Un journal britannique explique pourquoi Bouteflika brigue un 5e mandat

Présidentielle président
Abdelaziz Bouteflika. PPAgency

Par Hani Abdi – Dans un article consacré à la présidentielle algérienne sous le titre «Le président Bouteflika mal en point : l’Algérie à la recherche d’un successeur», le journal britannique The Economist affirme que «l’élite au pouvoir n’arrive pas à s’entendre sur celui qui devrait remplacer le vieux président Bouteflika». Le journal britannique influent revient sur le président Bouteflika et son état de santé, le comparant à un «guépard du Sahara», en raison de «ses très rares apparitions publiques depuis un AVC qui l’a terrassé en 2013». The Economist souligne que le chef de l’Etat «qui se déplace en fauteuil roulant» pourrait rester encore au pouvoir en raison de ce désaccord sur le nom du successeur.

«Le président Bouteflika, qui est au pouvoir depuis 1999, va probablement faire un cinquième mandat en avril prochain», assure The Economist selon lequel «la réélection du chef de l’Etat algérien arrange les hommes d’affaires, les généraux et les politiciens, connus comme [formant] le pouvoir qui gouverne l’Algérie». Le média britannique estime dans le même contexte que le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd-Salah, «est favorable à la réélection du président Bouteflika pour un cinquième mandat». Il poursuit en affirmant que Gaïd-Salah «est derrière le limogeage de plusieurs hauts gradés de l’armée et l’éviction du président de l’APN, Saïd Bouhadja».

Pour ce média, le président Bouteflika a été maintenu au pouvoir malgré sa maladie «à cause de l’absence de consensus sur le successeur», en notant qu’«habituellement, ces désaccords sont gardés secrets». Ce qui n’est pas le cas cette fois-ci où certains milieux au pouvoir se posent la question en public sur l’avenir du président. Le journal britannique cite l’appel du général à la retraite Ali Ghediri à l’armée d’intervenir et celui de l’ancien Premier ministre Mouloud Hamrouche pour une sortie de crise concertée.

Enfin, pour The Economist, qui affirme que les Algériens «n’auront pas leur mot à dire sur celui qui va les gouverner», les élections en Algérie «ne sont ni libres ni justes».

H. A.

Comment (91)

    Anonyme
    20 janvier 2019 - 15 h 17 min

    L’Algérie n’a plus rien à donner aux Algériens.
    Qu’il aille se reposer chez sa famille.
    Sa famille n’a pas le droit de gérer l’Algérie. L’Algérie n’est pas un bien immobilier à hériter.

    7
    3
    Anonyme
    20 janvier 2019 - 14 h 48 min

    Les anglo saxons, en pragmatiques, et rusés, cherchent leurs interets économiques, en Algérie pétrolière
    (Exxon-Mobil, B.P, Royal Dutch Shell ) le pétrole, le gaz, le gaz de schiste ceux qui comptent pour eux
    Le peuple marginalisé, sous représenté, cherchant à tout prix, la paix, et la stabilité, réconfortant, ainsi,
    La démarche, et la vision du système bureaucratique, et rentier
    Ainsi, le peuple ne compte pas beaucoup, et ne fait pas beaucoup de poids,
    Comme son opposition amatrice, opportuniste, désunie, sans projet, et sans stratégie
    Chez les « Think Tank » anglosaxons, les dirigeants, et les responsables occidentaux
    Qui cherchent, en priorité, à fructifier leurs affaires, en Algérie
    Pour les Occidentaux, l’Algérie est un pays stable, sans grands problèmes,
    Par rapport à la Libye,…..des seigneurs de guerre, affairistes

    2
    3
    Rachid Zani
    20 janvier 2019 - 10 h 21 min

    Après les américains, les anglais, décidément les deux font la paire. C’est du vent et encore du vent. Les anglais sont les rois du découpage du monde; Ils ont divisé une grande partie de la planète pour leur seul avantage, instituant la langue dans tous ces pays « visités »(commonwealth) et aujourd’hui encore, ils continuent leur travail de sape en y allant de ces manigances en tous genres. Napoléon , puis Hitler le savaient et se sont cassés les dents : résultat : on a l’anglais à toutes les sauces un peu partout dans le monde.

    Ben sûr que les gouvernants algériens ont quelques cadavres à leur actif depuis leur prise du pouvoir en 1962 mais comment aurait-il fallu faire autrement? Le peuple algérien pas encore mature, aurait vraisemblablement fait des dégâts bien plus considérables s’il avait eu le pouvoir tout de suite. Il aurait peut-être ou pas, vendu les clefs de la nation a quelques pilleurs malintentionnés qui auraient martyrisé le peuple encore plus durement. Qui saura nous le dire ?
    Tout pays qui sort d’une crise comme celle qu’a vécu l’Algérie, aura son lot de casseroles a traîné avant qu’il ne devienne fort et complètement sevré des liesses qui l’ont maintenues dans l’allégresse. C’est un peu comme avec la jeunesse, au début on se croit fort, on fait la fête, on boit quelque fois mais après, quand l’âge arrive et que le corps ne s’y prête plus, on se range des voitures et on devient plus raisonnable.

    Patience et longueur de temps disait La Fontaine, font plus que rage ni que force.

    4
    17
    A3ZRINE
    20 janvier 2019 - 9 h 43 min

    Si les élections ne sont ni libre ni juste, pourquoi aller voter?
    Les dés sont pipés et le résultat connu d’avance.

    12
    4
    Anonyme
    20 janvier 2019 - 5 h 57 min

    Mon Dieu après la décennie noir la terrorisme physique vient le terrorisme moral décidément ils veulent détruire cette nation coûté q coute le malheur dans tt ca c ce ouyahia qui défend le bilan ….

