Un officier algérien révèle : le flux de migrants planifié par un sioniste

migrants, africains, subsahariens
Des migrants africains à Alger. New Press

Les récentes annonces faites par le gouvernement algérien au sujet des migrants africains – les prendre en charge dans un cadre réglementaire et expulser les éléments jugés dangereux – feraient suite à la découverte d’un complot visant à «noyer» l’Algérie de 6 millions de clandestins d’origine africaine afin de provoquer la déstabilisation du pays.

Ces craintes sont nées suite aux avertissements lancés par le colonel de l’Armée nationale populaire (ANP) à la retraite, Ramdane Hamlat, relatifs à l’existence d’un plan extérieur visant à déstabiliser l’Algérie à travers un flux de migrants africains. Cette révélation a provoqué la polémique en Algérie sur les migrants d’origine africaine et le problème a pris une dimension sécuritaire après avoir été un problème d’ordre humanitaire.

En effet, selon le colonel Ramdane Hamlat, cité par arabicrtcom,  il existe un plan de l’officier franco-sioniste Joseph Caligri qui vise à noyer l’Algérie avec des centaines de milliers de migrants africains qui traversent le désert pour s’installer dans les villes et les exploiter ultérieurement pour déstabiliser le pays». Ce complot vise à suppléer les autres qui ont échoué en Algérie depuis le déclenchement de ce qui est appelé faussement le «printemps arabe».

Les partisans de la théorie du colonel Hamlat parlent effectivement de «flux inhabituel d’immigrants et de leur déploiement sans précédent dans les villes du sud du pays avant qu’ils se disséminent dans les villes du nord». Ils expliquent que «l’occupation d’endroits isolés ou de locaux désaffectés par les migrants participe de cette stratégie, outre le travail dans les chantiers de travaux publics et l’agriculture pour les hommes et la mendicité pratiquée dans une large mesure par les migrants africains de sexe féminins au moyen de leurs enfants».

Avant le colonel Hamlat, des activistes sur les réseaux sociaux avaient déjà diffusé des rapports faisant état de l’existence d’un «plan visant à inonder l’Algérie en Subsahariens pour les exploiter, ultérieurement, afin de provoquer un problème de minorité et d’amener l’Algérie à accepter l’ingérence des ONG sous prétexte de droit d’ingérence humanitaire, au profit de cette catégorie de migrants». Le Franco-Sioniste Bernard Kouchner avait déjà théorisé pour cette thèse dans les années 1990 pour aider au morcellement de l’Irak.

Le militant politique Djamel Saadi a affirmé que «ce plan de déstabilisation de l’Algérie à travers le flux migratoire existe et s’est accéléré après les troubles qui ont eu lieu au Mali et au Niger». Le politologue Zohir Bouamama n’exclut pas l’hypothèse de l’existence d’un complot de ce genre, arguant que dans «les guerres de cinquième génération, on se base sur les éléments de morcellement qui existent à l’intérieur des Etats même qu’on veut casser». Il a ajouté que «toutes les craintes sécuritaires envers le migrants africains sont légitimes». Il argumente son propos par la découverte dans le Sud d’un réseau d’Africains en possession de matériel de communication ultrasophistiqué, ce qui prouve, ajoute-t-il, «son lien avec un service de renseignement étranger».

Il convient de rappeler que le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, a appelé récemment l’Europe à assumer ses responsabilités dans ce drame humanitaire. Le ministre a interpellé la communauté internationale, en particulier les pays européens, à tenir compte de cette situation. «L’Algérie est passée de pays de transit à pays de résidence», a affirmé le ministre de l’Intérieur lors de son intervention à la conférence sur «Les défis de la sécurité et l’approche en matière de droits de l’homme : la Réconciliation nationale en Algérie comme exemple», organisée par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) à Alger, il y a quelques jours. Le représentant du gouvernement a dit : «Nous supportons un fardeau de plus en plus lourd et nous agissons positivement, en dépit de tous les défis, même si nous pensons que nos partenaires internationaux doivent en tenir compte», invitant ces pays à prendre leurs responsabilités. Pour M. Bedoui, «les droits de l’homme sont un problème global qui nécessite une coordination complète».

