Législatives : mauvais timing, abstention record, choix cornélien pour Tebboune

urnes Tebboune
Des urnes désespérément vides. D. R.

Par Abdelkader S. – Le président Tebboune joue la carte de la transparence. Les chiffres réels rendus publics par l’instance en charge de la surveillance des élections sont si bas que s’ils n’augmentaient pas de façon substantielle, les législatives devront être déclarées nulles. Que faire dans ce cas ? Maintenir un Parlement qui ne représente que lui-même ou organiser une autre échéance tout en sachant que le résultat sera le même ?

Alors que le président Tebboune escomptait une adhésion moyenne à sa démarche de réforme politique qui devait précéder la «révolution» économique nécessaire pour sortir le pays de sa situation délicate actuelle, les citoyens ne se sont pas bousculés au portillon pour élire les députés parmi les milliers de candidats, dont l’écrasante majorité est formée de néophytes. A l’évidence, le chef de l’Etat a voulu prendre le risque de «remplir» l’hémicycle de «représentants du peuple» avec comme seule condition de n’avoir pas appartenu à «l’ancien système» ou, du moins, de ne s’être pas trop affiché à ses côtés.

Mais le timing a faussé tous les calculs et débouché sur une désaffection jamais égalée, pas même lors de la présidentielle controversée du 12 décembre 2019. Il y a d’abord eu ces mesures imposées à la communauté algérienne établie à l’étranger pour pouvoir rentrer au pays après une fermeture des frontières qui aura duré une année et demie. Alors que la diaspora s’attendait à fouler de nouveau le sol algérien sans trop de difficulté, elle sera surprise par les conditions décidées par la commission scientifique et les autorités publiques et par le prix du billet exorbitant pratiqué par Air Algérie. Des manifestations ont été organisées devant l’ambassade d’Algérie à Paris et les différents consulats pour exiger l’annulation pure et simple de la quarantaine dans un hôtel aux frais du voyageur et la réduction des tarifs de la compagnie nationale. Mais rien n’y fit. Le «geste» de Tebboune, qui a consisté à réduire de 20% le prix de la chambre et de décréter la gratuité aux personnes âgées et aux étudiants, n’a pas calmé la colère des émigrés.

En Algérie, la date des élections a coïncidé avec une situation sociale explosive, induite par une augmentation exponentielle du chômage après la fermeture des nombreuses entreprises privées dont les patrons ont été jetés en prison et un climat des affaires plombé par l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête des responsables à tous les niveaux qui refusent de se compromettre et paralysent ainsi toute l’économie du pays. Le dinar a plongé et les prix des denrées alimentaires ont atteint des pics sans que le gouvernement ait pu y remédier, se contentant des réactions excentriques du clownesque ministre du Commerce. A cela s’est ajouté le grand cafouillage concernant l’importation des véhicules et de nombreux autres effets d’annonce sans aucune concrétisation sur le terrain, sans compter les séquelles psychologiques et matérielles de la crise sanitaire sur de larges pans de la société. Le profil burlesque d’une bonne partie des candidats a achevé de dissuader les citoyens «sérieux» de participer à un rendez-vous qui a tourné à la mascarade.

Avec les taux excessivement bas enregistrés à midi – moins de 4% –, il est impossible, dans la réalité, que ceux-ci atteignent les deux chiffres ou dépassent les 10% à la fin du vote. Au nom de qui les futurs pensionnaires du palais Zighoud-Youcef vont-ils légiférer ? Tebboune acceptera-t-il de gouverner avec un système bancal ? Sur quelle base sera nommé le futur Exécutif ? Le pouvoir a-t-il envisagé un plan B dans ce cas de figure ? Les élections communales seront-elles maintenues malgré ce rejet massif de la population pour la chose politique après la désillusion du mouvement de contestation pacifique ?

Autant de questions qui préoccuperont moins les citoyens que les décideurs, les premiers ayant décidé d’abandonner un domaine qu’ils ont investi pour changer les choses sans y parvenir, les seconds embourbés dans une crise qu’ils ont concouru à aggraver en ayant mis la charrue avant les bœufs.

A. S.

Comment (90)

    Trop de Chefs pour 1 Pays
    16 juin 2021 - 13 h 08 min

    Kathrat El Ryaas Et’Gharrek Al Safina….

    ALGERIENNE
    15 juin 2021 - 22 h 04 min

    Beaucoup de choses relatées dans cette article sont vrais car du désordre à tous les niveaux (ouverture des frontières et conditions sanitaires compliquées , situation du hirak, emprisonnement en continu, ect). Tous ces éléments ont pu démotiver les citoyens pour aller exercer leur droit de vote mais le grand problème ce sont ces partis politiques creux et vides sans aucun programme alléchant ou porteur de projets pour nos jeunes et pour notre société. Certains ont rajouté des discours de haine, de racisme et d’aliénation, de recul, …..Les personnes que j’avais sondé m’ont répondu « je ne voterai pas pour des guignols , on veut du changement et on nous sert des barbus et des illettrés »

    BILAL
    15 juin 2021 - 20 h 45 min

    Au secours, ils sont de retour, le FLN, RND, MSP. Nous voilà dans le passé. Décidemment, rien ne va plus en Algérie, pendant des années que la foule scande chaque vendredi « ancien système dégage. » Tout ça pour arriver au résultat honteux de ceux qui ont régnés sur le pays depuis l’indépendance par la force, reviennent par les urnes. Encore une fois, les Algériens, du moins ceux qui ont votés se sont tirés une balle dans les pieds. Je suis déçu, j’ai peur pour mes enfants, pour les enfants d’Algérie, pour tous ces jeunes qui ont cru à une Algérie Nouvelle. Je retourne dans mon tourbillon, m’occuper à cultiver les tomates de mon petit jardin. « Pleure ô pays bien aimé »

      FLN + RND +El Moustakbal = 210
      15 juin 2021 - 21 h 31 min

      Alors, Qui a dit que le Calcul mental servait à rien ? La Démocratie…c’est Arithmétique.
      210/407, c’est une Majorité Sans Calculatrice.
      Comme quoi, Chez Nous, pour faire de la Politique et être Elu, il vaut mieux savoir Compter que..de savoir Lire.
      En fait, C’est peut-être cela le vrai problème du Pays.
      …Trop de gens aiment COMPTER.
      ….Trop Peu continuent a LIRE.
      C’est dommage parce que pour Apprendre il faut d’abord Lire.

    kader
    14 juin 2021 - 21 h 40 min

    Lettre ouverte aux terroristes de rachad

    J’ai été témoin du fait que les terroristes du rachad ont utilisé des méthodes très basses pour exhorter les Algériens vivant à l’étranger à ne pas voter le 12 juin 2021. J’étais dans une ambassade où les chiens du rachad étaient là et j’ai voté parce que je suis libre et personne dans le monde ne va m’arracher ce droit.

    Nous savons tres bien que les terroristes de rachad utilisent des algeriens et d’autres personne non algeriennes pour faire leur sale boulot d’aller devant les embassades et insulter les gens qui viennent pour voter. Les terroristes de rachad utilisent le mot harki. Per definition, les harkis sont les gens qui travaillent contre leur pays et donc c’est bien vous les harkis. Vous etes les harkis du maroc avec a sa tete un roi dont l’identite sexuelle est non definie, vous etes harkis de la turquie qui mangent a toutes sauces et a sa tete une girouette, vous etes harkis aux quataris qui utilisent leurs dollars pour vous achetez vous et vos femmes. Soyez harkis de pays respectes au moins ya din allah!

