Un grand diplomate chez Bouteflika pour donner du crédit au cinquième mandat

Campagne Ramtane
Ramtane Lamamra. PPAgency

Par R. Mahmoudi La désignation par le président de la République de l’ex-chef de la diplomatie Ramtane Lamamra pour conduire sa campagne électorale à l’étranger, notamment en Europe et en Amérique du Nord, est susceptible de donner davantage de crédit à un processus électoral qui commence plutôt difficilement pour les partisans du chef de l’Etat, avec la montée d’une campagne d’hostilité enclenchée par les opposants au «cinquième mandat» et qui fait craindre des dérapages sérieux.

La nomination à ce poste d’un grand diplomate reconnu et respecté, qu’on croyait tombé en disgrâce, peut ainsi être un atout majeur pour le chef de l’Etat, dans un sens où il saura convaincre les capitales occidentales et la communauté algérienne à l’étranger, à l’heure où les médias occidentaux ont plutôt tendance à railler la candidature du président Bouteflika pour un nouveau mandat et, partant, à écorner l’image de l’Algérie. Ce sera donc, pour Lamamra, une tâche à la fois politique et diplomatique.

Diplomate chevronné et ayant laissé globalement une bonne image à la tête du ministère des Affaires étrangères de 2015 à 2017, Ramtane Lamamra s’était néanmoins très peu impliqué dans le la vie politique, dans son sens partisan, et n’a jamais activé, du moins publiquement, dans les rangs d’un parti politique, contrairement aux autres membres de la direction de campagne qui, eux, représentent, selon un dosage étudié, les formations composant l’alliance présidentielle.

Actuellement envoyé spécial de l’Union africaine à Madagascar, le diplomate algérien devrait se réunir dans les prochains jours avec les membres du directoire de la campagne à Alger pour recevoir officiellement sa nouvelle mission.

On ne sait, par ailleurs, pas s’il doit se détacher conjoncturellement de sa mission de médiation africaine dans l’île de Madagascar.

R. M.

Comment (98)

    Dommage
    13 février 2019 - 15 h 39 min

    Toute personne qui supporte le 5 eme mandat est auteur de complicité dans l`assassinat et le futur sombre de l`Algérie.

    17
    1
    le Terroir
    13 février 2019 - 15 h 26 min

    Et voila que Lamamra se ramène à la vitesse de la lumière et au premier sifflet. Il montre son allégeance au pouvoir, a-t-il tenu compte du peuple algérien? NON, sa khobza passe en premier. Pour ses compétences pardon, elles laissent à désirer. De par sa naïveté, il a ramené le Maroc au sein de l’U.A. De plus, il a dit que le Maroc est le bienvenue au sein de l’ U.A au moment où il s’est rendu compte qu’il avait été roulé dans la farine. Les pays africains étaient tous retournés contre l’ Algérie à son époque, heureusement que Monsieur Messahel est en train d’inverser la vapeur, il y a aussi Monsieur Chergui qui a fait un excellent travail à Addis -Abeda, BRAVO. Le comble est que, dernièrement, Ouyahia est parti à Addis-Abeda pour recueillir les lauriers et le travail des autres. Pour le moment, le Maroc broie du noir avec la nouvelle diplomatie algérienne. Je suis objectif, je ne défends ni l’ un ni l’autre.
    Monsieur Lamamra, au lieu de cautionner le système que vous allez promouvoir à l’ étranger sous la direction d’un Sellal au niveau lamentable, ayez le courage de dire Non! Non à la mascarade, Non à l’humiliation du peuple algérien, Non à la corruption. De toute façon vous allez vous auto-detruire et vous ridiculiser en défendant l’ indéfendable. Vous pensez que les diplomates étrangers sortis d’ Oxford, Harvard, de Moscou, de Leipzig vont gober vos sornettes? tiens pendant que je parle de l’université de Leipzig, emmenez avec vous le Ould Abbes il vous introduira chez Madame Merkel. Autre chose, je me permets de faire un rappel: durant la décennie noire, l’ Algérie avait un diplomate chevronné et redoutable qui était dans le gouvernement du Respecté et Honorable Monsieur Zerroual; je parle de Monsieur El Attaf ministre des affaires étrangères qui avait cloué le bec à toutes les capitales occidentales qui nous dénigraient. Tout ça pour dire qu’ il y a des diplomates remarquables, doués et intègres dans notre pays qui ont défendu la lutte des algériens et de l’ armée contre l’ obscurantisme. Mais pour ça, il faut un président choisi par le peuple qui nommera des responsables intègres. Monsieur Lamamra, laissez tomber, ne cautionnez pas ce pouvoir de guignols, de corrompus à moins que les dollars et les steaks poivre vert à la crème fraîche arrosés du bon vieux gazouz des grandes chaînes hôtelières ne vous tentent. Merci à AP de laisser passer svp, et merci pour la tribune.