    10
    5
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 23 h 42 min

    Je voudrais juste apporter une petite précision concernant « les élections en Algérie «ne sont ni libres ni justes »….: Les élections ne sont ni libres ni justes partout dans le monde et encore moins dans les soi-disant puissances mondiales…! Si vous voulez qu’on vous donne des exemples, ce sera fait! Par exemple, on sait qui désigne les présidents en USA, la France, la Grande Bretagne, ladite israël…etc..!

    8
    14
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 19 h 42 min

    Malheureusement la Division entre algériens n’aide pas à sortir de la crise profonde des institutions,
    Et de l’économie, et fait le bonheur des clans affairistes, mafieux du système, unis pour saigner
    Et vider le pays de ses ressources, de ses richesses, et de ses réserves en devises
    (Hémorragies: évasions fiscales, fraudes,fuites de capitaux, importations de tout, sans limites,trafics,…..)
    La Division du peuple, ses élites nationalistes, et son opposition très fragile qui s’entre déchirent inutilement,
    Fait la force du système uni bureaucratique rentier, affairiste, marchand, des importations, et des services

    18
    3
    God Bless Algeria
    19 janvier 2019 - 19 h 26 min

    Réponse à ce journaliste britannique: Non, monsieur, l’Algérie ne sera jamais, et au grand jamais une monarchie. Vous le souhaitez ardemment parce que cela servirait vos intérêts britanniques,n’est ce pas?
    Sachez que près de 42 millions d’Algériens, aspirent à l’édification d’une 2eme république.
    Donc à l’unisson, le peuple vous répond haut et fort: Vive la république algérienne,même s’il reste beaucoup à construire, et à faire en matière de démocratie. Chacun de nous apportera sa petite pierre.

    30
    43
    abdallah
    19 janvier 2019 - 18 h 15 min

    benchukh bravo depuis qyand les anglais nous veulent du bien

    23
    27
    Le Cauchemar
    19 janvier 2019 - 17 h 17 min

    Les banques algériennes sont en manque de liquidité: même Sontrach est touchée. Les zautorités n’ont en rien à cirer,pourvu qu’ils sortent la zorna et le galal pour avril prochain, quitte à surutiliser la planche à billets déjà fortement usagée. Comme si ce 5eme était porteur de miracles. Un cauchemar.

    46
    10
    Felfel Har
    19 janvier 2019 - 16 h 54 min

    Quand le valeureux peuple algerien pouvait rugir et agir, il a reussi la prouesse et l’exploit de botter le train de la France, pour arracher son independance. Maintenant qu’il n’arrive meme pas a miauler, Bouteflika sablera le champagne au lendemain des elections et il annoncera sa candidature pour un 6 eme mandat, si Allah le maintient encore en vie. Pourquoi doit-il s’arreter quand rien, ni personne ne lui fait obstacle?
    Et pourtant le nombre de citoyens qui sont contre lui sont plus nombreux que ceux qui sont pour lui; Il est vrai que ces derniers sont plus actifs que les premiers. Ettass, Ettass, mazel el hal!!!!!

    32
    12
    À Qui La Faute?
    19 janvier 2019 - 16 h 50 min

    La constitution et la défense des droits républicains ont été sciemment confié à 3 vieux « sages » du HCC ( Haut Conseil Constitutionnel) de la nation.
    Le hic c’est que le 1er est aveugle, le second muet,et le 3eme aveugle. D’où ce silence assourdissant, et cet épais brouillard autour des élections,malgré la clarté aveuglante des lois qui régissent la loi électorale.
    Conclusion : Toutes les opportunités sont ouvertes aux spéculations les plus folles. À qui la faute?
    Et le peuple dans ce charivari savamment orchestré?

    23
    5
    Alatriste
    19 janvier 2019 - 16 h 26 min

    M. Bouteflika a déclaré ouvertement dès son premier mandat qu’il souhaitait finir ses jours au palais d’El-Mouradia. Ses intentions étaient pourtant limpides et claires comme de l’eau de roche, mais ils s’en trouvent ici et là qui font minent de l’ignorer ou de l’avoir oublié. Dès sa prise de fonction M. Bouteflika a œuvré à faire le vide autour de lui en instaurant le culte de la personnalité comme modèle de gouvernance. En convoitant «la présidence à vie», il s’est assuré durant son règne qu’aucune personnalité de stature présidentielle ne puisse s’imposer sur la scène politique nationale. Mais cette politique fondée sur le culte extrême de la personnalité provoque inéluctablement des dégâts collatéraux, car elle conduit à décimer la pépinière de la république sensée incuber de potentiels successeurs à la magistrature suprême. Les autocrates sont moins enclin à préparer leur succession que les Rois.

    25
    3
      Anonyme
      20 janvier 2019 - 0 h 25 min

      «M. Bouteflika a déclaré ouvertement dès son premier mandat qu’il souhaitait finir ses jours au palais d’El-Mouradia».
      —————————————
      Alors, plus vite il les finira, mieux l’Algérie se portera.

      12
      1
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 16 h 20 min

    Malheureusement, la conclusion de l’article ci-dessus est on ne peut plus claire et juste.
    Par ailleurs, je suis prêt à gager une mensualité de ma misérable pension de retraité que si un 5ème mandat pour Fakhamatouhoum wa hachiyatouhou il y’a, la première victime qui sautera (sic) serait nul autre que Gaïd Salah qui soutient, de tout son poids, un énième mandat, de surcroit illégal au vu de la Constitution, pour les Bouteflika.
    Et qui vivra verra !