    Les traitres de rachad utilisent l’islam qui est d’ailleurs contre les traitres et toute formes de traitrise. On vous le dit et on le repete que l’islam appartient a toute l’humanite et que vous n’avez pas le droit de parler d’islam parceque vous etes des traitres et des laches.

    Aux algeriens vivants a l’etranger dans des pays democratiques: jusqu’a quand vous allez laisser faire ces traitres? jusqu’a quand vous allez etres exhorte a ne pas voter par ces traitres? Si vous etes libres et argaz montrez le et allez voter lorsque vous le voulez.

    Il faut comprendre que derriere cet organisation terroriste de rachad, le qatar utilise ses dollars et la turquie ses ramifications pour vous influencer et faire des elements de rachad leurs esclaves. Pour moi, un element de rachad, n’est ni plus ni moins q’un esclave du maroc (qui est d’ailleurs le pays de millions d’esclaves), du qatar, la turquie et d’autres organisation. Un element de rachad est un (ou une) prostitue de la toiqua « quatar-turquie-maroc ».

    Derriere rachad, il y’a AL Karama avec un de ses fondateurs le qatarien Abdulrahman Al Nuaimi qui est sur la liste de l’ONU des personnes sanctionnées pour ses liens avec Al-Qaida et donc terroriste. Cette Al Karama, suppose etres une organisations des droits de l’homme, est sous l’egide des qatariens qui l’ultilsent pour attaquer d’autres pays du golfe ce qui n’est pas notre probleme a nous algeriens. J’ai passe quelques annees au golfe et je sais de quoi je parle: memes nos chiens, en Algerie, ont plus de droit civiques que les qatariens. Un qatarien qui me parle de droit de l’homme et de democratie me rend fout.

    A tous les traitres de rachad: beucoup d’Algeriens savent deja que vos projets n’ont rien a voir avec l’Algerie et le peuple Algerien; ils savent aussi que l’argent que vous utilisez pour payer vos agents proviennent de pays ennemis a l’Algerie y compris le maroc du hashish. Votre argent provient aussi de quelques Algeriens naifs qui croient a vos mensonges. C’est une question de temps avant que vous ne soyez mis a nu par d’autres Algeriens et d’autres pays inchallah.

      Ceux qui empêchent le Vote
      14 juin 2021 - 23 h 59 min

      Par la Violence ou les Insultes ne valent pas mieux….
      Je n’ai pas voté mais si j’avais vu ce Cirque, Alors je serai parti Voter BLANC, parce que on n’empêche pas les Gens de faire ce qu’ils souhaitent de leur Bulletin.
      …Ca va Comme ça.
      Après, se faire traiter de noms Bizzarres..par des SALAFISTES EN COSTUME, Félicitations!..c’est un Honneur, Bravo !
      BENGRINA a Alger en Djellaba fait lui AUSSI dans l’INSULTE..
      Décidément, ces Islamistes ont un problème avec la Politique et les Débats Sérieux.
      ….Mea Culpa…Pardon, ils sont Incollables sur les dernières fatwas sur la couleur de la henna, le poulet ou la sardine en Conserve, la taille du short ou la hauteur des Tongs sur la plage.
      Les Autres ils vous expliquent que les TAKFIRISTES de Djellalabad en Afghanistan dans les années 80 sont une création de Ammi Zoubir, dit Zouzou, le Planton du bâtiment ou travaillait le Cousin de la Belle Soeur du General Toufik.
      CQFD, ce sont Eux AUSSI des Pauvres victimes, Comme les Disparus…Eh bien Non messieurs les Marionnettistes, c’est pas pareil. Désolé.
      Ah oui, Attention ! Mr Bengrina, pour la Campagne, il a réfléchis …
      Oui, Abdelkader, de son prénom a un plan Industriel secret pour SAIDAL, il a révélé hier sa Stratégie…sans Commentaire…
      Je suis curieux de Connaître celui de Rachad. Ca doit sûrement être un truc du genre produire des Amphétamines pour leurs Copains les Allumés du Djihad 2.0.
      …Bref, que Des Trucs, sans aucun intérêt pour le pays mais Hyper importants pour la Grande Oumma qui au passage leur a jamais Rien Demandé.
      Comme quoi, l’altruisme a encore de beaux jours devant lui, surtout quand c’est payé a coup de babouches en cuir, de baklava sans gluten, ou en Khol pur.

      Karim
      15 juin 2021 - 7 h 50 min

      Terro ou pas, on verra ce que feront tes amis du parti les plus corrompu au monde le FLN aussi les islamstes mercenaires turques et qataris.

        Ce ne sont pas mes Amis
        15 juin 2021 - 13 h 23 min

        Loin de la et je regrette personnellement toute cette Opération électorale, cependant on empêche pas les Gens de faire ce qu’ils souhaitent de leur Bulletins.
        Je critique autant le Bricolage qui nous ramène 5 ans en Arrière et laisse Ali GHEDIRI en Prison pour s’être Opposé à Bouteflika et GS.
        Sans parler des autres personnes poursuivies, des Médias, de la Justice ou des Partis.
        Non, je ne suis pas satisfait…
        Je prends Acte et je reste Inquiet mais je ne baisserais pas la Garde contre les Revanchards révisionnistes.
        Voilà

    Trop tard
    14 juin 2021 - 15 h 16 min

    Les patriotes intelligents et intègres ont tous été chassés et sont tous partis grossir les rangs des pays développés.
    les incultes les ont remplacés d ou cette médiocrité redondante. Pendant que les pilleurs de Bouteflika siphonnaient le pays de ses richesses les prédateurs calculaient leurs actions pour mettre le pays à genoux. POURQUOI PERSONNE N OSE JUGER LE PRINCIPAL RESPONSABLE DE TOUT CA.

    Bon mais pas con .
    14 juin 2021 - 13 h 15 min

    Pour voter pour un candidat, faut-il encore pouvoir connaître, vérifiez ce qu’il a fait pour nous les algériens.
    C’est du donnant/donnant.
    Si un candidat c’est démêler, bouger, activer, écouter, défendu et agit pour nous algériens de France où d’ailleurs.
    Mais bien sûr que nous voterons pour eux.
    Je n’ai JAMAIS agit autrement, et ce n’est pas demain la veille que ça changera.
    Si les candidats brusquement sortent de l’ombre et viennent nous solliciter pour uniquement leurs intérêts.
    Qu’ils aillent au diable.

    karimdz
    13 juin 2021 - 20 h 04 min

    L abstention était attendu dans tous les cas, quand bien même le pouvoir aurait repoussé les élections. Cela était prévisible, au lendemain de la chute d’un système et d’un déficit de confiance entre peuple et pouvoir.

    Cela dit, ces élections devaient être organisées pour faire avancer les choses, car l Algérie ne peut pas se permettre le luxe de retarder les réformes qui s imposent pour le pays. La confiance reviendra progressivement car plus rien ne sera comme avant, et les algériens s en rendront compte.

      Anonyme
      14 juin 2021 - 11 h 07 min

      « On ne peut pas se permettre de retarder les réformes » !! Lesquelles?? La mise en place de la république islamique??

