Tahkout, Djemaï et les autres sont-ils aussi dans le collimateur de Tebboune ?

Tahkout, Tebboune
Le parrain de l’affaire du faux montage des véhicules est Mahieddine Tahkout. New Press

Tous les médias se sont focalisés sur Ali Haddad, en décrivant le bras de fer qui l’oppose au Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, comme une bataille où se joue le sort des hommes d’affaires dans le monde de la politique et, par extension, celui des investisseurs réputés véreux ou cités dans des affaires suspectes.

Par un tel raccourci, on omet de citer des lobbyistes ayant une part tout aussi active dans les centres de décision ou bénéficiant de «parrainage» qui échappe au FCE et à son président. Ce qui explique l’impunité dont jouissent certains hommes d’affaires et qui révolte l’opinion. C’est le cas, par exemple, de Mahieddine Tahkout, qui a défrayé la chronique il y a quelques mois, suite à l’éclatement du scandale du faux montage de véhicules à Tiaret. Aucune enquête n’a été diligentée pour vérifier la véracité des révélations largement relayées par la presse et les réseaux sociaux.

Avec l’aide de quelques titres à sa solde, le sulfureux investisseur a tenté de détourner l’attention de l’opinion vers un cahier des charges dont il n’a jamais pu définir les termes, en se cachant derrière le ministre de l’Industrie et des Mines de l’époque, Abdesselam Bouchouareb, qui avait autorisé ce projet, tout en se targuant d’avoir propulsé l’industrie de l’automobile en Algérie sans jamais avoir expliqué dans quelles conditions, ni à quel prix.

C’est finalement Bouchouareb qui en fera les frais, puisqu’il sera évincé sans ménagement du gouvernement. Tahkout et son groupe éponyme restent, eux, au-dessus de tout soupçon. Le gouvernement va-t-il exhumer cette affaire, ne serait-ce que pour être logique avec ses promesses et se faire crédible ? Va-t-il prendre le risque d’ouvrir la boîte de Pandore ? Car le cas Tahkout n’est pas le seul. Il y a des exemples qui incarnent mieux cette collision fatale entre les affaires et la politique. La montée de Bahaeddine Tliba est l’illustration la plus caricaturale de l’intrusion de l’argent sale en politique (la chkara). Propulsé jusqu’au poste de vice-président de l’APN par le FLN d’Amar Saïdani où il est chargé, entre autres, de porter la propagande subversive de l’impertinent patron du parti contre ses adversaires et notamment contre le chef des services de renseignement. On se souvient de l’insolence et la cruauté dont il a fait montre dans un entretien télévisé réalisé, suprême mépris des institutions, dans son bureau même au Parlement. Indécrottable, l’homme survit à son chef et revient en tant que député d’Annaba. S’il a quitté son poste à l’auguste Assemblée, il garde intacts ses relais et ses entrées qui le réintroduiront dans les cercles de décisions.

L’autre responsable ripou du FLN, Mohamed Djemaï. Cet homme a non seulement introduit la barbouzerie jusque dans l’enceinte de l’APN mais continue à jouir de l’impunité totale, grâce à l’immunité parlementaire, mais aussi grâce à ses accointances plus vastes et plus insoupçonnées. Ces deux hommes ne cachent pas leur ambition de faire main basse sur le FLN au moment où toutes les tentatives de redressement du parti menées par d’anciens militants préoccupés par tant de dérives sont littéralement bloquées soit par l’administration, soit par des groupes de pression où, justement, ces affairistes auraient des appuis puissants.

Le gouvernement actuel est-il décidé à mener une opération «mains propres» en s’attaquant au problème à la racine ou cherche-t-il seulement à régler des comptes à des personnes ? Toute la question est là.

R. Mahmoudi 

Comment (26)

    Akli Boughzer
    23 juillet 2017 - 9 h 38 min

    S’attaquer à la corruption et à l’argent sale n’aurait dû jamais cesser.Encore faut-il que l’application de la loi ne soit pas sélective en fonction du degré d’allégeance au clan dominant.Je continue à penser que seule l’application impartiale de la loi est en mesure de régler de façon définitive tous les problèmes de gouvernance qui se posent à ce pays.




