Des chaînes françaises diffusent une image subliminale susceptible de mettre en danger la vie des Algériens en Europe

BFM.jpg

Les médias français qui ont parasité la lutte contre le terrorisme islamiste en Algérie pendant toute la décennie 1990 confirment sinon leur manque de clairvoyance, du moins leur propension à privilégier la machination et le stratagème au détriment de la sécurité de millions de citoyens. Dans des images qui semblent être celles d’une perquisition menée au domicile d’un des deux auteurs du crime abject qui a coûté la vie à un prêtre de Saint-Etienne, une image furtive montre le drapeau algérien sérigraphié sur une sacoche accrochée au dossier d’une chaise. Cette image subliminale qui dure moins d’une seconde oriente les téléspectateurs malgré eux vers l’Algérie et les Algériens qui deviennent ainsi l’ennemi à abattre. On ne sait pas si ces images insinuantes émanent des services de police qui ont mené la perquisition au domicile d’Abdel-Malik Petitjean, qui vient d’être formellement identifié comme étant le second tueur abattu dans l’église, ou si elles ont été tournées par une agence de presse ou une de ces chaînes de télévision.

Ces mêmes médias parlent également de renseignements qui auraient été fournis par «un pays partenaire de la France» sur l’imminence d’une action terroriste sur le sol français. Mais le nom de ce pays n’a pas été révélé pour des raisons que nous ignorons. S’agit-il de l’Algérie ? S’agit-il du Maroc ? Les autorités françaises auraient, en effet, été averties, à en croire nos confrères français, qu’Abdel-Malik Petitjean était sur le point de commettre un attentat. Les services des renseignements de ce pays «mystérieux» qui étaient au courant que quelque chose se tramait en France – «sans savoir exactement où et quand» – ont pu, selon des sources sécuritaires françaises, accéder aux échanges sur des réseaux internet sécurisés entre l’un des deux auteurs du meurtre commis à l’intérieur de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray et des complices ou des commanditaires.

D’aucuns ont relevé les nombreuses maladresses des médias français dans la couverture des événements liés au terrorisme islamiste. Si bien que de nombreuses voix se sont élevées au lendemain du carnage de Nice et du crime de Rouen, pour appeler les professionnels de la communication à ne plus révéler les noms des terroristes, entre autres. Non encore habitués à la lutte antiterroriste sur le territoire européen, les démocraties occidentales répugnent à interdire aux médias de couvrir les opérations contre les auteurs des attentats, soit par souci de «respecter la liberté d’information», soit par pur exhibitionnisme aux fins de montrer à l’opinion publique des pays frappés par le terrorisme islamiste que leurs services de sécurité sont suffisamment préparés pour contrer les menaces des nouveaux mouvements terroristes dont l’idéologie wahhabite en est la matrice principale.

A ce sujet, justement, il y a lieu de relever que les médias français ont passé sous silence le décernement de la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur, il y a quelques jours à peine, à un prince saoudien par les principaux dirigeants français. Le monde aurait ignoré ce fait s’il n’avait pas été révélé par l’agence de presse officielle saoudienne, Saudi Press Agency. Une autre preuve, s’il en est, du double jeu de la France officielle et de la forte dépendance des médias français dominants vis-à-vis des sphères politiques.

M. Aït Amara

Comment (301)

    Fouedz
    26 août 2016 - 1 h 17 min

    La France hypocrite a
    La France hypocrite a toujours joué au « double-jeu » il suffit de revoir ses discours a l’endroit de l’Algérie et celui pour sa Prostituée M6 pour s’en convaincre. Le problème est que nos responsables politiques n’arrivent pas a faire ce discernement indispensable a l’effet d’assurer la meilleure protection des intérêts de l’Algérie.




    0



    0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 18 h 12 min

    Nous souhaitons que AP se
    Nous souhaitons que AP se penche sur la question du patrimoine culturel historique artistique appartenant à l’Algérie que les incultes analphabètes marocains s’approprient sans vergogne, peut être que le sinistre de la culture sera interpelé? pour agir en conséquence et promulguer une loi pour la sauvegarde et la protection de ce patrimoine exclusivement algérien. Une Loi qui sévira dans toute sa rigueur qui menacerait de poursuites judiciaires tous ces faussaires marocains et étrangers qui nous volent notre patrimoine. Est-ce qu’une Loi sur la propriété intellectuelle existe en Algérie? ce qui appartient à l’Algérie doit demeurer exclusivement algérien et tous contrevenants devraient être passible de poursuite judiciaire à travers le monde.




    0



    0
      Rarib
      20 août 2016 - 15 h 37 min

      C’est quoi ce hors sujet ?
      C’est quoi ce hors sujet ?