    20
    5
    LES FORCES DE L'RAGENT "sale"
    19 janvier 2019 - 16 h 09 min

    Pour ceux qui se demandent encore sur « qui gouverne… » , la réponse est simple :
    ceux qui veulent à tout prix garder un tél ou un tél au « pouvoir » sont ceux qui gouvernent réellement ; et qui de mieux pour jouer ce rôle de vrai décideur, autre que les  » élites de l’argent sale  » ?

    33
    2
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 16 h 26 min

      Je suis peut-être «vieux jeu», mais je reste convaincu que cet argent, indûment volé aux algériens, fera leurs plus grands malheurs ici-bas, en attendant…

      27
      2
    Rayes Al Bahriya
    19 janvier 2019 - 15 h 55 min

    L’appel que je lance , que j’adresse au président de la république Bouteflika , de saisir cette opportunité de faire de son destin un grand rendez vous de l’histoire, de se retirer honorablement par egard à son impotence physique, de devenir notre éternel Jugurtha des temps modernes, et de faire de son peuple chéri un grand peuple et une grande nation toujours présente aux moments les plus urgents de son histoire, un peuple digne et fier quand il est écouté et respecté.
    Mes respects les plus sincères au président.
    Tahya Al DJAZAIR

    16
    29
      Thebest
      19 janvier 2019 - 16 h 02 min

      Vive Bouteflika et c’est au peuple de choisir et les algériens ne font pas dupes ! On a pas besoin de vos conseils et des conseils venimeux des marocains qui se font passer pour des algériens ici, et ils sont très nombreux

      13
      60
        Anonyme
        19 janvier 2019 - 16 h 40 min

        Vive l’ALGÉRIE libre, républicaine, indépendante et démocratique. Les autres, tous les autres, ne sont et ne seront que de simples hommes de passage qui seront jugés par l’Histoire.

        26
        4
        anonyme
        19 janvier 2019 - 18 h 18 min

        un chiatte restera un chiatte a vie et vive le peuple algerien

        22
        4
        soleil
        20 janvier 2019 - 7 h 34 min

        bon commençons par le début,a quoi sert un président,il gouverne,mais il est aider par ses conseillers,ensuite il transmet les orientations aux premiers,ministre,qui les mets en applications,voila le rôle d un président,nous savons tous qu il est malade,mais si ceux qui sont a ses cotés,sont des patriotes,et soucieux de leur pay et non de la valise remplie d argent,et si le peuple décide de voter pour lui en ayant connaissance de cela ou est le problème,nous somme en démocratie,pour moi le président est déjà rentré dans l histoire,il a sillonné de nombre pay pour le sortir de la,concorde civil,remboursement de la dette,quand il est arriver le pay était ruiner,les usines fermer,et tous s acheter al extérieur,regarder les pay dit démocratie,il ne gouverne plus,depuis des lustres,l Europe,est gouverner par une oligarchie,saviez vous qu il existe une assemblée aux seins du parlement européen uniquement juif sionistes qui est la fait des loi qui seront voter par le parlement,bien sur eux il dise que sait simplement pour les aider,pire que aipac,et les président européen sont la uniquement pour mettre en applications les loi européen,sait pourquoi nous assistons aux réveille des peuples européen,même les yankee leur président dit quelque chose il est contredit par un ministre ou ses ordres ne sont même pas remonter,

        Anonyme
        20 janvier 2019 - 12 h 58 min

        Thebest
        19 janvier 2019 – 16 h 02 min

        Il n’y a ni marocains ni sidi zekri
        votre heure est venue apres pus de 20 années de corruption, de rapine et de ben amisme en plus d’avoir plus grave dépravé la société
        OUST
        PLACE AUX MAINS PROPRES

        4
        1
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 16 h 11 min

      Ta brosse ,brosse mieux que celle de Ould Abbas.

      24
      6
    Thebest
    19 janvier 2019 - 15 h 50 min

    Le cauchemar de la France et du Maroc ! Et a ceux qui disent qu’il n’y a pas de démocratie, ils n’ont qu’à voir leur pays le Maroc. Je vais beaucoup à l’intérieur du pays et le peuple est à 100% avec Bouteflika. Je suis tout à fait d’accord avec la candidature de Bouteflika et j’aimerais bien qu’il mette chakib khelil premier ministre , pour en finir avec le sous développement (du fait de ses compétences hors normes) et pour en finir avec la colonisation du Maroc au Sahara occidental. J’ai du mal à avaler le coup de poignard dans le dos de l’Algérie de moghirini, de la France et de l’Europe. Avec chakib khelil, croyez moi ils vont venir en courant comme des chiens hacha l’moumnine.

    10
    58
      anonyme
      19 janvier 2019 - 16 h 13 min

      @Thebest
      19 janvier 2019 – 15 h 50 min

      et toi comme conseiller et la boucle sera bouclée

      29
      3
    La Viriti
    19 janvier 2019 - 15 h 43 min

    Bouteflika est conscient du mal qu’il a fait et qu’il fait à l’Algérie. C’est pour cela qu’il est entouré de personnes qui ne veulent pas de bien à l’Algerie. Conscient du mal qu’il fait, il veut rester au pouvoir jusqu’à sa mort, pour lui c’est sa thérapie après sa longue traversée du désert, pendant laquelle il avait jurer et ruminer cette vengeance, qui nous tombe dessus depuis 1999… Si le baril n’était pas à 140 dollars dans les années 2000, il serait parti depuis longtemps. Là il veut terminer son travail, pas celui au service des algériens.

