Le chef d’état-major de l’ANP lance-t-il des messages codés à Taleb Ibrahimi ?

Ahmed-Taleb Ibrahimi
L'ancien ministre des Affaires étrangères Ahmed-Taleb Ibrahimi. D. R.

Par R. Mahmoudi – Des médias se réclamant du nouveau pouvoir, donc bien inspirés, sont revenus ce week-end avec insistance sur un scénario qui avait été envisagé, un moment, au début des manifestations populaires contre le système et qui ne semblait pas séduire beaucoup de monde : celui d’une transition dirigée par l’ex-ministre des Affaires étrangères sous Chadli Bendjedid et candidat à la présidentielle de 1999, Ahmed-Taleb Ibrahimi.

Cela se passe étrangement au moment où le pouvoir, incarné aujourd’hui par le chef d’état-major de l’ANP, réaffirme son engagement à accompagner une solution constitutionnelle à la crise que traverse le pays, à travers les élections présidentielles du 4 juillet, et tente, vaille que vaille, de convaincre la classe politique d’adhérer à sa démarche.

«Depuis le début du mouvement populaire, le nom d’Ahmed-Taleb Ibrahimi figurait toujours parmi les candidats les plus pressentis pour jouer un rôle politique pendant la période de transition», écrit un quotidien acquis à la ligne politique du chef d’état-major, avant d’ajouter : «Il est à remarquer que le portrait du fils de cheikh Bachir Ibrahimi a été fortement brandi par les manifestants à travers les wilayas du pays ce vendredi. Aussi, est-il devenu la personnalité nationale la plus populaire sur les réseaux sociaux et la plus pressentie pour conduire la période à venir». Pour l’auteur de cet article, si le choix d’une transition politique risque a priori de se heurter à l’attachement de l’institution militaire au processus électoral, Taleb Ibrahimi pourrait éventuellement être adoubé par la classe politique pour mener des réformes pendant une année et annoncer ensuite des présidentielles anticipées.

Un autre quotidien du même bord évoque une «présence remarquée» des slogans appelant à la désignation d’Ahmed Taleb Ibrahimi, avec Ahmed Benbitour, à la tête d’une instance de transition qui sera chargée d’organiser les prochaines élections présidentielles à la place de «3B», rejetés par le peuple.

Si les deux médias appuient leur discours par des images montrant réellement quelques banderoles portées par des manifestants chantant la gloire d’Ahmed-Taleb Ibrahimi, rien n’indique que c’est le choix de la majorité. Nul ne peut estimer son audience réelle, en dehors des milieux conservateurs. Mieux encore, l’homme, aujourd’hui âgé de 87 ans, est quasiment absent des débats actuels et, à l’exception d’une brève intervention, ne fait aucun commentaire sur les événements qui se déroulent depuis plus de deux mois.

R. M.

Comment (124)

    Anonyme
    4 mai 2019 - 18 h 56 min

    Taleb El-Ibrahimi est un islamiste comme son père.On doit se rappeler que Bachir El-Ibrahimi et Ibn-Badis,étaient deux hommes opposés à l’indépendance de l’Algérie.C’est au moment où les Algériens se battaient contre la France que Taleb El-Ibrahimi était envoyé par son père en France.Il est pris en charge pour poursuivre ses études à la Sorbonne en échange du soutien de son père pour la France de coloniser l’Algérie. Gaid Salah fait un pas dans le camp dangeureux des islamistes.J’ai l’impression que Gaid Salah n’a pas appris la leçon de la décennie noire ni la leçon de la position de ces islamistes durant la guerre de libération nationale.Qui de nous ne sait pas que Ibn-Badis est l’un des plus médaillé par la France pour ses positions assimilationnistes?

    10
    2
    Non
    4 mai 2019 - 18 h 54 min

    @ arabejamais .Les algériens n’ont jamais fabriqué les bombes durant la guerre. C’est les juifs algériens qui maîtrisent la technique de fabrication des bombes et ces les chimistes et pharmaciens juifs qui les ont fabriqué aux moudjahidins. C pas donné à n’importe qui de les fairent. Fait tes recherches.

    3
    3
    Lwennas
    4 mai 2019 - 18 h 41 min

    Azul fell-awen,
    En Lisant ce ballon de sonde, un autre encore, je ne puis ne pas rester dubitatif quant à la persistance dans la voie de l’erreur de ceux qui continuent à nous prendre pour des pigeons (pour rester poli).

    1/Au-delà de son âge avancé, Ahmed Taleb Ibrahimi est l’un des visages hideuxde la dictature et donc le pur produit de ce système qui a laminé les espérances des Algériens depuis 1962 et contre lequel nous luttons depuis des années et bien avant le 22 février;
    2/Ce monsieur a toujours été un fervent défenseur de la réconciliation avec les terroristes islamistes du FIS, sans maux-dire leurs sanglants crimes commis contre la famille qui avance en particulier;
    3/Ce ATI est porteur d’un projet de société archaïque qui est aux antipodes de l’Algérie libre et démocratique que nous revendiquons.

    Je ne comprends donc pas, vu ces éléments historiques et politiques, que les médias puissent accepter d’être des relais pour de telles manipulations qui n’ont comme objectif que la déstabilisation du formidable mouvement citoyen actuel.

    Vigilance mère de toutes les sûretés.

    7
    2
    Thomson
    4 mai 2019 - 18 h 18 min

    @Arabe jamaiskabyle.Tu dis que tu es chaoui mais Arabe jamais Kabyle.Là je ne comprends rien s’il y a quelqu’un sur ce forum qui veut bien éclairer ma lanterne!!!!

    25
    32
      Anonyme
      4 mai 2019 - 20 h 54 min

      L’une des deux : Ou il souffre d’un problème identitaire, ne sachant pas qui il est vraiment, ou alors il s’agit d’un marocain, naturalisé durant la royauté de fakhamatouhou, fortement perturbé et insécurisé par les changements qui s’annoncent aujourd’hui en Algérie.
      Mais dans tous les cas, il ne sert à rien de s’attarder sur de pareils… détails, vraiment secondaires et insignifiants !