    13
    4
    La Classe de Grand Standing !
    13 février 2019 - 15 h 15 min

    Si Mr Lamamra soutient un 5ème mandat, c’est qu’il est convaincu que la situation actuelle le nécessite pour des raisons stratégiques de mutations, de restructurations nécessaires politico-socio- économiques. Il y a un défaut de candidat crédible dans l’opposition pour l’alternance. Seul Mr Bouteflika pourra mener ce changement de fond de façon apaisé avec un large soutient populaire, des clientèles supportrices car il est une autorité morale et de consensus, n’en déplaise à ceux qui gémissent leurs colères à longueur de journée, mais qu’on t-il fait depuis ces dernières années pour préparer l’alternance? RIEN ! Alors le 5ème mandat est triste pour l’Algérie mais dans la conjoncture actuelle, la meilleure solution afin de mener ces changements vitales pour l’avenir de notre pays.

    4
    23
      La Viriti
      13 février 2019 - 15 h 31 min

      20 ans de destruciton et de pillage méthodique de l’Algerie.
      20 ans de déliquescence de la société algérienne en perte de toutes ses valeurs…Tout cela pour lire des propos de Chyatte..

      Les naturalisés et les algériens de papier, ne reculent devant rien, surtout pas l’absurde et l’abject. C’est d’ailleurs à cela qu’on les remarque.

      16
      3
      Kamal
      13 février 2019 - 15 h 51 min

      Mais vous avez une image très réductrice des Algériens.
      Si le Sieur Lamamra a choisi son candidat, c’est bien, il faut bien qu’il fasse son choix après tout.
      Vous voullez dire que si ce n’est pas le président sortant qui gagne c’est le declin et la faillite de ce pays, …vous n’avez pas remarqué que vous mettez toute une nation dans un scénario macabre.
      Chez nous, on dit que l’ensemble donne et fait l’un pas l’inverse.
      Avec tout le respect que je dois à l’actuel président , mais c’est l’Algérie qui l’a fait, qui l’a rendu Homme pas lui qui a fait l’Algérie.

      7
      4
    Nectar
    13 février 2019 - 15 h 14 min

    Qui s’assemble se ressemble..Monsieur Lamamra a toujours fait parti de cette équipe..Même si ses compétences sont avérées, cela ne le dédouane d’être un des violeurs de la constitution et un artisan de cette mascarade, qui dure depuis le deuxième mandat de celui qui veut mourir sur le trône, sans avoir aucune pensée pour ce pays, auquel son peuple et surtout son élite ne crois plus.

    17
    1
    Stop oujda
    13 février 2019 - 14 h 57 min

    Pour moi, après le 1er mandat , tous ceux qui ont travaillé chez Boutef ou avec boutef sont à éviter.Moi personnellement j’étais contre le 1er mandat ,je connais l’origine et la vraie histoire de cet homme.

    25
    2
      La Viriti
      13 février 2019 - 15 h 10 min

      Idem. Pour moi Bouteflika n’aurait pas dû faire le premier mandat, mais surtout pas les suivants.
      Beaucoup de personnes ne connaissent pas grand chose de lui et de sa rage enfouie depuis 1979, avec un désir ( clamé en privé) de vengeance inouï sur l’Algérie et son peuple.
      Historiquement aussi les nombreuses zones noires auraient déjà dû l’empêcher d’acceder à la plus haute magistrature.
      Regardons juste en face les 20 ans de règne dans tous les domaines : c’est une catastrophe et un avenir largement hypothéqué pour la nation et le peuple.
      Lui, s’en moque royalement.