    Il a rêvé de mettre en place une monarchie avec sa fratrie, mais le peuple algérien n’a pas cette culture ( hormis les larbins naturalisés qui ont envahis les rouages de l’état algérien depuis 1999 au point même de s’en vanter publiquement et de manière grossière pendant les années 2000 en pratiquant une dépense tribale sans commune mesure dans notre histoire-cf le ligne LGV à 5 milliards d euros reliant tlemcen à oran…)

    Je rend hommage aux femmes et aux hommes qui depuis des années se sont élevés avec courage et dignité contre le règne des bouteflika. Le petit frère pensait que le peuple allait s’endormir avec des logements lsp ce piètre qualité..

    Vive la République Algérienne et ses authentiques enfants qui ont depuis toujours des liens affectifs avec le pays. NOn à la marocanisation de notre pays et de ses institutions…Soyez vigilants avec les marocains naturalisés qui voudraient prendre notre destin en leurs sales mains

    31
    10
    Mosksodz
    19 janvier 2019 - 15 h 08 min

    Voilá tout est dit:  » les Algériens «n’auront pas leur mot à dire sur celui qui va les gouverner», les élections en Algérie «ne sont ni libres ni justes». » On est devenu la risée planétaire.
    The Economist n´est qu´un petit échantillon, partout dans le monde, c´est la même ligne éditoriale, pareil en Afrique… la risée planétaire!!!

    48
    11
      TARZAN
      19 janvier 2019 - 16 h 37 min

      c »est quoi la liberté pour toi? où tu répètes juste des clichés sans aucun sens? pourquoi bouteflika ne t’a pas ramené la dignité? rappelle toi ce que tu étais avant 1998, une sous race pour la france et le monde. tout le monde t’écrasait. avec bouteflika tout le monde respecte l’algérie et notre diplomatie qui revient en force. tu ne veux pas de bouteflika, alors juste par curiosité c’est qui ton candidat avec les guignoles qu’on a, à part chakib khelil dont la compétence et ses relations très poussées avec l’administration trump dérangent les hizb frennssa à cause du polisario qui aura son indépendance très rapidement grace aux américains et je te rappelle que les russes soutiennent la marocanité du sahara, et l’algérie se développera aussi vite comme la corée du sud qui a suivi le modèle américain . répond moi, c’est quoi ta vision de l’algérie de demain qui est déjçà entre les mains des hizb frenssa qui te manipulent?

      7
      35
      Mosksodz
      19 janvier 2019 - 17 h 27 min

      @tarzan, si tu veux défendre Bouteflika et son FLN, il faut d´abord défendre son bilan (pour être objectif), or son bilan est catastrophique, (…) dilapidé toutes les réserves du pétrole et gaz, du présent et même des générations á venir. Bouteflika a dépensé des milliards de dollars, sans que l’on ait réduit ne fût-ce que d’un pour cent, la dépendance aux hydrocarbures, qui représente toujours 98 % de recettes, ni édifier une industrie moderne et pas de stratégie á long terme pour l´agriculture. Depuis 1962 et malgré le gaz et le pétrole malheureusement avec ce potentiel énorme, le bilan est trés médiocre…l´algerie ne fait que tourner en rond, on ne peut même pas organiser une coupe d´Afrique!!!
      Pour l´indépendance du polisario, ni l´UE ni les USA ne voudront d´un polisario indépendant pour des raisons multiples (sécuritaire, stratégique, économique) au contraire les européens veulent un Maroc fort qui va les protéger, un rempart contre l´immigraration, terrorisme, contre l´insecurité qui peuvent venir de la rive sud méditerranéenne surtout avec un Sahel trés instable.

      24
      7
      Iwen
      21 janvier 2019 - 11 h 11 min

      //… .Mosksodz
      19 janvier 2019 – 15 h 08 min … .//

      Les élections, dans le monde entier, ne sont jamais « libre ». Celui qui veut être élu, devra montrer patte blanche et faire preuve de soumission au groupe de penseurs et autres économistes .. .Etc!

      Je suis assez surpris, toi que je lis souvent, de lire, cette fois-ci un commentaire ou tu sembles dire que les élections sont, en Algérie (uniquement, semble t-il) ne sont ni juste ni libre !

      Moi qui m’intéresse aux représentation politiques (même si je ne suis pas un spécialiste) j’ai toujours constaté, après coup que les candidats choisi, avaient étés
      choisi par intérêts du pays, et que les petits candidats, non médiatisés ne se sont jamais vu attribuer le siege suprême, penser le contraire, c’est vraiment sur estimer les autres nations, qui nous prouvent, sans cesse leurs haine et leurs mépris et sans oublier leurs incompétences dans la gestion de leurs pays !

      Je ne te ferai pas l’injure de te donner des exemples, car je pense que tu as accès, tout autant que moi aux médiats, aussi bien par le biais d’internet que télé et journaux !

      Aucun peuple ne cherche une jeune et belle gueule pour trôner à la place d’un requin politique, rompu à tout les vices relationnels que l’on pourrait tendre à ce candidat, une fois président !

    jughurta
    19 janvier 2019 - 14 h 35 min

    Notre pays n’ aura de salut uniquement une fois débarassé de la main mise des rotshilds sur la banque d’ Algérie, il n’ y a que l’ iran qui n’ est pas sous leur contrôle et vraiment nasta3raf bihom de ce côté là. Débarrassez ous d’ eux et de ceux qui les ont accepté chez nous et notre pays rayonnera inshallah. Ca va être dur et long mais il faut s’ y préparer dès maintenant.

    34
    15
    Rayés Al Bahriya
    19 janvier 2019 - 14 h 11 min

    Winston Churchill avait été battu aux élections en 1946 , une année après la libération de la Grande Bretagne , et de sa sortie de l’un des pires conflits de l’histoire militaire contre le nazisme hitlerien ….
    Plusieurs AVC , planté sur son fauteuil mobile , l’a papa mobile , il a été remercié par son peuple .
    Chez nous , le papa mobile est orphelin du peuple, qui ne recèle plus d’homme politique de valeur…..