    0



    0
    Anonymaoui
    22 juillet 2017 - 17 h 28 min

    Cette opération mains propres même en retard est la bienvenue pourvu qu’elle aille au fond des choses sans aucun parti pris. Pour revenir à la montée en puissance du pouvoir de l’argent surtout sale, ce phénomène n’est pas tombé du ciel. Il a été toléré voire encouragé depuis une vingtaine d’années alors que des opérateurs économiques honnêtes et patriotes ont été ruinés par le fisc et le partage des gros contrats entre ces mêmes haddad, tahkout, benhamadi et consorts. Le mal est fait et ce n’est pas cette opération conjoncturelle qui y remediera.




    0



    0
    Nordesque
    22 juillet 2017 - 16 h 59 min

    Une tête d’un repris de justice sur le banc d’un tribunal en attente du verdict.




    0



    0
    aberkane madjid
    22 juillet 2017 - 15 h 41 min

    Bonjour a tous et en particulier a messieurs BOUTEFLIKA président de la république algérienne et son premier ministre monsieur TEBOUNE.Je me permets de vous féliciter pour ce qui se passe actuellement et sachez messieurs que toute l Algérie est avec vous.Je ne dits pas qu il faut régler les comptes ,mais que chacun termine le travail pour lequel l état l a payé. L état est entrain de reprendre ce qu il lui a échapper et nous les algériens sommes fier et nous sommes avec vous.Nous sommes prêt a serré la ceinture pour une Algérie meilleur et nous ne sommes pas prêt d oublier le travail positif que vous avez fait et ses années de bonheurs que nous avons passer.La plus grande partie de votre peuple est avec vous,et vive l Algerie




    0



    0
      Anonyme
      23 juillet 2017 - 9 h 28 min

      Ya ABERKANE TU SERRERA LA CEINTURE TOUT SEUL SI TU VEUX. NOUS LA CEINTURE EST DEJA SERREE. ALGER N EST PAS L ALGERIE. L ALGERIEN SERRE LA CEINTURE DEPUIS LES ANNEES 50.
      ALORS TABTAB YA FLNIST.




      0



      0
      Anonyme
      23 juillet 2017 - 13 h 21 min

      yaw echaab fak bikoum . les legislatives est un avertissement pour le pouvoir manipulateur . ettakchouf ca doit commencer par eux et apres on analyse et on verra yew fakuo !




      0



      0
      Anonyme
      23 juillet 2017 - 13 h 33 min

      les baltagias se reveillent donc la caisse est encore pleine . a quand les comites de soutient?




      0



      0
    Anonyme
    22 juillet 2017 - 12 h 16 min

    Monsieur le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune nous sommes tous nous les algériens et algériennes avec vous avec vôtre démarche avec vôtre détermination de demander des comptes et des restitutions des réquisitions des perquisitions des explications sur les richesses amassés tant financières que immobilières et autres biens appartenant aux domaines publique aux biens de l’état et donc du peuple.
    Ils ont pris les projets l’argent des projets la notoriété et pour quoi. ???
    Rien n’est sortie de terre rien n’a été réalisés et le peux de projets réalisés ont étés fait de manière bancal tordue sans respecter aucune norme de constructions international ne serait ce que les plus élémentaires les plus classiques basiques.
    Tout est contrefaçon négligées intentionnellement en vues de ramasser les dividendes sans contreparties.
    Le peuple algérien vous soutient et vous encourage ne voys arrêtez pas en si bon chemin.




    0



    0
      Anonyme
      23 juillet 2017 - 13 h 36 min

      TU EST AVEC LUI BELATAGUI DE FLN ! ECHAAB EST AILLEURS DONC IL Y AENCORS DE L ARGENT DANS LA CAISSE ! yew fekna bikoum




      0



      0
    mhd dz
    22 juillet 2017 - 9 h 35 min

    Article très intéressant qui nous renseigne sur ‘des hommes de l,ombre incrusté dans les rouages de l,état.
    Nous avons à faire donc à une pieuvre c’est indéniable qui a su faire pousser ses multiples tentacules un peu partout(ou il y a du fric à prendre évidemment).
    On comprend mieux le délabrement du pays.
    Les tliba djemai takhout hadad et même les islamistes ou autres en sont l,exemple(tentacules) donc c’est la tête de la pieuvre qu,il va falloir dégommer sans pitié et ne serait pas surpris que l,assassinat prémédité envers feu boudiaf, un homme integre qui voulait le bien de l,Algerie ou sinon comment expliquer que nombreux secteurs voir tous ou ‘rien ne fonctionne dans notre pays?




