce pays Berbère .. Si l’Algérie et l’Egypte étaient fortes comme au temps de Boumediene et de Nasser , jamais les princes du Khalidj arabe valets d’Israël et des USA et leurs mercenaires frères musulmans n’auraient osé mettre leur pied dans ce pays avec leur ami BHL … l’Algérie avec ses ressources ,son armée , ses 40 millions habitants , son Elite qui pendant les années 50 faisait trembler la France , un pays plus développé dans les années 60 que le Portugal ,la Corée et le Brésil .. ruinée par un appareil baathiste veule et lâche infiltré au FLN et par 30 ans de guerre d’agression wahabiste imposée par le FIS saoudien et les frères musulmans , un pays devenu plus arriéré que l’Afghanistan et plus menacé que la Somalie, à cause du chantage arabo-islamique d’une clique de ploucs raspoutiniens et mercenaires carthaginois infiltrés depuis l’ère de Chadli et de charlatans débiles qui se font appeler savants du savon et du Misk ; l’Algérie est réduite actuellement à négocier les affaires libyennes avec le Qatar un dominion anglais fantoche pas plus grand que les Issers ou Bir Touta et avec n’importe quel Clown … ah ! pleure au pays bien aimé sur toutes les trahisons et les misères qu’on te fait subir




    5



    0
    karimdz
    10 septembre 2017 - 8 h 51 min

    C est un retour lent et difficile de l Etat lybien. L ouverture de son ambassade à Alger est tout un symbole.




    4



    0
    Anti maghreb Marocain !!
    9 septembre 2017 - 21 h 44 min

    En tout les cas l’ambassade Algérien va être super espionner comme à l’acoutumé !




    5



    4
    Mohamed El Maadi
    9 septembre 2017 - 20 h 37 min

    Désolé mais a quand une intervieux du Général Nezzar .Merci




    4



    4
    Chark
    9 septembre 2017 - 20 h 31 min

    Énorme erreur de l’Algérie d’ouvrir une représentation diplomatique dans un pays démembré , qui produit des terrorristes pour le compte de la cia/mossad dans le but de maintenir un climat de terreur permanent au maghreb et ailleurs !




    3



    7
    MELLO
    9 septembre 2017 - 19 h 53 min

    Que reste t-il de ce pays ? Quelle sera la mission de notre mission diplomatique ? La Libye doit se résoudre à remettre en place, en urgence , toutes ses propres institutions avant de voir une pays comme l’Algérie venir avec son ambassade.




    4



    2
    Amitou
    9 septembre 2017 - 19 h 45 min

    Oui c est une mission extremement dangeureuse mais indispensable.L Algerie doit etre presente en Lybie mais notre ambassade doit etre severement securisee par nos commandos sur place et placer des blocs de betons a au moins 20 metres des batiments.Les deplacements des diplomates doivent etre securises et bien etudies.Ne jamais faire confiance aux groupuscules islamistes surtout ceux de Abdelhakim Belhaj….
    https://www.legrandsoir.info/un-protege-de-l-otan-a-la-tete-de-l-etat-islamique-en-libye.html




    5



    1
    Bison
    9 septembre 2017 - 16 h 20 min

    Envoyez aribi comme ambassador et mezrag comme attaché de sécurité et garde de corp! Aucun risque pour eux, ils seront comme des poissons dans le marigot, le maricage libyen! Abdel Hakim belhadj, un nom qui sonne terroir, le grand caid de la nouvelle Libye democratique, comme interlocuteur privilégié…ça sera une ambassade modèle !




    6



    1
    elkhayam
    9 septembre 2017 - 13 h 36 min

    Ouvrir une ambassade dans un pays gangrené par l’islamisme et ou les milices islamiques font la loi c’est tisser des relations diplomatiques avec Daesch. Un jour on verra Al Baghdadi débarquer à Alger pour une visite d’amitié et de coopération .




    8



    11
      le niveau
      9 septembre 2017 - 15 h 53 min

      se Al Baghdadi est mort je pense 33 fois
      koulchi moumkine ont peut aussi le voir au parlement




      5



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.