    30
    3
      SIS
      19 janvier 2019 - 18 h 03 min

      Vous comparez l’incomparable,Mr Churchill est un Héro,et un grand Leader né;mais les notre sont champions toutes catégorie de la magouilles et les affaires louches

      15
      1
    1commentaire
    19 janvier 2019 - 13 h 16 min

    L’avenir de l’Algérie et entre les mains du peuple qui doit se manifester

    40
    5
    ZOU !
    19 janvier 2019 - 13 h 03 min

    Tous les gens qui veulent déstabiliser leur pays trouvent asile et assistance en UK, FR, UE…Pays qui ne respectent pas les droits de l’homme et qui s’autorisent à l’ingérence par leur puissance arrogante et des bleds collabos protégés.

    18
    39
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 14 h 20 min

      Est ce l’ occident qui a siphonne’ les centaines de milliards €? qui a mis à feu et à sang le pays? Qui a vidé les caisses?!

      40
      6
        Algerien et patriote
        19 janvier 2019 - 16 h 48 min

        Non c’est pas l’occident ! C’est la vache qui fait que broutter et qui ne produit rien

        11
        2
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 12 h 54 min

    seule une greve générale nous sauvera
    BOYCOTTEZ CE MASSACRE

    47
    10
    Pullitzer
    19 janvier 2019 - 12 h 52 min

    Pourquoi aucun journal algérien ne nous explique quoi que ce soit sur notre situation.Au contraire la plupart de nos valeureux journaux sont là à guetter sur internet le moindre article sur l’Algérie pour nous le rapporter avec plein de guillemets et de conditionnels, prudence oblige…

    35
    3
    Antisioniste
    19 janvier 2019 - 12 h 23 min

    Les seuls mots qu’on peut dire c’est ceux qu’on dit ici sur AP entre nous, quant aux élections ou autre, la devise qui nous est imposé est cause toujours tu nous intéresse..

    23
    4
      Antiarabiste
      19 janvier 2019 - 13 h 07 min

      Vos vieilles querelles arabistes contre vos cousins sionistes servent juste à maintenir la caste là où elle est: sur les épaules du peuple meurtri

      29
      16
        larbi
        19 janvier 2019 - 14 h 17 min

        @Antiarabiste
        19 janvier 2019 – 13 h 07 min

        ils sont nombreux ceux de ta tribu au pouvoir; tu ne vas pas le nier au lieu d’éjecter ton venin sur autrui
        Tu fais pitié

        14
        19
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 15 h 41 min

          Ceux que tu crois être de ma tribu son vos agents. La kabyle n’ a jamais élu personne, c’ est en 63 que nous avions dénoncé le régime. boumediene a fait recours aux fonctionnaires kabyles pour singer une représentation politique manquée. Nuancer en politique le sens des mots. En 2001 nous avions mis cela noir sur blanc, en faisant voter une charte politique culturelle claire où il était dit: non à l’ arabisation et l’arabislamisme!

          17
          9
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 15 h 43 min

          Ta pitié tu te la garde. Plutôt reprends ton strabisme imposé par les armes!

          10
          4
        larbi
        19 janvier 2019 - 17 h 32 min

        Antiarabiste
        19 janvier 2019 – 13 h 07 min
        Vos vieilles querelles arabistes contre vos cousins sionistes servent juste à maintenir la caste là où elle est: sur les épaules du peuple meurtri

        C’est ceux de ton espece qui sont pres de se jeter dans les bras de Sion pour un clin d’oeil racoleur
        vas aboyer ailleurs si tu as la rage

        5
        8
    Bouzorane
    19 janvier 2019 - 11 h 57 min

    Tiens, tiens, je trouve que «guépards du Sahara» serait un très joli nom pour notre équipe de foot, en remplacement du ridicule et insignifiant «fennecs»!!
    L’heure des grandes transitions a donc sonné :
    – transition sportive : «guépard du Sahara» au lieu de «fennecs»
    – transition générationnelle : on veut des dirigeants de moins de 50 ans. Les vieillards, dégagez!
    – transition idéologique : toutes les idéologies actuelles sont à jeter à la poubelle : indépendantisme (pseudo-nationaliste) hérité de la guerre de libération, toujours présent malgré que nous ne soyons plus colonisés. Nous sommes indépendants depuis 60 ans, donc l’indépendantisme FLNiste n’a plus aucune raison d’être. De même, l’internationalisme, quelque soit sa variante, doit être rejeté : ni arabo-islamiste, ni nord-africanisme, ni ni..Nous devons opter pour un Ultra-Nationalisme Algérien et Algérianiste. Seule l’Algérie compte. Seule l’Algérie existe. Les seuls alliés de l’Algérie sont son peuple et son armée.

    37
    3
    A partir d'Alger ?
    19 janvier 2019 - 11 h 43 min

    @ Citoyen Karim – 11 h 10 min , ya si AIT AISSA Karim pardon mais je n’ai pas compris grand chose à ton « message » !! Est-ce que tu peux m’expliciter, à partir d’Alger où tu es comme tu le prétends, un peu plus ta pensée??

    4
    6
    Tarass Boulba
    19 janvier 2019 - 11 h 21 min

    Au nom de quoi et de qui , et au nom de quelle raison que parce que l’oligarchie n’a pas trouvé le successeur à Bouteflika alors on le reconduit encore pour un mandat alors qu’il n’est plus autonome, même pour faire les choses les plus simples et naturelles à la maison ? C’est une honte, une insulte et un affront à l’Algérie et son peuple ! Si vraiment cette oligarchie ne trouve plus personne de valide dans ses rangs à proposer et en qui elle peut faire confiance, je crois que notre pays est en très grand danger. La puissance énorme acquise par chacun des différents clans ne permet plus aucune concession. Cette mésentente va se répercuter gravement sur la paix sociale et la paix civile dans les prochaines années !

