Le message clair de l’ONM au chef d’état-major va-t-il provoquer le déclic ?

moudjahidine ONM
Le mouvement populaire refuse la solution imposée par Gaïd-Salah. PPAgency

Par Houari A. – Le message de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), hier, est sans équivoque. Cette frange respectée par les Algériens pour son passé glorieux s’insurge clairement contre le statu quo actuel qui dure depuis plusieurs semaines, alors que le pays s’engouffre petit à petit dans une crise économique grave induite par l’absence de perspectives et la saturation médiatique qui plombe le moral des Algériens de plus en plus inquiets pour l’avenir du pays.

L’ONM s’adresse indirectement au chef d’état-major de l’ANP dont les discours, chaque mardi, se répètent et se ressemblent sans qu’une solution soit proposée pour en finir avec le bras de fer à distance entre le général Gaïd-Salah et les millions de manifestants qui lui répondent, eux aussi, par le même refus de toute solution sans le départ préalable de tous les responsables civils et militaires qui symbolisent l’ancien régime.

L’ONM qualifie la crise de «grave» et alerte sur les conséquences désastreuses de la poursuite de ce dialogue de sourds, préconisant la désignation d’une personnalité consensuelle pour entamer un dialogue réel dans les plus brefs délais. L’Organisation répond ainsi à la persistance du patron de l’armée à vouloir vaille que vaille forcer les citoyens à se conformer à une Constitution héritée de l’ère Bouteflika et qui la rend donc obsolète.

Le ton utilisé par l’Organisation nationale des moudjahidine, présidée par Mohand Ouamar Benlhadj qui a succédé au défunt Saïd Abadou, est ferme et les termes choisis pour l’exprimer sont sans ambages. C’est «l’échec total», dénonce l’ONM qui reproche aux cercles de décision actuels d’avoir «ignoré» l’application des articles 7 et 8 «réclamée avec insistance par le hirak populaire» et pointe «l’absence de conditions légales, organisationnelles, techniques et administratives».

Dit autrement, les moudjahidine subodorent l’absence d’une volonté d’aboutir à une solution à la crise qui va en s’enlisant et répondent ainsi à l’homme fort de l’armée qui répète inlassablement que ceux qui appellent à une période de transition «violent» la Constitution, considérant implicitement que son acharnement à faire appliquer une Loi fondamentale caduque rejetée par l’ensemble de la société est le facteur de blocage principal.

H. A.

Comment (34)

    Gatt M'digouti
    20 juin 2019 - 20 h 02 min

    Avoir 20 ans dans les Aurés signifie qu’on est né en 1934 et qu’en 2019 on a 85 ans !

    Lefghoun
    20 juin 2019 - 15 h 10 min

    il faut d’abord nettoyer devant chez soi puis donner des leçons de morale
    l’armée n’a cessée de demander au peuple d’ouvrir les portes du dialogue pour arriver a une fin rapide a notre probleme.
    et bien depuis on voit les dizaines et des dizaines de propositions de sortie de crise de toute part et chacun estime que sa proposition est la meilleure qui doit etre adopté

    6
    7
    صالح/ الجزائر
    20 juin 2019 - 8 h 02 min

    La frange respectée par les Algériens pour son passé glorieux est presque éteinte , l’ONM est à présent est bourrue de faux moudjahidine (taiwan) .
    il faut balayer d’abord devant sa porte avant d’aller balayer devant celle des autres .
    Il faut nettoyer son organisation des usurpateurs , faussaires , opportunistes , hypocrites … avant tout autre choses .
    Cette organisation , s’elle se croit sincère et nationale , doit immédiatement demander la réouverture du dossier Benyoucef Mellouk , car en 1963 il a été recensé , sous la direction de Mohammedi Saïd, alors ministre des Anciens moudjahidine et Victimes de la guerre , 126 000 anciens vrais maquisards , ce chiffre a été tiré des registres des 6 Wilayas historiques” . le nombre a atteint en 2017 le chiffre astronomique de 864 000.

    14
    8
    Anonyme
    20 juin 2019 - 7 h 51 min

    Pour une fois que l’ONM se range du côté du peuple tous les parasites du régime prédateur veulent sa peau,et pour cause…Mais la lumière rejaillira sans aucun doute sur ce pays pour mettre à nu tous ses fossoyeurs et autres usurpateurs du combat libérateur.

