Une source sûre à Algeriepatriotique : «Le général Toufik se porte bien»

Mohamed Mediene, général Toufik, DRS
Le général à la retraite Mohamed Mediene, dit Toufik. D. R.

Une source proche du général à la retraite Mohamed Mediene, dit Toufik, a démenti la rumeur selon laquelle il aurait été hospitalisé «suite à un malaise». Notre source a indiqué à Algeriepatriotique que l’ancien parton de l’ex-DRS, Département du renseignement et de la sécurité, se trouvait toujours chez lui et qu’«il se porte très bien».

De nombreux médias ont relayé une fausse information sur une prétendue admission du général Toufik à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, à Alger. Mais cela «est faux», confie notre source.

Le général à la retraite Mohamed Mediene a choisi de continuer de vivre dans la discrétion la plus totale, même après avoir pris sa retraite. Sa seule intervention publique fut sa lettre adressée aux médias en réaction à l’emprisonnement du général Hassan, un de ses subordonnés jugé pour avoir accompli une mission commandée par sa hiérarchie. Depuis, le général Toufik ne s’est jamais prononcé sur la situation politique qui prévaut dans le pays, préférant couler une retraite paisible auprès des siens.

M. Aït Amara

Comment (31)

    JCT
    7 août 2017 - 23 h 35 min

    que ce soit Toufik ou Bouteflika ca nous importe peu ; Allah y chef pour tous les malades en Algérie et ailleurs ; par compte c’est l Algérie qui est malade d un mal incurable (le vol; la corruption et le mensonge) et ca la paralyse depuis bien longtemps et ca ca nous préoccupe bien plus car seule l Algérie compte pr les algériens et algériennes ; les hommes passent ; l Algérie demeure . Vive l Algérie et soignons la ; elle le vaut bien; nous le peuple pr l intérêt de tous. ne suivons le modèle imposé depuis les années Chadli vol mensonge tricherie corruption ; changeons nos mauvaises habitudes et du civisme entre nous pr le bien et l intérêt de tous et toutes au pays inch Allah.




    0



    0
    Dahbia
    7 août 2017 - 11 h 24 min

    Ca devient une habitude. A chaque fois que la presse évoque le retour imminent du Général Toufik, certains milieux sortent des rumeurs d’hospitalisation.
    Il est clair que même en étant en retraite, le Général Toufik dérange.
    Une question se pose : A qui profite cette rumeur ?
    Chapeau bas Mon Général, même en retraite, « ils » vous craignent.
    Salutations du Peuple algérien qui vous admire.




    2



    4
    Sisi
    6 août 2017 - 14 h 08 min

    وكتاه ترجع يا سي توفيق والله راني أدعوا لك أن يردك الله إلى منصبك لأن البلاد في حاجة إليك غرقت في بحر لا قعر له توكل على الله ولا تخاف إلا الله و أعمل ما يدور في رأسك الموت واحدة ولا تحزن على ميكركرون إن الله خير الماكرين




    0



    0
    LE NUMIDE
    6 août 2017 - 13 h 44 min

    92 : vive l’ANP et ses braves officiers nationalistes et abas Aribi et Belhadj , Ibn el Baz et Kardaoui et les milices wahabistes criminelles ..C’est tout dit




