Décès du chef de la daïra de Béjaïa des suites d’un arrêt cardiaque

Par Rabah A. – Le chef de la daïra de Béjaïa, Mohamed Talbi, est décédé dimanche matin au CHU Khellil-Amrane, de la même ville, des suites d’un malaise cardiaque, apprend-on de source locale. Agé de 59 ans, il a été promu à ce poste en 2016, en remplacement de Hocine Attalah, décédé en juillet 2016 des suites d’une longue maladie.

Natif de la wilaya de Tizi-Ouzou, Mohamed Talbi avait occupé auparavant le poste de secrétaire général à la daïra de Tizi-Ouzou, puis celui de chef de la daïra de Constantine. Selon nos informations, il sera inhumé au cours de cette semaine dans son village natal, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Dans un communiqué diffusé sur le site officiel du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, le ministre Noureddine Bedoui a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

R. A.

Comment (4)

    Errai
    22 janvier 2018 - 21 h 45 min

    @El Kenz
    Effectivement les jeunes de cette wilaya sont d’une insolence insupportable, ils sont constamment dans la revendication et au moindre mécontentement ils s’arrogent le droit de bloquer les voies de circulation de la wilaya prenant en otage les citoyens, faisant fi de toutes les conséquences qui peuvent en découlées surtout sur les personnes malades ou âgées. Et malheur à celui qui tente de s’indigner.
    Cette situation n’est certainement pas de nature à faciliter la tâche aussi bien aux sévices de sécurité, aux citoyens et encore moins aux élus locaux.
    La pression exercée sur ce responsable à dû lui être fatale. RAHIMAHOU ALLAH.




    1



    0
    JUBATOR
    22 janvier 2018 - 19 h 36 min

    انا لله وانا اليه راجعون.  »
    اللَّهُمَّ اغْفِرْ َلهُ ، وارْحمه ، وعافِه واعْفُ عْنه وَأَكرِمْ نزُلَه وَوسِّعْ مُدْخَلَه واغْسِلْه بِالماءِ، والثَّلْجِ، والْبرَدِ، ونَقِّه منَ الخَـطَايَا، كما ينَقَّىَ الثَّوب الأبْيَضَ منَ الدَّنَس، وَأَبْدِلْه دارا خيراً مِنْ دَارِه ، وَأَهْلاً خَيّراً منْ أهْلِه ، وزَوْجاً خَيْراً منْ زَوْجِه وأدْخِلْه الجنَّةَ، وَأَعِذْه منْ عَذَابِ القَبْرِ.




    0



    0
    El kenz
    22 janvier 2018 - 16 h 39 min

    Une wilaya difficile a géré à cause des gréves, émeutes, marches, Mak…., enfin des revendications non stop qui forcement pèsent sur les cœurs fragiles et ce monsieur, allah yarhamou, a été victime.




    1



    0
    Anonyme
    22 janvier 2018 - 13 h 40 min

    Allah Yarhamou,il etait un grand bosseur et patriote honnete .
    Un conseil .a partir de 50 ans il faut suivre un programme preventif d analyses medicales tous les 2 ans ou 3 ans ,electrocardiogramme et taux de Cholesterol .et surtout faire du sport ….sinon bouger …..




    3



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.