Gaïd Salah à Tamanrasset pour galvaniser les troupes

L'ANP joue un rôle important et vital dans la surveillance des frontières. D. R.

Le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), et vice-président de la Défense, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a demandé aux membres de l’armée de préserver le prestige de l’Algérie au plan régional et international, et ce lors du deuxième jour de sa visite de terrain effectuée à la VIe Région militaire de Tamanrasset.

Dans son discours prononcé lors de la séance de travail qu’il a présidée au siège du commandement de la Région en présence du commandant de la VIe Région militaire, le général major Meftah Souab, et des cadres du commandant et des secteurs opérationnels, Ahmed Gaïd Salah a loué le rôle important et vital que jouent les éléments de la VIe Région militaire dans la surveillance de la bande frontalière. Le chef d’état-major de l’ANP a souligné, par ailleurs, le rôle des éléments de l’armée dans la prévention contre toute tentative de porter atteinte à la souveraineté et la sécurité de l’Algérie.

A l’approche de la célébration du 55e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, le 5 juillet 1962, le vice-ministre de la Défense a renouvelé sa reconnaissance aux martyrs qui ont donné leur vie pour l’indépendance du pays.

Gaïd Salah a visité l’école des cadets de la nation qui est une des dix écoles réalisées ces dernières années. L’école a une capacité de 800 places pédagogiques et devra commencer la formation durant l’année scolaire 2017-2018.

Par ailleurs, on fait état de la mise en état d’alerte maximum des forces de sécurité à l’occasion des dix derniers jours du mois sacré de Ramadhan afin de se prémunir contre toute attaque terroriste durant cette période. Selon des informations rapportées par le site Radar, la débâcle terroriste en Libye et l’apparition du front de «défense de l’islam et des musulmans» – qui comporte quatre groupes terroristes, à savoir Al-Mourabitoun qui s’est séparé d’Aqmi avant de lui faire allégeance à nouveau, l’émirat du Sahara qui est un ramassis des vétérans d’Afghanistan, de Syrie et d’Irak – constituent une menace d’infiltration sur le territoire algérien pour perpétrer des attentats durant ces dix derniers jours du mois sacré que les terroristes qualifient de dix jours du djihad.

Cette tension qui est montée d’un cran en ces derniers jours du mois sacré expliquerait la présence du vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, à Tamanrasset, siège du commandement de la VIe Région militaire et zone frontalière.

Ramdane Yacine

Comment (4)

    Anonymous
    17 juin 2017 - 22 h 49 min

    Attention, l’opération
    Attention, l’opération « Berkhane » du contingent militaire français (plus de 1500 militaires français), au Sahel
    Avec ses satellites, ses drones, ses centres de télécommunications d’écoutes, et d’espionnages
    Ses hélicoptères, ses avions, ses blindés, ses canons, ses mitrailleuses, ses FAMAS, ses camions, ses Jeeps, très gourmands, et gros consommateurs
    De munitions, de pièces de rechanges, de carburants, de graisses, d’huiles, de pneumatiques ,……
    S’enlise progressivement dans les déserts du Sahel avec des morts dans les rangs des militaires des pays
    Engagés

    La France tente d’intimider, de faire pression secrète, et discrète, à travers plusieurs canaux,…..
    Et prete à brandir la menace, en pointant intelligemment, et indirectement, ……l’Algérie, et son armée l’A.N.P

    Aidez nous algériens, vous possédez une excellente logistique, sous entendre carburants, huiles, graisses
    Et pneumatiques – Batel antaa el gouba باطل اءنتاع القبة
    Les français surenchèrent, comme s’ils jouent une partie de « Poker menteur », où partie de « Bridge », (bluffer,…..)
    Et pour Impressionner, un peu, son interlocuteur,
    Avec leur jeune président-économiste très ambitieux, un peu inexpérimenté,
    Et un peu impulsif,
    Mais le vrai commanditaire-stratège-tete pensante, du gouvernement français
    C’est sans aucun doute, le breton ministre des affaires étrangères
    (ex ministre de la défense français, vendeur des avions « Rafale », à l’Egypte, à l’Inde, et au Qatar)
    Et un des acteurs principaux du rapprochement secret militaro-stratégique franco-egyptien
    Qui inquiète les américains (refus de financement supplémentaire, rallonge ?!),
    Les russes (discrets, prudents, et observateurs, de loin)
    Les italiens (méfiance des français, gros interets économiques en Libye),
    Et l’ancienne puissance coloniale britannique(prudente, et observatrice)
    C’est Mr. Jean Yves Le Drian, un rusé, et un expérimenté des coulisses, et des rouages
    (les lobbies, les connections, les réseaux de connaissances,…..)




    0



    0
    Vision
    17 juin 2017 - 13 h 47 min

    Vus qu’ont est cerné par la
    Vus qu’ont est cerné par la france coloniale installée au Mali niger libye faut etre en alerte rouge tous les jours!! Des sale coup se preparent…




    0



    0
    SURVEILLANCE !!
    17 juin 2017 - 9 h 27 min

    Surtout entre les agents
    Surtout entre les agents déstabilisateurs qui viennent en Kabylie pour actionner des prochaines manifestation, et les militaires Français légionnaire ou mercenaire draguant d’un peu trop près nos frontières du sud de jour comme de nuit, nous ne sommes pas sortie de l’auberge !




    0



    0
    Anonymous
    17 juin 2017 - 4 h 53 min

    Après l’opération militaire
    Après l’opération militaire française « Serval » en Janvier 2013, au Nord du Mali
    L’opération militaire française « Berkhane » , lancée en Juillet 2014, au Nord du Mali,
    Rencontre quelques difficultés
    Sur le terrain des opérations, ce qui a poussé les stratèges militaires français, à demander de l’aide financière
    Logistiques, et humaines, pour surmonter les difficultés de
    « l’autoroute de tous les trafics de la Libye, à l’Atlantique », « et « menace pour la sécurité nationale française »
    Selon les termes employés par Mr. J. Y. Le Drian, en Juillet 2014

    La France, son jeune président-économiste, sa tete pensante – stratège Jean Yves Le Drian,
    Et ses commandos militaires cherchent des boucs émissaires à leurs difficultés, au Sahel
    Malgré l’alliance militaire avec le Sénégal, la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Fasso, et le Tchad
    En s’en prenant, indirectement, à l’Algérie ?!,….., la souhaitant, où l’obligeant à sous traiter , les opérations
    Dans les « Hamadas des pierres, et roches calcinées », et des sables mouvants très chauds du Sahel
    Sous la coupe des commandos militaires français, après le refus américain, pour des raisons financières

    L’Algérie, et son armée doivent etre pretes , à toutes les éventualités, et les incertitudes,??,….
    Imposées par les commandos militaires,aventuriers, et imprévisibles français




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.