Les migrants africains présents en Algérie sont originaires pour la plupart du Mali du Niger, du Burkina Faso, du Cameroun, de Côte d’Ivoire et de Guinée.

Ramdane Yacine

Comment (92)

    y en a marre
    26 juillet 2017 - 0 h 10 min

    C’EST A LA FRANCE DE-STABILISATRICE DE CES PAYS ( irak syrie libye mali niger cote d’ivoire etc ) de PRENDRE EN CHARGE CHEZ ELLE CES MIGRANTS DÉJÀ QUE NOUS TRAVERSONS UNE PÉRIODE CRITIQUE, C EST EUX LES RESPONSABLES DE CE CHAOS
    ET TOZ A CES ONG HYPOCRITES




    0



    0
    PARADOXAL
    25 juillet 2017 - 22 h 57 min

    D’un coté les autorités interdisent le travail au noir , d’un autre ils laissent faire les migrants en masse venir bosser justement au noir et à demi prix , du coup les algeriens ne trouvent plus les petits boulots ( contsruction…etc ) . il faut vraiment que les autorités se rendent comptent que nous ne sommes pas racistes mais nous ne voulons pas qu’une catastrophe touche notre pays , et ça ( arrivée massive de migrants ) c’est super dangereux car déja on ne sait pas à qui on a affaire ? sont-ils malades ? sont -ils contaminés et contaminants ???etc etc , excusez moi mais en Europe la premiére des choses : visite médicale profonde + lieux de rassemblement bien déterminés …etc . alors que là on les voit se balader à alger , mendier , bosser au noir sans dire autres choses ….à bon entendeur




    1



    0
    Moskosdz
    25 juillet 2017 - 22 h 48 min

    Personnellement je l’ai toujours pensé,après l’échec du Fis,de la carte Kabyle,Mozabite,ainsi que les fameux printemps Arabes concoctés dans les officines d’ailleurs,ce flux migratoire en masse vers l’Algérie serait bel et bien organisé par certains états ayant intérêt à ce que l’Algérie soit déstabilisé.




    0



    0
    benchikh
    25 juillet 2017 - 22 h 19 min

    C’est facile ,à notre tour ,on leur facilite la traversée de la mer vers l’Europe(France) comme ça ,on aura moins de réfugies vers notre territoire .Il faut trouver ce mécanisme et vite.




    0



    0
      Grini
      25 juillet 2017 - 22 h 51 min

      Le plan de déstabilisation de l’Algérie est mûri de longue date par les franco-américano- sionistes et chez cherchent mille astuces pour le mettre en application. N’oublions pas que le MAK est en étroite collaboration avec l’état sioniste.




      0



      0
    UN ALGERIEN LAMBDA
    25 juillet 2017 - 21 h 58 min

    Chapeau pour nos services de sécurité et la clairvoyance de OUYAHIA et MESSAHEL qui ,faisant fi des cris des ONG pseudo-effarouchées à la solde d’Israël et la France , ont poussé le pouvoir à mettre fin à ce complot. Je suggère qu’on ne donne plus un centime d’aumône à ces réfugiés déstabilisateurs( même malgré eux; mais il va de la survie et de la cohésion de la nation) et qu’on les renvoie illico-presto .La création de zones militaires à nos frontières sud est une excellente idée.




    0



    0
    Viva l'Aldjérie
    25 juillet 2017 - 21 h 22 min

    Lisez l’étrange article trouvé sur un site marocain et nulle part ailleurs:

    Quelque 200.000 migrants sub-sahariens aux portes du Maghreb: Le Maroc se mobilise
    Par
    Perspectives Med –
    Juil 19, 2017