      0



      0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 18 h 12 min

    Nous souhaitons que AP se
    Nous souhaitons que AP se penche sur la question du patrimoine culturel historique artistique appartenant à l’Algérie que les incultes analphabètes marocains s’approprient sans vergogne, peut être que le sinistre de la culture sera interpelé? pour agir en conséquence et promulguer une loi pour la sauvegarde et la protection de ce patrimoine exclusivement algérien. Une Loi qui sévira dans toute sa rigueur qui menacerait de poursuites judiciaires tous ces faussaires marocains et étrangers qui nous volent notre patrimoine. Est-ce qu’une Loi sur la propriété intellectuelle existe en Algérie? ce qui appartient à l’Algérie doit demeurer exclusivement algérien et tous contrevenants devraient être passible de poursuite judiciaire à travers le monde.




    0



    0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 16 h 48 min

    Nous attendons la réaction du

    Nous attendons la réaction du ministre de la culture face à ce vole sans scrupule du patrimoine Algérien par le marocain Saad Lemjerred.
    Ne rien dire, C’est être complice.
    Qui a donné le feu vert à ce voleur de s’accaparer de plusieurs chansons Algériennes.
    Nous exigeons une réponse forte de la part du minisitère de la culture. TROP C’EST TROP




    0



    0
      Anonymous
      30 juillet 2016 - 17 h 48 min

      Nous sommes tous curieux de
      Nous sommes tous curieux de voie la position du sinistre de la culture.
      C’est très grave ce que font les marocains. Ils veulent nous prendre notre patrimoine culturel, Notre identité.
      Wait and Sess




      0



      0
      Rarib
      20 août 2016 - 15 h 38 min

      C’est qui « Nous » ? Vous êtes
      C’est qui « Nous » ? Vous êtes anonyme.




      0



      0
      Rola Merbah
      18 novembre 2016 - 21 h 39 min

      saad lamjarred a joué son jeu
      saad lamjarred a joué son jeu et maintenant il est en prison, il y a une justice avec Allah, surtout quand il touche à un chanteur comme Kamel massaoudi qui juste à le regarder on sent que c’est une bonne personne. Donc, il ya une justice il faut el insane yesbar wa yad’hi. On attend le prochain sur la liste.
      Boumediène a dit sur hassan II, kabarnah bel hammar, wa’malnalou chahra, za’bate wlid lahram, wella lahlassou. Même chose pour saad qui était méconnu, l’algérie lui a ouvert les portes, est devenu célèbre ensuite ils nous a trahi. Peuple algérien, il faut arrêter avec ces imbécilités : nous sommes tous des arabes et des frères. Arrêtez de faire confiance à ces gens et concentrez vos énergies pour vous autres.




      0



      0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 16 h 48 min

    Nous attendons la réaction du

    Nous attendons la réaction du ministre de la culture face à ce vole sans scrupule du patrimoine Algérien par le marocain Saad Lemjerred.
    Ne rien dire, C’est être complice.
    Qui a donné le feu vert à ce voleur de s’accaparer de plusieurs chansons Algériennes.
    Nous exigeons une réponse forte de la part du minisitère de la culture. TROP C’EST TROP




    0



    0
      Anonymous
      30 juillet 2016 - 17 h 48 min

      Nous sommes tous curieux de
      Nous sommes tous curieux de voie la position du sinistre de la culture.
      C’est très grave ce que font les marocains. Ils veulent nous prendre notre patrimoine culturel, Notre identité.
      Wait and Sess




      0



      0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 16 h 12 min

    Il faut arrêter le pillage du
    Il faut arrêter le pillage du patrimoine algérien qu’il soit historique, culturel, artistique, culinaire, vestimentaire et j’en passe algériens, par les marocains.
    De quel droit ce marocain et bien d’autres marocains s’approprient et font leurs les chansons algériennes appartenant à des artistes défunts algériens, sans que personne en Algérie ne réagisse. Il faut protéger tout ce qui appartient au patrimoine algérien et poursuivre en justice les faussaires étrangers et particulièrement marocains devant les juridictions en Algérie, et même devant les instances internationale onusiennes et ailleurs dans le monde pour leur infliger des amandes sévères et leur interdire de toucher à tout ce qui appartient au patrimoine algérien.




    0



    0
    Anonymous
    30 juillet 2016 - 16 h 12 min

    Il faut arrêter le pillage du
    Il faut arrêter le pillage du patrimoine algérien qu’il soit historique, culturel, artistique, culinaire, vestimentaire et j’en passe algériens, par les marocains.
    De quel droit ce marocain et bien d’autres marocains s’approprient et font leurs les chansons algériennes appartenant à des artistes défunts algériens, sans que personne en Algérie ne réagisse. Il faut protéger tout ce qui appartient au patrimoine algérien et poursuivre en justice les faussaires étrangers et particulièrement marocains devant les juridictions en Algérie, et même devant les instances internationale onusiennes et ailleurs dans le monde pour leur infliger des amandes sévères et leur interdire de toucher à tout ce qui appartient au patrimoine algérien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.