Révélation de deux graves scandales liés à l’immobilier à Alger et Annaba

corruption Annaba
Quartier du Sacré-cœur à Alger. D. R.

Par Lina S. – A Annaba, le wali a déclaré que des imposteurs aisés installés à l’étranger ont bénéficié de logements sociaux. A Alger, ce sont les biens de l’OPGI destinés aux représentations diplomatiques qui ont été détournés par des particuliers, selon le ministère de l’Habitat qui réclame le paiement des sommes faramineuses dues à l’Office de promotion et de gestion immobilière sous sa tutelle et dont relèvent ces biens accaparés illégalement par leurs actuels occupants.

Le quotidien arabophone El-Khabar rapporte que le wali d’Annaba s’en est sévèrement pris à des ressortissants algériens résidant en France où ils dirigent des entreprises privées prospères qui ont pu s’infiltrer dans les listes des bénéficiaires de logements bâtis et distribués par l’Etat sous différentes formules. Ces tricheurs ont soit corrompu des agents de l’administration locale, soit présenté des papiers falsifiés. Dans les deux cas, ils sont passibles de justice.

Dans le cas des biens de l’Etat dédiés aux représentations diplomatiques dans la capitale, le quotidien arabophone Echorouk relève que des correspondances entre le ministère de l’Habitat et celui des Affaires étrangères font état de la présence de nombreux biens touchés par ce détournement. Le journal se réfère à des documents qu’il affirme détenir et qui révèlent les adresses exactes et les noms des indus occupants de ces appartements cossus et villas situés dans les quartiers huppés de la capitale (Hydra, El-Mouradia, les hauteurs de la rue Didouche-Mourad, etc.).

Ces biens ont été mis à la disposition des ambassades et des consulats de pays étrangers mais dont les services et les bureaux ne s’y trouvent plus. Une enquête devra déterminer la manière avec laquelle ces locaux et ces logements ont été accaparés par des citoyens qui ont profité de la négligence des services concernés et y ont élu domicile depuis de longues années.

L. S.

Comment (54)

    bedraham
    17 août 2018 - 20 h 30 min

    je ne sais pas si nous sommes a cours de competances a cours d’idees, comment ya adjaba construire des immeubles a tamanrasset illizi adrar tindouf c’est incroyable l’etendue des wilayas il y a de quoi construire des duplex ou carrement des pavillons adaptes a la region, par ailleurs pourquoi ne pas construire carrement de nouvelles wilayas avec toutes les infrastructures d’accompagnements dans le grand Sud Algeriens au lieu de massacrer la mitidja et les terres agricoles sachant que 87% de la population Algeriennes vit au nord plus de 35 millions qui vivent dans une superficie ne depassant pas 11% de la surface globale du pays

    kiki
    16 août 2018 - 16 h 44 min

    Anonyme
    16 août 2018 – 13 h 28 min

    Pour combattre la corruption en Algérie, il faut être propre d’abord. ( Very Clean )

    Ma réponse faut une seule qualité aimé son pays et ce rappelé de ceux qui ont fait le sacrifice de leurs vie pour que le drapeau Algérien flotte sur Algérie

    14
    Anonyme
    16 août 2018 - 13 h 28 min

    Pour combattre la corruption en Algerie, il faut être propre d’abord. ( Very Clean )
     » Algerian motto  »
    Je mange
    Tu manges
    il mange
    Nous mangeons

    13
    1
    Anonyme
    16 août 2018 - 11 h 52 min

    Excusez les journaliste il voulait dire le 1 869.662 scandales depuis za3ma l indépendance ,vive chez nous

    7
    1
    Mia
    16 août 2018 - 10 h 56 min

    La chippa est devenu une religion, 80% de la population algerienne est devenue integriste et chippiste en même temps, le hallal avec le haram …ça passe chez ces barbus qui ne cessent de nous donner des leçons et des fatwattes……

    22
    3
    Mia
    16 août 2018 - 10 h 49 min

    L’Algerie est un morceau de fromage que nos vautours se le partage…….au vu et au su de tout le monde

    16
    1
      Anonyme
      18 août 2018 - 1 h 09 min

      En tous les cas, tout ce dont je suis convaincu, c’est qu’ils ne l’emporteront pas avec eux au Paradis… ni en enfer d’ailleurs !

    hors sujet
    16 août 2018 - 8 h 39 min

    l’ignorance l’ignorance : un zmigri qui se bouscule pour acheter en Algerie ? a qoui sert vraiment ?