     » Une vague massive d’immigrés estimés à 200.000 s’apprête à déferler sur la région nord-africaine. Si la Libye ne semble plus présenter d’intérêt pour les sub-sahariens désireux de se rendre en Europe, notamment à cause des mauvais traitements infligés nouveaux damnés de la terre, c’est vers l’Algérie et le Maroc que la vague convergerait en provenance du Niger. Des images satellites confirment l’ampleur de cette pérégrination qui a mis en alerte et instances internationales et services de sécurité des pays ciblés. Au Maroc, l’heure est à la mobilisation générale. Des renforts de l’armée et de la gendarmerie ont été mis en branle pour contribuer à sécuriser les traditionnels points de passage aux frontières avec l’Algérie et la Mauritanie. Objectif, contenir ce flot humain. Ce branle bas de combat fait suite aux réunions tenues récemment entre de hauts responsables de l’armée, de la gendarmerie et de la sûreté nationale. La situation est des plus alarmantes d’autant que des données recueillies au Maroc confirment que depuis janvier dernier, le flux des immigrés subsahariens ayant clandestinement traversé la frontière aurait quasiment doublé par rapport à l’année précédente. »




    0



    0
    Malik
    25 juillet 2017 - 21 h 04 min

    Je ne pense pas qu’il ait un quelconque complot, par contre, en proposant du travail à des clandestins , le gouvernement, en agissant de la sorte, crée un appel d’air qui va générer des arrivées massives de gens ,fuyant la misère et les sècheresses ! Ca deviendra ingérable pour tout le monde.!




    0



    0
    fatigué
    25 juillet 2017 - 21 h 02 min

    il faudrait regrouper tous ces mendiants dans un camp à la frontière au sud en les empêchant de s’égayer partout en Algérie et demander au HCR d’assumer ses responsabilités .




    0



    0
    BECAUSE
    25 juillet 2017 - 20 h 29 min

    Rien mais absolument rien ne pourra stopper ces afflux de migrants qui vont aller crescendo et ceci n ‘ est qu’ un aperçu de ce qui nous attend dans les années à venir à moyen et long terme .




    0



    0
    jughurta
    25 juillet 2017 - 20 h 20 min

    HEMDOULLAH, les patriotes militaires se sont enfin réveillez. Dommage que vous vous êtes réveillez bien apres le peuple mais ma3lich, c’ est pas grave. Peut être qu’ ils étaient justement en train d’ enquêter sur cette anomalie immigratoire flagrante et qu’ ils ont toutes les preuves aujourd’hui. Soulager d’ enfin lire du concret concernant ce sujet mortel.




    0



    0
    karimdz
    25 juillet 2017 - 20 h 14 min

    Existence ou non de cette menace, l Algérie doit veiller à la sécurité du pays, et la surveillance des frontières.

    Accueillir des réfugiés a toujours été une tradition dans notre pays, en tant que musulmans nous devons être solidaires avec les gens qui souffrent, en tant qu humains, nous ne pouvons être indifférents.

    Mais il n en demeure pas moins que la vigilance doit etre de mise, notre armée veille, notre sahara est également une barrière naturelle. Que cette menace soit avérée ou non, nous savons très bien que les sionistes nous haissent donc vigilance vigilance vigilance !




    0



    0
      Veuilleur
      25 juillet 2017 - 21 h 45 min

      Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde surtout que cela vient d’une opération malsaine et conjointe entre les agents passeurs du Maroc, la France etc…
      De plus les migrants et les sans papier doivent de force être reconduit chez eux point à la ligne !!!
      Dans 30 ans vous allez voir comment l’Algérie s’effacera, et que j’avais raison aux boulot !!!
      A à ceux à qui cela dérange on leur proposera dans les envoyer chez eux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




      0



      0
    Amcum
    25 juillet 2017 - 19 h 57 min

    C’est une situation complexe. Il faut agir avec sagesse, responsabilité, solidarité et rigueur.
    Une Algérie faible n’arrange personne, ni ses citoyens ni les réfugiés Africains.
    On doit garantir notre stabilité pour pouvoir agir à l’extérieur.
    La solution est dans la résolution des conflits en Afrique, des conflits maintenus par les anciennes puissances coloniales. Le flux d’immigrants doit être stoppé le plus rapidement. Toute personne dans une situation irrégulière voit être accompagnée chez elle dans la plus grande dignité. Les ghettos qui commencent à se former sont un véritable danger.
    L’Algérie doit continuer à aider ces voisins pour qu’ils retrouvent la stabilité, mais pour cela les voisins doivent arrêter de se réunir avec la france dans le 5+5 pour ne citer que cet évènement !
    Salam.