      Anonyme
      5 mai 2019 - 0 h 23 min

      Ce genre de personnes sont des Chaoui par la descendance, lls ne parlent même pas un mot de chaoui. Autrement dit, il est comme ceux qui pensent sont de la descendance Saoudite arabique point barre. les vrais Choui sont nos frères, d’ailleurs tout les algériens sont frères. peu importe sont origine, c’est la compétences et le projet de la société qui compte. quand au racisme a deux balles et la manipulation laisse tombé

      6
      3
      Arabe jamékab
      5 mai 2019 - 1 h 24 min

      La réponse de trouve dans ton pseudo: tu t’exclus du débat, car tu n’appartiens à aucune des composantes du peuple algérien.

      7
      4
    Bouzenzal
    4 mai 2019 - 17 h 18 min

    Treve a la dictature de la minorité avec la complicité des marocains du Clan d’Oujda d’El Mouradia. A l’avenir c’est les 42 Millions d’Algeriens qui vont decider de leur pays dans les urnes et non pas par la propagande comme je le vois dans ce forum, Point barre.
    ….

    39
    6
      Zaatar
      4 mai 2019 - 18 h 03 min

      On voit bien que tu as compris ami bouzenzal. Tu dis à l’avenir, donc après la transition ou lors de la transition que les 42 millions d’algériens vont décider de leur pays? Car si c’est pendant la transition, le problème n’est pas encore résolu car H’mida risque d’être encore aux manettes et donc les 42 millions ne décideront pas de leur pays. Si c’est après la transition tu supposes donc que H’mida n’est plus aux manettes et on aimerait bien savoir comment s’est passé la transition. Mais je persiste que le forum aura toujours son influence au même titre que les réseaux sociaux.

      10
      34
        Bouzenzal
        4 mai 2019 - 19 h 13 min

        @Zaatar
        Moi j’ai compris depuis belle lurette Mais c’est toi qui ne semble pas avoir compris surtout quand j’ai parlé de cette disctature de la minorité qui veut nous imposer sa loi avec la complicité des marocains du Clan d’Oujda d’El Mouradia.
        Pour etre plus clair je soutiens les propositions relatives a MM Ahmed Taleb Ibrahimi et Ahmed Benbitour connus pour etre des gens propres et patriotiques.

        Désolé de te decevoir.

        2
        5
    karimdz
    4 mai 2019 - 17 h 12 min

    Taleb Ibrahimi et Ben Bitour pour la transition pourquoi pas, le temps de préparer le pays à des élections démocratiques.

    48
    33
      Anonyme
      4 mai 2019 - 17 h 24 min

      On devine que tu es un débutant en politique…

      22
      46
        karimdz
        4 mai 2019 - 19 h 00 min

        Pas désolé ton Rebrab ne sera jamais président

        2
        7
      Anonyme
      4 mai 2019 - 17 h 55 min

      Au nombre de « pouces en-bas » et vu les tirs croisés et concertés contre ces deux valeureux patriotes, on comprend d’où ces avis émanent. Fais un essai et propose que la transition soit menée par Bouchachi, par Mokrane, par Saîd. Tu verras le nombre de j’aime qui marqueront ton commentaire. Et on saura alors combien ces régionalistes sévissent …

      33
      32
        Larbi
        4 mai 2019 - 22 h 12 min

        @Anonyme
        4 mai 2019 – 17 h 55 min

        En effet c’est ce ce que j’ai tjrs dit et c’est les memes qui polluent cet espace

        3
        3
      karimdz
      4 mai 2019 - 20 h 21 min

      Anonyme sectaire je te rassure ni Rebrab ni Mediène ne.serons président de la République

      5
      4
        Anonyme
        5 mai 2019 - 8 h 57 min

        Et toi tu n’es pas sectaire?…

        4
        2
      AKli
      4 mai 2019 - 20 h 38 min

      Et pourquoi le père noel?
      Taleb irbrahimi un veillard qui co responsable de tous els malheur de l’algérie et qui tout fait par arabise et salafiser l’algérie, le petit fis des frères musulmans qui été favorable au FIS en son temps a qui ont donne encore un de temps pour détruire ce qu’il reste de ce pauvre pays qui a chaque fois qu’il croit sortir du trou on l’enfonce encore plus

      4
      2
    Anonyme
    4 mai 2019 - 16 h 01 min

    on dirait que c’est le déserteur de l’ANP chouchane qui se plante comme un réfugier politique en angleterre qui a souffler cette solution a mr gaid saleh .

    17
    41
    Kouder Belala
    4 mai 2019 - 15 h 55 min

    L’ESPOIR FAIT VIVRE MES AMIS ET MES FRÈRES ….DIEU DIS DANS UNE SOURATE: WALOUW TAIASSOU MINE RAOUHOU ALLAH WA ENTOUMME EL A3LAA etc::::ET N’OUBLIONS PAS QUE NOS AINES ONT TENU PLUS DE 7 ANS ET DEMI DE GUERRE SANS PLIER L’ÉCHINE DEVANT L’ARMÉE COLONIAL NI RENONCER AUX PRINCIPES D’ARRIVER AU RÉSULTAT FINAL !!!!!!?????DONC NOTRE FEUILLE DE ROUTE EST TOUT TRACER !!!!! IL FAUT CONTINUER DE BATTRE LE PAVER JUSQU’À OBTENTION DE NOS DROITS ….POINT BARRE!!!!

    9
    6
    Bouzorane
    4 mai 2019 - 15 h 33 min

    L’Algérie est toujours une gérontocratie dirigée par des vieillards têtus et stupides

    31
    30
    passager
    4 mai 2019 - 15 h 33 min

    primo : Je crois que nous sommes dans l’étape du « dégage » et non pas dans l’étape du « choix  » de ou des hommes de la transition , secundo : toute proposition d’une personne en ce moment va nous diviser comme on le constate dans ce site même , par exemple pour taleb el ibrahimi , les pseudo démocrates voient en lui un dangereux islamiste , et les vrais islamistes voient en lui le sauveur de leur projet d’Etat islamique et moi même qui n’appartient ni à la premiere categorie ni à la seconde , je vois en lui l’ancien ministre de l’information de Boumedienne , donc monsieur censure par excellence du début des années 70 ….Eh oui à une époque ou ceux qui se faisaient appeler progressistes applaudissaient toutes les dérives autoritaires …enfin je parle d’une certaine génération …à bon entendeur…

    29
    39
    Nass
    4 mai 2019 - 15 h 12 min

    Gaid salah vit toujours dans l’ere de L’URSS. Le peuple ne veut plus voir ces dinosaures.
    Ce vieux systeme FLN doit diparaitre anisi que les islamistes.