      @KarimDz
      14 juin 2021 - 11 h 38 min

      Ces élections ,c’est vraiment du gâchis.Alors qu’elles ont coûté au trésor public au moins un demi milliard de dollars mettant en vedette le crétin Bengrina et le Makri Moquerie,les fonctionnaires de l’Éducation (y compris les enseignants) attendent toujours depuis 40 jours leurs salaires.C’est affligeant.Ou va l’Algérie

        BILAL
        15 juin 2021 - 7 h 41 min

        Les enseignants vous dites ? Avec les cours particuliers qu’ils donnent en dehors de leurs services suffit largement pour vivre. Ils s’arrangent (pas toutes et tous) pour que qu’aucun élève comprenne leurs cours pour ensuite leurs faire des cours particuliers (privés) qu’ils comprennent enfin par miracle, sans oublier les classes surchargées et l’incompétence de certaines et certains qui se contentent du copie et coller et inexistence de pédagogie adaptée. Alors SVP, parlez moi de ceux qui n’ont pas de travail ou de ceux qui triment sans parvenir à joindre les 2 bouts, mais éviter de parler des nantis.

    Anonyme
    13 juin 2021 - 15 h 15 min

    Les élections sont un But pour le Système et pas un Outil pour gouverner.
    Pour élire qui ?
    Des représentants du Pouvoir pour gouverner le peuple ! et pas des représentants du Peuple pour gouverner le Pouvoir.
    Tant que le Système n’aura pas compris que les élections servent à changer de Pouvoir et les Hommes du Pouvoir, ce sera toujours la même chose ! Il recrutera toujours des candidats pour le représenter au lieu de représenter le peuple.

      Belveder
      13 juin 2021 - 17 h 43 min

      tans fais pas le systéme a compris et trace sa feuille de route qui est avalisé par la communauté internationale quelque soit les resultats
      le tout c est d explique ca a ceux qui saccagent les bureaux de vote en pensant peser sur quoi que ce soit

        Anonyme
        14 juin 2021 - 8 h 59 min

        Ces élections ne servent à rien. C’est juste pour dire à la communauté internationale qu’on a une assemblée. Boumediene travaillé 10 ans (entre 65 et 75) sans parlement. Il a accepté de se doter d’une assemblée pour faire « comme si » car ne pas avoir de parlement fait un peu trop dictature…

        Justement
        14 juin 2021 - 11 h 42 min

        Ce n’est pas la “Communauté Internationale” qui décide
        Pour les Algériens.
        Le Peuple a payé très Cher pour avoir ce droit.

          Anonyme
          14 juin 2021 - 15 h 43 min

          Malheureusement pour toi si et un grand SI. C’est toujours les plus forts qui dirigent. Tu es beau montrer tes biceps, ils peuvent te plier par différents moyens…

    Indigo
    13 juin 2021 - 15 h 06 min

    Tout ceci est le résultat de la posture « Hamdoullah Tout va bien » !
    Tebboune ne veut pas reconnaître que le pays est en pleine crise !
    Pourquoi ?
    Parce que c’est le même système qui lui dicte les mêmes solutions que ses prédécesseurs (Changer la constitution, organiser des élections..) et qui reproduisent les mêmes résultats .
    « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » . Albert Einstein.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    13 juin 2021 - 14 h 04 min

    Que proposer, si on juge que les élections parlementaires actuelles sont inopportunes ?
    a) Laisser les sbires de Bouteflika ligéfer encore presque 2 ans?
    b) Dissoudre le parlement de Bouteflika sans élire un autre?
    c) Désigner un Conseil National de Transition (CNT)? Mais alors qui désignera qui?

    La réalité est que les Algériens ne font pas confiance au personnel politique algérien (toutes tendances inclues). On construit une maison a partir de ses fondements. Les fondements de la gouvernance politique, c’est la tradition, la culture et les moeurs démocratiques ancrés dans l’esprit des citoyens. Ses vertus nous manquent actuellement. Travaillons donc pour les mettre en place et faisons de la sorte qu’entre-temps l’Algérie soit gouvernée et gouvernable. (Ca fait partie de la période de transition).

      Elephant Man
      13 juin 2021 - 15 h 48 min

      @Hocine-Nasser Bouabsa
      Encore une fois révolutions colorées printemps arabes concoctés transition →→ = chaos.
      Le CNT Libyen a été créé par BHL et ce bien avant l’assassinat délibéré du Guide le Colonel Gueddafi Allah Yarhmou.

    lhadi
    13 juin 2021 - 13 h 36 min

    Après avoir consulté les principaux responsables de l’opposition sans culture politique, multiplié les contacts avec des parlementaires et autres personnalités qui ne parviennent plus à distinguer la réalité de l’imaginaire, le président de la république, mal conseillé, s’est résolu, comme ses prédécesseurs à triturer la constitution, alors qu’il aurait dû faire le contraire pour marquer de son empreinte le début de sa législature en devenant le premier président à ne pas toucher à la loi fondamentale de la république.

    A la lumière de ces ’élections législatives, chacun comprend que la décision de dissoudre l’assemblée nationale a été une erreur de « zozo » dans la mesure où le premier Parti d’Algérie est celui des abstentionnistes. Les résultats se sont soldés par un désaveu cinglant.

    Ce n’est pourtant pas faute d’avoir convié et incité le président de la république à se séparer sur le champ de ceux qui sont désignés comme le mauvais génie : instigateur funeste d’une opération qui a mal tourné ; des conseillers censés exercer sur le président de la république une influence si écrasante que le chef de l’Etat serait devenu, en quelque sorte, incapable de leur résister.

    Quoiqu’il en soit, le président de la république est le seul responsable de la dissolution et de son échec. Il ne doit pas chercher quelque bouc émissaire qui lui permettrait de se donner bonne conscience.

    L’exercice du pouvoir impose très vite à regarder la vérité en face, fut-elle brutale et dérangeante, à moins de se dérober devant elle par démagogie ou calcul politique à courte vue..

    L’Algérie mérite du sérieux. C’est le devoir du Président de la république d’assurer les intérêts les plus élevés de la nation et l’avenir personnel de nos compatriote qui, in fine, se sentirons partie prenante d’un destin collectif ouvert à tous les possibles mais aussi se voir devenir plus confiants, plus solidaires, plus patriotes.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Anonyme
    13 juin 2021 - 13 h 33 min

    95% des Algériens ne voteraient jamais pour ces partis prétendants démocratiques qui n´ont de démocrates que leurs prétentions et qui comble de l´absurdité empechent les autres de voter.

    Chiche, présentez vous à la sentence du citoyen et vous verrez que vous ne comptez rien! Après vos direz, nous nous sommes trompé de peuple.

    Jamais je ne voterais pour ces vendus, dont l´intention non avouée est de faire rentrer par la fenetre ceux qu´ont a fait sortir par la porte!