    Si l’oligarchie pense qu’elle va s’en sortir avec un tel mépris envers le peuple, elle fait un très mauvais calcul. Finalement, les prévisions de Carnegie Endowment for International Peace, présidé par un ancien des services secrets américain, William Burns, qui prévoit une nouvelle phase d’agitation sociale en Algérie durant l’année 2019 n’a pas tord du tout ! Les américains sont au parfum de tout ce qui se passe au sommet du pouvoir. Cette institution parle par prudence « d’agitation sociale » mais en faite il s’agira d’une dégradation du climat politique, d’une instabilité politique permanente avec des conséquences considérables sur l’économie du pays et la paix civile ! Si Bouteflika est reconduit, je ne donne pas cher de du sort de l’Algérie !

    48
    6
    Bamar
    19 janvier 2019 - 11 h 11 min

    Encore de l argents gaspiller pour rien

    28
    4
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 13 h 28 min

      l argent gaspillé n est pas perdu pour tout le monde

      11
      2
    Citoyen Karim
    19 janvier 2019 - 11 h 10 min

    « Le peuple est la source de tout pouvoir.
    La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple.
    Le pouvoir constituant appartient au peuple.
    Le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire des institutions qu’IL SE DONNE.
    Le Président de la République, Chef de l’Etat, est garant de la Constitution. Il s’adresse DIRECTEMENT à la Nation. »

    Nous avons des Patriotes actifs au sein du ministère de la Défense nationale, Haut commandement et structures externes particulièrement à la Gendarmerie nationale, disposés à rallier le Peuple avec détermination, dévouement et abnégation. J’assume pleinement, depuis Alger, la responsabilité de mes affirmations ;

    Nous avons, aussi, des Patriotes au ministère de l’Intérieur et ses structures externes, particulièrement à la DGSN, prêts à répondre présent à l’appel de la Patrie ;

    Des Algériennes et des Algériens au ministère de la Justice, sans que j’oublie à la Douane algérienne ;

    Je ne parle que de ce que je sais de façon formelle, je ne doute pas qu’il puisse y avoir des hommes et des femmes dans d’autres institutions et administrations qui ont l’Algérie tel un bonheur en souffrance dans leurs tripes. Si ce que je dis n’est pas vrai, la mafia algérienne, en nombre de plus en plus epsilon, ne me ferait pas de cadeau…

    Aux compatriotes depuis là où ils se trouvent, pour l’instant, nous devons juste attendre. Le temps est notre fidèle allié.

    AIT AISSA Karim

    27
    7
      Tout
      19 janvier 2019 - 12 h 21 min

      Tout ce beau monde qui feint de ne rien voir, ne peut être l’ alternative. Cela fait trop longtemps que le silence duré pour ne pas être une complicité. Après avoir servi la dictature militaire l’ administration revendique encore le pouvoir

      12
      1
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 11 h 06 min

    Ce que dit ce journal est connu de tous les algériens maintenant est ce qu on va laisser l armée et Gaid Salah décider pour nous
    c est une autre histoire ??
    Si ces gens veulent se protéger en mettant Bouteflika ils se trompent….le peuple va éclater un jour ou l autre et les écraser….
    Des hommes et femmes compétentes il y en a ,alors que ces décideurs de l ombre soient raisonnables et sauvent notre cher pays…
    Y en a marre de la dictature qui nous gère depuis 1962!!!

    36
    4
    anonyma
    19 janvier 2019 - 11 h 03 min

    on va vraiment devenir la risée du monde une fois encore et ça sans que la marabunta s’en soucis quel honte

    33
    5
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 13 h 10 min

      Même Erdogan est élu démocratiquement!!!!
      La dictature n’ a jamais eu de confiance en le peuple, elle a toujours surfé dessus pour le soudoyer.

      16
      5
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 10 h 57 min

    moi j’ai déjà sorti mes armes, je vais les envoyer en allemagne ou chez leurs amis aussi corrompus qu’eux les Francais

    12
    7
    anonyme
    19 janvier 2019 - 10 h 50 min

    les marocains ils vont bien se foutre de notre gueule si il y’a un cinquiéme mandat

    39
    8
      Algeriens et patriote
      19 janvier 2019 - 17 h 08 min

      T sur que tu n’est pas marocain toi même! Se foutre de notre gueule tu dis et ben je te conseille d’aller regarder sur internet la photo de leur roitelet habiller en pantacour et debardeur avec dessin de feuille de cannabis vraiment trop la classe digne d’un grand chef d’etat. Ils sont rhabiller pour toujours…

      3
      5
    Fay9ine
    19 janvier 2019 - 10 h 26 min

    Il faut sécuriser l’argent volé dans les caisses
    Il faut pérenniser les revenus monstrueux
    Il faut garder le train de vie intact de ces messieurs « respectueux »

    Et pour tout ça il n’y a pas mieux qu’un président handicapé et un homme debout dans ses bottes comme Si Lgaïd Salah

    31
    5
    Pig pong
    19 janvier 2019 - 10 h 26 min

    Et on continue de parler d’indépendance. Le peuple Algerien n’a jamais était indépendant et on a rien a envier à la Corée du Nord…

    35
    8
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 10 h 59 min

      La Corée du nord a des missiles balistiques porteuses d’ogives nucléaires, pas des mosquées balistiques porteuses de dou3a al istis9a.