    30
    42
    samir
    4 mai 2019 - 15 h 09 min

    taleb ibrahimi est un homme respectable ,avec benbitour pour une periode de transition ,seulement il y’a des personnes qui l’aime pas ,parce qu’il n’est pas caporal fafa ,ces rejetons de fafa panique,quand ils voit u. Autentique nationaliste

    52
    42
      Anonyme Dz
      4 mai 2019 - 15 h 32 min

      @samir
      L’écrasante majorité du peuple algérien dite « majorité silencieuse » partage votre analyse et le fera savoir en temps opportun par amour pour le pays du Million et demi de MARTYRS et tant pis pour ls agents du Hizb franca qui s’excite sur cet article.

      39
      24
      Anonyme
      4 mai 2019 - 19 h 42 min

      La population de toute la région de Bordj Bou Arreridj à l’unisson d’où est originaire Taleb Ibrahimi le sollicite pour assurer la transition politique ,alors pourquoi pas !Certes il est rattrapé par la force de l’age mais fort de son expérience diplomatique et politique ,Il peut assumer avec Benbitour et d’autre personne issue de la société civile une transition saine et nous préparer à une élection présidentielle démocratique.

      1
      4
    Zaatar
    4 mai 2019 - 15 h 02 min

    Ils ont ravivé la flamme islamiste. Je parie maintenant que ces derniers vont montrer de quel ils se chauffent pour que H’mida a la fin tire les marrons du feu. C’est comme le feuilleton Dallas, même le générique on l’a appris.

    30
    46
    Anonyme
    4 mai 2019 - 14 h 46 min

    Ahmed Taleb el Ibrahimi?! mais vous êtes toujours dans le passé? ce n’est pas du tout ce qu’on veut! le hirak continuer a demander ses revendication qui sont claire pour le moment! après sera une demande d’un départ de tout les espions qui sont en algérie et qui nous espionne a savoir les télécommunication étrangère et les réseaux internet étrangère et les ambassadeurs en particulier Suisse Francais et après ceux de Monsieur Trump arabie saoudite etc….cela pour protéger « el kawmiya »

    17
    46
    MELLO
    4 mai 2019 - 14 h 43 min

    La jeunesse Algérienne , sortie le 22 Février et par la suite tous les vendredis, reste une jeunesse éveillée ouverte sur l’universalité. Parler de cette jeunesse c’est s’inscrire dans un nouvel ordre national qui rejette toutes les figures du système depuis 1962. Ahmed Taleb Ibrahim, ne peut assurer cette transition vers la démocratie. Deux paramètres jouent contre lui, d’abord son âge avancé ( ne en 1934 ) ainsi que ses positions vis à vis de l’école Algérienne , dont il fut le responsable du secteur. Dans son rapport fondamentale, il définissait la religion Musulmane – l’Islam – comme étant la valeur des valeurs sur laquelle tout processus d’enseignement doit se baser sur ce principe. C’est à partir de ce cadre prédéfini que les réformes de 1976 ont été dévoyées et se sont structurées l’archaïsme et l’irrationnalite . Les incidences sur l’école Algérienne sont incommensurables . L’école Algérienne reste otage des islamo-baathistes. Ahmed Taleb Ibrahimi ne peut assurer cette transition laquelle doit revenir à une personnalité jeune loin du système.
    Mais la complexité de la situation impose une présidence collégiale chargée de préparer les bases d’une nouvelle Algérie .

    34
    48
    Tout ça pour ça
    4 mai 2019 - 14 h 33 min

    Zeroual était un leurre avant d’être grillé par Toufik et Said.
    Taleb Ibrahimi c’est le casting parfait pour égayer nos soirées de ramadhan.
    On lui mettra un beau Qamis turc, et au besoin on lui importera une barde taillée sur mesure puisqu’il n’a pas la baraka capillaire de ses admirateurs.
    Il a un passé très militant de démocrate et défenseur des Libertés pendant les années démocratiques de Boumedienne et Chadli. Il a donc toute la confiance des moutons mal tondus du fis et autres barbus mal rasés.
    Tout ça pour ça.

    34
    53
    Le Berbère
    4 mai 2019 - 14 h 30 min

    C’est de la manipulation des masses . De ma connaissance, les Ibrahimi ( père et fils ) sont des pionniers de l’arabisation de notre pays, une arabisation choisi par Abdel-Nacer l’égyptien avec l’aide des membres des Oulema musulmans algériens qui étaient dans leur grande majorité contre la lutte armé contre l’occupant barbare français . Depuis l’indépendance les malheures que les algériens ont traversé en grand partie sont causés par cette maudite famille des Ibrahimi de Ben Bella le saboteur et collabo jusqu’à Chadli Ben Djedid le naïf . NON , les algériens ne veulent plus faire affaires avec les pseudo algériens qui veulent rattaché le destin de l’Algérie aux Arabes et que ce Gaid Salah assumera seul les conséquences désastreuses de maintien de cette état de stagnation politique pour sauvé son clan . ..Non aux arabes, Non à la France, Non à l’armée qui interfère dans les affaires politiques du pays ..Le peuple algérien choisira lui même son premier magistrat pour dirigé le pays , ce n’ai pas les pancartes d’une personnalité indésirable qui arrange le clan et l’armée qui va faire plié le peuple algérien surtout que ces gens font parti de même système de 1962 et jusqu’à nos jours . Le future président algérien son âge ne doit pas dépasser les 60 ans , avec un diplôme en haute études délivré par une université algérienne ou occidentale mais pas une université de monde arabe .