      Anonyme
      13 juin 2021 - 19 h 03 min

      Tu a déjà vu des partis démocrates à Djelfa, Ain Ouessara, Saida, Mascara, El Bayadh, Metlili, Bechar?? Et pourtant ils n’ont pas voté plus qu’en Kabylie…autrement dit ton …. ne tient pas

      Anonyme
      14 juin 2021 - 8 h 53 min

      Tu n’a jamais testé la démocratie. Tu a baigné dans un régime autoritaire et pro-islamiste depuis 62. Il n’y a AUCUN démocrate parmi les responsables de la catastrophe. Ce système qui devient islamiste à part entière t’arrange parfaitement c’est pour ça que tu détestes ceux qui luttent contre toi…c’est tout à fait normal monsieur l’islamiste!!

    le patrio dz
    13 juin 2021 - 11 h 48 min

    30,20% impossible, ce chiffre est faux et je m’explique.
    -premièrement ça s’est passé un week end donc les gens étaient libre pour aller voter la journée et en général après 17h les gens se reposent puisque le lendemain reprise du travail
    -deuxièmement la majorité écrasante des participant se déplace aux bureaux de vote entre 9h et 14h, après c’est au compte goute.
    -troisièmement aucune vidéo sur les réseau sociaux ne montre quiconque se bousculer devant les bureaux de vote surtout à tindouf!
    De toute façon le tout de participation ne les intéressent pas.

    peu de boycotte politique et beaucoup de lâcheté
    13 juin 2021 - 11 h 05 min

    quand je vois qu’à tizi ouzou les gens ne se déplacent pas pour voter non pas par conviction politique mais juste par peur d’être mal vu ou d’être montré du doigt (ce qui n’existe que dans leur tête) et d’éviter tout regard des imbéciles qui pensent que ceux qui vont voter sont des traitres alors qu’en réalité c’est eux les traitres et pire encore des LÂCHES. beaucoup de gens de ma propre famille et d’amis sont dans cette situation, c’est à dire ne pas aller voter pour éviter tout éventuel problème. certains même se font fabriquer une résidence fantoche à algérie rien que pour ça.
    « ne pas aller voter car ce n’est pas ce que recherche les citoyens algériens » comme le dit ce traitre khaled drareni, un tunisien qui parle au nom des algériens sur tv5 et france info, pour diffuser des rumeurs et faire passer les mensonges de la france justement pour de la réalité, qu’il nous explique c’est quoi alors la démocratie? c’est l’anarchie? c’est un Etat sans institution? une démocratie entre les mains de pseudo démocrates bidons désignés et financés par la france israel et le makhzen? si ces traitres passent alors l’algérie est démocratique et si il ne passent pas car découvert et par le peuple et par notre institution militaire qui protège notre pays, alors l’algérie n’est pas démocratique? que ce drareni aille dire aux français de ne pas aller voter aux législative parce que ce n’est pas ça que le peuple français et les gilets jaunes cherchent, il passe pour un plouc ou un malade mental aigri!
    le taux, compte tenu de beaucoup de facteurs qui n’incitent pas franchement à aller voter (vote compliqué avec plusieurs listes, chaleur, covid, éloignement du bureau de vote, le sentiment de perte de temps etc.), et ce sont des facteurs qui n’ont absolument rien à voir avec de la politique est j’estime assez bon.
    on devrait sérieusement songer au vote électronique pour les élections législative, mais je suis contre le vote électronique pour les présidentielles

      Elephant Man
      13 juin 2021 - 13 h 40 min

      @Peu De Boycotte Politique Et Beaucoup De Lâcheté
      « que ce drareni aille dire aux français de ne pas aller voter aux législative parce que ce n’est pas ça que le peuple français et les gilets jaunes cherchent, il passe pour un plouc ou un malade mental aigri!»
      Effectivement on attend ces pseudos démocrates en carton ces harkis de service imposteurs de 1ère qui n’ont d’Algérien que les papiers venir nous baratiner sur les régionales françaises et élections présidentielles françaises pour dire de ne pas voter sur tous les meRdias french auquels le tapis rouge leur est réservé…
      Pour reprendre @DZ : 28/05/21 :
      Oui, le vote est un devoir et un droit, qu’il ne faut pas noyer dans le néocolonialisme pour l’éteindre à jamais.
      L’Algérie fait l’objet justement de ce projet machiavélique qui consiste à éliminer toute forme de concertation du peuple, pour anéantir un des droits fondamentaux citoyens.
      C’est une expérience néolibérale à un échelle d’une nation, à laquelle il faut répondre par le vote citoyen. Nous ne sommes pas des sujets, comme dans les monarchies, mais des citoyens. Alors soyons citoyens jusqu’au bout.

    Anonyme
    13 juin 2021 - 10 h 05 min

    Beaucoup ne sont pas allés voter á cause de la qualité des candidats qui sont d´un niveau politique et intellectuel très bas.

    Je propose que les candidats à etre candidats aux différents votes passent et réussissent d´abord un concours.

    Ce concours doit permettre de juger des connaissances des qualités dans différents sujets, tels: la politique, la gestion administrative des territoires, engagement citoyen etc…

    Du coup on éloignerait tous les clowns politiques attitrés et certifiés, et les candidats seraient plus crédibles auprès des citoyens.

    Belveder
    13 juin 2021 - 8 h 35 min

    le Calcul du Pouvoir est simple il y a un réservoir de Vote en Algerie de 25 Millions de votants 30% ont voté c est suffisant
    L ECHEC est plutot vers la communauté Algerienne a L étranger 4% mais c etait prévisible vu la facon dont ils ont été traité depuis 18mois

      Anonyme
      13 juin 2021 - 10 h 20 min

      30% c’est le chiffre annoncé, ne soit pas naïf…

        Belveder
        13 juin 2021 - 15 h 27 min

        Tu as raison 98 sous Bouteflika tout le monde sortait klaxonner
        Maintenant vous etes devenu tous experts

          Anonyme
          13 juin 2021 - 17 h 38 min

          Tu prends ta calculette. 14% à 16h, faut pas être un génie pour savoir que les Algériens ne sont pas du genre à aller voter tard le soir même dans les grandes villes. Je suis que que très peu de personnes ont voté après 16h. Le score score réel est plus proche de 16% que de 30

    Brahms
    13 juin 2021 - 8 h 02 min

    Ça sonne creux,

    Les discours des politiciens algériens sonnent creux, on sent que ce n’est pas solide, il n’y a rien derrière.

    Dans la parlote, ils sont champions mais quand il s’agit de mettre en application, il n’ y a rien, c’est du plâtre sur une jambe cassée.

    En effet, il y a des déficits d’infrastructures dans beaucoup de villes, il manque beaucoup de moyens, les citoyens sont livrés à eux – mêmes. Il faut un plan pour mettre sur pied une véritable économie, un véritable développement, il faut motiver les citoyens avec un nouveau pacte.

    L’ère Bouteflika a été une catastrophe et le vote dans l’urne est insuffisant, il faut une stratégie à mettre rapidement en place, regardez les Chinois, ils sont tous au boulot, il n’y a personne qui se tourne les pouces à rêver, fumer ou à trainer les rues.

    Les enjeux sont considérables (500 millions de chinois qui travaillent 10 à 12 heures / jour comparés à 5 millions d’algériens qui travaillent réellement) on coure à la catastrophe, on va se faire croquer.