    4
    4
    Zaatar
    16 août 2018 - 7 h 41 min

    Exemple type de prédation dans le système qui nous gouverne.

    17
    MOHAMMED BEKADDOUR
    16 août 2018 - 7 h 10 min

    La vie et la gestion par la corruption sont le fait d’une grave ignorance de la part de leurs animateurs, ils sont comme l’enfant qui apprend, qui doit toucher le feu pour savoir qu’il ne faut pas le toucher, nous sommes donc un monde resté enfant, un monde débile mental, ça vient peut-être de nos histoires tribales, de leurs mariages consanguins, le cousin et la cousine, quoi ! Il faut changer de cap, empêcher cousin cousine, c’est un élément de l’explication de cette tare appelée Corruption ! Bien sûr, il y a les 132 années des gens de l’église, des anormaux, des colons, des voleurs, ceci additionné à cela, ça a donné ces psychopathies, ces instincts, de se croire malin en jouant avec le feu, remarquez qu’il a déjà brûlé, vous cherchez à « comprendre » la dite Décennie noire rouge ? Commencez par interdire Cousin Cousine, Tribu…

    9
    3
      MELLO
      16 août 2018 - 12 h 22 min

      Revoir le one-man show de Fellag sur le noms des familles algériennes, c’est comprendre la nature de notre société, qui ne veut pas se détacher de ces années des roumis ( des Francais) qui nous stratifiaient dans des groupes homogènes pour en faire un lien d’appartenance familiale . Ce lien , qui n’était que sémantique , est devenu après 1962 , un cordage ,bien solide, familial, clanique ou régional , pour en faire un outil ou un moyen de règne. Si un membre de la famille bénéficie d’un bien ,de quelque nature qu’il soit, tous les membres en bénéficieront. C’est comme le fonctionnement d’une meute de loups, guidée par les alphas qui règnent, mais les bêtas sont aux aguets de la responsabilité si les alphas disparaissent. Quant aux omégas , le gros de la meute exécutent les ordres des alphas via les bêtas. Au final, des pans entiers de notre société , vivent comme cette meute, du moins ceux qui s’accaparent les richesses.

      5
      1
    Enrico
    15 août 2018 - 20 h 58 min

    Ouvre-moi la porte toi qui as la clef
    De la grande école du CHITTA
    Ce n´est pas facile de te faire entrer
    Mais je vais quand même essayer.

    Tu devras d´abord choisir un bon MAITRE
    Et le SERVIR avec passion
    Vivre avec CES gens, apprendre à les FLATTER
    Sans te faire trop d´illusions
    Protéger la vie de TES INTÉRÊT et CEUX DE TON MAITRE
    Te faire des amis parmi les GÉNÉRAUX UN MINISTRE OU UN WALI
    Vivre dans LA FLATTERIE LEUR chanter DES LOUANGES
    Alors tu seras heureux.

    15
    2
    GG
    15 août 2018 - 19 h 10 min

    En tant que Algérien de l étranges je vais arrête de lire et regardé les journaux électronique et autres émissions qui relais la vérité Algérienne

    A partir de ce soir je regarde canal Algérie midi et soir ( tout va bien, le président a fait , le peuple est heureux ect )

    25
    1
    KIKI
    15 août 2018 - 18 h 44 min

    Ont peut par faire mieux quand Algérie viva le FLN

    Un sage chinois, il y a de cela plusieurs siècles, conseiller de son empereur, confia à ce dernier :
    « Si vous voulez détruire un pays ennemi, inutile de lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer des décennies et coûter cher en pertes humaines.