      19
      1
        Stop Oujda
        13 février 2019 - 22 h 07 min

        Merci la viriti

    Badi
    13 février 2019 - 14 h 35 min

    Un peut de modestie,Mr R. Mahmoudi,qu’est ce qu’il a fait pour l’Algérie Mr Ramtane Lamamra pour être considéré comme un grand diplomate ?
    Voila son parcours de 1976 a 2017 ;
    2015-2017, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale
    2013-2015, ministre des Affaires étrangères
    2008-2013, ambassadeur à disposition de commissaire Paix et sécurité de l’Union africaine
    2005-2007, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères
    2004-2005, ambassadeur au Portugal
    – 2004, ambassadeur conseiller au ministère des Affaires étrangères
    2003, envoyé spécial de l’Union africaine au Liberia
    1996-1999, ambassadeur aux États-Unis
    1993-1996, représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU
    1992-1993, ambassadeur en Autriche, auprès de l’AIEA et l’ONUDI
    1989-1991, ambassadeur en Éthiopie et Djibouti et représentant permanent auprès de l’OUA et la Commission économique pour l’Afrique
    1986-1989, directeur presse et information du ministère des Affaires étrangères
    1980-1985 , directeur de cellule d’information (MAE)
    1976-1979 , service de la presse – Présidence

    14
    2
    Anonyme
    13 février 2019 - 14 h 34 min

    Très décevant.

    16
    2
    Felfel Har
    13 février 2019 - 14 h 20 min

    S’il acceptait ce deal, Lamamra perdrait une bonne partie de son prestige. Comment pourra-t-il convaincre la communauté internationale qu’un canasson peut être assimilé à un étalon. On lui rirait au nez. Il doit aussi comprendre qu’en réalité le clan cherche à le griller, à l’humilier, lui qui aurait pu prétendre à la magistrature suprême. C’est là le signe d’une forfaiture. Pourquoi ne pas avoir sollicité l’ami du président, Lakhdar Brahimi, qui, contre une poignée de dollars, aurait volontiers mouillé la chemise?
    Les Occidentaux n’ont pas besoin de Lamamra pour découvrir les prouesses de Bouteflika, ils le savent déjà car leur ambassadeur en Algérie les a informés en long, en large, en diagonale et en profondeur.

    15
    1
    Anonyme
    13 février 2019 - 13 h 35 min

    Parce qu’il aurait dû soutenir Nekkaz!?!? Quel candidat en face?
    S’il obtient la vice-presidence, il saura quoi faire pour son pays et son peuple.

    3
    16
    Nour
    13 février 2019 - 13 h 31 min

    Pourquoi vendrait-il l’invendable ?!!!! Non Mr Lamamra, si vous devez faire campagne, faites-la pour vous meme et la nous vous soutiendrons SANS HESITER. Mais nous faire avaler le 5EME MANDAT?!!! Meme si les martyrs revenaient de l’au-delà, nous serons contre!!

    23
    3
    Mahmoud
    13 février 2019 - 13 h 27 min

    Lamamra, grand diplomate ?
    Un peu de retenue M. Mahmoudi !!!!

    15
    7
    Alhambra
    13 février 2019 - 13 h 14 min

    Ceux qui me lisent savent toute mon admiration pour cet immense Monsieur. Charismatique, doté d’une intelligence hors du commun, grand patriote devant l’étérnel et figurant dans le top 3 des plus grands diplomates du monde, Mr Lamamra est le seul, je dis bien le seul vrai espoir pour l’Algerie et l’avenir des futures générations.
    Je suis cependant devasté d’apprendre qu’il est pressenti pour vendre la candidature de celui qui incarne son opposé: le déséspoir !
    Si Mr Lamamra vient à Montréal pour faire la promotion de Boutef, j’irai le voir et lui dire deux petits mots en kabyle. Il comprendra.

    23
    8
    Anonyme
    13 février 2019 - 12 h 58 min

    LES KDS EN FORCE !!!!!!!! l’histoire le retiendra !

