La crise politique algérienne sème la panique dans les pays du Sahel

Sahel Algérie
La situation politique actuelle inquiète plus d'un. New Press

Par R. Mahmoudi La situation difficile que traverse l’Algérie ne laisse pas indifférents les voisins du Sud qui paniquent à l’idée d’imaginer le grand voisin du Nord incapable de contrôler les frontières.

«L’Algérie est un pays stable dans une région très affectée par la crise libyenne. Tout ce qui est de nature à remettre en cause cette stabilité nous inquiète au plus haut point», confie une importante source gouvernementale nigérienne au quotidien parisien Le Monde. Cette source reconnaît que, malgré quelques pics de tension en 2018 dus à l’expulsion de plusieurs milliers de migrants subsahariens au Niger, l’Algérie demeure «un facteur de stabilité».«Si un grand pays comme celui-ci ne peut plus contrôler ses frontières, notre sécurité sera encore un peu plus difficile à assurer», lâche le responsable nigérien.

Même inquiétude vécue en Mauritanie : «Nous regardons tous l’évolution de notre grand frère du Nord en espérant qu’il n’y aura ni dérapage ni débordement. La déstabilisation de la Libye a provoqué le désordre du Mali. Avec l’Algérie, cela pourrait être bien pire car elle est l’Etat central du Maghreb»souligne Dahane Ahmed Mahmoud, le directeur exécutif de l’Institut mauritanien d’études stratégiques et ancien chef de la diplomatie de son pays, cité par le même journal français.

Pour les Maliens, la préoccupation est directement liée aux risques de résurgence du terrorisme. Pour l’ancien ministre des affaires étrangères Tiéman Hubert Coulibaly, «le moment est historique et délicat mais il ne faut pas qu’il y ait rupture, et encore moins rupture violente, de la continuité de l’Etat algérien», s’inquiète-t-il. «L’avenir ne peut être prédit mais, jusque-là, nous ne voyons pas les événements actuels comme un nouveau “printemps arabe”, ce qui est rassurant», indique, pour sa part, un cadre de la Présidence à Bamako.

R. M.

Comment (29)

    Zineb
    24 mars 2019 - 17 h 46 min

    Il est clair, que nous sommes et serons toujours regardés et surveillés par le monde entier.
    On attend juste que les Algériens tombe dans le piège tant attendu.
    Les occidentaux, les africains et tous les arabes, musulmans de surcroît….!!!
    L’Algérie qui a vu sa fierté piétinée et salit à cause d’une poignée d’hommes sans NIF et pas dignes d’être Algériens..qui l’ont vidé de tout ce qu’ elle possédait!! Argent, intelligences, hommes, femmes, jusqu’aux enfants dans la mer et j’en passe.
    Notre mère l’Algérie revient en force!! Elle crit sa révolte avec un peuple qui lui restitue sa fierté et sa dignité.
    Allah est avec nous. Soyons tous la main dans la main et plus rien ne nous sépare !!!

    Quelqu'un
    24 mars 2019 - 16 h 03 min

    le plan de destruction de L’Algérie est implanter à nos frontière « SAYER DAYER » avec des bases militaires. En Mauritanie, il y a deux ou trois ans, elle a créée une zone où personne ne bouge avec les frontières Algérienne.
    les mercenaires attendent le feu vert pour entamer leurs opérations de destructions.
    je le répète, les manifs et le chaos et la destruction des institutions nationale ne nous arrange pas, c’est dangereux TRÈS TRÈS dangereux. Il faut revenir à la raison. le changement est accepter mais il faut se réadapter avec les nouvelles menaces étrangères contre l’Algérie.

    Mohamed El Maadi
    23 mars 2019 - 17 h 45 min

    l’ANP est une institutions fondé par des patriotes qui protégera le pays coûte que coûte .L’armée est composé de bonhomme tremper dans de l’acier qui a toujours pris ses responsabilités et elle le prendra si la situation l’ordonne.

    18
    2
    Hôpital qui ce fou de la charité !
    23 mars 2019 - 16 h 00 min

    Que les Maliens et les autres pays traitres afriquains arrête de prononcer le mot Algérie ! Dois-vous rappeller que vous avez volontairement ouverts votre pays au loups dans votre bergerie que vous représenter ? Vous avez une grande part de responsabilité direct. Honte sur vous !!!.Vos ancêtre qui étaient des vrais combattants dans l’âme doivent être fier de vous !!!