    Il suffit de lui détruire son système d’éducation et d’y généraliser la corruption.

    Ensuite, il faut attendre vingt ans, et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs.

    Il vous sera alors très facile de les vaincre. »

    46
    1
    Anonyme
    15 août 2018 - 18 h 32 min

    Les naturalisés n’ont qu’un seul modèle : le makhzen du royaume marocain des origines.
    Leur plan est on ne peut plus clair : rendre l’Algérie encore meilleure que le royaume, et sur tous les plans.
    Une meilleure et plus grande corruption généralisée à tous les niveaux. Un meilleur appauvrissement et clochardisation des algériens. Un meilleur asservissement de la population. Une meilleure et une plus grande mosquée. De meilleurs parkingueurs, plus intransigeants et plus agressifs que ceux du royaume voisin…etc…

    23
    11
      Meftah
      15 août 2018 - 23 h 46 min

      Statistiquement, le nombre des pouces en bas renseignent bien sur la proportion des lecteurs qui n’apprécient pas trop qu’on parle des naturalisés et de leur desseins non avoués.
      On se demande bien pourquoi.

      15
      4
    KARATE
    15 août 2018 - 18 h 27 min

    L Algérien arriviste de maintenant tellement il est rapace si le sable du dessert pouvais ce vendre il le viderais LE SAHARA en 1O ANS

    21
    4
      Anonyme
      15 août 2018 - 23 h 41 min

      C’est presque fait. Après 20 ans d’exploitation intensives et outrancière des puits, l’Algérie n’arrive plus à pomper assez de pétrole et de gaz pour honorer ses contrats à l’étranger.
      Dans pas longtemps, l’Algérie passera du statut d’exportateur à celui d’importateur d’hydrocarbure !
      Et tout ça est bien entendu à mettre dans la longue liste des grandes réalisations historiques de fakhamatouhou wa hachiyatouhou !

      17
      1
        Anonyme
        16 août 2018 - 17 h 16 min

        (l’Algérie passera du statut d’exportateur à celui d’importateur d’hydrocarbure !) et elle va payé comment ces hydrocarbures, avec les poux qu ont a sur la tète?

        5
        2
          Anonyme
          16 août 2018 - 17 h 34 min

          Elle n’aura d’autre choix que de… s’endetter, encore et encore… jusqu’à ce qu’elle en arrive au point de faire des concessions énormes et perdre sa souveraineté au profit des puissances financières et étrangères… et l’Independence nationale ne sera alors qu’un vieux souvenir !
          Et y’en aura d’autres qui veulent nous faire croire que «les grandes réalisations» de fakhamatouhoum ont été faites pour le bien des algériens !

    Bousmaha
    15 août 2018 - 16 h 24 min

    Que dit-on des biens ( châteaux et appartements ) appartenant à l’etat Algérien se trouvant en France?

    34
    2
      Anonyme
      15 août 2018 - 18 h 01 min

      Motus et bouche cousue !

      18
      3
      Chut !
      16 août 2018 - 9 h 04 min

      Tout un réseau de locaux, de sièges, d’installations, d’habitations appartenait à l’Education nationale et était sa propriété, propriété devenue celle de l’Etat algérien dès l’indépendance. Il servait à l’accueil des écoliers algériens qui avait bénéficié de bourse pour passer leurs vacances dans ces colonies de vacances, moi-même ayant bénéficié d’un séjour offert pendant un mois à Autun (Sâone et Loire). Certains étaient situés en montagne, comme à Bagnères de Bigorre, dans les Pyrénées , et étaient de véritables paradis pour écoliers. Quelques gesticulations sans suite eurent lieu dès 1962 ou 1963, et puis tout a disparu dans la nuit brune, sous l’effet et les faits du vol, de la falsification et de la corruption dans lesquels ont trempé des « partenaires français ». Que sont-ils devenus ?