      46
      16
        Tew
        19 janvier 2019 - 11 h 46 min

        Quelle relation avec une maison de Dieu, dou3a et tes enfantillages qui n’amusent personne

        9
        22
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 12 h 29 min

           » une maison de Dieu » Comme si Dieu ne lui suffisait pas les milliards de galaxies dans le cosmos pour venir habiter ta lamentable mosquée sur terre qui n’est qu’un grain de poussière dans le cosmos.

          26
          5
          @teu
          19 janvier 2019 - 13 h 13 min

          Si dieu serait islamique et son lot de dictatures sanguinaires alors vivement le diable.

          18
          6
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 13 h 59 min

          Au moins le Diable ne dit pas « Celui qui ne croit pas en moi tuez le ! »

          16
          4
        Algerien et patriote
        19 janvier 2019 - 17 h 20 min

        La corée du nord a surtout un peuple qui ce retrousse les manches et pas des mecs qui levent le rideau a midi et qui met une chaise en plastique sur le trottoire

        7
        1
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 20 h 20 min

          Quelqu’un qui va 5 fois par jour à la mosquée ne saura jamais c’est quoi le travail dans le sens noble du terme.

          6
          3
    la verité
    19 janvier 2019 - 10 h 16 min

    L’homme intègre,honnête et patriote qui a voulu sauver ce pays de la mafia et de son monstre avec lequel elle menace le peuple a été lâchement assassiné six mois après sa venue par cette mafia qui a peur pour son avenir et ses intérêts.Aujourd’hui cette mafia , son réseaux d’opportunistes délinquants et l’ancienne puissance coloniale trouvent bien leurs comptes avec un homme invalide qui ne gouverne pas et qui sert de façade indigne des sacrifices du peuple pour l’indépendance de ce pays.même les régimes des républiques appelées bananières n’ont pas osé faire subir cette humiliation à leurs peuples. si la candidature pour un 5eme mandat s’avère réelle et connaissant le recours habituel à la fraude et l incapacité des candidats à contrôler les élections , les Algériennes et Algériens doivent s’entendre pour :
    – aucun candidat respectable et patriote pour cette mascarade ;
    – gréve générale et aucun citoyen patriote ne se présente aux urnes de la trahison et de la honte.
    – faisons démasquer encore une fois de plus la mafia sauvage et méprisante qui ne se soucie que de ses intérêts au détriment de l’avenir et de la dignité de tout un peuple qui dans le passé a fait l’une des révolutions les plus héroïques du monde.

    38
    7
      TnT
      19 janvier 2019 - 10 h 28 min

      Pour survivre dans une jungle,il faut être un sauvage ou sinon tu te fais dévoré comme elle marhoum Boudiaf, L’Algerie est foutue!!!

      39
      5
      la vérité
      19 janvier 2019 - 11 h 30 min

      Ce que Mokri ne nous a pas dit,c’est qu’il a négocié sa participation à cette mascarade appelée élections présidentielles.tout candidat participant aux élections pour cautionner le 5eme mandat doit être déclaré grand Harki et traitre à la nation et à la patrie.

      25
      4
    Abou Stroff
    19 janvier 2019 - 10 h 10 min

    « Enfin, pour The Economist, qui affirme que les Algériens «n’auront pas leur mot à dire sur celui qui va les gouverner», les élections en Algérie «ne sont ni libres ni justes». » conclut H. A..
    rien à ajouter!

    43
    7
    S.O.S
    19 janvier 2019 - 9 h 19 min

    Comme d’habitude le peuple Algérien;n’a plus le choix soit d’etre égorgé ou etre dirigé par un la main invisible,132 ans de lutte et de souffrance pour un résultat pire

    59
    12
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 9 h 11 min

    Sans blague, ca vous étonne ce que dit ce journal? j’aimerai porter a votre connaissance que c’est ce que pensent et disent tous les pays du monde. Il n’y’a que chez nous que l’on pense que tout est normal dans le meilleur des pays du monde, tellement meilleur qu’il est jalousé par tous ses voisins y compris les plus riches et puissants.

    47
    7
    Larbi
    19 janvier 2019 - 9 h 03 min

    A quoi ça sert d’organiser des élections puisque les Algériens n’auront pas leur mot à dire sur celui qui va les gouverner et que ces dernières ne seront ni libres ni justes. Ceux qui y vivent le savent et ceux qu’on essaie de tromper avec un semblant de démocratie le savent tout autant. Ces élections sont donc de la perte de temps et un gaspillage des deniers publics.

    45
    8
    benchikh
    19 janvier 2019 - 9 h 01 min

    nous les Algériens on n’aime qu’on se mêle de nos affaires .Le Prince Philippe à 97 ans conduit encore la voiture ,à cet age on manque de tout le réflexe ,la rapidité,la vue ,….. Comment la loi britannique ne lui interdit pas de conduire ,parce que c’est un Prince ?? le type a échappé à bel d’un accident avec sa range rover .Je ne vois pas le lien avec un guépard(rapidité) et le Sahara(se trouve dans la savane en Afrique) et notre président Mr Bouteflika(il essaye de donner le mieux). Un niveau bas pour un magazine Britannique connu comme ‘ The Economist ‘

    20
    96
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 9 h 15 min

      Désolé mais c’est l’Algérie qui se donne en spectacle.
      Un peuple sans président, c’est quoi cette histoire qui provoque des fous rires dans le monde entier.