    19
    2
    Tout ce passe bien
    23 mars 2019 - 15 h 53 min

    Non pour moi tout va bien au Sahel, dison c’est ce que des étranger organisent autour de nos frontières qui m’inquiètte !

    17
    3
    Anti-Fr
    23 mars 2019 - 13 h 01 min

    Pour donner une justification à plus de présence de forces étrangères à nos frontières , par la suite Dieu seul le sait ..……….TOUT LE MONDE COMPLOTE CONTRE NOUS, ils nous déstabilisent à l’interieur et nous pressent de l’extérieur .. L’ALGERIE EST EN DANGER ..ALGERIENS PREPAREZ- VOUS

    25
    12
    Sprinkler
    23 mars 2019 - 12 h 59 min

    On aura tout entendu ! Les pays du Sahel (uranium, or, etc…) vendus au plus offrant ( suivez mon regard…) se préoccupent de notre  » stabilité « …Ces « hâvres » de paix, pourvoyeurs de terroristes et de migrants, passent des nuits blanches à l’idée de voir l’Algérie – première armée d’Afrique ( celle d’EL SISSI tète à gogo de la subvention américaine et souadienne) retomber dans les bras du salafo-terrorisme ! Si l’absurde tuait, il ne resterait que des sauterelles au Sahel…

    30
    4
    Vangelis
    23 mars 2019 - 12 h 34 min

    C’est quoi ces déclarations, comme par hasard relayées et amplifiées par le PQ le monde?

    A supposer que celles-ci aient été proférées, l’Algérie en contrôlant ses frontières se protège des infiltrations des terroristes et des trafiquants en tout genre et non pas comme il est sournoisement dit, que les terroristes viennent d’Algérie. Qui plus est, il apparaît qu’il s’agit là d’un immixtion inacceptable dans les affaires de l’Algérie au sens qu’en avançant la stabilité du pays ces derniers font référence aux lubies du clan qu’ils veulent voir rester.

    Et si ces états du Sahel sont incapables de protéger leurs frontières ils n’ont qu’à y mettre les moyens pour ce faire. Ce n’est pas à l’Algérie de mobiliser armes, hommes et finances pour assurer leur protection.

    27
    5
    anonyme
    23 mars 2019 - 12 h 21 min

    Ce que je trouve encore et toujours inadmissible c’est l’effacement des dettes de ces parasites subsahariens par Bouteflika, ces pays qu’est ce qu’ils nous donnent ? que des mendiants illettrés et leurs migrants clandos qui nous pourrissent la vie.
    Une chose est certaine, c’est que ce remus ménage et ces clandestins qui arpentent illégalement le pays dans toutes les directions seront éradiqués, exigence à la 2éme république.

    31
    12
      Anonyme
      23 mars 2019 - 13 h 22 min

      Sur YouTube on peut voir des militants noirs dire agressivement qu’ils ont décidé de « reprendre » toute l’Afrique, du Sud au Nord, et que l’Afrique du Nord était noire et que nous y sommes étrangers (les blancs). D’après eux, même les réalisations égyptiennes anciennes étaient faites par des noirs et que les pharaons étaient noirs. Il n’est pas exclu que cette migration massive illégale soit organisée pour la « reconquête » progressive de l’Algérie par par le Sud et que ces militants soient encouragés et financés par des entités beaucoup plus puissantes qui agissent dans l’ombre. Je pense qu’en cette période d’instabilité les choses risquent de s’empirer, vigilance …

      15
      10
        Mme CH
        24 mars 2019 - 0 h 52 min

        Soros et son argent font des miracles parmi les benêts, à ce qu’il paraît…! Des fous illuminés sont en train d’alimenter l’extrémisme chez les blancs et chez les noirs….résultat dans quelques mois ou années…!

      BEN
      23 mars 2019 - 16 h 15 min

      Occupe toi plutôt de bouteflika et de touts ses voleurs .
      Les pauvres migrants la misérè qui les pousse a partir arrêtons le racisme

      11
      14
    Anonyme
    23 mars 2019 - 11 h 30 min

    Nous aimons nos voisins à condition qu’ils ne nous envahissent pas illégalement, qu’ils respectent nos frontières et qu’ils reprennent leurs migrants illégaux. Si vous respectez ceci, avec le nouveau pouvoir qui sera en place, vous serez nos amis et nous vous aiderons de plusieurs manières. Sinon, nous serons dans l’obligation d’appliquer nos propres lois pour gérer l’illégalité en toute indépendance puisque personne ne nous finance.