    0



    0
    Mohamed
    6 août 2017 - 11 h 11 min

    S’en remettre à Dieu, le tout puissant,…




    0



    0
    algérienamazigh
    6 août 2017 - 10 h 57 min

    * 11 SEPTEMBRE, QUAND TOUFIK PRÉVIENT LES AMÉRICAINS.
    C’est un épisode méconnu de la carrière de l’ex-patron du DRS. En septembre 2001, Toufik se rend en mission confidentielle aux États-Unis. Ayant tissé des liens étroits avec ses homologues des services de renseignements américains, Mohamed Mediène avait ses entrées à Washington, au Pentagone et à Langley, siège de la CIA.
    Au cours d’une rencontre avec des pontes de cette dernière, Toufik écoute un exposé sur la lutte contre le terrorisme islamiste. Un officier lui explique alors que les Américains excluent l’éventualité d’une attaque terroriste sur leur sol. Dubitatif, Toufik répond au conférencier : « Vous les connaissez mal. Ils sont capables de tout. » Au cours de ses nombreux entretiens avec ses interlocuteurs américains, l’ex-chef des services algériens, sur la foi d’un mémo secret envoyé le 6 septembre 2001 par Smaïn Lamari, numéro deux du DRS, évoque une attaque imminente de grande ampleur contre les États-Unis.
    Mardi 11 septembre 2001, dix-neuf kamikazes d’Al-Qaïda détournent quatre avions, dont deux iront se crasher contre les deux tours du World Trade Center. Hasard de l’Histoire, ce jour-là, Mohamed Mediène rencontre George Tenet, patron de la CIA. On ignore ce que les deux hommes se sont dit. Toujours est-il que, après la fermeture de l’espace aérien américain sur ordre de Washington quelques heures après les attaques kamikazes, seuls deux avions civils seront autorisés à décoller : celui qui transportait des membres de la famille royale saoudienne et des proches de Ben Laden… et celui qui ramenait Toufik à Alger. ‘ ‘
    * Source : Jeune Afrique, du 25 septembre 2015




    0



    0
      Nasser
      6 août 2017 - 13 h 26 min

      tout être humain à des défauts et des qualités quoi que l’ on dise il a servit son pays avec abnégation….effectivement c’ est un homme très apprécié des américains (mais peut être pas des français et c’ est ce qui expliquerait les purges du DRS car notre président est très proche de la France et cela depuis qu’ il était le ministre de AE de feu H. Boumedienne qui lui ‘avait tiré les bretelles à l’ époque en lui demandant si il n’ était pas le MAE de Giscard d’ estéing président de la république Française dans les années 1970). quand au successeur de Mr Mediene qui est plus docile avec les français on en entend plus parler?????




      0



      0
        Anonyme
        7 août 2017 - 23 h 57 min

        Le secrétaire d état James Baker du père bush est un ami personnel de Bouteflika et depuis très longtemps ; l Algérie tt présidents confondus ont tjrs eu des rapports très proches avec les républicains du Texas et presque tt les gouverneurs texan ont été président ; leur relations est du aux affaires énergétiques avec l Algérie et leurs entreprises US en premier lieu. Chadli avait été reçu par Reagan le républicain. Bouteflika a crée avec le fils Bush président un centre anti terroriste aux USA juste après le 11/9 . le premier centre a été crée par le président algérien et les relations sont devenus biens plus profondes depuis avec les relations bilatérales mené par notre MAE Lamamra et avt lui Bouteflika en personne et la lutte anti terroriste est salué par les USA et les cinq membres permanents du conseil de securité ; les USA font peur aux Français en Algérie et ca ca me plait car avec les USA on avance bien plus vite qu avec eux en restant vigilant comparé depuis l indépendance avec les Français ; pdt 50 ans on a rien vu du coté Français le meilleur des algériens avait une R12 rouillée …Go USA dans ce cas!




        0



        0
    algérienamazigh
    6 août 2017 - 10 h 41 min

    Même s’il était réellement hospitalisé, le malaise : ça peut arriver à tout le monde, le général Toufik c’est un être humain vulnérable comme vous et moi…Mais les médias qui ont relayé cette fausse information me donnent l’impression qu’il trouvent extraordinaire qu’un général d’armée soit hospitalisé pour un malaise




    0



    0
    water water
    6 août 2017 - 10 h 30 min

    Le pouvoir depuis 56 , porte l’ADN de la statut Zeus au palais du Louvre, et prie la déesse république. Au nom de leur déesse ils parlent, au nom de leur déesse ,ils font la guerre, Allah seul sait combien la république aime l’esprit zaouia, et glorifie aussi bien les sidis morts que les sidis vivants.
    Cette déesse fêtera son bicentenaire en 2030. Allah n’est pas républicain, encore moins démocrate, Allah est juste. et c’est ce qui a toujours dérangé le général. C’est son problème.




