Syrie : un autre son de cloche

Par Mohamed Benallal – Je ne suis pas journaliste, mais un homme de plume qui publie régulièrement des articles, bénévole, libre et indépendant. Cet article n’est pas le premier ni le dernier, je suis simplement un petit essayiste «lambda». Je me sens dans ce contexte global où les deux poids deux mesures est de mise, c’est une nouvelle valeur «hédoniste» que la «presstituée» contresigne pour «un dollar de plus» et la morale en moins. Ceci m’a obligé à prendre ma plume, ou plutôt mon ordinateur, car cela est devenu plus pratique, après les horreurs qui font rage à travers ce monde en plein mouvement. Je ne vais pas écrire des mots touchant le cœur et laissant la raison aux sots. J’écris pour pousser un coup de gueule contre les responsables de toutes ces horreurs bien trop souvent oubliés, et les inconscients qui s’enferment dans une bonne conscience, au pire dans une attitude complètement irréaliste et dangereuse. Cette crise «djihadiste», «takfiriste» ou «wahhabite» que les Occidentaux et l’ONU se contentent d’accompagner est le seul profit des oligarchies vampires.

En effet, l’actualité fait que la Syrie est secouée depuis le début du «printemps arabe» de 2011 par un conflit interne qui a fait déjà des centaines de milliers de morts de civils pour la plupart ; plus de deux millions ont dû fuir le pays en raison des hostilités et ce, à cause de Bachar Al-Assad nous disent ceux qui veulent le chasser en tant qu’homme, système, Etat, idéologie ou autre considération pour un but non déclaré . Les forces gouvernementales syriennes font face à des groupes armés de différentes origines, des mercenaires envoyés, financés et équipés par les Ibn Saoud, les Qataris, la Turquie, dans l’unique but est de protéger Israël en tant qu’unique puissance de la région (raison jamais évoquée). Al-Assad l’avait bien insinué à qui veut l’entendre que si jamais la Syrie optait pour une normalisation avec Israël ou se délaissait du Hezbollah, les Occidentaux changeraient d’attitude.

Par conséquent, Bachar Al-Assad reste considéré comme un vulgaire dictateur sanguinaire, psychopathe par les vassaux (rois, gouvernements, «presstituée» et «médiacratie»). Les roitelets du Golfe respectent les valeurs universelles, les droits de l’Homme, mieux que la Syrie, pays laïque qui compte plus de 18 confessions !
Les choses et les événements vont désormais vite en Syrie, pays meurtri, particulièrement dans la région d’Alep où le sort de la Syrie se joue face au plan de la Turquie d’Erdogan (qui applique la théorie de Machiavel qui dit «si tu veux montrer ton pouvoir à tout le monde et les neutraliser monte un coup d’Etat contre toi-même et fais-le échouer», le financement du Qatar, et la rage des Ibn Saoud.
Dans ce contexte géographique «alepin», surtout dans la province nord-ouest d’Alep, l’Armée arabe syrienne » et ses alliés marquent des points et ont conquis le quartier limitrophe de Beni-Zeid (source Sana). Les images TV présentées par «Al-Akhbaria» et «Sama Syrie» et aussi «Al Mayadeen» nous ont montré des entrepôts contenant des bonbonnes explosives découvertes par l’armée syrienne à Beni-Zeid, espace occupé en octobre 2012 par la milice ASL (Armée syrienne libre), les Brigades des martyrs ainsi que le mouvement Al-Zeniki qui dernièrement avait décapité de sang-froid un enfant palestinien de 12 ans, ainsi que par Al-Nosra et Daech dont les crimes sont d’une atrocité inimaginable.

Actuellement, les «rebelles» retranchés dans des quartiers sont désormais encerclés et sans aucun soutien. L’armée syrienne a coupé toutes les voies d’approvisionnement et tous les passages utilisés par les terroristes pour acheminer les mercenaires, les armes et munitions vers les quartiers est d’Alep via la Turquie.  Par ailleurs, l’armée syrienne a lancé récemment un appel aux miliciens relayé par les médias afin de les inciter à se rendre et leur permettant en échange de régler leur situation avec comme choix soit de rester au quartier comme citoyen à part entière ou bien quitter Alep pour une autre destination. 