    0



    0
    anti-khafafich
    25 juillet 2017 - 19 h 53 min

    pourquoi on ne parle jamais des clandestains marocains !!!!




    0



    0
      Amcum
      25 juillet 2017 - 20 h 37 min

      100% raison et ils sont très nombreux à travailler illégalement dans le plâtre, construction, agriculture, et bien sur la sorcellerie! (السحر و الشعودة)




      0



      0
        anti-khafafich
        25 juillet 2017 - 22 h 58 min

        ceux qui les embauchent sont des écervelés




        0



        0
    anti-khafafich
    25 juillet 2017 - 19 h 52 min

    Les Algeriens ont, dans un sens aides, ces « migrants » a venir chez nous, comment ? par leurs centaines de videos sur les soi disant « realisations » enormes qui voulaient dire que le pays est devenu soudainement un pays tres developpe ou tout le monde trouverait sa chance et realiserait son reve.




    0



    0
    Moh
    25 juillet 2017 - 19 h 50 min

    Ce sioniste comme on l’indique n’est pas Français? pourquoi dans ce cas ne pas dire que c’est les services français qui sont derrière ce complot ?




    0



    0
    Salim31
    25 juillet 2017 - 19 h 05 min

    Je suis desole mais l algerie doit se montre ferme voir dur pour faire passer le message a ses migrànts qui sont pas les bien venus _ca parait raciste mais c est une question de survie _en ce moment y a pas de grands conflits ni famine en afrique et ils viennent par millier imaginer s il yavait de vrai guerre et de la vrai famine _ il faut l action il n edt pas trop tard quelques suggestions urgentes :
    1_les passeur algeriens doivent etre recruter pour travailler comme qurveillant de frontieres sinon durement sanctionner.
    2_interdire la location d appartement aux sans p1piers avec poursuites judiciaires
    3_l europe doit apuiller nos action de reconduction mediatiquement financierement et politiquement faute de quoi nous sommes pas responsanbles de la frontiere maritime de l europe
    4_les pays du mali et niger doivent surveilrr leur ftontiere faute de quoi une plainte sera adresse a l oua
    5_instruire toutes organisations de droit de l homme en algerie et notament le HCR de ne pas parasite l action de reconduction et de prioriser les droit de l homme algeriens avant les droits des autres
    6_creation d une police d immigration a lintetieur des grandes agglomeratio …..ect..




    0



    0
      Salim31
      25 juillet 2017 - 20 h 53 min

      7_adapter notre legislation et suprimer le droit du sol
      8_etudiers l experience anti migratoire des usa sembl1nle a l algerie /desert _longeur de frontiere
      9_etablir des parametres strict par les services de l interieur et identifiers immigrants et faux refugiers..