    Abou Stroff
    13 juin 2021 - 7 h 37 min

    « Législatives : mauvais timing, abstention record, choix cornélien pour Tebboune » titre A. S..
    je pense que:
    – le mauvais timing est essentiellement dû au fait que nous sommes gouvernés, au moment présent, par des amateurs qui ne sont point armés pour saisir les enjeux du moment.
    – l’abstention record était prévisible car, l’algérien lambda sait, par expérience, que les décisions ne se prennent pas au parlement mais là où se décide la répartition de la rente. depuis 1962, les députés n’ont jamais eu d’autre occupation que celle de claquer des mains, et rien ne présage l’émergence d’une autre occupation.
    – le choix cornélien de tebboune se réduit, de fait, à sauver les apparences en sauvant ce qu’il y a à sauver. il parait que le taux de participation a été « gonflé » à 30,20% comme première étape et dans une deuxième étape, je parie la mouvance islamiste, au service de la marabunta qui nous gouverne dont tebboune est le parrain du moment, recevra la part du lion dans le nouveau gouvernement.
    ceci dit, je persiste et signe:

    l’Algérie est en crise et aucun pays au monde n’est sorti d’une crise grâce à des élections.
    en effet, « La crise est le moment où l’ancien ordre du monde s’estompe et où le nouveau doit s’imposer en dépit de toutes les résistances et de toutes les contradictions. Cette phase de transition est justement marquée par de nombreuses erreurs et de nombreux tourments »(Gramsci).
    en termes clairs, la crise indique, essentiellement, une lutte à mort entre deux mondes, lutte à mort qui doit se solder par la mort de l’un des mondes pour que l’autre prenne son essor et prospère.
    en termes crus, il faut être d’une naïveté maladive pour croire à un compromis possible entre les deux mondes en question.
    en termes simples, au regard des conditions objectives et subjectives du moment, et de la logique (pour ne pas dire la politique suicidaire) du pouvoir en place, je crois qu’il ne reste aux défenseurs (notamment les hommes) du monde nouveau qu’à se préparer à changer de tenue vestimentaire, i. e. à porter le hidjab ou le niqab* pour assoir l’égalité parfaite entre les hommes et les femmes, que recommandent, semble t il, les textes sacrés .
    * à y regarder de près, posons nous une question simple pour ne pas dire une simple question:
    que ferait de plus, en termes d’islamisation de la société, la mouvance islamiste (qui représente le monde ancien) qui n’ait pas été fait par la marabunta (qui représente le monde ancien) qui nous gouverne, à part deux points fondamentaux?
    1- imposer le hidjab ou le niqab aux hommes puisque le coran, préconise, semble t il, l’égalité entre les sexes.
    2- imposer aux télés publiques et privées de faire passer en direct, les appels à la prière des différentes grandes villes et de leurs banlieues respectives pour rétablir l’égalité entre les différentes régions (après tout, ne faire passer que l’appel à la prière d’alger et de ses environs est une atteinte à l’unité nationale, n’est ce pas?)
    PS1: quant au système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui domine, au moment présent, la formation sociale algérienne, je parie qu’il continuera, après le 12 juin, à se renouveler sans accroc puisque la marabunta qui nous gouverne et la mouvance islamiste ne sont que deux faces, que rien n’oppose, d’un même pôle, i. e. le pôle des rentiers du système.
    PS2: je persiste et signe: notre seul espoir est que la haute hiérarchie militaire (et particulièrement, les jeunes officiers qui ne sont pas impliqués dans les « affaires ») prenne ses responsabilités historiques en se débarrassant, dans un premier temps, des officiers véreux qui la dévalorisent auprès des algériens lambda, et en prenant, dans un deuxième temps, le leadership d’une dynamique de dépassement du système rentier qui nous avilit et nous réduit à des moins que rien.
    en d’autres termes, je pense que, contrairement aux apparences et aux slogans creux avancés ici ou là notre salut viendra des militaires ou ne viendra pas du tout.

    غزاوي
    13 juin 2021 - 0 h 37 min

    مجرد تساؤل.ـ
    ما الذي يرضيكم !!!؟؟؟
    الذي يطعنون في ضعف نسبة الانتخابات يستندون على نسبة الانتخابات في عصر الجاهلية والتي كانوا يطعنون في نسبتها المرتفعة كذلك.ـ
    فلا الحقيقية رضوا بها ولا المزورة. ولن يرضوا بأي شيء.ـ
    عفوا، عفوا، إنهم يرضون بمجلس استشاري معين بعيدا عن الشعب.ـ
    والفرق بين هذه الانتخابات وسابقاتها، أن هذه لها الفضل أنها تعبر فعلا الحقيقة وعن إرادة الشعب، وتعود نسبتها الضعيفة وستبقى كذلك لسنوات عديدة إلى السياسة التي مارسها النظام السابق في تهميش الشعب والأحزاب على حد السواء، فتصحرت الساحة السياسية بتدجين الأحزاب وعزوف المواطن وفي بعض المناطق إلى تهديد الناخبين من المقاطعين الذين جلهم ممن يصفون أنفسهم ديمقراطيين زورا وبهتانا.ـ
    والمقاطعة ليست استجابة لطلب المقاطعين، فلو كان الأمر كذلك ما طالبوا بالمقاطعة وطالبوا بالتصويت وفازوا بالانتخابات.ـ

    Anonyme
    13 juin 2021 - 0 h 09 min

    Il s’est produit un miracle!! 30% à 20h!! Waouuu !! De 8h à 16h (8h) il y a eu 14% de votants. Et de 16h à 20h (4h) il y a eu 16%!!

      Anonyme
      13 juin 2021 - 11 h 30 min

      effectivement c’est flagrant surtout quand on sait que dans nos villes et nos douars tout s’arrête vers 18h!

    Yela l'vote.
    12 juin 2021 - 23 h 51 min

    Après les islamistes, lès autres gagnants sont le fis et lès terroristes de Rashad avec les Makistes .les perdants et comme d’habitude lès partis quotas du PT ,RCD et du FFS.pour lès Assoul. Tabou ,Bousachi et leurs tahrakistes comme on dis chez nous du RIH FE CHBEK ,ils sont populaire que dans deux wilaya d’ouleche l’vote.avec le temps personne ne les écoutera. Continuez a sortir avec votre oulech l’vote ,pouvoir assassin et lès généraux a la poubelle et laissé Larbi zitot se moqué de vous en vous disant AHRARS et compter lès vendredis.

      Anonyme
      13 juin 2021 - 7 h 09 min

      Mon pauvre tu es complètement perdu!! Hier tu nous disais qu’il fallait voter et que ceux qui ne voulaient pas voter étaient des Rachad et des Makistes, maintenant tu viens nous dire ceux qui ne voulaient pas voter sont les gagnants de cette élection 🤣🤣

      Yela l'vote.
      13 juin 2021 - 12 h 31 min

      (…) relis bien mon commentaire

    BILAL
    12 juin 2021 - 22 h 15 min

    Arrêtez de vous plaindre. depuis 1962, quel est le pouvoir qui a donné plus de possibilité ? Si vous avez vécu la période de Boumediene, rien, un parti unique, des députés uniquement du FLN te tout le monde ferme sa gueule. Il en était de même avec Bouteflika. Le problème avec les Algériens, c’est qu’ls ne savent pas ce qu’ils veulent. Finalement, je me rends compte que c’est le bâton qu’il faut. Vous n’êtes pas fait pour la démocratie. Vous ne savez même ce qu’est la démocratie. Vous venez d’enterrer une occasion de sortir le pays du système hérité de la dictature, de la confiscation du pouvoir par des forces obscures qui ont ruiné le pays et qui vont encore profiter sur votre ignorance. Je vous plains, je suis âgé, je n’ai plus la force de me battre, j’ai passé toutes mes années sous le pouvoir absolu et le parti unique, j’ai rêvé pour mes enfants une Algérie Nouvelle. Par votre ignorance, vous allez revivre les moments d’errements du passé. Vous êtes condamnés à vivre avec la contestation sans savoir pourquoi vous contestez et qu’est ce que vous contestez.