      11
        Détournements
        16 août 2018 - 14 h 46 min

        Les responsables de l’Amicale des Algériens en Europe se sont accaparé de tout ce magot immobilier avec leurs complices d’Alger.

    Kahina-DZ
    15 août 2018 - 16 h 21 min

    C’est tout le pays qui est devenu un scandale.
    Ould-Abbes a oublié de l’ajouter à son bilan.
    La chippa fait la loi en Algérie. Il faut une loi d’urgence: 100 ans de prison ferme pour les chippistes ( donneurs et accepteurs)

    25
    10
    KIKI
    15 août 2018 - 15 h 49 min

    Arabie saoudite : NEOM, le rêve à 500 milliards de dollars
    Algérie Boutfika et Compagnie le rêve à 1000 milliards de dollars

    20
    5
      Anonyme
      15 août 2018 - 18 h 06 min

      J’aurai plutôt dit : «le cauchemar à 1000 milliards de dollars».

      20
      4
    PREDATOR
    15 août 2018 - 15 h 49 min

    Mort aux corrompus, il faut dératiser cette vermine jusqu’au dernier

    30
    2
    Cheb Mami + Villa
    15 août 2018 - 15 h 48 min

    A qui appartenait la villa d’Alger a qui on avait offert à Mohamed Khelifati dit Cheb Mami après sa libération et qui l’a décidé ?

    38
    1
    Anonyme
    15 août 2018 - 15 h 26 min

    UN MINUSCULE ÉCHANTILLON DES SCANDALES A INSCRIRE A L’ACTIF DU BILAN D’OULD ABBES.

    24
    1
      Anonyme
      15 août 2018 - 18 h 11 min

      Réctificatif : «Bilan de fakhamatouhou bidouillé par Ould Abbès*».

      * Personnalité politique reconnue pour son grand art du pinochionisme.

      24
      1
    CHAOUI-BAHBOUH
    15 août 2018 - 15 h 17 min

    Cette maladie fait partie de nos gènes et elle est ancré au plus profond de nos veines elle fait partie de notre ADN, depuis nos A.P.C, AU PLUS HAUT SOMMET DU PAYS, la corruption est le leitmotive nationale malheur aux pauvres, pour un simple document à la plus grande demande cpmmunal se negocient par millions de Dinars, l’électrification drs rifains est jn droit les Presidents des APC, touchent entre 4 5 millions par foyer, l’autorisation de forage d’eau vaut 10 millions et malheur à celui qui ne trouve pas d’eau, où le debit est insignifiant, donc rebelote 10 millions, être sur une liste de demadeur de logemrnt, il faut cracher de 10 à 40 millions de centimes les barres montent comme aux sots de la perche, moralité malheur aux demunis dans ce pays des 4 mandats et le cauchemare continu sa route et le mal à gangrène tous les corrompus et les corriptibles, donc et Moralité l’arroseur arrosé, ne pleurez pas vos malheurs vous etes les artisant de votre comportemrnt et de vos semences, vous meritez ce que vous semez et demain dand vos tombes pourriez-vous corrompre le dernier jugement, je foute fortement, ….. l’habille ne fait le moine où le vrais Musulman, (e) !!!: Cordilement aux gens honnêtes, (e).

    25
    3
    Mokrane
    15 août 2018 - 15 h 06 min

    Le Wali de Béjaia doit faire autant notamment a Aokas ou des femmes divorcées résidentes a Paris ont falcifié des documents pour se faire passer comme des résidentes d’Aokas et se sont faites attribuer des logements sociaux au détriment des familles locales avec bien entendu la complicité de la Municipalité d’Aokas.