    0



    1
      tikouk
      6 août 2017 - 11 h 31 min

      Sauf que les islamistes ont èté le mercenaire du régime, avant de croire faire seul…Vous etes leurs produit et vous partager le socle identitaire d’ailleurs ils vous ont lavé des 300 000 morts




      0



      0
    Abou Stroff
    6 août 2017 - 9 h 58 min

    si le général est malade, je lui souhaite un prompt rétablissement. cependant, je continuerai à lui en vouloir d’avoir été l’un de ceux qui ont ramené le boutef de son exil doré.




    0



    0
      Anonymous
      6 août 2017 - 12 h 22 min

      Abou Stroff
      6 août 2017 – 9 h 48 min
      « Adorateurs de pieds » titre M. A. A., parlant du transfert médiatisé à outrance de neymard. pourtant, il n’y a rien d’ »anormal » dans ce cas de manipulation de la plèbe (française, dans ce cas) où cette dernière, aliénée jusqu’à l’extrême, avale toutes les couleuvres qu’on lui présente (il faut bien divertir le communs des mortels pour qu’il ne pose jamais les questions qui remettrait le système qui cause ses malheurs, ses frustrations, sa mal-vie, etc.) . ceci dit, oublions la france et parlons de l’Algérie. n’a t on pas importé, de toute pièce, une équipe de foot quasi-française pour faire oublier l’absence de toute politique sportive en algérie? le foot, n’est il pas, avec la religion, l’arme fatale avec laquelle la marabunta qui nous gouverne nous endort pour mieux nous gruger? moralité de l’histoire: la société française a atteint un tel niveau de développement que ses couches dominantes peuvent se permettre de se divertir et de divertir les français lambda qui, qu’on le veuille ou non, choisissent, dans une grande mesure, leurs dirigeants. par contre, en algérie, nous sommes tellement arriérés que toute diversion nous éloigne encore plus d’un quelconque processus de développement.

      Yed wahda maa tsefek
      Une hirondelle ne fait pas le printemps.

      Motives-nous à l’union, au travail collectif à la vision globale stratégique comme – Lhadi – Rais el Bahria – B B – Felfel Har – Houmty – El recham – Y-B ….et beaucoups d’autres compatriotes que je remercie d’éclairer nos lanternes sans manipulation sans propagande …..Etc. Nous les simples d’esprits, la plèbe, les communs des mortels, les belles lurettes…….

      La distribution de la rente, la plèbe, les tube digestifs, les aliénée …..win ya sahbi win comment veux tu que qu’on te capte qu’on t’écoute, renouvèle ton chewing-gum. Rana Taybin mon frere.
      (By Heart)

      Tahya El Jazair unie et indivisible.

      PS : Excuses moi c’est l’heure de mon biberon !

      Salutations.




      0



      0
        MELLO
        6 août 2017 - 16 h 47 min

        J’ai comme l’impression que le retard du biberon a influé sur ta tête pour perdre le Nord. Sinon comment poster un tel commentaire ici sur ce sujet de M. AIT AMARA.
        Bon biberon tout de même.




        0



        0
          El Kechfa
          6 août 2017 - 19 h 53 min

          Pathétique vous êtes démasqué.




          0



          0
        zaatar
        7 août 2017 - 10 h 37 min

        Yaw Lebled rahett. Il ne reste plus rien. Il faudra attendre un renouvellement durant le temps qu’il faut en passant par l’ère Mad Max. Cela fait 50 ans que l’on se motive à l’union, au travail, à la collaboration…etc, mais sans succès. La distribution de la rente et la prédation s’est enracinée chez nous. On n’y pourra rien même si l’on disserte ici nuit et jour. D’ailleurs on peut se retrouver ici en se donnant RDV disons dans 3 ans…on essaiera de noter le changement s’il aura eu lieu. En attendant, le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation a de beaux jours devant lui, et les tubes digestifs ambulants que nous sommes continuerons de nous gaver ce que le système voudra bien nous lâcher.




        0



        1
    Nora
    6 août 2017 - 9 h 41 min

    N’est-ce-pas lui qui nous a fourguė la peste en 99? Et nous sommes encore dans la gadoue jusqu’au coup!! SA santė ne m’intėresse point!!! CE qui m’intėresse moi c’est l’avenir de notre jeunesse entre des Mains de chenapans!!!!!