    15
    2
    anonyme
    13 février 2019 - 12 h 51 min

    Où sont tous ceux qui nous chantaient ce Lamamra?
    Le peuple Algerien doit se réveiller et s’unir avant le tsunami
    Seule solution s’abstenir de voter car les résultats sont connus d’avance
    Actuellement tout le pays est quadrillé par cette junte

    24
    2
      Anonyme
      13 février 2019 - 13 h 02 min

      Un coup de maitre de Bouteflika et ses partisans
      Discreditez definitivement Lamamra devant l opinion et detruire son image… Ce qui reste a Lamamra? pas beaucoup de champ libre… dans tous les cas de figure c est « la mort » politique…
      Le clan a entame sa guerre contre les eventuels recours, après
      Aujourd hui Lamamra et demain qui???
      Il n y a donc que certains de l opposition qui restent encore credibles.

      20
      1
    Moskosdz
    13 février 2019 - 12 h 51 min

    Lamamra était respecté par l’ensemble des Algériens,sans aucun doute,dans cette mascarade,il se discréditera lui-même par lui-même.

    31
    2
      anoonyme
      13 février 2019 - 20 h 25 min

      Anonyme
      13 février 2019 – 13 h 02 min
      Un coup de maitre de Bouteflika et ses partisans
      Discreditez definitivement Lamamra……

      Vous trouvez toujours une excuse pour laver de tout soupçon ceux de votre tribu
      Soyez logique

      4
      1
    MELLO
    13 février 2019 - 12 h 36 min

    Pourtant, lorsque Mr Lamamra a été degommé de son poste de MAE, au profit de Messahel, il avait eu une haine viscérale pour le clan présidentiel. Sa mise à l’écart lui a valu une hospitalisation en urgence à Ain Naadja. Fort de sa capacité à saisir les malversations, logiquement, il serait le premier à déconseiller au président ce 5e mandat de trop.
    Seulement voilà encore un poste que l’État Algérien , au plus bas financièrement, se doit de prendre en charge . Avec ou sans Lamamra, les pays étrangers et notre communauté à l’étranger savent que ce prolongement contre nature d’un mandat se fera dans le désespoir le plus paralysant. En homme averti, pourquoi Lamamra a accepté cette mission ?

    25
    1
    UMERI
    13 février 2019 - 12 h 29 min

    Pour Bouteflika et son clan, la politique est considérée comme un jeu d’échecs, le joueur déplace les pions comme bon lui semble, en avant en arrière, en fonction de sa stratégie, mais il n y a pas d’échec et mat, le cheikh ne meurt jamais.
    Quant à la désignation de Mr lamamra, il le considère comme une bouée de sauvetage d’un régime en pleine dérive. Nommé ministres des AE, avec un deuxième ministre des AE, Mr Messahel, puis ministre d’Etat, avant de le « remercier » maintenant qu’il est désigné par le SG de l’ ONU en qualité d’envoyé spécial, on fait appel a lui… Inzra mazal a d nzar (on a vu et on en verra d’autres)

    18
    elfahem
    13 février 2019 - 12 h 23 min

    FAKE NEWS
    Il ne leur est pas infeode

    5
    4
    Bozscags
    13 février 2019 - 12 h 05 min

    Ils sont tous pareils c’est la même équipe.

    23
    6
    El merikh
    13 février 2019 - 12 h 03 min

    Décevant de la part de Lamamra.
    Il a été ministre de bouteflika, il lui doit bien ça, doit il se dire peut être.
    Un activiste associatif avait dit : nos ministres, nos politiques ont très peu d’honneur et d’amour propre. Et il n’a pas tort.
    Lamamra à été mis sous les feux de la rampe par boutef, il ne peut que cautionner sa candidature et lui être redevable Le système c’est ça : l’allégeance au détriment de l’honneur.
    La question qu’il faut se poser est : Bouteflika sait il vraiment qu’il se présente à un 5eme mandat?
    Et les Algériens qui vont voter pour lui vivent ils en l’an 2019 sur la planète Terre ?

    25
    4
    Rascasse
    13 février 2019 - 12 h 02 min

    Ces soutiens ne sont que des positionnements pour le futur proche, ils se sentent tous investis par le pouvoir-desir de présider , mais aucun ne vois la nécessité de respecter le choix du peuple, sur ce même forum les lecteurs ne tarissaient pas d’eloges sur cet homme!!!