Les médias officiels relaient ainsi un appel exhortant les habitants des quartiers sous l’emprise des rebelles à rejoindre la réconciliation nationale et à chasser les mercenaires étrangers (source AFP). Toujours dans le même ordre idée et le prolongement des efforts, le président Al-Assad vient de décréter une amnistie pour tous les miliciens qui rendent les armes. «Toute personne portant les armes et étant recherchée par la justice est exemptée de la totalité de la peine si elle se rend et dépose les armes dans les trois mois suivant la date de publication de ce décret» (source Sana).
 Il est signifié également «que toute personne ayant libéré sans contrepartie un otage qu’elle détienne est exemptée de sanction.»  D’un autre côté, une opération d’ordre humanitaire vient d’être lancée à Alep en collaboration avec les Russes, il s’agit de la création de couloirs humanitaires pour les civils et les miliciens prêts à se rendre.

L’armée syrienne via les avions a lancé sur les secteurs des insurgés des tracts montrant un plan de secours où figurent quatre corridors humanitaires, dont un pour les insurgés voulant se rendre. La ville d’Alep qui représentait la dernière carte détenue par les vassaux des Occidentaux est en voie d’être totalement libérée. La Russie est en Syrie depuis le 30 septembre. Depuis que le cessez-le-feu est entré en vigueur en février 2016, Moscou juge que les groupes avaient suffisamment de temps pour déposer les armes et rejoindre la trêve. Aujourd’hui, les Etats-Unis demandent au Kremlin une semaine d’accalmie en Syrie pour procéder à la définition des véritables terroristes. Ce calme sert les terroristes pour se réorganiser et pour mieux s’équiper.

On apprend, aujourd’hui, qu’Al-Joulani d’Al-Nosra vient de créer une autre organisation en se détachant d’Al-Qaida juste par le changement nom. Tout en gardant l’idéologie wahhabite et takfiriste pour que les Américains puissent le classer en tant qu’opposition modérée (drôle d’hypocrisie). Cette décision a été exigée par les Etats-Unis, une manœuvre qui confirme que cette milice est le jouet des Américains, et que l’islam n’a été que la peau du mouton que le loup avait mis pour mieux déguster le troupeau. Pour terminer, il est important de révéler certaines vérités, bien qu’il existe d’autres opinions que je respecte fortement. Notre prophète Mohammed (QSSSL) nous a inculqué des valeurs inestimables, ainsi, lors de son entrée victorieuse à La Mecque, son premier acte a été d’amnistier tous les prisonniers. Le fait d’ajouter à la patience la force de la conviction que représente la foi, le Prophète nous enseigne qu’on s’élève en échelon pour atteindre le bonheur grâce au Bon Dieu. Telle est la faveur d’Allah qu’Il concède à qui Il veut parmi ses créatures, alors que Sa Faveur est immense ! C’est pourquoi Allah dit : «Rends le mal par le bien ; tu transformeras ainsi un ennemi avéré en un ami intime ; seuls les gens patients peuvent y parvenir, seuls ceux qui ont un haut rang peuvent y parvenir» (verset 33-35).

Une autre leçon : lors de la bataille d’«Ouhoud», le Prophète a su que son cousin Hamza était mort, il voulait le voir pour la dernière fois. Il était complètement défiguré par vengeance, celle de Hind, femme d’Abou-Sofiane, chef des Qoreich. Le Prophète en le voyant ainsi voulait le venger en exécutant 70 mécréants. Mais le Bon Dieu lui rappelle que si vengeance est permise, «fait juste ce dont on lui avait fait, mais si tu te patientes, il est préférable et meilleur pour toi». Telle est la leçon que l’on devrait tirer de cela.

Cependant, Al-Assad qu’on présente comme un dictateur sanguinaire psychopathe, après tant d’adversité, a fait preuve de reconnaissance dans les moments de joie, c’est-à-dire la libération de la ville d’Alep face aux Etats-Unis, l’Europe et leurs acolytes. Les wahhabites sont disposés à prendre Satan comme ami pour anéantir la résistance, ne sachant point que la contestation se met en marche devant l’injustice et l’iniquité.
La France est restée 132 ans en Algérie et la force de la justice a chassé la force matérielle. Aujourd’hui, les Américains distribuent des armes pour les terroristes et des bombes pour les civils.

M. B.

Comment (24)

    Alilapointe59
    31 juillet 2016 - 15 h 30 min

    Oui c vrai pour l’Irak, ils
    Oui c vrai pour l’Irak, ils ont fait un faux rapport que l’Irak allé s’accaparer de la bombe nucléaire. Ils ont essayé avec l’Algérie et il c’est s’avérer vrais, l’Algérie avait anticipé. Ci vous le croyez pas lisez Bruno tertrai, et meme khelil avait dit au occidentaux que c’était trop tard qu’ils était trop avancé.