    49
    57
      TIKJDA
      4 mai 2019 - 19 h 20 min

      Bachir El-Ibrahimi etait un anti-Amazigh fini.Il était un raciste notoire.D’ailleurs lorsque la France avait accepté de mettre en place une radio émettant en langue berbère ce monsieur avait réagi très violemment et manifestait son opposition totale à la création de cette radio.D’ailleurs il disait, en parlant de la langue berbère,que cette langue l’agaçait en l’entendant.En lisant quelques uns de ces livres je me rendais compte que ce monsieur méritait de vivre ailleurs.Voilà les conséquence du kharabo-islamisme que l’on continue de subir.On disait des Israéliens qu’ils sont des racistes, alors que ces mêmes Israéliens n’avait pas refusé que la langue arabe soit une langue nationale chez eux.Je me pose alors la question: Qui est raciste? Bachir El-Ibrahimi et ceux qui pensent comme lui ou ce sont les Israéliens.Quant à Taleb et Bachir sont-ils différents?Je l’ignore…

      6
      1
    Felfel Har
    4 mai 2019 - 14 h 15 min

    Gaïd Salah pense avoir trouvé en Taleb Ibrahimi, ce diplodocus, un parfait supplétif pour cautionner son coup d’État à blanc. Peine perdue car son joker ne fait pas l’unanimité, tant il s’est fourvoyé avec la nébuleuse islamiste, avec les conséquences néfastes que l’on connaît. GS aura beau magouiller pour faire durer cette transition, le peuple trouvera le moyen de mettre fin à ses ambitions.
    J’aimerais lui conseiller de méditer cette citation d’un certain Axel Oxenstiern (Haut Chancelier et Premier Ministre de Suède) tirée de ses Rélexions et Pensées (1645): « L’ambition qui ne se soutient que par la fourberie, se précipite dans l’abîme des disgrâces. »

    33
    53
    Si El Hawess
    4 mai 2019 - 14 h 12 min

    A mon avis Mr Gaid Salah veut rester là où il est à ce moment, après un Bouteflika Pharaon c’est le tour d’un Gaid Salah Pinochet en sortes junte militaires, les Arabes sont connus pour l’amour du pouvoir est très souvent ne sont pas à la hauteur de dirigé une nation où même pas une ville, l’Arabe à toujours considéré le pouvoir comme une priorité privée et non publique, on a pas le choix nous sommes à mi-chemin et ne surtout pas reculer, c’est la stratégie de ceux qui ont toujours profité des richesses du pays

    28
    52
      tikjda
      4 mai 2019 - 19 h 37 min

      Cette histoire de pouvoir chez les arabes ne datent pas d’hier.En lisant le livre de TABARI( les quatre premiers califes), je dirai heureux ceux qui ne savent rien.On en trouve tout : les assassinats, le pillage systématique, les conflits, la violence, le mépris et la loi de la force…
      C’est l’histoire qui se répète

    Argentroi
    4 mai 2019 - 13 h 46 min

    C’est au peuple, au mouvement populaire d’imposer de nouvelles figures quoique ce n’est pas encore le moment puisque la décantation ne s’est pas encore totalement faite, ce qui d’ailleurs retarde le mouvement populaire pour qu’il ait une autonomie politique.
    Pour revenir à Taleb el Ibrahimi, il n’y a qu’à remarquer la campagne qui est menée en sa faveur par les forces d’inertie du caporalisme algérien comme pour faire un appel du pied aux islamistes dans le but de faire jonction avec eux pour contrecarrer l’action du mouvement populaire naissant. Qu’à cela ne tienne, ce sera toujours un test pour amener les partisans de la nouvelle Algérie à s’accorder, resserrer les rangs et coordonner leurs actions. Il ne faut pas avoir peur des épreuves qui, au contraire, ne feront qu’aguerrir et élever le degré de conscience politique du mouvement de l’Algérie démocratique.

    24
    51
    Thomson
    4 mai 2019 - 13 h 22 min

    Gaid Salah a têté dans le même biberon du régime qui est toujours actuellement en place.Il temporise pour gagner du temps tout en espérant l’essoufflement du mouvement populaire.Pourquoi s’entête-t-il à comprendre à partir du moment que les revendications du mouvement populaire sont claires et nettes à savoir que tout le régime dont il fait partie doit partir????

    26
    50
    SaidZ
    4 mai 2019 - 13 h 12 min

    est ce le fils de elbachir, celui qui était contre l’indépendance de l’Algérie? ahmed taleb, si je ne me trompe pas, il était aussi ministre de l’éducation nationale et c’était lui qui a arabisé notre école en faisant appel aux cordonniers islamistes de moyen orient !? rafraîchissez moi la mémoire chers compatriotes.

    50
    64
      Argentroi
      4 mai 2019 - 14 h 03 min

      Ce que je raconte n’est pas une blague ! Un professeur d’anglais égyptien dans un lycée algérien auquel des élèves demandaient comment on dit huile en anglais, il répondit : the zouiten ! Et depuis, il fut surnommé the zouiten.

      27
      49
      Bônois
      4 mai 2019 - 14 h 04 min

      Sous Boumediene, il était ministre de culture, si je ne trompe.

      15
      42
        Felfel Har
        6 mai 2019 - 13 h 47 min

        @ Bonois.
        Il était aussi en charge du ministère de l’Éducation. Nous avons la démonstration de son savoir-faire en analysant l’état actuel de l’école algérienne: catastrophe et sinistrose.
        Salutations!

      Arabe mais jamékab
      4 mai 2019 - 15 h 04 min

      L’arabisation n’est pas une maladie honteuse. Si elle est intervenue à un moment de notre histoire ce fut pour éradiquer l’autre maladie que 130 ans de colonisation française nous ont imputé.
      Si elle fut décidée c’était une demande pressante de la majorité du peuple algérien, exceptés quelques rejetons des Peres-Blancs.
      M. Ahmed Taleb ministre mit en pièces la théorie de la « NÉGRITUDE » de Senghor, au cours d’une conférence conjointe avec ce saligani. Il n’hesita pas à lui dire en face qu’il prônait une théorie d’aliénation et d’asservissement à une puissance coloniale.
      M.Taleb Ahmed est le frère de Abderrahmane l’artificier qui fabriquait les bombes de la bataille d’Alger.
      C’est ce qui poussa la France de Mitterrand le guillotineur de Zabana et de 13 autres condamné s à mort, à le refuser comme ambassadeur d’Algérie en France

      49
      25
        Anonyme
        4 mai 2019 - 15 h 59 min

        Tu appelles  » rejetons des Pères Blancs » les Kabyles qui avec les Chaouis ont supporté tout le poids de la guerre, subi les villages dévastés, le nalpalm dans les forêts pendant que toi et tes semblables vous vous prélassiez dans l’Ouest où vous n’avez tiré aucune cartouche et où vous faisiez ami-ami avec Hernandez ou Moshé pour partagez la pella ?