    26
    4
    Lyes Oukane
    23 mars 2019 - 10 h 52 min

    Bonjour voisins sahéliens . Vous avez peur pour l’Algérie ? Dois-je comprendre que vous craignez de ne plus avoir de cadeaux si une vraie démocratie s’installe dans mon pays . La vache laitière algérienne à déjà trop donné . Il ne vous reste plus qu’à téter les gnous . Ah ce n’est pas ça ,j’ai mal compris .
    Vous avez peur du terrorisme ? mais voyons les Occidentaux et toute leur armada ne vous protègent ils donc pas assez qu’il vous faille presque nous supplier de ne rien changer chez nous ? Je vois ,vous avez peur que nos revendications pacifiques fassent des émules chez vous . Ce n’est pas ça non plus ?
    Alors ,dîtes nous franchement ce qui vous préoccupent vraiment sinon ,occupez vous de vos affaires . Oui c’est vrai nous avons compris que vous ne répétiez que ce que vos colons en kaki vous susurrent à l’oreille … mais vous n’êtes pas obligés de faire de l’excès de zèle . Bisous à vous tous .

    37
    5
      Ils méritent pas des bisous
      23 mars 2019 - 11 h 26 min

      Ces saheliens n’ont rien avoir avec nous, ils veulent juste maintenir la vache laitière voisine. On leur demande une chose c’est de nous fouttre la paix et de garder leurs populations loin de notre pays, l’avenir sera sévère pour ces voisins.

      27
      9
        Anonyme
        23 mars 2019 - 11 h 31 min

        On dit  » vache à lait », pas  » vache laitière ».
        Le premier terme désigne une source de profit, le second terme désigne seulement l’animal.

        17
        2
          Lyes Oukane
          23 mars 2019 - 11 h 48 min

          @ Anonyme 11h31 / C’est bien vache laitière que j’ai utilisé et volontairement . la vache laitière produit bien sûr du lait mais aussi de la viande . Quand il n’y a plus rien à pomper on la bouffe . N’as-tu pas entendu nos manifestants dans la rue  » djazair klaouha machi ghir halboua  » ?

          30
    Raf
    23 mars 2019 - 10 h 39 min

    La peur du dérapage,si cette transition ,n’aboutirai pas a une stabilité politique,solide,et sure,le facteur temps est en jeu, et rien n’est en vue?

    9
    2
      Ader
      23 mars 2019 - 11 h 34 min

      Pourquoi une telle insolence ?

      5
      2
    Anonyme
    23 mars 2019 - 9 h 31 min

    Personnellement je ne vois pas ce qui énerve les voisins je pense que notre politique politique étrangère brille de tout ces éclats (en dehors des magouilles commerciales des anciens vampires et autres assoiffés ) y aura rien de changer
    Bien sur le pétrole et le gaz gratuit ou vendu pour des profits personnels c est fini

    22
    3
      L'Afrique du Nord
      23 mars 2019 - 9 h 48 min

      Les pays du Sahel, malgré leurs sous sols ils sont des parasites qui profitent de l’Algerie grâce aux dirigeants sortants, on leur dit fermez toutes les vannes pour l’Afrique subsaharienne (Internet, gaz, leurs migrants…) seront bloquées, le peuple l’exige.

      20
      4
    Elephant Man
    23 mars 2019 - 9 h 10 min

    Dans leur rêve.
    Le pays hamdoullah ne fait pas partie du G5 Sahel.
    VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

    33
    8
    Juan Carlos de La Tragenta
    23 mars 2019 - 8 h 19 min

    Oui Oui d accord nos amis sahéliens mais justement puisque vous en parlez , c est vrai ce que vous dites et ca la tjrs été , l Algerie a tjrs fourni de gros efforts avec tt ses voisins meme tunisiens et marocains au détriment de ses algeriens et algériennes c est justement ca qu on veut changer nous le peuple , d abord le peuple algerien qui compte avant tout et pas les autres meme si nous restons pas indiffèrent mais c était trop de la part de ce pouvoir algerien trop bon avec les autres et pas avec les siens , l Algerie a a effacé par une dette colossale à des pays africains , le DRS a tjrs protéger non seulement els intérêts algeriens mais les vôtres aussi ctre l’impérialisme occidental et a tjrs protégé ses voisins par ses moyens , nous avons établi une force conjointe que nous avons seul financer pour vous protéger contre les terrorisme et ttes atteintes ctre vos souverainetés et intérêts le fameux CEMOC( comité d etat major opérationnel conjoint) initié par l Algerie que vs avez dégagez d un coup de pied alors qu elle finançait tout seul les opérations formations entrainements ec ect pour le remplacer pour votre France mère patrie avec son armée Barkane et le G5 au Sahel , comment vous croire maintenant , des bases de drones armés au Niger avec les USA , une base de l Otan avec des forces spéciales en Tunisie , au Maroc ben lui ca fais longtemps , comment vous croire ?? Non L Algerie ne s est jamais déballonnée avec qui que ce soit au contraire mas elle a tjrs été porteuse de message de paix et n a jamais divisé ou participer a des conflits mas reste la Force a puissance régionale et al Force tranquille et elle est paré a ttes éventualités s da le part de qui que ce soit dans ce monde j aime bien le dire et le répété .. je kiffe ca leurs met le sema ceux qui nous détestent donc gardez vos conseils et votre sympathie nos amis qui nous veulent le plus grand bien .