    26
    Anonyme
    15 août 2018 - 14 h 59 min

    scandale, vous avez dit scandale ??? mais y a que ça chez nous ,tout les quotidiens sont devenus des revus a scandales par la force des choses

    23
    2
    Felfel Har
    15 août 2018 - 14 h 22 min

    Shocking, n’est-ce pas? Que dire de ces Algériens qui exercent une activité plus que lucrative (puisqu’ils ne paient aucun impôt) dans le pays et qui soudoient aussi des fonctionnaires en France, en Espagne, au Qatar, au Liban, à Dubai pour y acquérir des biens immobiliers haut de gamme? Depuis 20 ans, on s’est amusé à laisser les germes de la corruption, de la prévarication, du vol, du détournement, prendre racine et proliférer et on s’étonne aujourd’hui de l’ampleur des dégats causés par ces fléaux. Ils ont gangréné tous le tissu social, top to bottom. Quelle hypocrisie!

    37
    2
      Justice
      15 août 2018 - 16 h 03 min

      Si nos chers dirigeants étaient vraiment de véritables maquisards, ils n’auraient jamais mener l’Algérie à la ruine. La corruption arrange tout le monde. Pourtant, les lois sont claires mais, la police et la justice sont aux ordres du pouvoir. La séparation des pouvoirs est une utopie en Algérie. Tant que des corrompus obtiendront des grades et des promotions et tant que les véritables incorruptibles de la justice et de la police algérienne seront encore marginalisés voire mis aux oubliettes car trop honnête, ça ne changera jamais….

      20
      1
    Abou Stroff
    15 août 2018 - 14 h 01 min

    « Révélation de deux graves scandales liés à l’immobilier à Alger et Annaba » titre L. S..
    qu’y a t il de grave dans le détournement de quelques appartements sociaux comparé aux détournements de villas (avec dépendance) appartenant à des institutions publiques (ministères, entre autres) et qui se sont métamorphosées (les villas, bien entendu) en propriétés privées de pontes, membres à la marabunta qui nous gouverne?
    PS: recherchez, messieurs les journalistes, les hurluberlus qui se sont appropriés les villas ayant servi d’ambassades à des pays aujourd’hui disparus, par exemple.

    30
    2
    MELLO
    15 août 2018 - 13 h 13 min

    A propos de logements, combien de logements a usage d’habitation , je dis bien habitation, sont occupés par des cabinets : médecins, avocats,huissiers, notaires, écrivains publics, traducteurs , bureaux conseils, etc…, pendant que des familles entières survivent dans des baraquements sans le moindre confort ???.

    27
    9
    MELLO
    15 août 2018 - 13 h 05 min

    Scandale, scandale des sages femmes, scandale du BAC, scandale des médecins, scandale de faux diplômes, scandale de l’autoroute, scandale khalifa, scandale de la police, scandale des patriotes, scandale des retraités de l’armee, scandale ….. Jusqu’au scandale des magistrats faussaires. Que reste t il de cette pauvre nation , que le scandale d’un Etat absent.

    42
    2
      Cheikh kebab
      15 août 2018 - 19 h 12 min

      Et on nous chante le 5 eme mandat,la continuité dans la nuitée. La dernière fois c’était la stabilité,maintenant c la continuité. Sidi said n’a pas encore rejoint la chorale,il est à Genève au BIT??

      10
      2
    Anonyme
    15 août 2018 - 12 h 29 min

    Pourquoi toute cette déliquescence depuis l indépendance ?
    Parce que les recrutements à tous les postes se sont fait et sont fait jusqu à aujourd’hui hui non pas par compétence mais par piston ou réseau ,
    Dans les hôpitaux et dès l indépendance,on a mis des anciens moudjahidines sans aucun diplôme ni expérience géraient des médecins ,le personnel médical et tous les services administratifs avec un aplomb terrible que personne ne devait remettre en cause car c était un ancien moudjahid même s il n était monté qu en Mars 1962,d où les résultats actuels.
    Dans les ministères,les entreprises,les APC c est la maarifa qui comptait ou l adhésion au FLN qui t offrait une carte donnant accès à tous les postes stratégiques,les jeunes cadres formés étaient relayés au postes subalternes,on faisait travailler les bureaux conseils étrangers pour palier aux insuffisances des chefs qui n étaient là que pour se servir..
    Le secteur de l enseignement a été le plus mal loti,les enseignants n avaient parfois même pas le bac mais ils connaissaient un Flen ou Flen…
    Cette accumulation de gestion désastreuse de l économie algérienne depuis l indépendance a permis tous les travers que l on ne découvre que ,par hasard aujourd’hui hui ,alors qu elle est connue de tous par les citoyens honnêtes depuis fort longtemps .
    Le FLN et ses satellites ont fait beaucoup de mal à l Algérie,difficile de démêler l écheveau car ces pratiques se sont enracinées ,sauf peut être avec une justice indépendante .