      Selecto
      12 juin 2021 - 22 h 41 min

      @BILAL, je suis d’accord avec toi sauf sur un point, avec Boumedienne les détournement des fonds étaient passible de la peine capitale, les Algériens mangeaient a leur faims, ils étaient respectés a l’étranger, l’enseignement était ouvert a tout les enfants du peuple, cela dit il y avaient beaucoup d’insuffisances.
      J’ai voté car je pensais que malgré tout la prochaine assemblée nationale sera meilleure que celle de du traitre Bouteflika et ses voleurs.

        Anonyme
        12 juin 2021 - 23 h 53 min

        Si les algériens mangeait à leur faim sous Boumediene c’est parcequ’on étaient 12 millions et pas 43…

          Selecto
          13 juin 2021 - 6 h 51 min

          Non, parce que les richesses étaient partagées équitablement entre le peuple et investis dans les usines, sous Zeroual aussi malgré la situation très difficile le pétrole était proche de 10 $ le baril et les gens mangeaient a leur faims.

          Anonyme
          13 juin 2021 - 7 h 15 min

          L’industrie industrialisante sans transfert de technologie et sans main d’œuvre qualifiée, on connaît ce fiasco. Des dizaines de livres disent que c’était ce qu’il ne fallait pas faire. Le bilan du Boumedienisme a déjà été fait. Pas la peine de faire du révisionnisme…

          Selecto
          13 juin 2021 - 9 h 52 min

          @ Anonyme
          12 juin 2021 – 23 h 53 min.

          Je me suis adressé a BILAL, lui seul pourra répondre.

        Elephant Man
        13 juin 2021 - 7 h 59 min

        @Selecto
        Ce sont des trolls makhnaz qui viennent sur AP se donner un semblant de liberté et cracher systématiquement sur l’inatteignable notre Président défunt Si El Houari Boumedienne, Allah Yarhmek, qui ne l’oublions pas à nationaliser les hydrocarbures ce que la France n’a pas digéré d’où la création du drapeau fourchitta Jacques Benet OAS mossad etc…et colonisation de la RASD.

          Selecto
          13 juin 2021 - 9 h 48 min

          @Elephant Man, en effet dès qu’on prononce les noms de Boumedienne et Zeroual les mouches marocaines et les traitres locaux s’activent.

          Boumedienne et Zeroual étaient des patriotes qui avaient l’Algérie dans le sang, les frontières de l’Algérie étaient sacrées pour eux.

          Anonyme
          13 juin 2021 - 10 h 24 min

          @Elephant Boumediene je l’ai connu et j’ai bien connu sa police militaire contrairement à viiq qui ressasez des clichés. Votre Boumediene qui a confisqué l’indépendance est connu de tous. Be seeing you!!

        BILAL
        13 juin 2021 - 17 h 41 min

        Merci Selecto , merci aux autres. Je dois vous dire que j’ai vécu comme pas mal de gens de mon âge, les moments noires de la guerre, de l’occupation. En 1962, l’indépendance, nous étions jeunes, nous étions heureux enfin d’être libérés du joug, biens sûr nous étions conscients que l’indépendance n’était pas un fleuve tranquille, elle a été obtenue par le sang et les larmes, par des gens qui ont sacrifié leurs familles, parfois leurs fortunes et leurs vies. On rêvait tous d’un Etat démocratique. Mais la réalité, nous a rattrapé. A peine, l’indépendance obtenue, les divergences ont parue à la surprise du peuple, les armées des frontières Est et Ouest commandées par Feu BOUMEDIENE à l’époque Chef d’état major, vont affronter les combattants de l’intérieur, ceux qui affrontaient sur le terrain l’ennemi se sont senti trahis, écartés. Il a fallu que peuple s’interpose entre eux pour les séparer avec le fameux slogan « 7 ans de guerre ça sufit, nous voulons du pain ». Les maquisards de l’intérieur n’avaient pas fait le poids épuisés et fatigués par les combats menés contre l’ennemi, mal équipés et mal organisés et non politisés, ils ont cédé devant les armées des frontières mieux équipés. Je vais arrêter là, je développerai plus tard l’histoire de l’indépendance pour répondre à vos questions : En 1962, la population algérienne était environ 10 millions, PLUS DE 40 % vivait dans la misère la plus totale et que l’économie complètement désarticulée était étroitement liée à celle de la France et en fonction du million d’européens qui y vivaient. Déclin de l’artisanat local qui subissait la concurrence des produits manufacturés français. Une économie duale à dominante agricole se constitue. A côté d’un secteur moderne de grandes exploitations aux mains des colons français, un secteur traditionnel à faible productivité tente d’assurer la subsistance de la population locale. Les produits agricoles Algériens étaient essentiellement exportés (le mot est galvaudé) je dirais plutôt destinés à la consommation des français. En contrepartie, les Algériens, du moins ceux qui peuvent consomment (achètent) les produits manufacturés français. Oui, Boumédiène était un authentique patriote, un vrai homme d’Etat, austère, il a voulu faire de l’Algérie une grande puissance, il ne s’est jamais enrichi, il est mort sans aucun patrimoine. Il a marqué de son empreinte l’histoire de l’Algérie, voilà ce que je retiens de l’homme. Pou ma part, l’inconvénient C’est que BOUMEDIENE est l’auteur du coup d’Etat du 19 juin 1965. Il s’appuie surtout sur l’Armée pour gouverner. Il élimine à l’aide de la redoutable sécurité militaire un grand nombre d’opposants. Mohamed KHIDER est assassiné à Madrid, le 4 janvier 1967, Krim Belkacem, chef de la délégation des négociateurs à Evian a été retrouvé étranglé, le 20 octobre 1970 dans une chambre d’hôtel. Ferhat Abbas et Ben khedda anciens présidents du GPRA en résidence surveillée. Hocine Aït Ahmed en exil en Suisse et Mohamed Boudiaf au Maroc. Quant aux choix économiques, ils sont à la décharge de Boumediene, les opportunités de l’époque. Le véritable tournant de sa politique économique se situe en 1971, lorsqu’il nationalise les richesses naturelles (en particulier le pétrole et la gaz), il pensait que grâce à la rente pétrolière, il allait mettre en place un modèle de développement inspiré et conseillé par des éminents économistes français François Perroux et surtout Gérard Destanne de Bernis (Universitaire à Grenoble) de l’époque, inspirateurs et défenseurs de la théorie des « industries industrialisantes ». C’est un système qui paraît simple, mais qui en réalité est très difficile pour un peuple dont l’activité était essentiellement pastorale et commerciale. C’est un modèle ambitieux et conçu pour des pays dont le niveau culturel, intellectuel et surtout professionnel est proche des pays asiatiques et Européens. C’est comme si vous demandez à un chauffeur de taxi de piloter un avion. D’autres économistes (S. Amin, Charles Bettelheim…) ont influencé les décideurs algériens. L’idée que l’édification poussée d’une industrie lourde est une bas nécessaire au développement. Cette politique économique qui a un côté vertueux n’était pas taillée pour la société algérienne. L’exemple de l’échec du complexe sidérurgique de Annaba en est l’exemple type , on a bâti une usine gigantesque qui est devenue incontrôlable à l’image des industries lourdes de la défunte URSS, Personne ne sait, ce que fait l’autre, où il est l’autre. Les gens venaient pointer ou charger quelqu’un de pointer à leurs place et allaient vaquer à leurs occupations secondaires. L’autre problème, on avait aucune stratégie commerciale. Pour qu’un modèle réussisse, il faut certes des ressources financières, des capitaux techniques (machines, outils, structures industrielles et surtout le capital humain, l’homme est créateur de richesse par son ingéniosité, sa dextérité, son intelligence. Le jour où on aura intégrés ces facteurs, on pourra tenter les meilleurs expériences de développement. Encore faut que les universités forment en nombre et en qualité ce type de soldat de l’économie. Pour paraphraser DEBERNIS : « L’industrialisation est un phénomène total, complexe où sont étroitement imbriqués les techniques, l’économie, le social, le politique et le psychosocial (les comportements des individus).