    0



    0
    Alilapointe59
    31 juillet 2016 - 15 h 30 min

    Oui c vrai pour l’Irak, ils
    Oui c vrai pour l’Irak, ils ont fait un faux rapport que l’Irak allé s’accaparer de la bombe nucléaire. Ils ont essayé avec l’Algérie et il c’est s’avérer vrais, l’Algérie avait anticipé. Ci vous le croyez pas lisez Bruno tertrai, et meme khelil avait dit au occidentaux que c’était trop tard qu’ils était trop avancé.




    0



    0
    Anonymous
    31 juillet 2016 - 5 h 11 min

    désolé ont ne peut pas
    désolé ont ne peut pas choisir entre la peste et le choléra.
    domage l’armée syrienne aurait bien fait s’il avait pourchassé Bachar au lieu de le soutenir.
    l’exemple est a nos frontières regardé la Tunisie tout cela grave à son armée humaine et republicaine ont pu avancer dans le bon chemin




    0



    0
      Mustang
      31 juillet 2016 - 11 h 50 min

      Cher Monsieur, pour
      Cher Monsieur, pour comprendre ce qui se passe en Syrie et ailleurs, il faut non seulement remonter l’Histoire mais comprendre aussi qui gouverne réellement ce monde; pour ce faire je vous conseille de lire le récent ouvrage de Noam Chomsky (grand penseur américain et honnête intellectuellement parlant ) intitulé « Le terrorisme occidental, Hiroshima aux drones »; vous serez sidérés …




      0



      0
      Amitou
      31 juillet 2016 - 11 h 59 min

      La Syrie et la Tunisie n ont
      La Syrie et la Tunisie n ont rien de similaires,ni la situation politique,ni la geographie,ni le passe ni le futur…..
      l Orient est completement vise hier comme aujourd hui.Hier c etait l accord sysques-Picot aujourd hui c est peut etre son equivalent.
      Que Dieu preserve notre pays de ces hordes de barbares.




      0



      0
      imed
      31 juillet 2016 - 12 h 22 min

      Rien que pour le mot « 
      Rien que pour le mot  » presstituée » je vous venère Mr Benallal. Le mal fait par les « mérdias » aux musulmans innocents n’a pas d’équivalent dans l’histoire de l’humanité depuis ADAM. Y’a que la fin du monde qui pourrait nous sauver des scénarios qu’on nous prépare pour bientot.




      0



      0
      Mustang
      1 août 2016 - 9 h 08 min

      Une petite rectification pour
      Une petite rectification pour rendre mon texte plus explicite:

      Cher Monsieur Anonymous, pour comprendre ce qui se passe en Syrie et ailleurs, il faut non seulement remonter l’Histoire mais il faut aussi chercher à savoir qui gouverne réellement ce monde d’aujourd’hui et d’hier; pour ce faire je vous conseille de lire le récent et excellent ouvrage de Noam Chomsky (grand penseur américain et honnête intellectuellement parlant ) intitulé « Le terrorisme occidental, d’Hiroshima aux drones »; vous serez sidérés … et vous allez découvrir qui sont les véritables terroristes … et les tenants et les aboutissants de daesh et compagnie… leurs commanditaires et ils servent quels enjeux stratégiques et géopolitiques… Le plan et la logistique technologique sont occidentaux, la doctrine extrémiste (takfir et djihad) et le financement sont saoudiens et consorts!! A méditer: quand le pays le plus rétrograde de la planète veut instaurer la « démocratie » en Syrie par le terrorisme!! ça dépasse l’entendement!!




