Tiaret : la fille de 10 ans disparue depuis deux semaines toujours introuvable

disparue, Police
L'enquête piétine depuis des jours et aucune piste sérieuse jusqu'à aujourd'hui. D. R.

Par Hani Abdi – La fille de 10 ans disparue à Tiaret depuis deux semaines, demeure introuvable. Sa famille, ses proches et les habitants de toute la région commencent à perdre espoir. Le travail de recherche, mené à la fois par les services de sécurité (police et gendarmerie) et les citoyens, n’a abouti à rien. Un appel à témoin a été lancé. Au fil des jours, l’espoir de la retrouver vivante s’amenuise.

Après deux semaines d’investigations, les services de sécurité ne sont sur aucune piste sérieuse. Sa disparition reste énigmatique. La dernière fois que les membres de sa famille l’ont vue, c’est lorsqu’elle a quitté le domicile familial pour aller acheter dans un magasin situé à quelques pâtés de maisons. Khenna Ikram avait l’habitude de faire des achats pour sa mère chez l’épicier de la cité Tefah, chef-lieu de wilaya de Tiaret. Mais ce 29 juillet, elle n’est pas revenue.

Le scénario d’un kidnapping qui aurait mal tourné n’est pas à écarter. Les recherches se poursuivent. Certains observateurs craignent carrément un acte de pédophilie. Cela surtout que ces dix dernières années, plusieurs enfants ont été victimes d’attouchements sexuels. Certains d’entre eux ont même été tués. C’est ce scénario du pire qui angoisse la famille de cette fille. Il est à souligner que l’Etat a renforcé le dispositif juridique de protection de l’enfance.

De très lourdes peines allant jusqu’à la perpétuité sont prévues par le nouveau code pénal amendé en 2016.

H. A.

 

Comment (10)

    Brûlez les !
    16 août 2018 - 16 h 48 min

    L’exécution en place publique …. est l’unique remède radical, le cinéma juridique, les peines fussent-elles à perpétuité c’est du blabla, l’arbre malade de branches pourries exige d’être élagué, à la poubelle les histoires des droits de l’homme, pas de pitié pour les ennemis de la société.

    7
    2
    ON CE BOUGE !!!
    15 août 2018 - 18 h 27 min

    Soit pédophilie, soit trafique d’organe et la, l’ALGÉRIE DOIT CRÉER PLUSIEURS UNITÉS POUR CE PHENOMENE MACONIQUE !!

    5
    6
    anonyme
    15 août 2018 - 17 h 26 min

    Le probleme de la disparition d”enfants en algerie ces dernierres années est quelque chose d’insuportable,l’etat a beaucoup trop tardé a trouver des solutions efficaces,surtout quand les services de sécurité demande aux victimes d’attendre 24 heures pour prendre en compte leurs plainte.
    Raisonnablement, les services de sécurité devrait proceder comme le ferai la protection civile lorsqu’on l’appelle pour un incendie, reagir vite et de facon organisé, déclencher une alerte enlevement comme cela se fait en france,déployer des barrages et boucler un rayon de 150 km H24 et des fouilles pédestres avec l’aide des populations locales.
    on a instauré ces 24 heures pour recevoir les plaintes afin de parer aux fausses alertes, mais en fait c’est une mesure incensé, déja avec le fait d”agir vite, les chances de retrouver l”enfant indemne sont de 50%,alors qu’attendre 24 heures pandant lesquels l’enfant peut subir des choses attroces.
    Enfin pour contrer les fausses alertes, les parents doivent savoir avant de déclencher une alerte-enlevement si leurs enfants sont chez la famille ou avec des amis,ou bien ils ont fugués, une fausse alerte doit etre sanctionée par une amende pour que les parents se rendent compte de leurs resposabilité envers leurs progeniture.

    10
    1
    CHIBANI
    15 août 2018 - 10 h 35 min

    JUSQU’A CE JOUR LES PEDOPHILES SONT CONDAMNES A DE LEGERES PEINES NORMAL QU’ILS RECiDIVENT TANT QUE CETTE JUSTICE RESTERA TJRS CLEMENTE ENVERS EUX CES CRIMES NE CESSERONT PAS .