    0



    1
    zaatar
    6 août 2017 - 9 h 18 min

    ça nous fait une belle jambe…qu’il se porte bien le général à la retraite. L’Algérie est en état d’ivresse depuis belle lurette, et il a été l’un des alcools…




    0



    1
      Abou Stroff
      6 août 2017 - 10 h 01 min

       » L’Algérie est en état d’ivresse »? et moua qui croyais que l’al-cool était haram! Zaatar, ressaisis toi et arrête de divaguer!




      0



      0
    HOUMTY
    6 août 2017 - 9 h 05 min

    SALAM ALAIKOUM LKHAWA , LE GENERAL TOUFIK EST UN HOMME QUI A SERVI NOTRE MERE PATIE L’ALGERIE, IL A VEILLE AU GRAIN POUR QUE LES FORCES INVISIBLE ET OBSCURES N’ATTEIGNENT PAS NOTRE PAYS AU MILLION ET DEMI DE MARTYR (RAHIMAHOUM ALLAH).
    DE TOUTE FACON UNE NATION QUI A UN SERVICE DE SECURITE ET DE RENSEIGNEMENT PUISSANT NE CRAINT RIEN.
    RESPECT « MON GENERAL » ET BONNE RETRAITE. VIVE L’ANP,LE DRS ET L’ALGERIE FORTE ET INDIVISIBLE.




    0



    1
      Cheikh kebab
      6 août 2017 - 20 h 21 min

      D’accord avec toi houmty. Tant mieux pour Toufik s’il se porte bien. Un grznd homme patriote. On lui collait tous les maux du pays,maintenant qu’il s’est retiré les gens comprendront peut être qui est le vrai responsable de nos problèmes. Malheureusement c la seule façon pour prouver queque chose : c à la disparition de quelqu’un qu’on se rend compte de sa grandeur,et on le regrette.




      1



      0
    Anonyme
    6 août 2017 - 8 h 47 min

    L’Algérie est le seul pays au monde où le dernier des ignares peut divaguer et déblatérer sur la personne du responsable des services secrets. Même les marocains, ennemis crapuleux de l’Algérie, s’adonnent au lynchage du général M. Mediene; eux qui ne peuvent même pas lever les yeux devant un chaouch du makhzen. Les algériens patriotes respectent et remercient le général Mohamed Mediene, quant aux larbins, aux terroristes vaincus et aux frustrés marocains nous savons ce qui les anime.




    1



    0
    Anonyme
    6 août 2017 - 8 h 11 min

    Mon général avez vous l intention ou faite vous allusion d/a écrire un livre sur le secret des dieux afin que nos chouhadas puissent trouver le repos l éternité ,,,,que le TOUT PUISSANT fasse que vous lisiez mon article




    0



    0
    Akli Boughzer
    6 août 2017 - 8 h 01 min

    Ex-Chef de l’ex-DRS et ex-homme fort du régime approchant les 80 piges,laissez-le se reposer en attendant que ceux qui dépassent les 80 quittent la table dignement.Ce n’est qu’un souhait.




    0



    1
    Anonyme
    6 août 2017 - 6 h 59 min

    il est bizarre que l’Algérie est le seul pays où l’on s’intéresse un peu trop à ses services de sécurité,alors que chez les autres,c’est un black-out total.




    0



    0
    Anonymous
    6 août 2017 - 6 h 29 min

    Le seul et unique GENERAL Algérien capable de négocier les intérêts de EL Jazair avec Oncle Sam + Russie sur la même Fréquence. Qu’on le veuille ou pas.

    Paisible et Agréable retraite GENERAL

    Nos Respects GENERAL !




    2



    0
    BEKADDOUR
    6 août 2017 - 5 h 28 min

    Les médias n’ont donc aucune ligne ROUGE ??? Nom de Dieu, c’est bel et bien le commencement de la fin du monde, tout n’est pas à dire, il faut raisonner, avoir le sens des limites !