    20
    3
    Amin99
    19 juin 2019 - 22 h 38 min

    Dommage de balayer d’un revers de main et continuer à ignorer la volonté de tout un peuple qui aspire au changement dans le pays en maintenant un statu quo qui nuit chaque jour qui passe à l’avenir de l’Algérie.
    L’ONM a raison de sortir de son silence et d’alerter de la gravité de la situation a la fois sur le plan politique, économique et sociale.
    Les problèmes latents sont nombreux et complexes, le laxisme n’a jamais rien résolu, au contraire il ne fait que les empirer.
    Les adversaires de l’Algérie profite de cette situation confuse pour rebattre leurs cartes.
    Cette crise politique n’a que trop durée, elle doit être traitée avec dignité et dans les meilleurs delais avec la contribution de l’ensemble des acteurs. Après tant de déboires avec l’ancien régime, il n’y a rien de plus normal que de tourner la page et partir sur une nouvelle base comme revendiqué par la rue. Le chemin est encore long et plein d’embûches, faisant en sorte de ne pas le compliquer davantage, cela ne va pas dans l’intérêt du pays.
    À bon entendeur

    15
    1
    SaidZ
    19 juin 2019 - 21 h 28 min

    C’est honorable de leur part en tant que organisation des moudjahidines.

    10
    4
    226
    19 juin 2019 - 19 h 41 min

    Commencer par publier la liste des Anciens Faux Moujahidines,apres 57 annees elle doit etre tres longue.

    19
    3
    Mohamed El Maadi
    19 juin 2019 - 18 h 10 min

    Vous savez très bien de ce que je pense de ces usurpateurs de l’ONM .Une association a dissoudre faux patriotes et ancien collabos salaniste .

    15
    25
      Djazaïri
      20 juin 2019 - 6 h 45 min

      Ya si Mohamed El Maadi « le vrai patriote » contrairement aux faux patriotes et collabos de l’obligation comme vous dîtes, on aimerait bien connaître votre avis sur la sortie de crise. Les insultes et le jeu « Je suis plus patriote que toi » on en a marre aussi. Cette organisation se range derrière son peuple et demande au chef d’État major d’agir c’est mauvais? Qu’est ce qui vous dérange? Vous ne voulez pas qu’ils se prononcent ? Vous ne voulez pas qu’ils critiquent notre nouveau fakhamatouhou? Expliquez-nous

      16
      7
    moudjahed ALN
    19 juin 2019 - 17 h 30 min

    qui a donné procuration a cet intérimaire de parler au nom de tous les vrais moudjahidines qui sont e t resterons fidèles au serment fait a l’ ALN digne prédécesseur de notre glorieuse ANP

    11
    52
    Le Numide
    19 juin 2019 - 17 h 03 min

    L’ONM, une organisation représentant des moudjahidin qui ont survécus à la guerre de libération, n’est plus représentative pour parler au nom des Chouhada ou du Peuple. Hormis certains vrais Moudjahidin, qui sont restés chez eux loin des remous du pouvoir corrupteurs et de la quête de privilèges, les autres sont devenus, malheureusement, des khobzistes, sinon comment peut on expliquer leur silence oh! combien complice, depuis l’indépendance à nos jours, alors que l’Algérie, pour laquelle des millions de Martyrs ont sacrifié leur vie et leur famille, s’est retrouvée livrée aux jeux des clans corrompus et à la gabegie de toutes sortes.
    Cette situation désastreuse pour le pays va, assurément, hypothéquer de manière des plus néfastes le devenir de l’Algérie et de ses enfants sur de nombreuses années, voire des siècles.
    Au moment où les dirigeants et les peuples d’autres pays se posent des questions sur les dérèglements climatiques et la nécessité de préserver la biodiversité,et les réserves de changes, les algériens continuent à réclamer une transition, qui ne semble pas pointer son nez à l’horizon, en raison, notamment, des obstacles semés sur son chemin par les décideurs, c’est à dire le Commandement militaire, qui ne semblent pas trouver leurs comptes dans une Algérie nouvelle, rectifiée et stabilisée.
    Enfin, on peut dire, sans risque de se tromper, que ni le Képi(entendre les hauts gradés d’entre eux) ni les soi disant moudjahidin ne peuvent, honnêtement, répondre aux attentes du Peuple algériens qu’ils ont trahi,par leur lâcheté, depuis belle lurette.

    45
    13
      MELLO
      19 juin 2019 - 18 h 17 min

      Malheureusement pour toi , ce sont les vrais moudjahidines qui interpellent le Chef d’Etat Major sur cette situation de blocage. Les faux se sont courbés l’echine sous les décisions des gouvernants pour garder leurs avantages materiels.