      0



      0
    Anonymous
    31 juillet 2016 - 5 h 11 min

    désolé ont ne peut pas
    désolé ont ne peut pas choisir entre la peste et le choléra.
    domage l’armée syrienne aurait bien fait s’il avait pourchassé Bachar au lieu de le soutenir.
    l’exemple est a nos frontières regardé la Tunisie tout cela grave à son armée humaine et republicaine ont pu avancer dans le bon chemin




    0



    0
      Mustang
      31 juillet 2016 - 11 h 50 min

      Cher Monsieur, pour
      Cher Monsieur, pour comprendre ce qui se passe en Syrie et ailleurs, il faut non seulement remonter l’Histoire mais comprendre aussi qui gouverne réellement ce monde; pour ce faire je vous conseille de lire le récent ouvrage de Noam Chomsky (grand penseur américain et honnête intellectuellement parlant ) intitulé « Le terrorisme occidental, Hiroshima aux drones »; vous serez sidérés …




      0



      0
      Amitou
      31 juillet 2016 - 11 h 59 min

      La Syrie et la Tunisie n ont
      La Syrie et la Tunisie n ont rien de similaires,ni la situation politique,ni la geographie,ni le passe ni le futur…..
      l Orient est completement vise hier comme aujourd hui.Hier c etait l accord sysques-Picot aujourd hui c est peut etre son equivalent.
      Que Dieu preserve notre pays de ces hordes de barbares.




      0



      0
      imed
      31 juillet 2016 - 12 h 22 min

      Rien que pour le mot « 
      Rien que pour le mot  » presstituée » je vous venère Mr Benallal. Le mal fait par les « mérdias » aux musulmans innocents n’a pas d’équivalent dans l’histoire de l’humanité depuis ADAM. Y’a que la fin du monde qui pourrait nous sauver des scénarios qu’on nous prépare pour bientot.




      0



      0
      Mustang
      1 août 2016 - 9 h 08 min

      Une petite rectification pour
      Une petite rectification pour rendre mon texte plus explicite:

      Cher Monsieur Anonymous, pour comprendre ce qui se passe en Syrie et ailleurs, il faut non seulement remonter l’Histoire mais il faut aussi chercher à savoir qui gouverne réellement ce monde d’aujourd’hui et d’hier; pour ce faire je vous conseille de lire le récent et excellent ouvrage de Noam Chomsky (grand penseur américain et honnête intellectuellement parlant ) intitulé « Le terrorisme occidental, d’Hiroshima aux drones »; vous serez sidérés … et vous allez découvrir qui sont les véritables terroristes … et les tenants et les aboutissants de daesh et compagnie… leurs commanditaires et ils servent quels enjeux stratégiques et géopolitiques… Le plan et la logistique technologique sont occidentaux, la doctrine extrémiste (takfir et djihad) et le financement sont saoudiens et consorts!! A méditer: quand le pays le plus rétrograde de la planète veut instaurer la « démocratie » en Syrie par le terrorisme!! ça dépasse l’entendement!!




      0



      0
    HAKIM
    30 juillet 2016 - 12 h 48 min

    comprendrai que Bachar El
    comprendrai que Bachar El Assad dix mille fois Mieux que Nosra et DAESH;;;( Correction)




    0



    0
    HAKIM
    30 juillet 2016 - 12 h 48 min

    comprendrai que Bachar El
    comprendrai que Bachar El Assad dix mille fois Mieux que Nosra et DAESH;;;( Correction)




    0



    0
    HAKIM
    30 juillet 2016 - 12 h 47 min

    Pour l’Algérie et les
    Pour l’Algérie et les berbères Bachar EL Assad ( bien que Baath) est dix mille fois que Nosra et Daesh , leur mère l’Arabie saoudite et leur tante Israel .. et leurs proxo / USA , Fabius et autre BHL




    0



    0
    HAKIM
    30 juillet 2016 - 12 h 47 min

    Pour l’Algérie et les
    Pour l’Algérie et les berbères Bachar EL Assad ( bien que Baath) est dix mille fois que Nosra et Daesh , leur mère l’Arabie saoudite et leur tante Israel .. et leurs proxo / USA , Fabius et autre BHL




    0



    0
    TheBraiN
    30 juillet 2016 - 12 h 29 min

    Jamais , au grand jamais,
    Jamais , au grand jamais, tout au long de l’histoire humaine pareille campagne de désinformation massive n’avait été menée que lors du « printemps arabe » .
    Des avions de Kadhafi qui « bombardent des civils à Benghazi » au « gazage chimique de la population » par Assad , sans parler des 800 milliards de Dollars « volés par Moubarak » .
    Même des prédicateurs s’y sont mis pour justifier le recours aux kouffars pour tuer d’autres musulmans .
    Une énorme manipulation de masse qui a démontré que l’esprit humain était tellement simple parfois .




    0



    0
      Kenza
      31 juillet 2016 - 0 h 27 min

      Tu oublies la première grande
      Tu oublies la première grande campagne de désinformation massive: Les armes de destruction massive pour faire tomber Saddam et envahir l’Irak!