      Anonyme
      12 juin 2021 - 22 h 50 min

      Des Élections ont eu lieu.
      “Gouverner c’est Prévoir”.
      Donc, j’en déduis que tout se déroule comme prévu.
      Y-compris les Taux d’abstention.
      Rejeter après coup, la Faute sur le Peuple,
      ,c’est un peu Facile Non ?
      C’est Avant qu’il fallait réagir.
      Maintenant il faut prendre Acte et Avancer.

      Merci
      13 juin 2021 - 6 h 19 min

      On sent votre patriotisme et ce que vous dites est purement et simplement VRAI.
      Le peuple algérien depuis 1992 avec l’apparition brutale des islamistes incultes, il est devenu presque similaire dans sa presque majorité à ces abrutisseurs qui ne rêvent que d’atteindre le Paradis sur terre c’est à dire le pouvoir et pourtant notre religion incite au travail et au développement. Lahla trabahhoum

    Anonyme3
    12 juin 2021 - 22 h 05 min

    Les intelligents vont contrôler L’APN et les abrutis qui sont tombé dans le piège du FIS de Ali benhadj , Rashad de zitot et lès partis quotas du RCD ,FFS ,PT et les surfeurs du hirak TABOU,Assoul ,Bouchachi et cie vont pleurnicher chez el maghrabia tv de tonton djamel et double cannon avec son nouveau look (transplantation de cheveux).

      Anonyme
      12 juin 2021 - 22 h 31 min

      controler quoi? ihmala il va neiger à bordj badji mokhtar le 12 juillet à 14h.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    12 juin 2021 - 21 h 20 min

    Laisser le parlement de Bouteflika encore légiférer aurait été une grande aberration. Je suis partisan d’un CNT-bis comme en 1992. Mais ce CNT serait-il plus légitime q’un parlement élu – même à 20 %? Non, je ne pense pas. Les Algériens (partis et citoyens) qui ont boycotté n’ont aucun argument juridique ou moral pour mettre en cause la légitimité du nouveau parlement. Il doivent maintenant se préparer pour l’avenir. Car, il est fort possible que le président Tebboune va le dissoudre dans 2 ans.

    L’Algérie aura dans quelques jours son nouveau parlement. Tant mieux. Mais nous sommes toujours dans un modus de transition. La construction de la nouvelle Algérie se fait par étape. L’important est que les nouveaux élus consacrent l’esprit démocratique que le HIRAK a initié et que les boycotteurs se préparent pour les prochaines éléctions.

    La grande Kabylie s’est laissée encore une autre fois intimider par les extrémistes du MAK. Ceci va ternir son image au niveau national. Ce n’est pas bon. Car les Algériens non-kablyes qui sont disposés à apprendre Tamzghit à leur enfants pourrait être amenés à revoir leur position. Les extremistes affaiblissent le statut de Tamzghit au niveau national. C’est ce que cherche les ennemis des Algériens.

      2090
      12 juin 2021 - 23 h 09 min

      2021 et tu parle des etapes, ca va prendre combien une etape 10ans 15, 20 je suis ne’ en 89 et j’ai pas encore un boulot stable, attendre combien monsieur. Du coup le MAK n’a rien ruiner en kabylie il n’a aucun poid,

        Anonyme
        13 juin 2021 - 13 h 30 min

        Si ce n’est pas le MAK qui a sacagé les bureaux de votes. C’est qui alors?

      Anonyme
      12 juin 2021 - 23 h 55 min

      La kabylie votait à moins de 1% bien avant le MAK…

        Anonyme
        13 juin 2021 - 13 h 35 min

        Donnes nous les dates et les résultats depuis 40 ans et on te croira.

    Algérien
    12 juin 2021 - 21 h 12 min

    Le patron de Radio Maghreb émergent a été libéré.
    Si j’étais a la place des enquêteurs je lui aurais posé la question pourquoi il a préféré le nom du Maghreb émergent a l’Algérie émergente a sa radio ?

    Rikiki
    12 juin 2021 - 20 h 33 min

    Il restera pour mois une seule image de cette élection qui fut une parodie parmi les plus risible de la planète, c’est quand bengrina envoi des cacahuètes à ses adeptes…Comme le pouvoir lui a envoyé un camion de cacahuètes à ne plus savoir quoi en faire, bengrina a voulu en faire profiter des affidés. Un grand moment dans ce cirque électorale inédit !

    Amine
    12 juin 2021 - 18 h 30 min

    Il est inutile de vivre dans les nuages. Rien n’est mieux que de vivre sur terre. Construire l’Algerie sur un chateau de cartes sans tenir compte du peuple ne pourra jamais durer.

    Madani
    12 juin 2021 - 18 h 24 min

    Pourquoi avoir perdu encore autant d’argent pour rien ? Rien ne changera Dan’s notre pays sans transparence et democratie. Creer des ennemis virtuels un peu partout ne fait que creuser plys profonde la fausse entre le peuple et les tenants du pouvoir.

      Anonyme
      12 juin 2021 - 21 h 13 min

      Le vote est un pouvoir irremplacable,et participer aux elections est un devoir national pour imposer le pouvoir du peuple…ceux qui ont appele au boycott des elections commettent une tres grave erreur,l erreur de la chaise vide portera prejudice aux absents….lAlgerie avancera dans l instauration de la 2 eme republique,il n y a pas de retour …c est irrevocable…

    Hmed hamou
    12 juin 2021 - 17 h 49 min

    Il reste encore du temps; c’est pas encore 20h. Des miracles se sont produit en moins de temps que ça.
    Déjà que beaucoup de choses se sont déjà produites pendant la compagne électorale.
    Apres s’être livré à la distribution de cacahuètes et de caprices (humm les caprices !), juste pour tâter leur réceptivité, de la foule immense de femmes en transe venues, Ya quelques jours, le soutenir lors de sa compagne électorale, chose qui lui a sans doute donné des idées, voilà qu’aujourd’hui Bengrina, dans une conférence de presse, aujourd’hui, va encore plus loin, il demande carrément à saidal (laboratoires pharmaceutique d’état) de lui produire un VIAGRA politique. Et C’est pas une blague!
    Pour vous dire à quel niveau se situe le cerveau et surtout les priorités de nos islamistes et de leurs adeptes.
    Après les fraises fraîches de Belhadi du parti FBG, comme candidates de qualité pour nous changer des coiffeuses, voila maintenant, dans une suite logique des choses, le VIAGRA politique de bengrina.
    Un VIAGRA halal cela va sans dire .
    Le nouveau parlement promet, de se transformer en Loft Story.

    Ps. Quand je vous disais que nos islamistes aiment les bonnes choses et savent vivre en vérité, contrairement à nos démocrates coincés, certains pensaient que je blaguais.
    Vous allez voir.