        31
        43
          Anonyme
          4 mai 2019 - 17 h 19 min

          toutes ces manifestations pour rien ne nous laissons pas devier de notre ambition de retrouver notre liberte qui devrait assurer un avenir meilleur a notre jeunesse et permettre a notre pays de reprendre sur la scene mondiale la place qui aurait du etre la sienne si nous n avions pas un TALEB IBRAHIMI qui fut ministre de la censure donc de l information et qui a une tres lourde responsabilite dans la sinistrose de l ecole algerienne et qui devrait etre traduit devant un tribunal international
          par ailleurs et de grace pas d amalgame il n a aucun lien de parente avec le martyr TALEB ABDERRAHMANE

          13
          33
          Arabe jamékab
          4 mai 2019 - 17 h 47 min

          Non pas les Chaouias . Hachahom. Tu ne trouveras pas un seul chaoui qui te dise qu’il n’est pas Algériens Tu essaies toujours de les associer à votre forfaiture. Ce sont de vrais nationalistes . Bon nombre d’entre eux ont été tués au maquis par tes semblables atteints de bleuite. Ceux qui ont poussé Zeroual à la démission s’appellent Toufik, Ouyahia, Saïd Saadi, sidiSaïd qui accéda au poste qu’il occupe depuis 22 ans après avoir marché sur le corps de Abdelhak Benhamouda. Avec tous ces gens et le sinistre M’henni et ton RPK, tu voudrais que les Chaouias vous aident dans dans vos noirs desseins, non merci. D’ailleurs hier à Béjaïa sous prêtexte de soutien du voleur Rabrab, le drapeau national a été remplacé sur les édifices publics par …
          Alors je te dis reste dans ta schizophrénie collective, mais n’essaie pas de vous donnez l’importance que votre minorité n’aura jamais. Ce pays appartient à tous les Algériens sans exclusive: ou vous le reconnaissez et participez au même combat, ou vous en paierez le prix pour vos velléités séparatistes .

          38
          17
        Anonyme
        4 mai 2019 - 22 h 01 min

        Pourquoi autant d’acharnement et de haine?Peut on chercher à arabiser les arabes?L’arabisation est elle posée dans des pays purement arabe tels : Le Yémen, l’Arabie Saoudite, le Qatar… voilà les vrais peuples arabes. As tu entendu que l’arabisation soit posée dans ces pays?La réponse : jamais.Et pourquoi cette arabisation est posée en Afrique du nord et non en Arabie?La réponse : C’est que la population de l’Afrique du nord n’est peut être pas arabe mais qu’on cherche alors à l’arabiser? N’est ce pas?Tu me parles des pères blancs en Kabylie.Dis moi ces pères blancs ont-ils Francisais les populations Kabyles comme cherchent les arabes à arabiser les Kabyles.Vas y en Kabylie pour savoir si’l’on continue de parler en tamazight ou pas.Si l’on continue à parler en kabyle si que les kabyles tiennent à leur langue.Et pourtant les Kabyles avaient subi beaucoup de pression par le passé par l’installation de plusieurs zaouias pour être kharabisé mais ils ont résisté.On a échappé bel dieu merci.Il n’y a aucun colon( depuis les Romains jusqu’à la date d’aujourd’hui) n’a pu imposé sa langue à nous.Tu veux opposer les Chouias aux Kabyles: dis moi les Chouias t’ont mandaté pour que tu parles en leur nom?Puisque tu cherches à le savoir: les chaouias sont tous fiers de leur amazighité.Mets le bien dans ta tête.Tu cherches à créer, comme un diable, la zizanie entre kabyles et nos frères chaouis en nous rappelant un événement douloureux historique(« bleuite » qui est une opération d’intoxication montée par les services français) si comme si Amirouche était un assassin de nos frères chaouis. Pauvre falsificateur.Mais tu as oublié de parler du « oiseau bleu »(peut être ça te dérange de parler des succès kabyles contre les colons, ou peut être tu ignores tout de l’histoire) des succès de nos valeureux Moudjahidines de Kabylie qui avait collé un grand piège pour les colons.
        Tu dis que les kabyles étaient derrière la démission de Zeroual. Zeroual t’as parlé?Je jure que tu es un ignorant.
        Tu dis que « Sidi Said a marché sur le corps de Abdelhak Benhamouda pour occuper son poste » : dis moi es tu normal ou fou?Abdelhak Benhamouda avait été assassiné par les terroristes enfantés par l’arabisation.

        3
        1
          anonyme
          5 mai 2019 - 5 h 15 min

          @Anonyme
          4 mai 2019 – 22 h 01 min

          c’est vous seuls les kabtyles à qui l’arabisation pose probleme

          Soyez neutre si vous etes honnêtes
          Chacun a droit à la parole
          ….

    Djamel
    4 mai 2019 - 13 h 04 min

    Je ne comprends pas comment on veux imposer des anciennes figures du système et justifier cette proposition de l’ expérience. Chers compatriotes il faut faire la difference entre expérience et présence. Tous les anciens ministres Algérien on une expérience de présence non une expérience dans le travail. La même chose pour les députés Algérien, ils non jamais proposent des lois mais ils on toujours votent les projet de loi de l’ exécutif a la majorité absolue. Alors pour moi un président issue de la génération post indépendance qui n’a jamais participé a aucune assemble ou a l’executif.
    Viva Algeria

    27
    51
    Anonyme
    4 mai 2019 - 12 h 40 min

    ceux qui avancent le nom de taleb el ibrahimi le font par esprit regionaliste .ils savent qu’il est incapable a l’ouest il est deteste car iks conaissent son passe avec l’ouest .il est regionaliste

    23
    58
    Bônois
    4 mai 2019 - 12 h 28 min

    Ce monsieur est aussi périmé. N’oublions que du temps où il était ministre, il était à l’origine de l’importation massive des feuilletons égyptiens et autres « arabesques » qui ont contribué pour beaucoup à l’endormissement de notre peuple, à la dégradation de notre système scolaire, et l’éclosion de l’intégrisme.