      0



      0
    Lahlou
    25 juillet 2017 - 18 h 30 min

    Voilà une information qui laisse perplexe même si on doit la prendre au sérieux. Ainsi, il faut attendre la « sonnette d’alarme » soit tirée par un officier de l’ANP, retraité , pour que les « patriotes » se réveillent et s’alarment que les ennemis patentés de l’Algérie la prennent pour cible en tentant d’utiliser l’immigration incontrôlée et clandestine des subsahariens pour créer une forte pression sociale qui fera que rapidement
    le seuil de tolérance de la population autochtone sera dépassé et que les relations à ces immigrants africains deviennent inflammables. Nous y sommes déjà, n’est ce pas? Que faisaient les organismes et les structures officielles en charge de cette question d’immigration, qui n’est ni nouvelle, ni mineure pour le pays à cause de ses incidences à la fois internes et externes? Est ce que l’action du CRA était suffisante? Les reconduites aux frontières ou vers les pays d’origine étaient-elles des réponses adéquates? Visiblement non.
    Alors que faire? Voilà un débat que toutes les forces nationales et patriotiques devraient débattre sérieusement et intégrer dans la recherche du consensus national tant souhaité pour faire face à la crise multidimensionnelle et retrouver le chemin du développement durable, de la croissance équilibrée et de la paix. Il est urgent que tous les espaces de concertation se saisissent d’un tel problème et élaborent une politique pro-active pour cette menace deviennent au contraire une occasion pour repartir à la conquête des cœurs et des esprits de nos frères africains avec qui il y a tant de projets de projets à partager. La volonté politique et la clairvoyance stratégique sont des armes plus efficaces que les instruments létaux pour défendre le pays. Dans cet ordre d’idées, AP et les médias ayant une ligne éditoriale qui tient compte des intérêts nationaux doivent et peuvent jouer un rôle essentiel pour renforcer les capacités de résistance du peuple et éviter les dérives notamment celles inspirées par la peur de l’autre et les visions autoritaires.




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    25 juillet 2017 - 18 h 09 min

    Tout à fait vrai. J’avais moi même découvert ce complot à Alger.
    Des migrants africains qui débarquant à tamanarasset par les frontières Sud
    Et remontent au nord via des voies et moyens de transport clandestins.

    Des taxieurs clandestin à l’affût du gain facile les acheminent jusqu’aux villes
    Limitrophes du grand Alger.

    Ensuite ils cherchent du travail dans des chantiers et abordent les gens pour quémander de l’argent histoire
    De se payer un ticket de train pour remonter sur Alger.

    J’avais eu le courage de leur poser des questions que je trouve légitimes qui finalement m’ont ramené à leur dire
    Que c’est une infraction aux règles de voyage et de transit en territoire Algérie.

    Ils ont trouvé ça normal de débarquer dans un pays qu’ils veulent prendre pour le Bantou.

    Bizarre aussi ce sont pour la plupart des clandestins parlant l’anglais donc que le commun des ALGÉRIENS ne pourraient
    Comprendre ni pouvant soulever les soupçons sur le mobiles de leur transit clandestin en Algérie.

    Le pire c’est qu’ils sont menaçant et capables d’actes induisant risques sur la quiétude des citoyens et la sécurité
    Publique.

    En tout cas le danger est là venant des filières clandestines à la solde d’Israël.

    Pire y a des algériens qui envoient des photos des grandes villes algériennes à leur
    Employeur en Amérique du Nord dont le Canada qui eux mêmes sont d’anciens soldats de Tsahal et de haineux pieds
    noirs d’Algérie qui vouent haine et vengeance à l’Algérie.

    La technologie numérique dont la téléphonie Android 4G est le nouveau cheval de Troie.

    Méfiance. …vigilance sont de mises.

    L’alerte est désormais connue ..




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    25 juillet 2017 - 17 h 56 min

    Il a tout a fait raison .Moi même je parler de déstabilisation par des guerres ethniques ou émeutes raciales.Malheureusement le gouvernement Algérien ne fera rien du tout .




    0



    0
    TARZAN
    25 juillet 2017 - 17 h 46 min

    OUI L’IMMIGRATION EST LA SEULE ARME QUI RESTE AUX ENNEMIS DE L’ALGERIE POUR NOUS DETRUIRE. ILS ONT ESSAYE LE TERRORISME ET LE « QUI TUE QUI ». ILS ONT ESSAYE LE MAK, ILS ONT ESSAYE TIGUENTOURINE. ILS ONT ESSAYE LA DESTABILISATION PAR LES FRONTIERES LIBYE, MAROC, MALI, SAHEL.. MAINTENANT ILS SONT CONVAINCUS QU’ILS VONT NOUS AVOIR PAR LES EMIGRES AFRICAINS POUR NOUS DETRUIRE DE L’INTERIEUR. ON VA ETRE HUMANITAIRE COMME EUX, COMME ON PEUT SOUBVENIR A LEUR BESOIN VU LE SOUS DEVELOPPEMENT DE L’ALGERIE ON VA ORGANISER LEUR TRAVERSEE VERS L’EUROPE EN TOUTE SECURITE POUR EUX.