    15
    4
    marri
    13 février 2019 - 11 h 58 min

    C’est dommage, qu’il s’implique avec ces magouilleurs. J’avais une idée positive de lui.

    19
    5
    Ali 2
    13 février 2019 - 11 h 21 min

    Dis moi ce qui tu fréquentes et je te dirais qui es-tu!!! si Lamamra accepte d’en être, à bien des raisons par crainte d’être jugé

    22
    5
    Anonyme
    13 février 2019 - 11 h 15 min

    Je ne sais plus quoi penser, tout de même a chaque fois qu’on croit qu’il y’a des hommes intègre dans ce pays on se rend compte que l’on se trempe une grosse pointure au secours du régime de BOUTEFLIKA, et à l’internationale ( ces Kabyles de service Ouyahia, Haddad, Sidi said, Amara benyounes, Lamamra, le DRS …)

    CRIF, AIPAC

    25
    7
      Khadraoui
      13 février 2019 - 15 h 02 min

      Un groupe de 5 KDS(OUYAHIA, LAMAMRA, SIDI SAÏD, BENYOUNÈS et HADDAD) pour le mandat numéro 5 c’est bien, il manque juste SAÏD SAADI pour le rôle de lièvre. Mais ça ne fait rien, le mandat numéro 6 n’est pas loin et Saadi sera le KDS numéro 6. GO !!!!

      8
      3
    Bouzorane
    13 février 2019 - 11 h 05 min

    Le peuple critique les dirigeants, les dirigeants critiquent le peuple (la fameuse déclaration de bouteflika avant même qu’il arrive au pouvoir: si le peuple ne veut pas de moi, je le laisse dans sa médiocrité)
    Mais aujourd’hui, il est clair que ce sont les dirigeants qui sont très médiocres et pas du tout à la hauteur… bien pire que le peuple…et de loin, très loin!

    58
    4
    Vangelis
    13 février 2019 - 10 h 51 min

    Personne n’est convaincu de la pertinence de la candidature de fakhamatouhoum et ce n’est pas Lamamra qui y changera quelque chose.

    Rappelez-vous qu’aux dernières  » élections  » seuls 20 % des électeurs ont voté, c’est dire le désintérêt qu’ils manifestent à l’égard de ce régime.

    Quant aux capitales occidentales, non seulement elles rigolent de ce que fait ou plutôt ne fait pas fakhamatouhoum mais qui plus est, elles s’en fichent, vu qu’elles considèrent l’Algérie seulement sous l’angle d’un marché tant qu’il y a des devises à prendre.

    31
    2
    Ya bourab, même lui ?
    13 février 2019 - 10 h 45 min

    Ramtane Lamamra, Waouh ! (…) Je me refuse à croire que Ramtane Lamamra a besoin de brosser alors qu’il a largement les moyens de vivre dignement et décemment de son travail personnel basé sur ses propres compétences….. et pourtant !! Ya bourab wine ou’selnaa ! Plus bas que le fond des fonds de la terre !

    36
    2
      Anonyme
      13 février 2019 - 16 h 21 min

      Un peu de patience ..pas trop vite ..il faut attendre au moin une declaration de Lamamra par sa bouche et en ce moment on peut faire les deductions…..un grand diplomate aura des reponses diplomatiques …c est un fort au simple citoyens pour comprendre les messages….a mon avis le pouvoir Bouteflika la pousse dans un coin pour l exploiter…mais Lamamra n a pas dit son dernier mot Ya Bourab…Prenez votre temps et contemplez le cirque avec des yeux de curieux en sirotant votre the calmement…la partie nous reserve des surprises encore… Salam Aleykoum…

    EL HAWESS
    13 février 2019 - 10 h 17 min

    Cent trente deux ans de lutte et de souffrance, plus d’un quart de la population sacrifiés Juste pour permettre à des vendus opportunistes de reprendre les commandes, vous avez ignorez la malédiction de tout ces morts pour rien