    Sprinkler
    12 juin 2021 - 17 h 45 min

    Un mal pour un bien…Mieux vaut des urnes vides que bourrées…Le jeu politique reste ouvert…

      Elephant Man
      12 juin 2021 - 19 h 47 min

      @Sprinkler
      Exactement.
      Je me demande si avant le taux d’abstention n’était pas le même car jusqu’à présent je n’avais pas voté pour les législatives excepté pour celles-ci.
      Le taux d’abstention des municipales françaises 2020 avoisinait 60%.

        DZ
        12 juin 2021 - 20 h 52 min

        Législative partielle dans le 20 ème Arrdt de Paris, taux de participation au premier tour tourne autour de 18%.
        Au regard des moyens mis en place, cela équivaut à quoi ?

        Anonyme
        12 juin 2021 - 20 h 58 min

        Le taux d’abstention des municipales françaises 2020 avoisinait 60%.
        Seulement?
        Alors on a fait mieux. Nous avons vaincu fafa…! Ouah! On a gagné! On a gagné! On a gagné! On a gagnéééé…

          mais encore?
          12 juin 2021 - 21 h 19 min

          pourquoi se comparer à la france que nous avons chassé au prix fort de 1milion et 500000 de chahids et tous les dégâts encourus?

    Anonyme
    12 juin 2021 - 17 h 45 min

    Le peuple a parle’, Le Hirak n’est pas une minorite d’algeriens, c l’heure pr une vrais democratie ,le changement a 180° SVP.

    Anonyme
    12 juin 2021 - 17 h 29 min

    Tout le monde savait que le taux de participation allait être dérisoire. Il ne dépassera pas 15% qu’ils peuvent gonfler à 25 ou 30%. Quand est-ce que ce pouvoir comprendra que le peuple ne veut plus de lui?? Sans des concessions majeurs et palpables, les citoyens ne voteront pas.

      BILAL
      12 juin 2021 - 22 h 24 min

      Qu’est ce que vous proposez à la place ? Vous savez critiquer et contester et pour proposer quelque chose rien Pour une fois que vous avez l’occasion de voter librement et même présenter votre candidature. Comme un enfant gâté, vous dites non. Vous méritez un pouvoir comme celui de Boumédiene qui vous fait marcher à la baguette ou celui d’un Boutef qui confisque les richesses du pays. Je vous plains. Vous ne savez pas ce que vous râtez et quel sera votre avenir. A mon âge, je n’ai plus rien à espérer mais je suis pessimiste pour les jeunes.

        Anonyme
        12 juin 2021 - 23 h 15 min

        Toute proposition sera meilleure que bengrina et salhi etvtoys les autres charlatans du pouvoir.

          Algerien
          14 juin 2021 - 0 h 24 min

          En quoi les RCD,FFS, PT et Cie son meilleurs que Salhi, Mokri, Bengrina et Cie ?
          Tous des taupes de la Turquie, de la France et du Maroc.

    el chahid
    12 juin 2021 - 17 h 27 min

    c’est flagrant, encore une autre gifle. c bien dommage que tout ce cirque se passe au pays des Hommes et Femmes et des martyrs.
    même la dictature n’est pas à la porté de tous et toutes, ça prend un minimum d’intelligence et de stratégie pour au moins duper 25, 30, 35% de la population.
    soit ils remettent les clés au peuple soit ils importent un « peuple ».
    imaginez-vous un instant bengernina comme premier ministre et naima vice présidente!

    Je suis Attristé par ce Gâchis
    12 juin 2021 - 17 h 16 min

    Beaucoup l’ont Vu Venir…
    Beaucoup ont alerté.
    Personnellement comme simple citoyen, Je n’ai jamais été convaincu par la Façon avec laquelle tout cela a été PRÉPARÉ en Amont.
    Mais Bon, j’espérais quand Mieux.. pas pour le principe mais au minimum pour l’Image.
    Voila, on sait Déjà qu’aucune leçon ne sera retenue et que tout cela va encore se poursuivre…
    ..Que de Temps et d’Energie Perdue pour le Pays et le Peuple Algérien.
    Que d’Occasion successives gâchées de MOBILISER les Algériens et les Algériennes en faisant juste preuve d’un minimum d’Ecoute, d’Opportunisme et d’intelligence politique au service du pays.
    Pardon mais Il n’y a plus Rien a Dire.
    A part que..C’est Dommage et que c’est Triste.

    Kacem
    12 juin 2021 - 17 h 08 min

    Moi je viens de voté au consulat de Paris Nation, vive L’ALGÉRIE vive notre Armées, j’ai été voté parceque je veux pas que mon pays devient la Syrie ou la Libye en connaissance de cause des années 90 avec les criminels islamistes.

      Linda
      12 juin 2021 - 18 h 27 min

      Tu divagues et tu vis seul dans ton propre monde.

      Anonyme
      12 juin 2021 - 18 h 48 min

      le seul fait que t’as voté à paris veut tout dire, alors au prochain cirque!

      Rachid
      12 juin 2021 - 20 h 44 min

      Mo aussi j’ai voté au consulat de Créteil, l’important c’est le vote plutôt que le boycott.
      Vive l’Algérie vive l’ANP.

      Bravo Kacem
      12 juin 2021 - 20 h 56 min

      Tu as vu la troupe de Harkis qui tentait d’empêcher les algériens de voter ? Il a fallu faire appel à la police française, ses barricades pour pouvoir voter.
      Il y avait une feumme qui hurlait : on veut Macron en Algérie.
      Le combat continue.

      Pourquoi tu ne vis pas en Algérie
      12 juin 2021 - 21 h 04 min

      Si tu aimes tant l’Algérie, pourquoi ne pas venir vivre à Alger et quitter la France qui nous as colonisé et humilié ?

    Ingérence
    12 juin 2021 - 16 h 58 min

    C’est peut-être encore une ingérence étrangère !!!!

    le patrio dz
    12 juin 2021 - 16 h 52 min

    il est temps d’arrêter de gaspiller l’argent du peuple en ces temps difficiles. des élections pareilles ne serviront jamais. tant qu’à ça, désigner ces dépités comme c le cas des wali, chef daira , ministres , consuls etc.

      Anonyme
      13 juin 2021 - 10 h 02 min

      les algériens mangent à leurs faims, c’est quoi ces histoires ?

    ZOUBIDA
    12 juin 2021 - 16 h 46 min

    Bonjour,
    analyse interessante. J’attends la lecture des reflexions habituelles qui frisent souvent le ridicules.
    L’Algérie sera elle libre un jour? Sera t’il possible construire un patrimoine de classe moyenne et de fonder une famille dans ce sans faire appel à la diaspora ou autres trafics?
    La nouvelle génération ne pourra pas continuer comme cela, à être dirigée par des vieux qui appartiennent aux années 1930 et qui prétendent décider de notre destinés, seul et en secret. Qu’ont ils prévu pour la suite? Dans 10 ans ils seront grabataires, qui dans cette armée prendra le pouvoir et la destiné du pays? Quelle sera leur légitimité pour imposer à l’ensemble des honorables soldats algériens et algériennes une obéissance sans faille dont leurs prédécesseurs jouissaient dans l’imaginaire de l’indépendance?

    RRab3i
    12 juin 2021 - 16 h 43 min

    Ce n est qu’ une démonstration de plus que le pouvoir est indésirable et le peu qui in voté c est des proches ou par interet
    de nouveaux députés ce n est que déplacer les problèmes
    vous êtes prier de laissez votre place a des patriotes intelligents et intègres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.