    50
    61
    Yacine
    4 mai 2019 - 12 h 20 min

    A mon avis , les personnes qui conduiront la transition ( 6 a 9 mois ) doivent obligatoirement etres agees et ayant une experience gouvernemental .
    Les raisons sont les suivantes :
    1) Ces personnes ne doivent avoir aucune ambition politique . Apres la transition ils rentrent chez eux .
    2) On ne peut pas se permettre d’avoir des personnes sans experience dans la,conduite des affaires gouvernementales .
    3) Ces personnes appliquent la feuille de route fixee par le peuple ( Election presidentielle libre et aller vers un etat de droit ).
    Attention au piege de demander au peuple de choisir des representants, Le seul choix LEGITIME se fait par des elections LIBRES . Ce qui est impossible dans l’etape acctuelle .

    56
    10
      Bônois
      4 mai 2019 - 13 h 16 min

      Le 1er point pose problème. Âgé et donc ne pas avoir d’ambition politique ne justifieles exempt pas de placer leurs hommes.

      9
      44
    Tourqui
    4 mai 2019 - 12 h 12 min

    Mr Taleb El Ibrahimi est un monsieur agé,il avait officié avec Boumedienne et Chadli,il a une responsabilité dans la répression des étudiants en 1971 et la disolution de l’historique UNEA(union nationale des étudiants algériens)il avait « innondé la TV algérienne de feuilletons egyptiens…De plus il des velleittes avec les freres musulmans.

    45
    59
    Soldat Schweik
    4 mai 2019 - 12 h 03 min

    Ya khoya ya khoya…. moi je prefere Moh moul el tabla que n’importe quel dinausore has been et du NEANT-dertal ayant paticipe, a un moment ou un autre, au regime depuis 1962 a ce jour
    Place a la jeunesse!!!!!

    28
    55
    Bouzorane
    4 mai 2019 - 11 h 47 min

    Le problème avec Gaid Salah, c’est qu’il ne fait pas confiance aux personnes âgées de moins de 80 ans!
    DÉGAGE!!

    27
    54
    dal G ri
    4 mai 2019 - 11 h 42 min

    1ere priorité est aux mains propres le rest suivra

    57
    2
    Digage!
    4 mai 2019 - 11 h 34 min

    Gaid Salah 82 ans
    Taleb Ibrahimi 87 ans
    C’est bon, on est prêts pour affronter l’avenir technologique.
    Attachez vos ceintures, on décolle !

    50
    54
    Anonimaoui
    4 mai 2019 - 11 h 34 min

    Si pour les portraits de Zeroual brandis lors des premières manifestations, Gaid Salah et ses porte-voix ont accusé le clan de Toufik, pour les portraits de Taleb Ibrahimi que va nous sortir Gaid Salah puisque ses propres chaines tv et journaux ennahar, echorouk et el bilad en font la promotion. Ce sont des manipulations de l’ère soviétique qui ne tiennent pas la route face aux TIC, notamment les réseaux sociaux et l’éveil de la jeune génération d’Algériens qui a largement dépassé ces tactiques de propagande datant de la deuxième guerre mondiale.
    Suivant ce raisonnement absurde, si demain des portraits de cheb Khaled, de cheba Kheira , du drebki saadani ou celui de tliba apparaissent, comme par enchantement, dans les marches pacifiques il faudrait alors les interpréter comme un choix populaire en faveur de ces personnages. Avec ce type de pouvoir folklorique et potentiellement dangereux, le pays risque de connaitre bientôt des troubles graves allant jusqu’à menacer l’unité et la cohésion nationales jusque là préservées.

    25
    40
    L'espoir algérien
    4 mai 2019 - 11 h 05 min

    On se souvient des années 90 où le Fis brandit le spectre de la désobéissance civile et propose Taleb el Ibrahimi comme candidat préféré , pour remplacer Chadli Benjdid. Faites attention ……

    48
    51
    A3zrine
    4 mai 2019 - 11 h 03 min

    Pourquoi chercher toujours une personnalité du passé ?, Il était là depuis une vingtaine d’années mais personne n’a cherché après lui.
    Cependant je vous propose de regarder l’avenir et voir une nouvelle personnalité, sauf s’il n’existe pas sur la scène algérienne mais là c’est un autre sujet et une autre histoire.

    29
    40
    Nour
    4 mai 2019 - 11 h 02 min

    Aujourd’hui il faudrait apprendre a vivre notre diversite en harmonie, certes les berberistes verront d’un mauvais oeil une telle candidature, mais les nationalistes et les islamistes tout au contraire applaudiront, donc messieurs aucun de ces courants la, ne doit imposer son point de vue aux autres et laissons en toute transparence le peuple voter en toute liberte,c’est lui le juge et le maitre, les quelques chats qui s’expriment sur AP y compris moi-meme, ne representent pas l’Algerie profonde ni l’Algerie de la majorite, avant de demander au pouvoir de ceder sur ses reflexes de discipline irreflechis, il est temps non seulement de se poser les vraies questions mais d’y apporter les solutions qui s’imposent.

    51
    7
    Abou Stroff
    4 mai 2019 - 11 h 00 min

    taleb est le candidat de la vermine islamiste qui commence à montrer ses crocs après avoir joué à l’indifférence vis à vis du hirak.
    en outre, il ne faut jamais oublier que taleb a été le chantre de l’arabisation au rabais qui a permis au système éducatif algérien de produire un nombre incommensurable d’abrutis et un nombre appréciable de zombies.

    60
    60
      majid
      4 mai 2019 - 11 h 29 min

      Vous voulez donc Said Saadi ou Ferhat Mhenni. Vous ne voulez pas admettre que vous n’êtes pas plus Algériens que ces soi-disant islamistes.

      58
      45
        Anonyme
        4 mai 2019 - 12 h 01 min

        Oui pourquoi pas ?je les préfère 1000 fois mieux à Taleb Ibrahimi le chantre de l arabisation qui a vécu au moyen orient durant toute la guerre de libération nationale .
        C est des algériens!!!! et je ne suis pas originaire de leur région si vous voulez me traitez de kabyle extrémiste…..