    38
    1
    EL Che
    13 février 2019 - 10 h 14 min

    le moment de vérité est venu pour ce grand diplomate Algérien , ou il accepte de représenter bouteflika et du coup il rentre dans la poubelle de l’histoire ou il refuse et dans ce cas la il prouvera son intégrité et aura meme le droit d’être candidat a la présidence…

    34
    5
    GRAND-MERE ET ADAM
    13 février 2019 - 10 h 01 min

    Sur un plan uniquement professionnel, je reconnais que ce monsieur a une grande envergure diplomatique. Son apport pour le pouvoir ne sera d’aucune utilité puisqu’il en faisait partie, à l’inverse c’est sa crédibilité qui sera polluée en se réconciliant avec ceux qui l’ont remplacé.
    Par ailleurs, si on croit que ce monsieur va convaincre le monde dans les circonstances de ce 5eme mandat, On doit aussi croire sur parole que ma grand-mère avant de faire son 5eme enfant était toujours vierge!!
    Sans rancune Mr Lamamra.

    24
    4
    Rayes Al Bahria
    13 février 2019 - 9 h 57 min

    Honteux de se compromettre dans un deal tragique pour le destin de ce pays de jeunes…
    Lamamra tombera en disgrâce total aux yeux de l’opinion internationale!
    Vous avez trahi vos principes y’a lamamra!

    24
    3
    Anonyme
    13 février 2019 - 9 h 55 min

    A ceux qui ont cru qu’un homme qui a servi le système et non le pays peut avoir du bon, je rappelle un adage bien de chez nous : « Ourdeyetsefaghe wejgou gmagramane ».
    Lamamra est un enfant du système honni par les Algériens, ni pire et ni mieux qu’Ahmed Ouyahia et consorts.
    Les loups ne se mangent pas entre eux!!!

    24
    4
    Anonyme
    13 février 2019 - 9 h 49 min

    NOUS COMPTONS SUR VOTRE INTELLIGENCE ET VOTRE PATRIOTISME POUR NE PAS TOMBER DANS CE PIEGE MR LAMAMRA.
    La lumière n’a jamais été soumise et ne s’est jamais inclinée devant les ténèbres.
    Vous avez servi dignement la diplomatie de votre pays, dans des moments difficile, et continuez aujourd’hui à nous faire honneur dans les instances internationales. Vous êtes loin de ses vautours et ne leur devez rien. Ne leur servez pas de marche-pieds et ne succombez pas à leurs mensonges. Même si vous avez du respect pour ce vieil homme malade, vous devez savoir qu’il est out et ne sait même pas qu’il est candidat. Vous pouvez le confirmer en demandant à le voir (à Genève, sinon ils vont vous séquestrer). Je disais, même si vous avez du respect pour ce vieil homme, vous devez en avoir beaucoup plus pour votre peuple. Nous vous demanderons, en outre, de donner un peu de vous même et mettre à profit votre aura et relations pour aider à libérer votre pays de la malédiction qui la suit depuis 62, plutôt 58.

    17
    3
    Anonyme
    13 février 2019 - 9 h 47 min

    Chez nous c’est bien connu depuis les calendes grecques!!! pour durer les gardiens du temple sont capable de retourner les tombes, exhumer et ressusciter les morts , recycler les zombis en humains, les bedonnants DJOUHAL HAMADJ en lumières pour guider la plèbe vers le firmament de la décadence puis l’anarchie et enfin la CHAOS!!
    AH!! les gardiens du temple!! ils ont étés à bonne école des sectes , confréries et autres loges bien connues…
    Reste à implorer la toute puissance divine qu’elle veille sur le pays!!

    15
    1
    Nationfirst
    13 février 2019 - 9 h 38 min

    Quand AP a fait la promo matin midi et soir de Ouyahia je voyais en Lamamra l’homme de la situation. Si le deal de Bouteflika enfin les cercles qui l’entourent (car Bouteflika ne peut ni s’exprimer ni bouger) consiste à le placer Vice president ce serait un cadeau du Ciel car croyez moi Lamamra est une très grosse pointure.
    Il ferait un excellent Président. De loin le meilleur par rapport à Ouyahia, Ghediri n’a pas le charisme pour diriger un pays comme l’Algérie. Il m’a l’air bien sympa toutefois, mais bon…

    13
    18
      Anonyme
      13 février 2019 - 12 h 08 min

      Oui Lamamra est un vrai patriote et il fera le nécessaire pour son pays et son peuple.