    28
    2
    Sprinkler
    15 août 2018 - 12 h 07 min

    « Scandale, scandale » … Oui…Mais dans ces pays où Loi, Justice et Ordre prévalent ! En Algérie, cette  » affaire  » devrait tout juste occuper la rubrique des faits divers…Tant de ces  » scandales », le pays foisonne ! La corruption, de par chez nous, plus qu’ailleurs, est une  » institution « , un  » principe  » commun à tous ceux qui n’ont d’autre projet pour leur pays que de le piller, de le ruiner…
    Les El Bouchi, les Khalifa et autres Ben Flen et Flena pullulent en Algérie… Commençons par ramasser nos  » déchets  » ménagers avant de faire la chasse aux  » ordures  » qui siphonnent les deniers publics !

    32
    1
      JUSTICE
      15 août 2018 - 15 h 51 min

      La décadence de l’État algérien a débuté avec l’arrivée au pouvoir des imposteurs de la révolution algérienne issus de l’armée des frontières, des planqués de la révolution. Les véritables maquisards pleurs chaque jours l’Algérie qu’ils ont défendus. La corruption est apparue depuis l’indépendance à nos jours. C’est le résultat de la politique mafieuse qui se base sur le système tribal du régionalisme et l’impunité à tous les niveaux. Pour finir, le retour des intégristes, de l’insécurité, de la médiocrité des politiciens et représentants de l’État va nous ramené directement à 10 ans en arrière et cela est voulu par nos gouvernements ainsi que ce peuple indiscipliné et aussi complice de la décadence de l’Algérie. Une grande pensée aux chahadas morts pour l’Algérie.

      18
      1
      JUSTICE
      15 août 2018 - 16 h 31 min

      C’est la décadence totale et le retour à tous les dérapages. Attention !

      12
    Gatt M'digouti
    15 août 2018 - 11 h 34 min

    Tous pourris ! Le bateau est percé de toute part ! Le radeau de la Méduse à la dérive au gré des desiderata des responsables à chaque niveau.
    L’esprit du tribalisme, du clanisme, du « ben3amisme », de la dechra, du douar, la corruption font foi et loi dans tous les domaines au mépris du bon sens et de l’équité et les conséquences négatives se répercutent sur la société.
    Pourquoi des millions d’Algériens ont voté pour le FIS et certains même ont pris les armes et le maquis ? Nous connaissons l’Algérien moyen, pas trop porté sur la religion, tolérant, généreux, mais la HOGRA à ciel ouvert, les passes droit flagrants, l’injustice criarde et outrageante, l’a poussé dans les bras du FIS.
    Ce n’était pas une adhésion à un programme, mais un cri de désespoir, un SOS, un appel au secours, un vote sanction et un rejet viscéral de la gouvernance.
    Apparemment la leçon n’a pas été bien apprise et l’histoire se répète.
    Que Dieu protège cette noble et sacrée Algérie, de tous les maux et que soient maudits ses ennemis de l’intérieur comme ceux de l’extérieur.

