Grève du Cnapeste à Blida : plus de 400 enseignants grévistes n’ont pas repris

Cnapeste Blida enseignants
401 grévistes veulent reprendre leur travail sans demande de réintégration. D. R.

Quatre-cent-un (401) enseignants grévistes licenciés à Blida n’ont pas encore introduit de recours pour leur réintégration dans leurs postes, contre 179 ayant accompli cette procédure administrative nécessaire pour le règlement de leur situation financière notamment, a-t-on appris dimanche de la directrice de l’éducation de la wilaya, Ghenima Aït Brahim.

«A ce jour, 179 enseignants grévistes ont introduit des recours pour le règlement de leur situation, alors que 401 autres insistent pour reprendre leur travail sans l’introduction de demande de réintégration», a indiqué Mme Aït Brahim dans une déclaration à l’APS.

La responsable de l’éducation de la wilaya a souligné à ce propos que «la loi est claire à ce sujet. Elle stipule l’obligation faite à tout enseignant révoqué pour abandon de poste depuis novembre dernier d’introduire un recours auprès de la direction de l’éducation, faute de quoi il ne lui sera pas permis de poursuivre son travail».

Les enseignants concernés ont jusqu’au 8 avril pour introduire des recours justifiant leur abandon de poste, avant leur licenciement définitif, a-t-elle averti.

Pour sa part, le coordinateur du Cnapeste à Blida, Smaïl Bendhib, a justifié le refus de 589 enseignants grévistes d’introduire des recours pour leur réintégration par le fait que cette procédure serait «une reconnaissance claire de leur part d’avoir abandonné leurs postes de travail, alors qu’ils étaient en grève».

«Ces enseignants ont effectivement arrêté leur grève le 1er mars courant, mais ils ont été interdits d’entrée dans leurs établissements jusqu’à l’accomplissement de cette procédure administrative», a-t-il ajouté.

Le Cnapeste avait décidé, au terme de sa session extraordinaire tenue mardi dernier à Boumerdès, de mettre fin à la grève illimitée entamée par les enseignants depuis le 30 janvier dernier.

Le ministère de l’Education nationale avait instruit tous les directeurs de l’éducation de faciliter la réintégration dans leurs établissements respectifs de tous les enseignants grévistes dont la radiation ne leur a pas encore été notifiée, y compris les enseignants grévistes ayant déposé leurs recours, après notification de leur radiation.

Pour les enseignants radiés n’ayant pas encore déposé leurs recours, des instructions ont été données aux chefs d’établissements pour leur faciliter les dépôts de recours et leur réintégration immédiate.

R. N.

Comment (2)

    rebel
    5 mars 2018 - 8 h 11 min

    Ils n’ont qu’a s’en prendre a leur syndicat qui les a trahis

    16
    2
      Parent d'elève
      23 mai 2018 - 16 h 53 min

      Mais les élèves de la 3AS de la wilaya de Blida sont des innocents, sont pris en otage par le syndicat, c’était plus fort qu’eux. On doit leur trouver une solution équitable, par exemple, mettre un coefficient de correction qui varie entre 1,05 à 1,1 qu’il faut multiplier à la moyenne obtenue vu que le bas s’approche et ne reste pas assez de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.