      0



      0
        TheBraiN
        31 juillet 2016 - 9 h 50 min

        Il y avait même , pour la
        Il y avait même , pour la guerre d’Irak , une première cinématographique .
        Al Jazeera avait diffusé un « film » montrant la chute de Bagdad et la mise à terre de la statue de Saddam Hussein alors que Bagdad n’avait pas encore été occupée ce qui avait eu pour résultat de faire fuir les soldats Irakiens qui faisaient la garde aux portes de Bagdad facilitant ainsi la vraie entrée des GIS.
        Le même stratagème avait été fait pour Tripoli ou la « place verte » était annoncée (et filmée) tombée alors que Tripoli était sous contrôle du régime .




        0



        0
        Personne à part Perses
        3 août 2016 - 18 h 39 min

        L’Irak serait resté intact si
        L’Irak serait resté intact si ses dirigeants avaient assimilé la ruse israélienne, et accepté de jouer le jeu, car c’est une partie d’échec qui exige intelligence, et froideur, la véritable arme de destruction massive existait bel et bien, c’était l’idiotie de Saddam, il ne faut pas jouer au Seigneur quand on n’en a pas le moyen. Même de Gaulle, pourtant non interventionniste avait prévenu « Nous ne laisserons pas détruire Israël ». Vois ! Tout pouvoir « arabe » qui ose parler de destruction d’Israël finit en ruines, parfois pendu comme un vulgaire hors la loi, comme dans les films western. Personne de sensé n’oserait à l’heure actuelle défier Israël, même le Pape, qui vient de dénoncer les mariages homo n’a pu accuser que « certains états influents » sans les nommer. Seuls les Perses ont pu le faire parce que pas arabes, et capables en science etc.




        0



        0
    TheBraiN
    30 juillet 2016 - 12 h 29 min

    Jamais , au grand jamais,
    Jamais , au grand jamais, tout au long de l’histoire humaine pareille campagne de désinformation massive n’avait été menée que lors du « printemps arabe » .
    Des avions de Kadhafi qui « bombardent des civils à Benghazi » au « gazage chimique de la population » par Assad , sans parler des 800 milliards de Dollars « volés par Moubarak » .
    Même des prédicateurs s’y sont mis pour justifier le recours aux kouffars pour tuer d’autres musulmans .
    Une énorme manipulation de masse qui a démontré que l’esprit humain était tellement simple parfois .




    0



    0
      Kenza
      31 juillet 2016 - 0 h 27 min

      Tu oublies la première grande
      Tu oublies la première grande campagne de désinformation massive: Les armes de destruction massive pour faire tomber Saddam et envahir l’Irak!




      0



      0
        TheBraiN
        31 juillet 2016 - 9 h 50 min

        Il y avait même , pour la
        Il y avait même , pour la guerre d’Irak , une première cinématographique .
        Al Jazeera avait diffusé un « film » montrant la chute de Bagdad et la mise à terre de la statue de Saddam Hussein alors que Bagdad n’avait pas encore été occupée ce qui avait eu pour résultat de faire fuir les soldats Irakiens qui faisaient la garde aux portes de Bagdad facilitant ainsi la vraie entrée des GIS.
        Le même stratagème avait été fait pour Tripoli ou la « place verte » était annoncée (et filmée) tombée alors que Tripoli était sous contrôle du régime .




        0



        0
        Personne à part Perses
        3 août 2016 - 18 h 39 min

        L’Irak serait resté intact si
        L’Irak serait resté intact si ses dirigeants avaient assimilé la ruse israélienne, et accepté de jouer le jeu, car c’est une partie d’échec qui exige intelligence, et froideur, la véritable arme de destruction massive existait bel et bien, c’était l’idiotie de Saddam, il ne faut pas jouer au Seigneur quand on n’en a pas le moyen. Même de Gaulle, pourtant non interventionniste avait prévenu « Nous ne laisserons pas détruire Israël ». Vois ! Tout pouvoir « arabe » qui ose parler de destruction d’Israël finit en ruines, parfois pendu comme un vulgaire hors la loi, comme dans les films western. Personne de sensé n’oserait à l’heure actuelle défier Israël, même le Pape, qui vient de dénoncer les mariages homo n’a pu accuser que « certains états influents » sans les nommer. Seuls les Perses ont pu le faire parce que pas arabes, et capables en science etc.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.