Des Algériens et des Espagnols créent un cluster hallal

La consommation de viande certifiée "hallal" explose en Europe. D. R.
La consommation de viande certifiée "hallal" explose en Europe. D. R.

Le marché hallal s’installe en Espagne au grand bonheur de la communauté musulmane, à la faveur d’un partenariat privé algéro-espagnol qui ambitionne de devenir leader mondial dans la certification « hallal ».

En effet, un partenariat entre des entreprises agroalimentaires de Cordoue (Espagne) possédant des lignes de production halal et une délégation algérienne (sous forme d’un consortium constitué en Algérie pour la circonstance et composé de 11 entreprises de droit algérien activant dans l’agroalimentaire et activités connexes) a donné naissance au Consortium halal Cordoba. Conformément à l’acte de constitution, le consortium algérien est membre fondateur, membre du conseil exécutif et préside la commission internationale du cluster halal Cordoba.

La presse espagnole a fait un large écho de cet événement. Selon le site espagnol eldiadecordoba.es, le chef du consortium algérien Halal Cordoba, Djamel-Eddine Bouabdallah, a déclaré à cette occasion que ce cluster est «une grande opportunité» et que son intérêt est double : commercial et industriel.

Le cluster Córdoba pour la viande halal est deuxième au monde après celui de la Malaisie. Le président de l’Institut Halal, Isabel Romero, a expliqué que le cluster disposera d’un budget de 70 000 euros jusqu’à la fin de l’année et, à partir de 2018, il y a grand espoir qu’il sera éligible pour les subventions européennes. Isabel Romero a déclaré que seule l’Indonésie compte 300 millions de consommateurs potentiels de produits (pharmaceutiques, santé, beauté) et de services (santé, tourisme dans le monde entier) alors qu’il y a 1,6 milliard d’utilisateurs potentiels. «Avec le cluster halal Cordoba, l’Espagne a l’occasion de devenir l’un des pays leader dans le développement du marché halal, donc nous devons accélérer le rythme», a affirmé Isabel Romero.

Les deux sociétés fondatrices comptent attirer des entreprises et des fonds d’investissement nationaux et internationaux pour atteindre l’objectif d’être leader dans leur domaine. Pour ce faire, les initiateurs réfléchissent déjà à des stratégies d’internationalisation du concept et à la création de leurs propres canaux de distribution.

Selon Isabel Ambrosio, maire de la ville de Cordoba, «aujourd’hui est un jour important car il y a beaucoup d’attentes pour ce projet» qui est «une grande opportunité pour la ville, afin qu’elle puisse devenir une référence dans le monde entier dans le produit et la certification halal dans tous ses aspects, non seulement la nourriture, mais aussi dans le tourisme et les services».

L’agence espagnole d’information EFE a qualifié le cluster Cordoba halal de «groupe d’entreprises innovantes pour promouvoir et encourager le développement du marché halal en Espagne», un secteur avec un potentiel de 1,6 milliard de consommateurs dans le monde.

Ramdane Yacine

Comment (5)

    info
    27 juin 2017 - 22 h 04 min

    Bonne Courage




    0



    0
    Djamel BELAID
    25 juin 2017 - 13 h 34 min

    Belle initiative. Mais il est possible d’aller plus loin. Les Espagnols ont une grande expérience dans l’utilisation du pois-chiche. Cela peut sembler anecdotique, cependant cette légumineuse mélangée à des céréales permet de faire des saucisses hallal végétales. Des sociétés telles bjorg.fr développent ce type de produits pour les végétariens. Pour nous, c’est une question de survie. Avec le réchauffement climatique, il devrait être de plus en plus difficile de nourrir 40 000 000 d’Algériens. Il nous faut donc trouver des substituts à la viande. Car les fourrages dont ont besoin les animaux nécessitent trop d’eau d’irrigation. Djamel BELAID. Ingénieur agronome.




    0



    0
    LOL
    24 juin 2017 - 18 h 13 min

    hahahah ! pendant que les nôtres sont occupés avec leurs siwak , barbe , jilbab et ganterie , ….les occidentaux ont vitre tourné cette question en méga opportunité commerciale et industrielle . tant pis pour nous encore une fois .;..on attendra une nouvelle idée dans 100 ans !!!




    0



    0
      Abou Stroff
      25 juin 2017 - 13 h 21 min

      en effet le capitalisme mondial a flairé la bonne affaire! le marché dit du halal ne peut être que porteur vu que les musulmans qui ne produisent quasi rien mais mangent quasiment tout continuent à s’intéresser aux apparences (la manière de zigouiller un animal, par exemple) et oublie l’essence (avant de bouffer, il faut d’abord produire. d’ailleurs l’histoire de la finance dite islamique s’inscrit dans le même registre: la finance mondiale essaie de siphonner le fric des musulmans en se mettant à leur (bas) niveau et en leur proposant des services dits islamiques. moralité de l’histoire: ce n’est pas demain la veille que les musulmans se réveilleront de leur lonnnnnnnnnnnng sommeil.




      0



      0
    Vangelis
    24 juin 2017 - 17 h 16 min

    Il est à craindre, vu la pullulation en Espagne des sujets de la narco monarchie que ce cluster ne soit saboter afin que l’un des chmakriyas de cette narco monarchie en prenne le contrôle avec , bien évidemment, l’argent de la drogue qui est la spécialité de la narco monarchie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.