      23
      10
      G23
      19 juin 2019 - 18 h 21 min

      ONM basta!
      Un ministère budgetivore pour quelques moudjahidine encore en vie ça s’appelle du vol qualifié
      Notre chére ONM était complice avec le issaba et approuvait le 5em mandat jusqu’à la dernière minute
      SVP aidez nous avec vôtre silence.

      26
      9
      homaro
      20 juin 2019 - 19 h 21 min

      Impossible qu’un veritable moudjahed (membre ALN)
      puisse comparer L’ALN a L’ANP :
      – ni sur le plan du patriotisme .
      – ni sur le plan des valeurs .
      -ni sur le plan du sacrfice ….
      N.insultez pas les valeureux moudjahidine de L’ALN en
      les comparant a l’incomparable ,
      ps; je parle de L`ALN de l’interieur (les 6 willyas )

    Anonyme
    19 juin 2019 - 15 h 36 min

    Le mouvement populaire soutient fermement les propositions de Gaid-Salah et donc de l’Armée! Le reste c’est de la propagande du clan politico-financier!

    22
    51
    Anonyme
    19 juin 2019 - 15 h 33 min

    La photo montre quelqu’un qui ne dépasse pas 70 ans c’est à dire qui avait maximum 14 ans à l’indépendance. Il ne peut avoir participé à la révolution de 1954!

    47
    23
    Anonyme
    19 juin 2019 - 15 h 28 min

    L’ONM a toujours été claire dans la compromission!

    23
    10
    Anonyme
    19 juin 2019 - 15 h 27 min

    Une personne qui aurait fait l’unanimité aurait pu être choisie pour dialoguer avec le peuple, faire des propositions pour repartir sur des bases saines et avancer en posant les bases d’un Etat de droit que tout le monde réclame. C’était un début et l’armée aurait garantie que la transition soit réelle et pas détournée. Moi je voyais ça comme ça mais bon….
    Que Dieu préserve l’Algérie, le meilleur Inch’Allah

    17
    5
    Nasser
    19 juin 2019 - 15 h 21 min

    Sans autre commentaire, l’ONM doit être dissoute!

    23
    14
      Blakel
      20 juin 2019 - 17 h 36 min

      Organisation qui exprime son désaccord avec Gaïd Salah : dissolution
      Généraux à la retraite qui expriment leur désaccord avec Gaïd Salh : prison
      Elle est belle la démocratie que nous préparent les adeptes du généralissime.

      4
      1
    Rais
    19 juin 2019 - 15 h 20 min

    ONM a peur de la justice real. Cette organization a manger plus que la limite du budgets depuit l’independance.

    24
    11
    AMMI ROUCHE
    19 juin 2019 - 14 h 50 min

    Cette organisation a trahi son serment car infiltrée par les faux moudjahidines qui refusent que FaFFa dévoilent les archives de la guerre de libération qui vont révéler énormément de choses et énormément de doubles agents. Aujourd’hui l’état-major campe sur ses positions, c’est l’Algerie qui perd. Le peuple campe sur ses positions mais refuse de dialoguer avec les représentants du système qui sont illégitimes, car issus d’une constitution illégitime non votée par le peuple et c’est l’Algerie qui perd toujours. Le HIRAK échouera, la démocratie sera remise aux calendes grecques et ce sont les pays du golf et toutes les dictatures arabo-musulmanes qui vont gagner car elles auraient éloigné une contagion qui pourrait les emporter.

    109
    11
    co5
    19 juin 2019 - 13 h 30 min

    « Cette frange » a cautionné le système depuis sa création. cette « organisation » a profité des largesses des déprédateurs du pays,tente de ressourcer. alors que le peuple algérien veut rompre totalement avec les « satellites » du système.

    31
    6
    HLM
    19 juin 2019 - 12 h 18 min

    L ONM. du temps de Kafi a dit degage a chadli aujourd hui elle en est a subodorer des postures.Mais jamais auparavant ONM n a subodore:elle avait une position bien tranchee ce qui ne semble pas etre le cas presentement

    11
    9
    Anonyme
    19 juin 2019 - 11 h 09 min

    Les vieux moudjahed sont enfin en symbiose avec leur peuple et veulent finir la révolution de 1954 et mourir en paix; contrairement à d’autres qui oublient le sermon de noàvembre et sont aveuglés par le pouvoir au point d’oublier qu’ils sont mortels et rendront des comptes à Dieu et à l’histoire.

    47
    10
    Zombretto
    19 juin 2019 - 11 h 07 min

    « …considérant implicitement que son acharnement à faire appliquer une Loi fondamentale caduque rejetée par l’ensemble de la société est le facteur de blocage principal. »
    Y a-t-il donc un doute là-dessus ? C’est pourtant clair. Gaïd Salah répète sans cesse le mot « crise » alors que la crise c’est lui. La vraie crise dure depuis 1962 et même avant, et c’est lui qui la perpétue en ce moment.