        34
        61
      Anonyme
      4 mai 2019 - 11 h 54 min

      Exact….merci de rappeler que Tayeb Ibrahimi a été le fossoyeur de l école algérienne ,c est un islamiste pure et dure en costume cravate….
      De plus 87 ans!!!! dans une Algerie jeune et plein d espoir…

      44
      51
      larbi
      4 mai 2019 - 13 h 30 min

      @Abou Stroff
      4 mai 2019 – 11 h 00 min

      votre seule phobie c’est tout ce qui a une connotation arabe
      allez voir un psy

      53
      20
        Anonyme
        4 mai 2019 - 14 h 02 min

        Oui!!! comme vous de tout ce qui n est pas algérien….on n est pas des arabes point barre…pourquoi vous voulez nous l imposer?

        20
        50
      étonné
      4 mai 2019 - 15 h 03 min

      vous voulez dire que les 70% pour cent du hirak sont des abrutis car produits par cette école.

      44
      4
        Anonyme
        4 mai 2019 - 16 h 29 min

        Ils l ont échappé belle grâce à l évolution des technologies modernes qui leur a ouvert l esprit sinon ils ont été formatés pour être de vrais zombies à la disposition de cette nomenclatura…dommage que certains,les 30 %,soient restés sous leur influence !!!

        8
        33
    Un peu comme...
    4 mai 2019 - 10 h 49 min

    …a la manière du portrait de Zeroual brandit par des baltaguis au milieu des manifestants Hirak !
    On remet la même recette pour l’épisode 2 avec taleb Ibrahimi. Tout ça c’est du réchauffé. On préfère redonner vie à des apparatchiks que de faire confiance à la jeunesse. On se discrédite tout seul et après on se plaint du manque de considération à l’endroit de notre diplomatie. Pour un peut, on croirait que l’Algérie est orpheline du portrait de bouteflika protecteur devant l’éternel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    De l’air S V P !!!!!!!!!!!

    40
    40
      Anonyme
      4 mai 2019 - 16 h 06 min

      Le portrait de Zeroual brandi par des baltaguis ?
      Allez donc dire ça en face à la population de Batna, qu’on rigole.
      Vous devez être un de ces soutiens aux égorgeurs que notre très estimé ancien Président à combattus avec détermination pendant tout son mandat.

      9
      31
    Failles
    4 mai 2019 - 10 h 18 min

    Y’a que taleb ibrahimi qui manque à nos misères.

    50
    46
    Anonyme
    4 mai 2019 - 10 h 08 min

    c est des manœuvres du systeme afin de nous imposer des hommes ayant déjà fricoter avec le systeme et qui sont déjà périmés ! le hirak l a montrè et criée haut et fort qu il veut bouchachi assoul soufiane et tabou ! et sans çà la révolution contunera ! le peuple veut faire raz de table de tout ADN de ce systeme !

    30
    64
      majid
      4 mai 2019 - 11 h 16 min

      Pour être franc le Hirak n’a pas crié ni Bouchachi ni Assoul ni Soufiane et ni Tabou, arrêtez votre mensonge.

      64
      17
        Anonyme
        4 mai 2019 - 16 h 12 min

        Oui mais là il faudrait que le mouvement commence à donner des noms parce que la nature à horreur du vide et les islamistes toujours en embuscade aiment rien tant que le remplir.

        6
        30
    Anonyme
    4 mai 2019 - 10 h 00 min

    C’est des instruits inspirer de la culture moyen orient. Ce taleb ibrahimi interdisait toutes manifestations berbère quand il occupait de poste de ministre. Il est de l’ancienne génération. Il vaut mieux un candidat qui comprends l’inspiration de la jeunesse. Moyenne d’âge 50ans avec un bagage scolaire ingénieur, médecin, avocat…

    46
    54
    Abou Langi
    4 mai 2019 - 9 h 54 min

    je crois que le chef d’état-major de l’ANP ne sait pas par où sortir.

    32
    48
      Zaatar
      4 mai 2019 - 12 h 42 min

      Il sait par contre par où et comment il est entré.
      Dans un article à côté, j’ai déjà dit que Taleb el ibrahimi est de connivence avec la vermine islamiste. D’ailleurs ces derniers se frottent déjà les mains mais pas autant que H’mida.

      20
      43
        Anonyme
        5 mai 2019 - 5 h 59 min

        Je pensais qu’ « Algérie Patriotique » était fréquenté par des nationalistes ou patriotes, pas par la vermine islamiste qui place tous ces pouces en bas.

      Kenza
      4 mai 2019 - 21 h 32 min

      Et pourtant il a 3 portes de sorties:
      1/ la petite porte: Trahir le peuple
      2/ la grande porte: Ecouter le peuple.
      3/ la porte normale: partir à la retraite.

    Abou Langi
    4 mai 2019 - 9 h 52 min

    Je dirais même « Mieux encore, l’homme, aujourd’hui âgé de 87 ans, est quasiment absent des débats actuels et, à l’exception d’une brève intervention, ne fait aucun commentaire sur les événements qui se déroulent depuis plus de deux mois. »

    Moua je crois que ne sait pas par où sortir , ipicitou !

    22
    43
    صالح/ الجزائر
    4 mai 2019 - 9 h 22 min

    Pour sortir du tunnel obscur et se débarrasser de la « main étrangère », l’Algérie doit fondamentalement renouveler sa classe politique et repenser sa politique .
    Le plus âgé des 6 héros historiques du premier novembre 1954 , au commencement de la glorieuse guerre de libération nationale ( de la révolution ) , ne dépassait pas 37 ans .
    Même , Messali Hadj , le père fondateur du nationalisme algérien, n’avait pas dépassé 38 ans quant il a crié , le 2 aout 1936 , au congrès musulman tenu à Alger : «Cette terre bénie est la nôtre, elle appartient à l’Algérie et aux Algériens. Elle n’est ni à vendre, ni à acheter, ni à hypothéquer ; ses héritiers sont là …» .
    L’âge de l’ancien tavarish , Vladimir Poutine , qui a sauvé son pays de la dégénérescence et de l’hégémonie occidentale , ne dépassait pas 48 ans , quant il a été élu en 2000 , pour la première fois , Président de la Fédération de Russie , qui a connu une période chancelante et incertaine sous le règne de la corruption de l’oligarchie et le passage brutal à l’économie de marché sauvage , de son prédécesseur , comme s’est passé en Algérie ces 20 dernières années .
    Même le 125ème Empereur du Japon a abdiqué , le 30 Avril 2019 , à cause de l’état de santé lié à son âge avancé , 85 ans, bien qu’il ait deux ans de moins que le fils du Sheikh.