      57
      9
      anonyme
      19 janvier 2019 - 10 h 11 min

      conduire une voiture c’est une chose mais conduire un troupeau de 40 millions de têtes c’est une autres choses il faut pas comparer l’incomparable

      42
      12
        benchikh
        19 janvier 2019 - 20 h 14 min

        double Anonyme ,
        vous pensez que c’est facile de gérer un peuple comme l’Algérien du sommet de l’Etat au simple citoyen, tout le monde cherche son confort avec le moindre effort et sacrifice ,imaginer est une chose et la réalité d’appliquer sur le terrain est une autre

        1
        1
          Anonyme
          19 janvier 2019 - 21 h 53 min

          Oui Benchikh c’est pas facile de gérer un peuple comme l’Algérien…mais vois-tu c’est la raison pour laquelle il faut quelqu’un de jeune, de solide, en bonne santé avec toute sa force intellectuelle pour gouverner l’Algérie.
          Regarde ce qui est arrivé à ce pauvre et très vieux prince Philippe qui n’a pas vu la bagnole qui freinait devant lui. Suppose que notre président, vu son vieil âge à lui aussi, ne voit pas le mur que la nation va percuter s’il continue de conduire le pays comme il fait depuis un certain temps.
          Il est normal qu’on supprime les permis de conduire et par extension de gouverner aux personnes qui présentent un danger, vu leur grand âge. Ce qui les rendent dangereux pour les citoyens.
          Allons il faut se faire à l’idée qu’il faut un président et une classe politique jeune et dynamique dans un pays comme le notre où la moyenne d’âge est de 27,3 ans.

    Anonyme
    19 janvier 2019 - 8 h 52 min

    La photo de Bouteflika va continuer à gérer 40 millions d’Algériens qui ont les yeux rivés sur le chemin de la fuite.
    On va devenir la blague internationale de 2019.
    LABLED RAHET FI KIL AZIT.

    85
    11
    Rascasse
    19 janvier 2019 - 8 h 46 min

    A quelque chose malheur est bon ( je ne sous entend pas que boutef doit rester parceque honnêtement je ne crois pas que l’Algérie a connu pire ni connaîtra pire); peut-être que une fois pour toute les consciences commenceront à s’éveilait, et que maintenant la conscience populaire comprenfera qu’on Algerie il n’y a jamais eu de président mais un système, et que changer l’homme ne changera en rien la situation du pays ,

    52
    9
    Yeoman
    19 janvier 2019 - 8 h 23 min

    Certains nous jurent sans cesse que Bouteflika a toutes ses facultés et que c’est lui qui gouverne le pays. On peut bien les croire. Mais le fait que les hyènes, les requins, et tous les s… se sentent à l’abri du bâton est en soi un immense problème.

    50
    2
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 8 h 02 min

    Bouteflika a mis tous sous des bottes.Les uns pour leur intérêts et ceux de leurs rejetons et les autres par soumissions par gène.Et le voilà cloué à un fauteuil et le plus grand pays d’Afrique avec.On se demande y a t’il des hommes en Algérie pour que le pays soit dans cette situation,un portrait qui gouverne le pays.Ces responsables peuvent ils regarder leurs proches en face

    50
    7
      jubator
      19 janvier 2019 - 14 h 26 min

      Anonyme,sujet de mimi6..tu n’es rien d’autre qu’un sujet sans aucune valeur,mimi6 a droit de vie et de mort sur toi comme une petite vermine,un bout de papier,alors comment oses-tu faire des commentaires sur SID.. sidek mimi6,es-tu un humain pour le faire? ..non.Alors vas lecher les babouches de ton dieu bouffant qui gonfle comme un crapaud de corticoides ,quant à BOUTEFLIKA que DIEU lui préte vie c’est le Père des ALGERIENS,il est chez lui dans sa maison ALGERIE qu’il a lui meme libéré avec ses freres GLOIRE A EUX du joug colonial de fafa dont vous invitez les responsables pour festoyer chez vous avec vos méres et soeurs,la légitimité historique lui donne tous les droits chez lui..chaque jour que DIEU fait, BOUTEFLIKA distribue des milliers de logements flambants neufs partout dans le pays..est-ce pareil au maroc? chaque jour mimi6 transfere des millions de devises dans ses comptes bancaires à travers la planete..en ALGERIE n’importe quel jeune peut creer sa propre usine toutes les banques ALGERIENNES lui sont ouvertes..au maroc quand on a faim ,on vend ses enfants pour subvenir à ses besoins.. SOUS LES BOTTES DE BOUTEFLIKA l’ALGERIE est un Paradis dont tu ne pourras jamais réver ..Maintenant ,aprés toutes ces explications ,s’il te reste un peu de cervelle usée par le kif de mimi6, pour réflechir,alors occupes-toi à liberer ton pays comme BOUTEFLIKA et à ce moment tu pourras commenter dans un journal qui ne t’appartient pas puisque tu ne peux pas le faire chez mimi6

      6
      9
    bibi funk
    19 janvier 2019 - 7 h 33 min

    les anglais ne connaisent pas l’Algérie c’est un pays mysterieux

    23
    27
    Nul n'échappera au destin
    19 janvier 2019 - 7 h 29 min

    Les criminels ont besoin de garanties sur les biens subtilisés et leurs crimes crapuleux, donc il érigent leur fantoche pour pouvoir dormir tranquilles, pensent-ils, Kadafi et Sadam aussi avaient cru cela

    52
    7
      Anonyme
      19 janvier 2019 - 8 h 58 min

      Ben Ali et Moubarek aussi avait cru cela….ils sont tous dans la poubelle de l histoire…….La seule inconnue qui se pose, le peuple acceptera t il de se soumettre a ce destin…..??? That is the question,.

      44
      4
    Anonyme
    19 janvier 2019 - 6 h 56 min

    C vrai …. c vrai..on sait même pas comment écrire ✍️ libre et juste … encore un cinquieme et peut être un sixième mandat. Très fatiguer même de penser sur qui à être brizidene…

    38
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.