    9
    8
    Brahms
    15 août 2018 - 8 h 16 min

    Il y a beaucoup de malades mentaux en Algérie car trop de précarité à tous les niveaux. Pourtant ce n’est pas difficile à comprendre, pas besoin d’avoir BAC + 10.
    Si vous avez une voiture, vous avez un travail puis vous aurez logement qui vous permettra de fonder une famille. Or, en Algérie, beaucoup d’hommes et de femmes sont sans mariage car ils n’en ont pas les moyens financiers. Il y a donc des dérives et nous assistons à des crimes crapuleux sur des gamines.
    La faute à l’État qui ne fait pas son travail et qui se vérifie par des demandes de visas en pagaille car les citoyens n’arrivent plus à joindre les 02 bouts.

    12
    13
      Fellaga
      15 août 2018 - 10 h 45 min

      @Brahms
      Ça n’a rien à voir avec la précarité.
      C’est psychopathiques.
      Croyez moi en France je parle en connaissance de cause des pédophiles et tout milieu social confondu ont pignon sur rue et éduquent leurs rejetons en conséquence harcèlement sexuel et en tout genre sur adulte…etc…ce n’esr pas pour rien que la narcomonarchie makhnazi pédophile est leur lieu de villégiature.
      En France Belgique…la pédophilie est tout comme le terrorisme étatique: réseaux pédophiles= réseaux étatiques, franc-maçonnerie et cie, Pierre Bergé pédocriminel honoré par m6, adulé et montré tel un modèle en France etc. les exemples sont légion. Culture oligarchiquee sioniste oblige. Machallah ce qui n’est pas le cas au pays.

      8
      7
      Fellaga
      15 août 2018 - 10 h 52 min

      @Brahms
      PS : tous ces pédocriminels sont défendus par des ultrasionistes judéosioniste LICRA et cie : Lelandais, pedocriminel de la petite Maëlys paix à son âme, défendu par Alain Jakubowicz qui nous l’a présenté avec la complicité méDiatique telle la victime ses états d’âme etc …
      Affaire jeremstar babar babybel et cie non non ce n’est pas une blague fonctionnaire de radio france …etc il y a de plus connus que l’on ne présente plus qui séjournent à la mamounia chez la narcomonarchie pédophile makhnazi.

      7
      7
      PRREDATOR
      16 août 2018 - 0 h 34 min

      Brahms
      15 août 2018 – 8 h 16 min

      Ouache men citoyens?
      je n’en vois pas sincerement
      il n’y a pas de citoyens dans ce pays sinon ils se comptent sur le bout des doigts
      Ils la veulent regda ou taalef
      Ils sont champions en matière d’arrogance de saleté, ne respectent pas l’environnement, jettent partout leurs saletés, ce peuple n’a que ce qu’il mérite

    Gatt M'digouti
    14 août 2018 - 23 h 29 min

    De très lourdes peines allant jusqu’à la perpétuité sont prévues par le nouveau code pénal amendé en 2016.?
    C’est à dire avec peu de chance le pédophile peut s’en tirer sans perpète?
    Je suis un père de famille et j’ai des enfants ! je n’ose même pas imaginer l’angoisse de la maman de cette fillette, les nuits blanches qu’elle passe,les scenarii macabres qui défilent dans son esprit, l’état psychologique du papa qui essaye de rester digne devant ses enfants, ces enfants qui n’arrivent pas à comprendre la disparition de leur sœur, les larmes, la tristesse, les pleurs, la sinistrose qui a envahit ce foyer, le désarroi des voisins, l’attente insoutenable, le désespoir. Est ce que ces malheureux parents, cette famille et cette fillette n’ont pas de droits pour qu’on en occupe du droit du criminel abject ?
    Est ce que les députés qui ont amendé ce nouveau code pénal ont ils réfléchi, ne serait ce qu’un instant, à l’enfer que vit cette famille? Ou bien, leur salaire leur fait oublier toute humanité,compassion et justice?
    Qu’un referendum soit soumis au peuple concernant les crimes pédophiles et les dealers qui empoisonnent notre jeunesse et qu’on applique le verdict ! au diables les ONG ! au diable les droits de l homme !
    La peine de mort en public !!!!!

    29
    8
      Jazayria
      15 août 2018 - 21 h 05 min

      @gatt mdigouti
      Allah yaatik saha wa ihafdek.
      Inchallah que ce criminel qui a enlevé cette petite soit démasqué et puni. Son châtiment sera l’enfer.

      3
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.