    25
    42
    Anonyme
    4 mai 2019 - 9 h 14 min

    vu qu il est impliquer Gaïd ne laisse pas le choix au peuple il décide qui va faire quoi

    9
    43
    Filouterie
    4 mai 2019 - 8 h 54 min

    Gare aux manipulations.
    Tous ceux qui ont été au pouvoir sont douteux. Et ce Mr âgé et conservateur serait marié à une moyen-orientale et ces diables sont peut être derrière cette proposition.
    Pour vos fameuses pancartes il suffit d’envoyer une section de militaire en civil pour créer l’illusion.
    Je pense que le seul critère possible pour le choix c’est le parcours de l’individu et son engagement anti système durant tout son parcours politique.

    20
    39
    Thomson
    4 mai 2019 - 8 h 48 min

    Gaid Salah doit cesser d’insulter l’intelligence de ce peuple en déclarant que la crise a été inventée.L’Algérie vit une crise multiforme et très profonde crée par les usurpateurs de l’indépendance et les assoiffés du pouvoir.Le chef d’état-major est un problème à la solution et non une solution au problème.Il a les deux pieds et les deux mains en politique et il a dépassé toutes les prérogatives qu’aucun article de la constitution ne lui permet en s’immiscant dans les affaires politiques et en instrumentalisant la justice pour faire diversion dans le but de détourner le mouvement populaire de ses principales revendications qui sont le départ de toutes les figures du système y compris lui.Toutes les semaines il supervise à partir d’une région militaire des opérations à balles réelles dans une guerre qui n’existe pas tout en déclarant avec une tenue militaire qu’il est avec le peuple mais d’un autre coté il maintient les mêmes figures du système et empêche les manifestants de se rendre à Alger en organisant des barrages filtrants.Bientôt ça sera le ramadan il va manger certainement plus et parler moins le mardi et le peuple sortira toujours plus en masse.Il a organisé un coup d’état militaire blanc pour devenir le président de fait mais le peuple n’est pas dupe, il n’acceptera jamais de se faire voler sa révolution jusqu’au départ de toutes les anciennes figures du régime….

    17
    41
    El pueblo
    4 mai 2019 - 8 h 45 min

    C’est le peuple qui décide et personne d’autre

    47
    2
    nectar
    4 mai 2019 - 8 h 31 min

    A croire qu’en Algérie, il n’y a que des grabataires séniles pour diriger le pays? Arrêter de nous parler de ces vieux canassons dont fait parti ce Taleb, qui est un des artisans de le la khabisation de l’enseignement..Messieurs, nous n’avons pas besoin d’amulettes pour diriger le pays sur de bonnes bases, mais des hommes honnêtes et qui puissent répondre aux attentes du peuple…

    23
    38
    Feriel
    4 mai 2019 - 8 h 27 min

    je ne vois aucun message codé de l’armée, à destination de qui que ce soit. L’armée ne veut parachuter personne à la tête de l’état et a choisi de donner la parole au peuple le 4 juillet pour élire son président. Il revient aux citoyens d’être à la hauteur de la responsabilité. Voter massivement, se mobiliser pour surveiller le scrutin, et élire un candidat capable de rassembler les Algériens de tous bords. Ce n’est pas le moment d’essayer de gagner du terrain aux dépens des autres sensibilités politiques, et d’essayer d’imposer son Algérie à soi. Que chacun fasse de la place aux autres et tout le monde sera gagnant. C’est d’autant plus nécessaire que certaines forces politiques se sont déjà arrangées pour saboter les élections en Kabylie. Ceux qui auront l’opportunité de voter devront penser à élire un président acceptable pour tous.

    45
    13
    TARZAN
    4 mai 2019 - 6 h 41 min

    il faut des personnes très âgées et réputées honnêtes pour prendre la tête de l’algérie provisoirement, pour constituer un gouvernement de transition en vue des élections présidentielles et parlementaires, car l’algérie a besoin d’un gouvernement pour gérer le pays et au plus vite. ces personnes penseront plus à leur rencontre avec allah soubhanou que de détourner de l’argent ou trahir tout un peuple qui est un péché en islam. moi je vois aussi hamrouche et monsieur zeroual deux nationaliste et patriotes dans le sang, et réputés honnêtes. qu’on arrête avec ben salah and co et les manifestations qui plombent notre économie, car en maintenant ben salah, gaid salah s’expose lui même et donne l’impression de protéger le système celui qui date d’avant bouteflika et celui d’après. le clan bouteflika, aveuglé par le pouvoir et l’argent, a voulu pousser le bouchon trop loin avec leur cinquième mandat (peut être trompé par les renseignements, on leur a dit que bouteflika allait être réélu sans problème, c’est inepte mais c’est comme ça!), voilà qu’ils se retrouvent en prison. monsieur gaid salah écoutez le peuple car il ne reculera plus et il y a l’image du hirak algérien qui doit impérativement réussir pour ouvrir le chemin à d’autres peuple opprimés et certains encore bien pire comme les marocains.

    47
    11
      Zaatar
      4 mai 2019 - 14 h 58 min

      Prenons des centenaires, on fera alors d’une pierre deux coups. On aura des dirigeants très expérimentés et en même temps s’inscriront au Guiness des records comme les dirigeants de pays les plus âgés au monde pas mal non?

      9
      39
        AXEL
        4 mai 2019 - 17 h 59 min

        C’est ce Monsieur qui a fait interdire les disques et cassettes de Slimane Azem…et tout ce qui a trait à notre véritable culture millénaire!
        Il rêvait d’arrimer l’Algérie aux chimères du Moyen-Orient et il y a réussi en partie!
        Shame on you!

        8
        23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.