    54
    16
      @Zombretto
      19 juin 2019 - 13 h 59 min

      Oui la crise,le blocage,le dialogue de sourds c’est malheureuseument LUI ET BIEN LUI GAID SALAH,qui ,par son entêtement donne l’impression qu’il œuvre plus,pour la pérennité du système que pour un état de droit,une seconde république,une justice au dessus de toutes et de tous, une démocratien qui d’ailleurs est un mot banni qui n’apparait dans aucun de ses discours.Gaid Salah ne veut en aucun cas un système démocratique pour notre pays,mais plus un système avec possiblement d’avantage de liberté,moins de corruption,mais contrôlé et sous la coupe de l’Armée.
      LE HIRAK depuis son déclenchement à Kheratta ne cesse de faire valoir à chaque Vendredi,à chaque mardi le PROJET de société qu’il souhaite voir instaurer dans notre pays,ainsi que des propositions de sortie de crise.Pendant ce temps GaidSalah continue à ignorer les aspirations du peuple,à le mépriser et mépriser ,voire menacer les personnalités populaires qui ont émergé.Il s’accroche à la constitution qu’il bafoue quotidiennement par ses incursions dans la politique à partir des casernes en confisquant arbitrairement les prérogatives du president interimaire qui devient plus silencieux,plus absent que son predecesseur.
      Avec Gaid Salah,la situation a évolué dans le mauvais sens.Un nouveau president malade aphone a remplacé l’ancien president aphone et Gaid Salah a remplace Said Bouteflika tous deux agissant extra-constitutionnellement.
      Espérons qu’il entende l’appel de l’ONM autrement c’est contre le mur qu’il nous dirige.
      Pensons aux conséquences dramatiques dues à l’entêtement de Khadafi,de Bachar El Assad,de Sadam .
      Gaid Salah ALLAH YAHDIK.
      Conscient ou non tu défends ton clan au détriment de la stabilité nationale.

      29
      10
    Bamar
    19 juin 2019 - 9 h 55 min

    L’ ONM devrait commencer par faire le ménage chez elle car je ne pense pas qu il y a 10% de vrai Moudjahids en Algérie….

    51
    22
    K. DZ
    19 juin 2019 - 9 h 48 min

    Resterait-il finalement, au sein de l’ONM, des des braves parmi les braves et des justes parmi les justes pour, mener à son terme le combat des Ben Mhidi Abane et autres braves morts pour une Algérie enfin rendue à son peuple.

    52
    9
      Anonyme
      19 juin 2019 - 13 h 26 min

      le sygle FLN , symbole de la liberation de notre pays ,c’est un patrimoine du peuple algerien , il doit etre restituer au peuple algerien , tres jeune j’ai participé activement a la guerre de liberation, j’ai connu comme des centaines de milliers d’autres algeriens des souffrances, des arrestations des tortures inhumaines,
      a l’independance notre revolution confisquee par des sanguinaires assoiffes de pouvoir et se sont appropries du sygle FLN pour en faire un organe de ramassis de tous opportunistes, hypocrites
      des truands et brigands de tout bords , ayant completement truqué , fossoyé notre revolution et dirigé notre pays de mains de fer ,antidemocatique, hors valeurs humaines et universelles, ce parti FLN n’appartient pas a ces fossoyeurs de l’histoire: les Belkhadem , ould abbes, bouchareb, djemai et consorts ,des truands, s ,voleurs sans honneur ni dignité.
      ce parti doit etre dissous dans les meilleurs delais ,l’extraire de toute manipulation et exploitation par ces bandits et le restituer a son proprietaire legitime , le peuple algerien et restera sa memoire et son histoire.

      20
    Antisioniste
    19 juin 2019 - 9 h 36 min

    J’allais écrire avec un autre langage ma lecture des inepties proférer par el gaidator ce mardi, mais je me suis retenu, et je me contrains à rester dans le politiquement correcte face à l’entêtement absurde manifeste d’un système à l’agonie, et qui refuse de l’admettre « DANGEREUSEMENT ».

    Comment ne pas croire qu’el gaidator est un oligophrène (et c’est un doux euphémisme) ? Comment ne pas m’inquiéter en pensant que « LA SECOURISTE » de notre pays puisse être entre les mains de cet homme fait par le système, et serviteur ultra zélé du bouteflikisme (et ses paroles le confirme) « DONT IL A BENEFICIER LUI AINSI QUE SES ENFANTS » avec des preuves, alors qu’il prétend combattre la corruption?