    29
    6
    Anonyme
    23 mars 2019 - 8 h 17 min

    Que ces pays sahéliens viennent ramasser leurs populations qui sont encore en Algérie malgré cette instabilité dont ils parlent. Notre pays en crise, les étrangers illégaux devraient déjà être partis chez eux.

    On a vu sur une vidéo des gamins subsahariens (12 à 14 ans) défiler avec les manifestants le drapeau algérien dans leurs mains ????? c’est quoi ça ??? ils ont été introduits dans cette marche de révolte sérieuse par des algériens … qui les filmaient et rigolaient comme si ces manifestations étaient un cirque.

    Le Drapeau coûte plus cher que toutes les fortunes algériennes on ne le donne pas à ces clandestins pour qu’ils s’amusent en insultant le pouvoir (dans un arabe cassé), nous sommes très en colères.

    32
    5
      Anonyme
      23 mars 2019 - 9 h 50 min

      Quand le pays sera démocratique à l’occidentale il sera entièrement inféodé aux ONG immigrationnistes et nous serons submergés par des millions de Subsahariens et marocains qui auront tous les droits des Algériens avec régularisation automatique à la clé, droit au logement, bref tout ce que l’Europe subit actuellement au nom des droits de l’Homme.
      Dans cinquante ans nous serons à notre tour un pays de grand remplacement, comme tout le monde de l’Hémisphère Nord. Nous étions le dernier bastion, maintenant ils vont rattraper leur retard et mettre les bouchées doubles. Je suis très pessimiste à ce sujet. C’est comme une vente concomitante : nous aurons la liberté d’expression, mais d’un autre côté nous aurons perdu notre territoire.

      42
      15
        Anonyme
        23 mars 2019 - 10 h 32 min

        Anonyme
        23 mars 2019 – 9 h 50 min

        NON, enlevez SVP, le pessimisme de votre tête, les algériens se battent actuellement, contre bouteflika malade et contre ses frères qui pillent l’argent le pays. Ces migrants subsahariens n’auront jamais une place dans un pays, l’Algérie, en pleine crise économique. On militera sans répit contre les invasions subsahariennes, les futurs dirigeants ne sont pas idiots au point de céder le pays à une démographie affolante du sahel, calmez vos inquiétudes.

        22
        3
      Anonyme1
      23 mars 2019 - 10 h 24 min

      Ces rejetons subsahariens insultent Bouteflika et tout le pouvoir en agitant le drapeau algérien, oui on a vu la vidéo. Bien fait pour ce pouvoir qui les ramené ces peuples du sahél et leur a ouvert les frontières. Leurs jeunes (subsahariens) ont bien dénoncé sur des vidéos la facilité avec laquelle ils ont pu rentrer « néfastement » dans le territoire algérien

      17
      3
    Hakim
    23 mars 2019 - 7 h 59 min

    S’ils veulent accelerer le bon processus final d’independence des algeriens, que le fln, rnd et les bouteflika nous laissent en paix. C’est simple.

    23
    10
      Argentroi
      23 mars 2019 - 9 h 00 min

      Hakim, rends-toi bien compte que le FLN, le RND et les Bouteflika ont disparu comme un fétu de paille emporté par le vent. Le plus compliqué maintenant, c’est de savoir à qui on a à faire ! Il s’agit sûrement de l’état profond ( الدولة العميقة) que l’euphémisme de certains désigne, d’autres parlent de forces inconstitutionnelles quand ils remarquent que ni l’APN, ni le conseil de la nation, ni le haut conseil de sécurité ne se sont pas encore réunis devant une telle crise. Dar ammi Moh, quoi !

      56
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.