    0



    0
      Lune
      25 juillet 2017 - 22 h 00 min

      Il est vrai, nos ennemis nous ont tout fais !!
      La liste est longue …..




      0



      0
    Tinhinane
    25 juillet 2017 - 17 h 30 min

    Il ya un mouvement très puissant qui fait croire aux africains noirs que l’Afrique du Nord ( L’Algérie surtout) leur appartient. Sous le sigle de la reconquête de l’Afrique du nord , et l’Afrique aux africains noirs, l’Algérie est inondée par les migrants clandestins. Les sionistes sont derrière ce plan diabolique pour déstabiliser l’Algérie….Aidés par nos voisins ennemis bien sûr.
    Il faut arrêter ce flux anormal bien ficelé contre l’Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    25 juillet 2017 - 17 h 24 min

    Complot ou pas il faut se débarrasser de ces africains. Dans les années 90 leurs pays ont tourné le dos à l’Algérie allant jusqu’à instaurer le visa et à expulser, comme le Sénégal, la Mauritanie et beaucoup d’autres. De plus, il ne faut pas oublier que beaucoup de ces migrants sont les descendants de ceux qui avaient participé activement à des massacres de villageois durant la guerre d’indépendances . Nous avons assez de problèmes avec nos propres enfants. La solidarité est une invention de l’occident.




    0



    0
    selecto
    25 juillet 2017 - 16 h 57 min

    Aussi le silence sur les 400.000 clandestins Marocains est très suspect, qui sont les traitres qui les protègent et dans quel objectif ?




    0



    0
    Arretons...
    25 juillet 2017 - 16 h 45 min

    moi si j’avais à me prononcer face aux autorités du pays je dirais :
    qu’il y-ait ou pas complot , blablabli , blablabla : le constat est là : à ce train les autorités vont devoir un jour faire face à une pandémie virale certaine , et là dans ce cas : c’est dans les caisses du trésor qu’il faut puiser les milliards de dollars pour faire face à cela …
    si jamais un groupe d’individus porteurs de Ebola franchit les frontières ….bonjour l’hécatombe .
    j’aillais dire soyons vigilants …mais non , je dirais : SOYONS RAISONNABLES car c’est vraiment effrayant ,
    on ne laisse pas un feu se déclencher …on agit bien avant !!!




    0



    0
      CA
      25 juillet 2017 - 22 h 13 min

      Effectivement c’est peu être de rependre EBOLA ou d’autres virus concocté dans des vaccins ou je ne sais quoi donner à ses migrants à leurs insu, fabriqué dans les laboratoires militaire occidentaux dont eux seul ont les antidotes, c’est une autre façon de s’attaquer à l’Algérie, mais les premiers responsable ce seront le gouvernement ALGERIEN et ses autorités à cause de leurs laxisme, sachant ils ont étés suffisamment été prévenu !
      Et pendant ce temps la ils sont encore la ses migrants ??




      0



      0
    smail
    25 juillet 2017 - 16 h 07 min

    La fondation Soros, de l homme d affaires americano hongrois,juif askhenaze.finance plusieurs organisations en Afrique notamment en Côte d ivoire,au Mali,au Niger,au Burkina Faso,en Guinee,au Congo.
    En Guinée, 21 associations sont financées par cette fondation,
    Sous couvert de ces associations on paye le voyage des réfugiés qui avec de l argent peuvent payer n importe quel passeur peu scrupuleux.
    Soros, ami de Kouchner , étant bien connu pour être l instigateur de beaucoup de coup d état et de « printemps arabes »finance parrallement des associations telles que Human Right Watch,Amnesty international, International Crisis Group,Reporter sans frontières et bien d autres pour ameuter les medias et pointez du doigt les etats qui essaient de lutter contre ces activités criminelles.
    Donc soyons très vigilant,cette arrivée massive de réfugiés cachent d autres desseins qui risquent d embraser et détruire notre pays




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.