    35
    2
    Révélations
    15 août 2018 - 11 h 17 min

    Ces Walis et autres responsables sont aussi responsables de l’exclusion des veuves de chouhada des logements sociaux pour les attribuer à d’autres, en effet ces pauvres femmes sans protections sont exclues officiellement sous prétexte de leurs âge avancé malgré que leurs dossiers datent des années 70.
    En 2011 l’une d’elle qui vivait dans un bidonville à Alger, dans une cité qui s’appelait La Beaucheraye de l’APC Oued Koriche, a été mise dehors le jour du déménagement et sa baraque détruite pourtant inscrite sur la liste des demandeurs de logements et sa demande régulièrement renouvelée, le ministère des anciens moudjahidine, la Présidence étaient informés de son cas, elle est décédée quelque jours après suite à un AVC.
    La mère d’Ali la Pointe est morte hébergée chez des proches en 2014 à Miliana, son cas aussi était aussi connu de Bouteflika et même du responsable de son fils, Yacef Saadi, sa mort a été annoncée dans El Watan.
    Ce n’est que des exemples, Allah rahamhoume.

    40
    1
    m'digouti
    15 août 2018 - 10 h 04 min

    « …qui ont profité de la négligence des services concernés et y ont élu domicile depuis de longues années. »
    Pauvre Algérie ! On est jamais trahi que par les siens…
    Nous payons et continuerons à payer des décennies de laxisme , d’incompétences , de passe-droit , de corruption , d’absence de justice et de justiciables ( en dehors de la petite délinquance )…
    Existe-t-il un Hercule algérien pour nettoyer les écuries …?

    46
      Geronimo
      15 août 2018 - 10 h 29 min

      Non, il n’existe plus quelqu’un « pour nettoyer les écuries ». Boumédiène est mort en 1978, et il faudra peut être attendre un autre siècle pour que quelqu’un de sa stature nous soit envoyé par Dieu.

      25
      18
        Anonyme
        15 août 2018 - 15 h 02 min

        Boumedienne est la plaie profonde de l Algérie…avec sa milice sécuritaire il a bâillonné et tué tous les démocrates…
        Il a favorisé les frères musulmans d Egypte pour mieux contrer les idées des progressistes.
        Qui a construit la première université islamique à Constantine ? C est lui..
        Il a introduit le ver dans la pomme et on a payé et on paye jusqu à maintenant les conséquences….

        30
        13
          icialG
          16 août 2018 - 8 h 34 min

          que la vérité fasse surface

        Souk-Ahras
        15 août 2018 - 15 h 33 min

        Dieu n’y est pour rien là dedans. J’ose même dire q’uIL s’en fiche de tout ce qui nous arrive et j’en veux pour preuve que tout ce mal et cette hogra qu’endure le peuple algérien sont exécutées au vu et au su de tous en son nom. Dieu est réellement grand, clément, magnanime et puissant pour les prédateurs rentiers qui ont et continuent de massacrer l’Algérie et son peuple au nom de leurs seuls intérêts propres, IL est à leur service, IL nous ignore et ignore nos souffrances, Il nous embrigade de hordes islamistes ignares et obscurantistes.
        Mon Dieu à moi, quand je l’invoque, il me parle de travail, de savoir, de connaissance, de sciences, de progrès et de droiture. Ce Dieu là, c’est ma conscience, ma raison d’être.

        25
        8
        Genseric
        15 août 2018 - 18 h 13 min

        L’armée des frontière , c’est lui . Sans commentaire !

        9
        1
    Brahms
    15 août 2018 - 9 h 51 min

    Gratuit, je n’en voudrais pas de logements AADL. Que faire dans une cité dortoir ? Dans moins de 10 ans ces cités deviendront des repaires de délinquants avec des trafics en tous genres. Ensuite ces appartements seront invendables à cause de la délinquance, du défaut de maintenance, du bruit, des ordures ménagères non ramassées, des odeurs nauséabondes, des cambriolages, absence d’eau courante H24. Non merci, gardez vos appartements car vous êtes déjà « un scandale » par vos gestions calamiteuses.

    46
    3
    Vangelis
    15 août 2018 - 9 h 10 min

    Faiblesse de l’État = bureaucratie, corruption, passes-droit et piston.

    Le citoyen lambda voit passer le train et entend les foireuses promesses de nettoyage de cette écurie d’Augias.

    31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.