      3
      8
    Zaatar
    13 février 2019 - 9 h 38 min

    Vous jouez avec H’mida, sur les terres de H’mida avec les règles et les lois de H’mida et vous pensez pouvoir gagner? allons donc, restez sur terre…

    17
    2
    indigné
    13 février 2019 - 9 h 36 min

    De l’Algérie des miracles pour avoir pu arraché son indépendance à l’une des plus grandes puissances coloniales à l’Algérie du ridicule qui veux faire croire aux Algériens et à l’étranger qu’il n y a pas mieux pour la gouverner qu’un homme invalide et muet.la mafia affairiste locale et en France n’est pas prête à laisser le peuple algérien choisir librement ses dirigeants.pour Lamamra,s’il accepte cette deuxième humiliation, ce sera une fin entachée de sa carrière diplomatique.à travers cette mascarade et avec la complicité des harkis d’ici , la France veut donner le dernier coup de sabre à l’Algérie du 1er novembre 1954.Je suis triste pour mon pays et les sacrifices de tous les martyres , leurs familles et tous les patriotes qui vivent le diktat des harkis qui agissent à visages découverts.

    15
    2
    LIBERTE
    13 février 2019 - 9 h 31 min

    Mr LAMAMRA restez propre intégre. ils vous jetterons dès que le 5e mandat passera comme ils vous ont fait quand ils ont nommé Messahel à votre place. SVP restez loin d’eux. L’Algérie a besoin de vous après le départ de ces fossoyeurs de notre chère pays.

    11
    7
    bensaim
    13 février 2019 - 9 h 11 min

    Je suis deçu. Mr Lamamra je pensais que vous valez plus que ça.
    Cela confirme que vous n’etes pas pas parti de votre plein gré mais viré et vous revenez au premier coup de sifflet.
    c’est navrant.

    22
    3
    Adel hnifi
    13 février 2019 - 9 h 08 min

    Restez à l’écart de cette mascarade ne vous mouillez pas Mr LAMAMRA SVP!!! ne ternissez pas votre image! vous êtes propre, continuez de l’être

    13
    7
    Selecto
    13 février 2019 - 9 h 03 min

    Y a t-il eu un deal avec Lamamra pour le poste du future poste de vice président ?
    Il y a un postes que Bouteflika ne cédera jamais c’est celui de la justice qui restera tant qu’il en vie entre les mains de la clique pour se protéger.

    Si Lamamra acceptera de faire partie de cette maudite équipe il perdra tout mon estime.

    42
    4
      La Viriti
      13 février 2019 - 9 h 13 min

      Lamamra vient de tomber très bas dans mon estime.
      Bouteflika va chercher une caution algérienne pour son 5e mandat. Après le piètre Sellal, il drague Lamamra, pour faire un apparat.
      Mais comme tu dis très justement les clefs du pouvoir, les hommes du pouvoir sont ses proches comme Louh, Belaiz, Bensalah et tous les hauts fonctionnaires issus du triangle Oujda TNT…

      20
      1
      Anonyme
      13 février 2019 - 10 h 13 min

      J’espère qu’il ne commettra pas cette erreur.

      19
      3
    Anonyme
    13 février 2019 - 8 h 34 min

    Je ne comprends pas, ils sont tous aveugles ou le boutefs se transforme la nuit en chevalier en bon santé pour gérer l’Algérie mais le peuple n’est pas au courant. Cela m’intrigue qu’ils soutiennent tous le 5 ème mandat….

    46
    3
    Pig pong
    13 février 2019 - 8 h 34 min

    Voilà qu’on se sert des institutions de l’état pour faire la promotion du candidat président.C’est vraiment dommage pour M.Bouteflika de finir par une image négative et détérioré, lui qui avait donné l’espoir à un pays.Je suis déçu et dégoûté de voir qu’aucun espoir n’est donné à ce pays, tout cela pour un pouvoir nuisible et des intérêts personnels au détriment du peuple.Pour ma part, la décolonisation n’à jamais eu lieu, faudrait ‘il encore 1 million 1/2 de mort entre Algériens pour décoloniser ce pays.Tant pis il vaut mieux vivre chez les ( koffars) ils sont plus musulmans que nous et combattre ces musulmans ( pouvoir) qui sont les vrais koffars.