    Sérieusement, suis-je le seul à avoir lu/entendu que le peuple avait plébiscité ce kleenex qu’il appel constitution, selon ses dires ? Si oui, alors dite moi quand ?

    Suis-je le seul a à avoir lu/entendu que sans ce kleenex qu’il appel constitution (et qui a été fait et violé par son vénérer fakhamatouhou déchu jusqu’à la dernière minute avec son soutient indéniable) nous allons vers la destruction de l’état national algérien ?

    Suis-je le seul à avoir lu/entendu qu’il a traité son Employeur et Supérieur Hiérarchique, son Excellence le Peuple Algérien, d’aventurier après l’avoir traité auparavant d’égarer ?

    Les aventuriers c’est toi et ceux qui te soutiennent, et non pas Son Excellence le Peuple Algérien, 3 mois de perdu à cause de toi et ceux qui te soutiennent ça SUFFIT, tiens le toi pour dis.

    Est-ce qu’il sait au moins ce que signifie le terme constitution ? Est-ce qu’il sait au moins que de grands pays tel que l’Angleterre n’a pas de constitution et il n’en demeure pas moins, un grand et fort pays stable prospère et UNI tel que son nom l’indique (royaume uni) , malgré ses inepties « oligophrénique » évidente qui ne peuvent pas échapper à un trisomique, alors que dire de tout un peuple dont la maturité la sagesse le pacifisme et l’intelligence est reconnu mondialement désormais, sans parler des officiers instruit et patriotes qui gravite autour de cet individu et ses soutiens ?

    Il essaye de justifier et « argumenter » sur les constantes national dans ce n’importe quoi que certains appel discours, mais les constantes national ya el gaidator, elles ne sont pas dans le papier kleenex auquel tu te rattache pour éviter ce que nous savons tous être inévitable (ton passage toi et tes enfants devant la justice, la VRAI) mais ses constantes sont dans nos cœurs et dans notre sang, alors du vent, DÉGAGE, tu n’es pas l’ANP, tu es la honte de cette honorable institution.

    Que quelqu’un aille expliquer a cet erreur de la nature gaid salah que SON EXCELLENCE LE PEUPLE ALGÉRIEN EST UN GÉNÉRAL AVEC LEQUEL ON NE NÉGOCIE PAS, ON OBÉI.

    78
    24
    MELLO
    19 juin 2019 - 8 h 37 min

    Enfin l’ONM rentre en jeu et de quelle manière , directe et sans équivoque. J’ose espérer que le chef d’orchestre actuel puisse écouter ce message venu rejoindre le voeu de tous . En terme tres clair , Gaid Salah nous a mis dans de sales draps ou une impasse avec son article 102. Gaid Salah doit comprendre que la Constitution , celle de 2016 , n’a pas été plébiscitée par le peuple , puisque ce sont les députés qui , par levée de main , ont accordé ces prérogatives immenses a leur fakhamatouhoum.
    Cette Constitution , bafouée par le président en annulant les élections du 18 Avril , puis jetée a la poubelle par le conseil constitutionnel qui prolongea le « mandat »de Bensalah illégalement. L’ONM a compris que debat se situe ailleurs que dans cette Constitution . La désignation , par la conférence nationale , de personnalités crédibles pour assurer la transition , reste la solution la plus adéquate.

    40
    10
    M.S
    19 juin 2019 - 8 h 19 min

    Gaid Salah campe sur ses positions et défie 40 millions d’Algerien en voulant imposer sa feuille de route et s’accrocher à la constitution qui devient caduque à partir du moment que Bouteflika n’est plus là.Si Bouteflika était illégitime sa constitution l’est aussi.Gaid Salah veut imposer une constitution au peuple Algérien que lui même ne respecte pas car personne ne l’a mandaté pour parler au nom du mouvement populaire…. M.S( Amnesty International Belgique)…

    37
    18
      Anonyme
      19 juin 2019 - 12 h 42 min

      Vous étiez vous pendant les 20 dernières années ? Allongé, muet, sous le tableau de Bouteflika?
      C’est vous qui avez permis d’emprisonner des dizaines de prédateurs qui ont détruits le pays ? Vous en seriez incapable… Tout juste bon à venir une fois le travail commencé pour donner des leçons gratuites…
      Parmi les pires ennemis de l’Algerie il y a les ingrats, les opportunistes et les hypocrites… Force est de constater que depuis la chute de Bouteflika vous êtes nombreux..

      18
      14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.