    0



    0
    y en a marre
    22 juillet 2017 - 1 h 49 min

    UN ADAGE DE CHEZ NOUS DIT « YED OUAHDA MA TSSAFAGUE » (on ne peut applaudir avec une seule main) et Mr Tebboune doit avoir le soutien de tous et ne peut à lui seul mener à bien cette tache o combien ardue
    Terrible ce silence assourdissant de presque tous ces soi disant partis politiques ne serait que pour apporter leur soutien à Mr Tebboune
    GENS INTÈGRES MANIFESTEZ VOUS BON SANG




    0



    0
      Anonyme
      23 juillet 2017 - 15 h 04 min

      encore un !les baltaguis se reveillent donc la caisse est encore pleine……….A quand les comites de soutients yew echaab fak bikoum .




      0



      0
    Ali
    22 juillet 2017 - 0 h 57 min
    y en a marre
    21 juillet 2017 - 22 h 48 min

    On aimerait bien entendre si Ouyahia !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    un silence qui en dit long




    0



    0
    y en a marre
    21 juillet 2017 - 22 h 27 min

    Tahkout, Djemaï et les autres sont-ils aussi dans le collimateur de Tebboune ?

    INCHALLAH YA RAB EL ALAMINE




    0



    0
    Felfel Har
    21 juillet 2017 - 22 h 16 min

    Celà n’aurait pas de sens si Haddad devait être le seul à payer. Tous ceux qui doivent leur fortune aux largesses du gouvernement précédent doivent rendre des comptes et renoncer à leurs ambitions d’intrusion dans la sphère exclusive de l’État régalien. Que l’on traque la destination de leurs fonds indûment gagnés et que l’on s’interroge sur leur refus de les investir en Algérie pour créer richesse et emplois au moment où on demande au peuple de s’attendre une fois de plus à l’austérité. Leurs milliards, accumulés en un temps record, sont une insulte à toute la nation. Bill Gates, Ted Turner, Warren Buffett et les autres milliardaires américains se sont illustrés en faisant des donations qui se chiffrent par milliards au profit des plus démunis via des associations à caractère caritatif. Ils redonnent à leurs compatriotes une partie de leur fortune par SOLIDARITÉ. Nos dirigeants sont coupables d’avoir permis à ces canailles d’amasser une fortune sans exiger des INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS (pas des usines de montage en CKD ou SKD-Completely Knocked Down ou Semi Knocked Down) pour venir en aide au pays dans son effort de réduction du chômage, cause de désespoir chez nos jeunes qui ne rêvent que de Harga ou qui se réfugient dans la drogue. Si ceux qui cherchent à nous convaincre qu’ils incarnent bien la défense des intérêts suprêmes du pays et de son peuple étaient sincères dans cette lutte sans merci contre l’argent sale, ils s’emploieraient à éradiquer cette faune de charognards sans états d’âme. Leur réconciliation avec le peuple ne sera possible qu’au vu des résultats atteints. Au travail, nettoyons les écuries d’Augias et faisons acte de salubrité publique!




    0



    0
    il est passé où l'autre (...)
    21 juillet 2017 - 22 h 08 min

    (…)
    (Tliba), il est où , t’es où ? y’a le prime minister qui cherche à comprendre comment t’as fait pour devenir riche à annaba ?




    0



    0
    mzoughene
    21 juillet 2017 - 21 h 28 min

    LE PIEGE SE REFERME SUR LE POUVOIR ! l oligarchie a deja transferer a l etranger le capital du peuple algerien! moi je dit a ce pouvoir pour vous croire et si vous etes capable faites rapatrier l argent detourne du peuple algerien et la on saura si vous etes sinceres ou pas ? LE RESTE N EST QUE MANIPULATION !