    29
    5
      Anonyme
      13 février 2019 - 9 h 16 min

      Bouteflika c’est 20 ans d’un règne désastreux pour le pays et son peuple. Il n’a rien donner, sauf à son clan.
      Il a surtout bénéficier de la baraka d’un baril à 140 dollars durant les années 2000… Il n’en reste rien aujourd hui, si ce n’est des appartements et des comptes bien garnis en Occident et à Dubai pour des naturalisés et des traitres.
      Aucune stature d’Homme d’état. Juste une soif de vengeance et de revanche à assouvir jusqu’à sa mort.

      22
      2
    La photo de bouteflika sera presidente
    13 février 2019 - 8 h 29 min

    La logique des sous. Ils vont verser à tous les pays leur parts du gateaux pour taire les gouvernants contre la farce en cours.

    26
    2
    Nora
    13 février 2019 - 8 h 26 min

    S’il marche dans la combine c’est qu’il ne vaut pas mieux que les autres!!
    Faire avaler au peuple une aussi grosse couleuvre relève de la dėbilitė confirmėe!!!
    Quelque soit la promesse faite à Lamamra, quelque soit les dividendes qu’il engrangerait – opportunisme???- ca reste dangereux pour le pays!
    On connait de surcroit les promesse d’une ancien voleur avec son ‘tab jnanou’!!!!

    31
    2
    Anonyme
    13 février 2019 - 8 h 21 min

    Non Mr Lamamra ne vous salissez pas avec ces corrompus. C’est des hommes propres et compétent comme vous dont a besoin l’Algérie. Vous devriez être l’homme du consensus du peuple algérien non de ses ennemis.

    31
    5
    Anonyme
    13 février 2019 - 8 h 15 min

    Pourquoi pas Lamara président, c’est plus simple !!! pourquoi un labyrinthe.

    32
    10
    Vox
    13 février 2019 - 8 h 05 min

    Certaines sources indiquent que c’est lui qui sera nommé au poste de vice-président sous le 5eme mandat de Bouteflika. Peut-être que c’est la seule issue pour faire avaler au peuple la pilule amère de ce 5eme mandat. Ramtame Lamara est un diplomate chevronné très apprécié des Algériens, et qui jouit d’une grande respectabilité à l’international. Il aurait même les appuis de Sergueï Lavrov,et de John Kerry. Peut-être que c’est lui qui arrivera à remettre le pays sur les rails. La tâche est difficile,et j’espère qu’il sera à l’écoute du peuple.

    52
    21
      Anonyme
      13 février 2019 - 9 h 32 min

      Lamamra n’est pas là par hasard, il ne prendrait pas le risque de se disqualifier et discréditer.
      C’est un patriote.

      13
      8
      Anonyme
      13 février 2019 - 16 h 44 min

      S il doit etre nomme vice president,il peut le faire aujourd hui pour faire passer la pillule,car nous saurons que c est Lamamra qui sera veritablement le President et qui gerera le pays……

      2
      2
    Fellag
    13 février 2019 - 7 h 54 min

    Je ne crois pas qu’un homme aussi intelligent roule pour des traîtres corrompus, c’est juste de la manipulation et des Ragots comme le clan des destructeurs ont le secret,Mr Larmamra n’est pas Ouyahia la girouette,ni les autres reptiles opportunistes, Ghoul et son Zaouia, Benyounes le commis,je me demande es-ce-que nos citoyens sont conscients de l’état de notre pays,si c’est oui pourquoi aider les destructeurs a le rayé de la carte, lorsque un régime ferme les yeux le trafic de poison pour la population que reste-t-il a espérer

    28
    6
    No news
    13 février 2019 - 7 h 53 min

    Il fait parti du clan de la mafia. Pas de surprise.
    Supportons et votons GHEDIRI pour debarasser le pays de ces gens sans scrupules

    35
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.