    0



    0
    MELLO
    5 août 2017 - 21 h 58 min

    Histoire de la concentration des pouvoirs en Algérie. Les circonstances de l’arrestation de Ben Bella furent rapportées par Jean Daniel, dans « Alger : histoire d’un complot » écrivant : « Zbiri, tu sais que j’ai toujours eu confiance en toi…
    Ecoute, ne perdons pas de temps, habille-toi. Tu es arrêté par le conseil de la Révolution. » Il est 2h25 du matin, dans la nuit du 18 au 19 juin lorsque Ahmed Ben Bella, que l’on vient de réveiller en sursaut, entend cette phrase de celui qu’il a lui-même nommé chef d’état-major de l’armée. Le président algérien ne comprend pas. A côté de Tahar Zbiri, se tient le commandant Draïa, qu’il vient de nommer directeur de la Sûreté et qui fut commandant des compagnies nationales de sécurité, c’est-à-dire de la garde prétorienne de Ben Bella. Il y a aussi Saïd Abid, qui commande la première région militaire du Grand-Alger et avec lequel il a eu quelques jours avant un très amical entretien. Ben Bella les regarde tous les trois comme pour tenter un rappel au loyalisme. En vain. D’ailleurs, il n’est pas en forme. Il ne réalise pas vraiment ce qui se passe. Il s’est couché tard, et lorsqu’un cri de la fidèle servante l’a brusquement réveillé, il a cru qu’on venait lui annoncer une nouvelle importante. Il s’est endormi fort de trois convictions. A la veille de la conférence afro-asiatique, lui, Ben Bella, peut tout se permettre et il va le montrer dès samedi matin. »
    Pour réaliser un contrôle sur la population, le régime n’hésita pas à créer des clientèles. En gros, il agit constamment de sorte à inféoder la société. Par conséquent, le point d’achoppement sur le rapprochement du régime avec sa population réside dans la manière de conduire les affaires publiques. Entre les deux entités , s’érige une presse aux ordres. Dans la situation actuelle de notre pays, un journaliste conscient de ses responsabilités historiques non seulement ne peut pas travailler pour une presse qui ferraille matin et soir pour corrompre l’imaginaire collectif, mais il refusera de travailler pour de l’argent. Un journaliste conscient ne peut pas accepter d’être l’instrument vulgaire et actif dans l’entreprise criminelle qui vise à abrutir et à aliéner la société par de faux scoops ou des histoires de chiens écrasés. D’ailleurs, la presse algérienne n’a jamais pu s’accommoder de cette race de journalistes qui militent en permanence pour la reconstruction d’une conscience politique nationale à travers la formation de citoyens ayant le sens des responsabilités morales, intellectuelles et civiques. Ils sont tout le temps renvoyés par les éditeurs et traînent derrière eux un tas de sobriquets que leur ont fabriqué les services secrets.




    0



    0
      Manonymous
      6 août 2017 - 4 h 37 min

      Rien pigé à ton post!




      0



      0
        MELLO
        6 août 2017 - 12 h 48 min

        Manonymous 6 août 2017 – 4 h 37 min

        Peut être qu’à 4 h 37 , on n’a plus cette pleine capacité mental pour comprendre. Le Général TOUFIK est devenu l’homme le plus important du système Algérien, alors qu’il n’est que le responsable des servies de sécurité. Cette histoire de destitution de BEN BELLA doit nous donner à réfléchir sur les tenants et aboutissants d’un tel coup d’Etat. Pour réaliser un contrôle sur la population, le régime n’hésita pas à créer des clientèles. En gros, il agit constamment de sorte à inféoder la société. Cette société qui est guidée par une presse aux ordres qui n’ assure pas son rôle d’information. L’auteur ( M AIT AMARA) nous écrit  » De nombreux médias ont relayé une fausse information sur une prétendue admission du général Toufik à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, à Alger. Mais cela «est faux», confie notre source. » Nonobstant la mise au pas de la société par ce régime, la presse , de son coté, n’assure pas son rôle de média. Plus clair non ?




        0



        0
    Rayés Al Bahriya
    5 août 2017 - 21 h 50 min

    Le fait d’en parler c’est déjà tomber dans le piège du fake.

    C’est un homme des services secrets ALGÉRIENS.

    Gardons le en paix. ..

    Merci




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.