    0



    0
    Abou Stroff
    21 juillet 2017 - 21 h 01 min

    « Tahkout, Djemaï et les autres sont-ils aussi dans le collimateur de Tebboune ? » titre R. M.. si ces (…) sont dans le collimateur de tebboune, cela voudrait dire que leur « associés-protecteurs » sont en perte de vitesse. en effet, tous les algériens lambda savent que ces gens là sont de pauvres types sans envergure et s’ils sont devenus ce qu’ils sont, c’est tout simplement parce que des « gens bien placés » leur servent de couverture. moralité de l’histoire, les (…) (tahkout, djemai tliba, etc…) sont interchangeables. par conséquent, le coups de pied qui fera mal est celui qui heurtera le postérieur de ceux qui commandent à distance les dits sous-fifres. toute autre politique ne fera que déplacer le problème et fera émerger de nouveaux sous-fifres qui remplaceront les anciens et ainsi de suite.




    0



    0
    Le Patriote
    21 juillet 2017 - 20 h 57 min

    C’est une très bonne nouvelle pour l’économie française. Le collimateur est, comme il se doit « made in France ». Chaque fois que les responsables algériens lorgnent quelqu’un à travers cet appareil, il ne se fait prier, prend ses clics et ses clacs (avant de revoir la claque) pour s’en aller investir en France le magot amassé illégalement, sans retenue et surtout en toute impunité. On peut citer (et la liste n’est ni limitative ni exhaustive): Ijerouidene; Saïdani; Rebrab




    0



    0
    MELLO
    21 juillet 2017 - 20 h 44 min

    Evénement majeur pour certains et non-événement pour d’autres, car pendant longtemps l’Algérie a été un bazar. Ceci a été accentué avec la manne pétrolière qui a culminé en 2013. Nous avons ouvert les vannes et dans le même temps sacrifié la production nationale au profit des intérêts personnels, ou des intérêts de groupes. A regarder de près, l’attitude du Premier Ministre n’est pas singulière. Elle est en phase avec la psychologie du peuple qui s’est « exprimé  » un certain 4 Mai 2017. En effet, tout le monde se plaint mais personne n’ose aller au-delà de la « chikaya ». C’est partiellement de la peur. C’est surtout l’effet du désenchantement, de l’usure et de la lassitude. Il y a aussi un peu de mépris de soi. Une sorte d’ »auto-hogra », contrepartie inévitable d’une résignation forcée et mal assumée. Nous devons militer pour un Etat stratège qui doit donner la chance à chaque Algérien pour peu qu’il en témoigne l’ambition d’évoluer dans la vie. Le problème du patriotisme économique n’est pas de donner une prime à l’importation de produits médiocres au nom de monopoles que l’on donne de fait à des producteurs nationaux qui s’installent dans la paresse au nom d’un marché qu’on leur garantit. Cela devrait être une compétition de tous les jours pour atteindre les standards internationaux . Néanmoins, un indice peu banal et très instructif se doit d’être souligné. En effet, pris dans leur ensemble, les récents événements correspondent peu à une volonté de préservation du pouvoir. Ils s’apparentent plus à une stratégie de conquête. Au profit de qui ? Autre question ouverte.




    0



    0
    elhadj
    21 juillet 2017 - 19 h 50 min

    en principe de tels faits gravissimes rapportes par les médias et souvent soulevés par l opinion publique doivent faire l objet de la part du parquet général de l ouverture d une information judiciaire pour investiguer sur tous les faits soulevés dans le but d assainir les rouages étatiques qui seraient pollues par des pratiques malsaines et préjudiciables aux intérêts de la nation et a la crédibilité du pays .il est grand temps de mettre de l ordre dans ce pays et juguler cette oligarchie mafieuse qui a ruine le pays mettre un terme pour réhabiliter la confiance citoyenne




    0



    0
    anti-khafafich
    21 juillet 2017 - 19 h 22 min

    ajoutez le mot « sales » a votre expression « hommes d’affaires »,




    0



    0
    nectar
    21 juillet 2017 - 18 h 57 min

    Ce n’est qu’un coup d’épée dans un barrage envasé..Toutes ses pseudo-hommes d’affaires ont derrière eux des mentors invisibles qui tirent les ficelles sans être inquiétés ni cités…et qui vivent de la tromperie et du mensonge…




    0



    0
    Nasser
    21 juillet 2017 - 18 h 34 min

    la logique impose qu’ il soit inquiété et pour les « politicards véreux » que leur immunité soit levée afin qu’ils soient mis en examens ‘ les juges ne vont pas chomer’




    0



    0
    Tolga
    21 juillet 2017 - 18 h 34 min

    C’est sûr qu’ils vont TOUS passer à la trappe. Hadad, Tahkout et les autres y compris…..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.